Edition du 15-11-2018

Novartis et sa fondation lancent une nouvelle stratégie de lutte contre la lèpre

Publié le lundi 2 décembre 2013

La Fondation Novartis vient d’annoncer le lancement d’une nouvelle stratégie de lutte contre la lèpre qui vise à interrompre sa transmission grâce à un diagnostic et un traitement précoces, à l’identification des personnes ayant été en contact avec les anciens patients, à des outils de diagnostic et à un système strict de surveillance et de réponse.

« Dans le cadre de notre engagement à lutter contre les maladies négligées dans les pays en développement, Novartis et la Fondation Novartis pour un Développement Durable ont à coeur de franchir la dernière ligne droite pour contribuer à faire en sorte que la lèpre appartienne au passé », explique Joseph Jimenez, Directeur général (CEO) de Novartis, dans son allocution le 29 novembre dernier au symposium annuel de la Fondation Novartis. « Cette maladie dévastatrice se guérit et je suis fier que notre don de polychimiothérapies (PCT) ait contribué au traitement de plus de cinq millions de patients depuis 2000. »

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), plus de 15 millions de patients ont été guéris de la lèpre depuis 1981 grâce à la disponibilité de la PCT ; la prévalence a ainsi été diminuée d’environ 95 % à l’échelle mondiale. Ces huit dernières années, on note cependant une stabilisation du nombre de patients nouvellement diagnostiqués aux alentours de 230 000 cas par an. L’expérience acquise dans le cadre de programmes de lutte contre d’autres maladies montre que c’est souvent la dernière ligne droite qui est la plus difficile à franchir. La moindre connaissance de la maladie a pour effet que la baisse de la prévalence s’accompagne d’un déclin de la volonté politique et du financement.

« Si la variole a pu être éradiquée, c’est notamment grâce à une approche globale associant la disponibilité d’un vaccin thermostable efficace, une surveillance épidémiologique, des recherches approfondies, l’implication des communautés locales ainsi qu’une gestion et un engagement solides de la part des gouvernements respectifs », explique le professeur Donald Henderson, ancien directeur de la campagne d’éradication de la variole de l’OMS. « Les programmes d’élimination actuels peuvent également s’inspirer des enseignements de ce type. »

La Fondation Novartis prévoit de prendre des mesures visant à démontrer la faisabilité et l’efficacité de cette stratégie à travers divers sites d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine. « L’objectif de  » transmission zéro  » de la lèpre est atteignable, mais il faut que nous soyons mieux armés et que nous employions des approches novatrices si nous voulons trouver et traiter les derniers patients », affirme Ann Aerts, Directrice de la Fondation Novartis. « En collaboration avec nos partenaires, nous entendons jouer un rôle clé dans la réduction de l’incidence de la lèpre. »

Source : Novartis








MyPharma Editions

Ipsen : feu vert européen pour Cabometyx® pour le traitement du carcinome hépatocellulaire

Publié le 15 novembre 2018
Ipsen : feu vert européen pour Cabometyx® pour le traitement du carcinome hépatocellulaire

Ipsen a annoncé aujourd’hui que la Commission Européenne (CE) a approuvé Cabometyx® (cabozantinib) 20, 40, 60 mg en monothérapie dans le traitement du carcinome hépatocellulaire (CHC) chez les adultes antérieurement traités par sorafénib. Cette décision va permettre l’accès au marché de Cabometyx® (cabozantinib) pour cette indication dans les 28 états membres de l’Union européenne, ainsi qu’en Norvège et en Islande.

Maladies rares et neurodégénératives : Servier soutient le projet de recherche d’une startup américaine

Publié le 14 novembre 2018

Le laboratoire Servier et LabCentral, célèbre incubateur américain de startups innovantes dans le domaine des sciences de la vie, ont annoncé l’attribution du Golden Ticket 2018 (Ticket d’or) à Amathus Therapeutics, une jeune pousse engagée dans le développement de nouveaux traitements pour les maladies neurodégénératives, telles que la maladie de Parkinson, et les troubles rares de stockage lysosomal.

Médicaments : 8 Français sur 10 ont confiance

Publié le 14 novembre 2018

Ipsos vient de publier les résultats de la 8e vague de l’Observatoire sociétal du médicament* du Leem. L’enquête dresse un bilan contrasté entre, d’un côté un regain de confiance dans le médicament et dans la place qu’occupent les entreprises du médicament au sein du système de santé, et d’un autre côté une détérioration des items […]

Alizé Pharma 3 : arrivée de Michael Culler au poste de Chief Scientific Officer

Publié le 14 novembre 2018
Alizé Pharma 3 : arrivée de Michael Culler au poste de Chief Scientific Officer

Alizé Pharma 3, une société spécialisée dans le développement de peptides thérapeutiques pour le traitement de maladies endocriniennes et métaboliques rares, a annoncé aujourd’hui l’arrivée d’une personne clé dans son équipe de direction et la structuration de son portefeuille de produits pour accompagner son ambition de devenir un leader mondial dans le domaine des maladies rares.

Stallergenes Greer : feu vert de la FDA pour l’extension aux États-Unis de l’indication d’Oralair®

Publié le 14 novembre 2018
Stallergenes Greer : feu vert de la FDA pour l’extension aux États-Unis de l’indication d’Oralair®

Stallergenes Greer, société biopharmaceutique spécialisée dans le traitement des allergies respiratoires, a obtenu l’autorisation de la Food and Drug Administration (FDA) pour l’extension aux États-Unis de l’indication thérapeutique d’Oralair® (extraits allergéniques de pollens de flouve odorante, dactyle, ivraie, pâturin des prés et fléole des prés), comprimé sublingual d’immunothérapie allergénique, aux patients âgés de cinq à neuf ans souffrant de rhinite allergique due aux pollens de graminées.

Homéopathie : 74% des utilisateurs jugent ces médicaments efficaces

Publié le 13 novembre 2018
Homéopathie : 74% des utilisateurs jugent ces médicaments efficaces

Dans un contexte médiatique actif concernant l’homéopathie, les laboratoires homéopathiques ont souhaité faire un état des lieux à date du rapport des Français aux médicaments homéopathiques. Ainsi, selon le sondage Ipsos – Weleda/Lehning/Boiron*, 74% des utilisateurs jugent les médicaments homéopathiques efficaces et 74% sont opposés à l’arrêt du remboursement des médicaments homéopathiques.

ASIT biotech franchit une étape clé dans le développement d’un nouveau médicament pour l’allergie à l’arachide

Publié le 13 novembre 2018
ASIT biotech franchit une étape clé dans le développement d’un nouveau médicament pour l’allergie à l’arachide

ASIT biotech, société biopharmaceutique belge spécialisée dans la recherche et le développement de produits d’immunothérapie innovants pour le traitement des allergies, a annoncé la finalisation de l’industrialisation du procédé de fabrication de lots cliniques de son produit candidat pnt-ASIT+™. Ceux-ci seront utilisés lors des premiers essais cliniques de phase I/II pour le traitement de patients allergiques à l’arachide.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions