Edition du 03-10-2022

Nosopharm et GNA NOW : résultats positifs du développement préclinique de NOSO-502, un antibiotique first-in-class

Publié le mercredi 8 juin 2022

Nosopharm et le consortium GNA NOW annoncent les résultats positifs du développement préclinique de NOSO-502, un antibiotique first-in-classNosopharm, entreprise innovante dédiée à la recherche et au développement de nouveaux médicaments anti-infectieux, a annoncé les résultats positifs des études de toxicologie réglementaire de NOSO-502, son candidat-médicament antibiotique first-in-class pour le traitement des infections nosocomiales multirésistantes. Nosopharm développe NOSO-502 en partenariat avec GNA NOW, un consortium européen financé par l’Innovative Medicines Initiative 2 (IMI2). 

NOSO-502 est le premier candidat au stade clinique dans la nouvelle classe d’antibiotiques Odilorhabdines, découverte par Nosopharm à partir de la bactérie Xenorhabdus. NOSO-502 est destiné au traitement des principales infections nosocomiales causées par les entérobactéries multirésistantes : Escherichia coli, Klebsiella pneumoniae et Enterobacter spp.

NOSO-502 inhibe le ribosome bactérien grâce à un nouveau mécanisme d’action : il est actif contre les entérobactéries résistantes aux carbapénèmes, quel que soit leur profil de production de carbapénémases, y compris les isolats résistants à la polymyxine.

Ces agents pathogènes sont responsables d’infections nosocomiales graves et potentiellement mortelles. L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) les classe comme agents pathogènes prioritaires critiques pour lesquels de nouveaux antibiotiques sont nécessaires de toute urgence. Les résultats des études de toxicologie BPL (Bonnes Pratiques  de Laboratoire), combinés à d’autres résultats d’études de microbiologie clinique, d’efficacité et de pharmacocinétique pharmacodynamique, permettent de préparer une demande d’autorisation d’essai clinique. Si cette dernière est accordée, NOSO-502 pourra entrer en essais cliniques chez l’Homme.

« Les résultats de ces études toxicologiques BPL sont très encourageants. Combinés aux autres résultats obtenus au sein du consortium GNA NOW, ils nous permettent de poursuivre le développement du programme jusqu’à la phase 1, sous réserve de recevoir l’autorisation réglementaire. C’est une étape cruciale pour Nosopharm : ces résultats démontrent la qualité et le caractère innovant de NOSO-502, qui pourrait traiter des infections multirésistantes menaçant le pronostic vital », déclare Philippe Villain-Guillot, co-fondateur et président du directoire de Nosopharm.

Déclarée par l’OMS comme l’une des dix principales menaces mondiales pour la santé publique, la résistance aux antibiotiques – une épidémie silencieuse – a fait 1,27 million de morts en 2019. Les agents pathogènes à Gram négatif multirésistants représentent 59 % de ces décès, et sont largement considérés comme le principal coupable, les plus dangereux pour les patients. En effet, il y a actuellement un manque de nouveaux agents capables de traiter la résistance aux antibiotiques chez les bactéries Gram négatives, en particulier des composés avec de nouveaux modes d’action. Trouver et développer de tels composés représente un énorme défi scientifique, qui nécessite la collaboration d’acteurs avec différentes expertises.

Créé en 2019, le consortium GNA NOW (Gram-Negative Antibacterials NOW), dirigé par Evotec en tant que représentant de la Fédération européenne des industries et associations pharmaceutiques (EFPIA), se concentre sur ce problème dans la résistance aux antibiotiques en faisant progresser de nouvelles classes d’antibiotiques ciblant les agents Gram négatifs, depuis l’optimisation des leads jusqu’à l’achèvement des essais cliniques de phase 1.

Aucune nouvelle classe d’antibiotiques efficaces contre ces agents pathogènes n’a été introduite en clinique depuis plus de 40 ans. De plus, selon une récente analyse¹ du pipeline de médicaments antibactériens, il n’existe aucun antibiotique à Gram négatif first-in-class avec une nouvelle cible ou un nouveau mode d’action en développement clinique. En cas de succès, l’utilisation clinique de NOSO-502 offrira une nouvelle option aux médecins pour le traitement des patients souffrant d’infections bactériennes potentiellement mortelles, évitant ainsi une impasse thérapeutique. NOSO-502 pourrait renforcer l’arsenal thérapeutique contre les infections à Gram négatif.

Source et visuel : Nosopharm 








MyPharma Editions

Pheon Therapeutics lève 68 millions de dollars pour développer de nouveaux conjugués anticorps-médicaments

Publié le 3 octobre 2022
Pheon Therapeutics lève 68 millions de dollars pour développer de nouveaux conjugués anticorps-médicaments

Pheon Therapeutics, spécialiste majeur des conjugués anticorps-médicaments (ADC) développant des ADC (conjugués anticorps-médicaments) de nouvelle génération pour un large éventail de cancers difficiles à traiter, a annoncé avoir obtenu un financement de 68 millions de dollars (68,3 M€) de série A en mars 2022. Cet investissement permettra à Pheon de faire progresser son programme phare ADC jusqu’à la preuve de concept clinique et d’établir un pipeline de nouveaux ADC.

Valbiotis : résultats complémentaires positifs de l’étude clinique HEART sur TOTUM•070 contre l’hypercholestérolémie

Publié le 3 octobre 2022
Valbiotis : résultats complémentaires positifs de l’étude clinique HEART sur TOTUM•070 contre l’hypercholestérolémie

Valbiotis : résultats complémentaires positifs de l’étude clinique HEART sur TOTUM•070 contre l’hypercholestérolémieValbiotis, entreprise de Recherche et Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques et cardiovasculaires, présente les résultats complémentaires positifs de l’étude clinique de Phase II HEART avec TOTUM•070 contre l’hypercholestérolémie.

Poxel : désignation de médicament orphelin de la FDA pour le PXL770 dans le traitement de la polykystose rénale autosomique dominante

Publié le 3 octobre 2022
Poxel : désignation de médicament orphelin de la FDA pour le PXL770 dans le traitement de la polykystose rénale autosomique dominante

Poxel, société biopharmaceutique au stade clinique développant des traitements innovants pour les maladies chroniques graves à physiopathologie métabolique, dont la stéatohépatite non alcoolique (NASH) et les maladies métaboliques rares, a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) a accordé la désignation de médicament orphelin (ODD) au PXL770 pour le traitement des patients atteints de polykystose rénale autosomique dominante (ADPKD).

AstraZeneca : Auriane Cano-Chancel prend la tête de l’oncologie en France

Publié le 30 septembre 2022
AstraZeneca : Auriane Cano-Chancel prend la tête de l’oncologie en France

AstraZeneca a annoncé la nomination d’Auriane Cano-Chancel, au poste de Head of Oncology d’AstraZeneca France ; elle remplace Dana Vigier, nommée Vice-Président Commercial Global de la Franchise Lynparza & DDR (cancers séno-gynécologiques).

Ostéoporose : Sandoz annonce des résultats positifs pour les essais de phase I/III de son médicament biosimilaire dénosumab

Publié le 30 septembre 2022
Ostéoporose : Sandoz annonce des résultats positifs pour les essais de phase I/III de son médicament biosimilaire dénosumab

Sandoz, leader mondial dans le domaine des médicaments génériques et biosimilaires, vient d’annoncer de nouvelles avancées concernant ses médicaments biosimilaires en développement, avec la publication de résultats positifs pour l’essai clinique intégré de phase I/III ROSALIA portant sur son traitement dénosumab. Partager la publication « Ostéoporose : Sandoz annonce des résultats positifs pour les essais de […]

Nuvisan reçoit une subvention de 9,6 millions de dollars de la Fondation Bill & Melinda Gates pour découvrir de nouveaux médicaments contraceptifs non hormonaux

Publié le 29 septembre 2022
Nuvisan reçoit une subvention de 9,6 millions de dollars de la Fondation Bill & Melinda Gates pour découvrir de nouveaux médicaments contraceptifs non hormonaux

Nuvisan, société de recherche sous contrat pour la découverte et le développement de médicaments, a annoncé avoir reçu une subvention de la Fondation Bill & Melinda Gates (Seattle, Washington, USA, « la fondation ») pour un programme intégré de découverte et de développement précoce de nouveaux médicaments contraceptifs non hormonaux.

Sanofi : Dupixent® approuvé par la FDA pour le traitement du prurigo nodulaire

Publié le 29 septembre 2022
Sanofi : Dupixent® approuvé par la FDA pour le traitement du prurigo nodulaire

Sanofi a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a approuvé Dupixent® (dupilumab) pour le traitement du prurigo nodulaire de l’adulte. Dupixent devient le premier et le seul médicament indiqué expressément pour le traitement du prurigo nodulaire aux États-Unis.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents