Edition du 23-01-2020

Nicox et Fera Pharmaceuticals : focalisation dans une maladie rare non divulguée pour le naproxcinod

Publié le jeudi 27 septembre 2018

Nicox et Fera Pharmaceuticals : focalisation dans une maladie rare non divulguée pour le naproxcinodNicox et Fera Pharmaceuticals ont annoncé avoir amendé le contrat signé en 2015 qui allouait à Fera les droits exclusifs pour le développement et la commercialisation du naproxcinod sur le marché américain. Le développement du naproxcinod ciblera désormais une maladie rare non divulguée, pour laquelle Fera prévoit de demander la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation) auprès de la Food and Drug Administration (FDA).

Le naproxcinod, un inhibiteur de cyclooxygénase donneur d’oxyde nitrique (CINOD) basé sur du naproxène, est un candidat médicament anti-inflammatoire non-stéroïdien initialement découvert et développé par Nicox.

Michele Garufi, Président directeur général de Nicox, a déclaré : “Nous sommes heureux que Fera ait l’intention de développer le naproxcinod dans une nouvelle indication qui pourrait permettre d’obtenir une désignation de médicament orphelin pour une maladie rare. Fera devrait bénéficier des données existantes sur la chimie, la fabrication et le contrôle et de la vaste base de données portant sur la sécurité non clinique et clinique du naproxcinod pour soutenir un programme de développement clinique potentiellement accéléré.”

Frank DellaFera, Fondateur et Président de Fera Pharmaceuticals, a ajouté : “Le naproxcinod a le potentiel de devenir un produit approuvé par la FDA ciblant un besoin médical non traité dans une maladie rare. Fera a mené un examen approfondi sur l’activité donneuse d’oxyde nitrique du naproxcinod et sur ses propriétés de réduction de la douleur. Nous sommes impatients de poursuivre son développement pour potentiellement apporter une importante nouvelle option de traitement aux patients.”

Nicox et Fera sont convenues que la collaboration ciblera désormais une maladie rare non divulguée. Fera pourrait soumettre un dossier de demande de désignation de médicament orphelin pour le naproxcinod auprès de la FDA, sous réserve du succès d’une étude non clinique preuve de concept menée par Fera. Fera estime que le naproxcinod pourrait entrer directement dans une étude clinique d’efficacité si la désignation de médicament orphelin est obtenue.

Selon les termes du contrat amendé, Nicox pourrait maintenant potentiellement recevoir un unique paiement d’étape lié aux ventes d’un montant de 40 millions de dollars si les ventes annuelles du naproxcinod atteignent 1 milliard de dollars (quelle que soit l’indication) aux Etats-Unis. Ce paiement d’étape ne sera payable qu’une fois. Les redevances de 7% sur les futures ventes de naproxcinod aux Etats-Unis restent inchangées. Autre que spécifié dans l’amendement, Fera reste responsable de l’ensemble des activités de développement clinique, de fabrication, règlementaire et de commercialisation.

Source : Nicox








MyPharma Editions

Sanofi finalise l’acquisition de Synthorx

Publié le 23 janvier 2020
Sanofi finalise l’acquisition de Synthorx

Sanofi a annoncé jeudi la finalisation de l’acquisition de Synthorx, une biotech américaine, pour 68 dollars en numéraire par action. Synthorx ,désormais une filiale détenue à 100% par le groupe pharmaceutique français, vient renforcer son positionnement dans les sphères de l’oncologie et de l’immunologie.

Poxel : le Docteur David E. Moller nommé au poste de Directeur Scientifique

Publié le 23 janvier 2020
Poxel : le Docteur David E. Moller nommé au poste de Directeur Scientifique

Poxel, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement de traitements innovants contre des maladies métaboliques, dont le diabète de type 2 et la stéatohépatite non alcoolique (NASH), a annoncé la nomination du Docteur David E. Moller, M.D, au poste de Directeur Scientifique.

PDC*line Pharma lève 20 millions d’euros lors d’un tour de table de série B

Publié le 22 janvier 2020
PDC*line Pharma lève 20 millions d’euros lors d’un tour de table de série B

PDC*line Pharma, une société de biotechnologie développant une nouvelle classe d’immunothérapies actives anti-cancéreuses puissantes et facilement industrialisables, a annoncé aujourd’hui avoir clôturé un tour de table de série B de 20 millions d’euros.

Janssen cherche à élargir l’utilisation de l’Imbruvica® en association avec le rituximab dans la LLC non précédemment traitée

Publié le 22 janvier 2020
Janssen cherche à élargir l'utilisation de l'Imbruvica® en association avec le rituximab dans la LLC non précédemment traitée

Janssen a annoncé la soumission d’une demande de modification de Type II auprès de l’Agence européenne des médicaments (EMA) dans le but d’élargir l’utilisation de l’IMBRUVICA® (ibrutinib) pour inclure l’ibrutinib en association avec le rituximab pour le traitement de première intention de patients atteints d’une leucémie lymphoïde chronique (LLC).

Jazz Pharmaceuticals reçoit une AMM pour Sunosi® dans l’UE

Publié le 22 janvier 2020
Jazz Pharmaceuticals reçoit une AMM pour Sunosi® dans l'UE

Jazz Pharmaceuticals vient d’annoncer que la Commission Européenne a approuvé Sunosi® (solriamfetol) pour améliorer l’éveil et réduire la somnolence diurne excessive (SDE) chez les adultes atteints de narcolepsie (avec ou sans cataplexie) ou d’un syndrome d’apnées obstructives du sommeil (SAOS) dont la SDE n’a pas été traitée de manière satisfaisante par un traitement primaire tel […]

Advanced BioDesign rejoint le consortium ENHPATHY qui va recevoir un financement de 4 millions d’euros sur 4 ans

Publié le 21 janvier 2020
Advanced BioDesign rejoint le consortium ENHPATHY qui va recevoir un financement de 4 millions d’euros sur 4 ans

Advanced BioDesign, société française de biotechnologie spécialisée dans le développement d’une nouvelle thérapie contre les cancers résistants aux chimiothérapies standards, annonce aujourd’hui qu’elle s’est associée à 27 organisations européennes académiques et industrielles, issues de 11 pays, pour former le consortium scientifique multidisciplinaire ENHPATHY.

Industrie : quatre entreprises allemandes s’engagent pour rendre l’apprentissage en France plus attractif

Publié le 21 janvier 2020
Industrie : quatre entreprises allemandes s’engagent pour rendre l’apprentissage en France plus attractif

Une belle initiative dans les secteurs de la Chimie et de la Santé se concrétise le 22 janvier 2020 : les entreprises BASF France, Bayer France, Boehringer-Ingelheim France et Merck France signeront une convention de coopération avec la Chambre Franco-Allemande de Commerce et d’Industrie pour favoriser le développement de l’apprentissage.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents