Edition du 13-08-2022

Nosopharm accueille Jacques Biton et Frédéric Hammel au sein de son Conseil de Surveillance

Publié le mardi 5 novembre 2019

Nosopharm accueille Jacques Biton et Frédéric Hammel au sein de son Conseil de SurveillanceNosopharm, entreprise innovante dédiée à la recherche et au développement de nouveaux médicaments anti-infectieux, a annoncé plusieurs changements au sein de son Conseil de Surveillance : Jacques Biton est nommé Président du Conseil de surveillance, succédant à Gilles Alberici, et Frédéric Hammel devient membre du Conseil de Surveillance en tant que représentant d’Elaia Partners. Ces nominations sont effectives depuis début octobre.

Ces deux nominations interviennent alors que Nosopharm a signé cette année un important accord avec la société Evotec, et se donne pour objectifs à court et à moyen terme une nouvelle levée de fonds et de nouveaux partenariats stratégiques. A plus long terme, la société prévoit d’élargir son pipeline et de céder des licences pour ses produits en développement ainsi que pour sa plateforme de découverte de nouveaux médicaments.

« Je suis très heureux d’accueillir Jacques Biton et Frédéric Hammel au Conseil de Surveillance de Nosopharm. Je tiens également à remercier Gilles Alberici grâce à qui nous avons franchi cette année une étape importante de notre développement avec la signature du partenariat avec Evotec, ainsi que Franck Lescure pour son accompagnement dans le développement de Nosopharm », déclare Philippe Villain-Guillot, président du directoire de Nosopharm. « Jacques et Frédéric nous aideront à poursuivre cette dynamique et à conclure de nouveaux accords avec des sociétés biotechnologiques et pharmaceutiques. Leur expérience et leur expertise seront décisives pour atteindre nos prochains objectifs. »

Le Dr. Jacques Biton est consultant pour Novagreen Conseil, spécialisé dans l’accompagnement scientifique et opérationnel des start-ups de biotechnologie, chimie et cleantech. Il apporte à Nosopharm 35 années d’expertise cumulée dans l’industrie pharmaceutique, en particulier dans les antibiotiques, et dans la gestion et le financement d’entreprises biotechnologiques. Il est l’auteur de plus de 25 brevets internationaux couvrant des applications en biotechnologies industrielles et chimie. Il est titulaire d’un diplôme d’Ingénieur en biotechnologie industrielle et Docteur-Ingénieur en Microbiologie, Enzymologie et Bioconversions de l’Université de Technologie de Compiègne.

« Trouver de nouvelles classes d’antibiotiques est une préoccupation de santé publique majeure et Nosopharm peut tout à fait devenir une entreprise de premier plan dans ce domaine. C’est avec grand plaisir que j’accompagnerai Philippe Villain-Guillot et son équipe dans l’accélération de leur développement et l’exploitation de leur plateforme technologique unique », souligne Jacques Biton.

Frédéric Hammel est Venture Partner d’Elaia Partners dont il sera le représentant au sein du Conseil de Surveillance. Il est le Directeur Général d’Ethera, un spin off du CEA/CNRS. Cette jeune société développe des solutions hautes performances pour la qualité de l’air, combinant des matériaux nanoporeux et des objets communicants. Frédéric dispose de plus de 25 années d’expérience dans des groupes industriels, puis dans des start-ups technologiques. Avant de rejoindre Ethera, Frédéric a conduit des projets dans le secteur des sciences du vivant, en développement thérapeutique, dispositif médical et diagnostic. Frédéric Hammel est un ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure, il y a obtenu un magistère de Biologie et un DEA de Pharmacologie, ainsi qu’un MBA du collège des ingénieurs. Il apporte à Nosopharm son expertise de l’industrie pharmaceutique et de la gestion d’entreprises de biotechnologie, avec une expérience particulière dans les levées de fonds auprès de sociétés de capital-risque.

« Je suis ravi de rejoindre le Conseil de Surveillance de Nosopharm. La société s’appuie sur une équipe et une technologie solides, et le potentiel de sa plateforme innovante est énorme », ajoute Frédéric Hammel.

Source : Nosopharm








MyPharma Editions

Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Publié le 10 août 2022
Bone Therapeutics acquiert une participation majoritaire dans Medsenic

Bone Therapeutics, société de thérapie cellulaire répondant à des besoins médicaux non satisfaits en orthopédie, et Medsenic, société biopharmaceutique privée de stade clinique, basée en France et spécialisée dans le développement de formulations optimisées de sels d’arsenic et dans leur application aux conditions inflammatoires et à d’autres nouvelles indications potentielles, ont annoncé la signature d’un accord d’apport contractuel visant à combiner les opérations des deux sociétés par le biais d’un échange d’actions, sous réserve de l’approbation de l’assemblée des actionnaires.

Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Publié le 9 août 2022
Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer lancent une étude de Phase 3 pour leur candidat vaccin

Pfizer et Valneva viennent d’annoncer l’initiation d’une étude clinique de Phase 3 intitulé « Vaccine Against Lyme for Outdoor Recreationists (VALOR) » (NCT05477524), pour évaluer l’efficacité, l’innocuité et l’immunogénicité de leur candidat vaccin expérimental contre la maladie de Lyme, VLA15.

Néovacs projette d’investir dans Pharnext pour financer l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Publié le 8 août 2022
Néovacs projette d'investir dans Pharnext pour financer l'étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Néovacs a annoncé être entré en négociation avec la société Pharnext afin d’accompagner la société biopharmaceutique à un stade clinique avancé développant de nouvelles thérapies pour des maladies neurodégénératives sans solution thérapeutique satisfaisante. Le financement envisagé permettrait de soutenir les opérations et les besoins en trésorerie de Pharnext, notamment l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Publié le 8 août 2022
Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Abivax a reçu l’approbation du comité central d’éthique aux États-Unis (IRB – Institutional Review Board) permettant l’initiation du recrutement des patients aux États-Unis dans les études d’induction de phase 3 avec le candidat médicament obefazimod (ABX464) dans le traitement de la rectocolite hémorragique. L’inclusion d’un premier patient est anticipée d’ici la fin du troisième trimestre 2022.

Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Publié le 5 août 2022
Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Sanofi et Innovent Biologics ont annoncé l’établissement d’une collaboration visant à mettre des médicaments innovants à la disposition des patients atteints de cancers difficiles à traiter en Chine. Innovent est une entreprise biopharmaceutique de pointe dotée de solides capacités de développement clinique et d’une large empreinte commerciale en Chine.

Gilead-Kite : autorisation d’accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Publié le 4 août 2022
Gilead-Kite : autorisation d'accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Kite, société du groupe Gilead, a annoncé que la Haute Autorité de Santé (HAS) a accordé une autorisation d’accès précoce à sa thérapie cellulaire CAR T Yescarta® (axicabtagene ciloleucel) dans le traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B (DLBCL) réfractaire ou en rechute dans les 12 mois après la fin d’un traitement de première ligne et éligible à une chimiothérapie de rattrapage suivie d’une chimiothérapie d’intensification en vue d’une autogreffe de cellules souches hématopoïétiques.

Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Publié le 3 août 2022
Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Ipsen a annoncé aujourd’hui que l’étude de Phase III RESILIENT n’avait pas atteint son critère d’évaluation principal, à savoir la survie globale (OS), par rapport au Topotecan. L’étude évalue Onivyde® (injection d’irinotecan liposomal) par rapport au topotecan chez des patients atteints d’un cancer du poumon à petites cellules (SCLC) ayant progressé pendant ou après un traitement de première ligne à base de platine.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents