Edition du 21-04-2021

Accueil » Industrie » Stratégie

NovAliX investit 5,3 millions d’euros pour étendre sa plateforme de chimiothèques codées par ADN

Publié le mardi 15 décembre 2020

NovAliX investit 5,3 millions d’euros pour étendre sa plateforme de chimiothèques codées par ADNNovAliX, société de recherche sous contrat (CRO) spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments, a annoncé un investissement de 5,3 millions d’euros dans sa plateforme de chimiothèques codées par ADN (DNA-Encoded Library – DEL). Bpifrance et la région Grand Est apportent leur concours à hauteur de 2 millions d’euros dans le cadre de leur programme d’aide à la recherche, au développement et à l’innovation.

La plateforme DEL a été implantée sur le site de NovAliX à Strasbourg dans le cadre d’un accord de coopération technologique conclu en 2020 pour une durée de huit ans avec un groupe pharmaceutique majeur. Cet accord fait suite à une première collaboration initiée dès 2016 dans le domaine de la DEL. Les fonds reçus permettront à NovAliX d’étendre et de renforcer les capacités actuelles de sa plateforme de chimiothèques codées par ADN. Ainsi, en recourant à de nouveaux outils chémoinformatiques, elle concevra et synthétisera de nouvelles chimiothèques originales, assurant un meilleur échantillonnage de l’espace chimique.

La plateforme DEL proposée par NovAliX, NovA-DEL, établit un nouveau standard en termes de confidentialité, d’intégrité et de disponibilité des données. Ces caractéristiques sont essentielles pour le développement à venir de la DEL afin d’exploiter pleinement les possibilités ouvertes par les développements de l’intelligence artificielle (IA). En effet, l’IA jouera un rôle essentiel dans le traitement des données générées, tant pour la conception des nouvelles chimiothèques que pour l’analyse des résultats issus des criblages par affinité.

Avec cette plateforme, NovAliX renforce son offre de R&D. De plus, la société a récemment recruté des chimistes médicinaux chevronnés venus de l’industrie pharmaceutique qui auront pour mission de mener à bien des programmes de découverte de médicaments basés sur la plateforme DEL, en particulier dans les domaines de l’infectiologie et de l’oncologie.

« Depuis 10 ans, nous perfectionnons nos connaissances dans l’emploi de technologies de criblage chémo-biologique, initialement avec une méthode propriétaire basée sur la résonance plasmonique de surface (surface plasmon resonance – SPR), une technique que nous avons combinée à nos solides compétences en biophysique. Désormais, la DEL sera la référence parmi nos techniques de criblage », déclare Denis Zeyer, le directeur général de NovAliX.

« Notre accord de coopération avec un groupe pharmaceutique dans le domaine de la DEL nous aura permis d’accéder à une plateforme complète et automatisée, que nous proposons désormais à nos clients partenaires, et que nous pourrons développer davantage grâce au financement de Bpifrance et de la région Grand Est », ajoute Denis Zeyer.

L’utilisation de la technologie DEL permet la validation de cibles thérapeutiques et l’identification de nouvelles molécules biologiquement actives, contribuant ainsi au processus de découverte de candidats médicaments. Les chimiothèques DEL donnent accès à un large éventail de chémotypes, pour un coût par point nettement inférieur à celui du criblage à haut débit (high-throughput screening – HTS). En outre, l’automatisation de la plupart des tâches de collecte, de traitement des échantillons et des données analytiques améliorent la productivité scientifique et la fiabilité des processus de production et de criblage.

NovAliX prévoit de développer et d’héberger les chimiothèques DEL personnalisées de ses partenaires et d’utiliser ses chimiothèques propriétaires pour le criblage de cibles et la réalisation de programmes de découverte de médicaments au bénéfice de ses clients.

Source : NovAliX








MyPharma Editions

Myopathie de Duchenne : Généthon annonce le traitement d’un 1er patient dans le cadre de son essai clinique

Publié le 21 avril 2021
Myopathie de Duchenne : Généthon annonce le traitement d’un 1er patient dans le cadre de son essai clinique

Un premier patient a été traité à I-motion, la plateforme d’essais cliniques pédiatriques pour les maladies neuromusculaires situé à l’hôpital Trousseau, à Paris, dans le cadre de l’essai de thérapie génique mené par Généthon dans la myopathie de Duchenne.

COVID-19 : Valneva se tourne vers des discussions bilatérales pour la fourniture de son vaccin inactivé et adjuvanté

Publié le 21 avril 2021
COVID-19 : Valneva se tourne vers des discussions bilatérales pour la fourniture de son vaccin inactivé et adjuvanté

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre les maladies infectieuses générant d’importants besoins médicaux, a annoncé qu’elle se focaliserait maintenant sur des discussions bilatérales, pays par pays, pour fournir son candidat vaccin inactivé contre la COVID-19, VLA2001, et, en conséquence, ne donnerait plus la priorité aux discussions de fourniture centralisée actuellement en cours avec la Commission Européenne.

Inventiva : Martine Zimmermann nommée administratrice indépendante au Conseil d’Administration

Publié le 21 avril 2021
Inventiva : Martine Zimmermann nommée administratrice indépendante au Conseil d’Administration

Inventiva a annoncé la nomination de Martine Zimmermann comme administratrice indépendante de son Conseil d’Administration. A ce titre, elle remplacera Nawal Ouzren, qui a démissionné du Conseil d’Administration pour se consacrer pleinement à la croissance de Sensorion. La nomination de Martine Zimmerman sera soumise aux actionnaires pour ratification lors de la prochaine Assemblée Générale d’Inventiva.

Pierre Fabre et ValenzaBio : accord de licence et de commercialisation sur un anticorps anti-IGF-1R

Publié le 20 avril 2021
Pierre Fabre et ValenzaBio : accord de licence et de commercialisation sur un anticorps anti-IGF-1R

La société biopharmaceutique américaine ValenzaBio et le groupe pharmaceutique français Pierre Fabre ont annoncé la signature d’un accord de licence sur un anticorps antagoniste du récepteur du facteur de croissance de type 1 apparenté à l’insuline (IGF-1R), pour le traitement de l’orbitopathie dysthyroïdienne (TED), une maladie endocrinienne pour laquelle il n’existe actuellement pas de traitement spécifique.

Erytech : fin du recrutement de la 1ère cohorte d’une étude de Phase 1 avec eryaspase en 1ère ligne du cancer du pancréas

Publié le 19 avril 2021
Erytech : fin du recrutement de la 1ère cohorte d'une étude de Phase 1 avec eryaspase en 1ère ligne du cancer du pancréas

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé la fin du recrutement de la première cohorte, et le passage à la prochaine et potentiellement dernière dose dans une étude clinique de Phase 1, rESPECT, conduite par un investigateur (IST), avec son produit phare eryaspase dans le traitement de première ligne du cancer du pancréas.

Celyad Oncology : le Dr Charles Morris nommé au poste de Chief Medical Officer

Publié le 19 avril 2021
Celyad Oncology : le Dr Charles Morris nommé au poste de Chief Medical Officer

Celyad Oncology, une société de biotechnologie de stade clinique focalisée sur la découverte et le développement de thérapies cellulaires CAR T à base de lymphocytes T (Chimeric Antigen Receptor) pour le traitement du cancer, a annoncé la nomination du Dr Charles Morris au poste de Chief Medical Officer. Le Dr Morris conduira et assurera la direction stratégique de toutes les activités médicales, réglementaires ainsi que pour le développement clinique.

Sanofi : une seconde indication de Sarclisa® approuvée dans l’UE pour le traitement du myélome multiple en rechute

Publié le 19 avril 2021
Sanofi : une seconde indication de Sarclisa® approuvée dans l’UE pour le traitement du myélome multiple en rechute

Sanofi a annoncé que la Commission européenne (CE) a approuvé Sarclisa® (isatuximab) en association avec le carfilzomib et la dexaméthasone (association Kd), pour le traitement des adultes atteints d’un myélome multiple en rechute ayant reçu un à trois traitements antérieurs. Il s’agit de la deuxième approbation de la CE concernant Sarclisa en association avec un traitement standard en moins de 12 mois.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents