Edition du 26-01-2021

Néovacs : des résultats prometteurs du VEGF-kinoïde sur un modèle de la DMLA

Publié le mardi 6 octobre 2009

Néovacs : des résultats prometteurs du VEGF-kinoïde sur un modèle de la DMLANéovacs, société de biotechnologie spécialisée dans l’immunothérapie active pour traiter les maladies auto‐immunes et chroniques, publie un résumé des résultats obtenus avec son VEGF-Kinoïde sur un modèle murin de Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age (DMLA). Résultats présentés à l’occasion du congrès annuel EVER (European Association for Vision and Eye Research).

Dans un modèle animal murin de DMLA avec en particulier une forte néovascularisation choroïdienne, l’injection intramusculaire de VEGF-kinoïde a déclenché une réponse immunitaire humorale avec apparition d’anticorps neutralisants anti-VEGF. Les animaux traités par le kinoïde ont présenté une diminution significative de la néovascularisation choroïdienne par rapport au groupe témoin. De plus, les animaux traités avec le kinoïde n’ont présenté aucun effet indésirable ni aucun trouble au niveau des fonctions rétiniennes, comme l’a montré la rétinographie.

Dans la Dégénérescence Maculaire Liée à l’Age, une néovascularisation pathologique provoque immédiatement des troubles de la vision, pouvant aller jusqu’à la cécité, en particulier dans la forme clinique dite « humide ». Le traitement de référence actuel comporte une immunothérapie passive dirigée contre le VEGF, traitement administré par voie intra-vitréenne, jusqu’à une fois par mois.

 « La possibilité d’administrer un traitement anti-VEGF par voie intramusculaire serait une avancée significative pour les nombreux patients souffrant de DMLA, évitant ainsi les risques des injections intra-vitréennes. De plus, comme observé avec les autres Kinoïdes développés par Néovacs, l’effet thérapeutique est plus puissant et dure plus longtemps que les injections intra-vitréennes d’anticorps ou d’aptamère de VGEF actuellement utilisées pour traiter la néovascularisation choroïdienne liée à la DMLA», souligne le Dr Marc Abitbol, Directeur du Centre de Recherche Thérapeutique en Ophtalmologie à la faculté de médecine, Université Paris-Descartes, et qui a dirigé cette étude. « Cette étude est une première démonstration de faisabilité et nous encourage à poursuivre les efforts de recherche dans cette voie. »

Cette étude a été financée en partie par l’association Retina France.

Source : Néovacs








MyPharma Editions

Takeda reçoit la certification internationale Top Employer pour la 4ème année consécutive

Publié le 26 janvier 2021
Takeda reçoit la certification internationale Top Employer pour la 4ème année consécutive

Takeda a annoncé faire partie des 16 entreprises à avoir obtenu la certification internationale Top Employer® (Meilleur employeur) pour 2021. Takeda a non seulement reçu cette certification mondiale pour la quatrième année consécutive, elle a également été certifiée comme Top Employer dans quatre régions et 38 pays.

COVID-19 : GeNeuro reçoit un financement pour accélérer la recherche sur le rôle des protéines HERV

Publié le 26 janvier 2021
COVID-19 : GeNeuro reçoit un financement pour accélérer la recherche sur le rôle des protéines HERV

GeNeuro, une société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurodégénératives et maladies auto-immunes, telles que la sclérose en plaques (SEP), vient d’annoncer l’obtention d’un financement de l’Agence Nationale de la Recherche (ANR) pour son projet COVERI, qui vise à comprendre le rôle des protéines du rétrovirus endogène humain (HERV) dans la réponse immunitaire anormale ou les dommages neurologiques subis par d’importants sous-ensembles de patients atteints de COVID-19.

Nanobiotix : sa filiale Curadigm signe un accord de collaboration avec Sanofi axé sur le portefeuille de thérapies géniques

Publié le 26 janvier 2021
Nanobiotix : sa filiale Curadigm signe un accord de collaboration avec Sanofi axé sur le portefeuille de thérapies géniques

Nanobiotix, société française pionnière en nanomédecine développant de nouvelles approches thérapeutiques pour le traitement du cancer, a annoncé un nouvel accord de collaboration conclu par Curadigm, sa filiale détenue à 100%, avec Sanofi. Curadigm a été sélectionnée dans le cadre du Sanofi iTech Award Program : son projet de recherche intégrant la technologie Nanoprimer est considéré comme une option très prometteuse pour améliorer le portefeuille de thérapies géniques en développement.

NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d’intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

Publié le 25 janvier 2021
NovAliX et Chemical.AI vont développer des outils d'intelligence artificielle pour la découverte de nouveaux médicaments

NovAliX, société de recherche sous contrat (CRO) spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments, et Chemical.AI, une société d’intelligence artificielle (IA) associant expertise humaine et technologie de pointe en IA pour les industries chimique et pharmaceutique, ont annoncé un partenariat stratégique dans le domaine de l’intelligence artificielle appliquée à la découverte de nouveaux médicaments.

Dix sociétés biopharmaceutiques de premier plan annoncent la création d’Accumulus Synergy, une plateforme mondiale de partage de données

Publié le 25 janvier 2021

Dix des plus grandes sociétés biopharmaceutiques au monde (Amgen, Astellas, Bristol Myers Squibb, GSK, Janssen, Lilly, Pfizer, Roche, Sanofi et Takeda) ont annoncé la création d’une nouvelle société à but non lucratif, Accumulus Synergy, Inc., qui vise à soutenir les interactions entre les autorités des différents secteurs de l’économie et de la santé dans le monde entier afin de permettre une collaboration ainsi que la transmission et l’échange en temps réel des données.

OSE Immunotherapeutics obtient un financement de 1,3 million d’euros de Bpifrance pour le développement d’OSE-127/S95011

Publié le 25 janvier 2021
OSE Immunotherapeutics obtient un financement de 1,3 million d’euros de Bpifrance pour le développement d’OSE-127/S95011

OSE Immunotherapeutics a annoncé avoir reçu un paiement d’étape de 1,3 million d’euros dans le cadre de l’aide aux projets d’innovation stratégique industrielle (ISI) de Bpifrance pour le projet collaboratif EFFIMab, dédié à l’évaluation d’OSE 127/S95011, antagoniste du récepteur à l’interleukine-7 (IL-7R), développé en partenariat avec Servier (1).

AB Science : une nouvelle publication indépendante confirme que le masitinib a une activité anti-virale contre le virus SARS-CoV-2 in vitro

Publié le 25 janvier 2021
AB Science : une nouvelle publication indépendante confirme que le masitinib a une activité anti-virale contre le virus SARS-CoV-2 in vitro

AB Science a annoncé la publication des résultats d’une étude préclinique avec le masitinib dans le COVID-19. Les recherches menées par les scientifiques de l’Institut de Virologie Humaine (Guangzhou, Chine) ont été publiées dans la revue à comité de lecture mBIO (une revue de la Société Américaine de Microbiologie).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents