Edition du 23-04-2018

MI-mAbs, l’outil technologique clef de Marseille Immunopôle

Publié le mardi 10 mars 2015

Le centre d’immunotechnologie MI-mAbs (« MI » pour Marseille Immunopôle et « mAbs » pour monoclonal antibody ou anticorps monoclonaux) est l’outil technologique clef de Marseille Immunopôle, un nouveau cluster qui ambitionne de faire de la métropole marseillaise l’un des leaders mondiaux de la recherche et développement de thérapies immunologiques contre les cancers et les maladies inflammatoires.

MI-mAbs vient ainsi d’annoncer la signature de l’accord de consortium qui scelle l’engagement de ses fondateurs : Aix-Marseille Université et sa filiale Protisvalor, le CNRS, l’Inserm, l’Institut Paoli-Calmettes, 3 de leurs centres de recherche (le Centre d’Immunologie de Marseille-Luminy, le Centre de Recherche en Cancérologie de Marseille et le Centre d’Immunophénomique), le leader européen de l’immuno-oncologie Innate Pharma et Sanofi, l’un des leaders mondiaux de la santé.

Lauréat du volet « démonstrateurs préindustriels » du programme Investissements d’Avenir, MI-mAbs entend contribuer à renforcer la place de la France dans le domaine des anticorps d’immunothérapie, des médicaments en passe d’améliorer le traitement des cancers.

En pratique, MI-mAbs génère des anticorps contre des cibles thérapeutiques candidates découvertes par les chercheurs (des molécules susceptibles d’aider notre système immunitaire à combattre les cancers ou les maladies inflammatoires) et valide leur efficacité et leur sécurité dans des modèles in vivo mimant des pathologies humaines et sur des échantillons biologiques de patients. MI-mAbs permet ainsi aux chercheurs de valider le potentiel thérapeutique de leurs hypothèses scientifiques et aux sociétés biopharmaceutiques de concentrer leurs efforts de développement sur les candidats anticorps les plus prometteurs.

« Aix-Marseille Université (AMU) est particulièrement fière de porter ce projet. À l’instar de la philosophie qui a conduit à la création d’AMU, MI-mAbs est en effet le fruit d’une ambition collective : rassembler académiques et industriels autour de l’idée d’un « guichet unique » exclusivement dédié à la recherche et développement d’anticorps d’immunothérapie » souligne le Pr Yvon Berland, Président d’AMU. « En participant à la formation en immunotechnologie de nos étudiants, MI-mAbs contribuera aussi à l’une des priorités stratégiques de Marseille Immunopôle qui vise à faire de notre métropole l’une des meilleures écoles d’immunologie du monde. »

« L’accord de consortium témoigne de la volonté commune des fondateurs de mettre en œuvre un centre d’immunotechnologie à même d’accélérer et sécuriser l’étape charnière que constitue la validation d’une cible et la sélection du meilleur anticorps candidat » rappelle le Pr François Romagné, Directeur Scientifique de MI-mAbs. « Avec MI-mAbs, les chercheurs et les industriels engagés dans le champ de l’immunothérapie bénéficient désormais d’un espace collaboratif unique qui s’appuie sur un continuum d’expertises, de savoir-faire et de technologies et des managers rompus aux standards industriels. »

« Nos recherches débouchent régulièrement sur la découverte de nouvelles cibles thérapeutiques. S’il ne nous appartient pas de les convertir en médicaments, nous devons cependant faire en sorte que leur potentiel thérapeutique soit évalué le plus rapidement possible » souligne le Pr Eric Vivier, Coordinateur de MI-mAbs et Directeur du CIML. « MI-mAbs sera un outil technologique stratégique pour les chercheurs puisqu’ils pourront à la fois enrichir leurs connaissances sur la biologie de leur cible, valider son potentiel thérapeutique et accélérer son transfert jusqu’au patient. » conclu le Pr Jean Paul Borg, Directeur du CRCM et Directeur Scientifique de l’Institut Paoli-Calmettes.

Plus d’informations sur www.mimabs.org








MyPharma Editions

Sensorion et UConn Health identifient le 1er biomarqueur potentiel lié à la perte auditive induite par le bruit

Publié le 23 avril 2018

Les résultats d’une nouvelle étude préclinique présentée à la 53ème réunion biannuelle de l’American Neurotology Society (ANS) ont mis en évidence le premier biomarqueur potentiel de la perte auditive causée par le bruit. Les résultats de cette étude collaborative ont été présentés conjointement par la société de biotechnologie française Sensorion et UConn Health, l’hôpital et centre de recherche médicale de l’Université du Connecticut, aux Etats-Unis.

Genfit : poursuite de l’essai de Phase 3 RESOLVE-IT évaluant elafibranor dans la NASH

Publié le 23 avril 2018
Genfit : poursuite de l’essai de Phase 3 RESOLVE-IT évaluant elafibranor dans la NASH

Genfit a annoncé que le Data Safety Monitoring Board (DSMB) – un comité de surveillance et de suivi indépendant – a formulé une recommandation positive pour la poursuite de l’essai clinique de Phase 3 RESOLVE-IT évaluant elafibranor dans la NASH sans aucune modification.

Lysogene : le Dr Peter Lichtlen nommé administrateur indépendant

Publié le 23 avril 2018
Lysogene : le Dr Peter Lichtlen nommé administrateur indépendant

Lysogene, société biopharmaceutique spécialisée dans la thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé la nomination du Dr Peter Lichtlen en qualité d’administrateur indépendant sans fonction de direction, à compter du 1er avril 2018.

Médicaments pédiatriques : les derniers avis du Comité de l’EMA (mars 2018)

Publié le 20 avril 2018
Médicaments pédiatriques : les derniers avis du Comité de l’EMA (mars 2018)

L’ANSM revient sur la dernière réunion ( 20-23 mars 2018) du Comité des médicaments pédiatriques (PD CO) de l’Agence européenne des médicaments (EMA). Le PDCO a rendu au cours de cette session 2 avis favorables de PIPs (Plans d’Investigations Pédiatriques), dans les indications suivantes :

Servier rachète la branche Oncologie de Shire pour 2,4 milliards de dollars

Publié le 20 avril 2018
Servier rachète la branche Oncologie de Shire pour 2,4 milliards de dollars

Le laboratoire pharmaceutique français Servier vient de conclure un accord définitif, d’un montant de 2,4 milliards de dollars, portant sur l’acquisition de la branche Oncologie du laboratoire Shire, l’un des leaders mondiaux de la biotechnologie dans le domaine des maladies rares.

AB Science : avis négatif du CHMP pour le masitinib dans la sclérose latérale amyotrophique

Publié le 20 avril 2018
AB Science : avis négatif du CHMP pour le masitinib dans la sclérose latérale amyotrophique

AB Science, la société pharmaceutique spécialisée dans le développement d’inhibiteurs de protéines kinases (IPK), a annoncé que le Comité du Médicament à Usage Humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a adopté une opinion négative pour la demande d’autorisation de mise sur le marché du masitinib dans le traitement de la sclérose latérale amyotrophique chez l’adulte.

Philippe Teboul nommé General Manager de Bristol-Myers Squibb France

Publié le 20 avril 2018
Philippe Teboul nommé General Manager de Bristol-Myers Squibb France

Le 23 avril 2018, Philippe Teboul prendra la direction de la filiale française du groupe biopharmaceutique Bristol-Myers Squibb et il sera également nommé Président d’UPSA SAS. Il succèdera à Jean-Christophe Barland, nommé Président de Bristol-Myers Squibb Japon, Corée et Taïwan.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions