Edition du 21-01-2022

Novartis et sa fondation lancent une nouvelle stratégie de lutte contre la lèpre

Publié le lundi 2 décembre 2013

La Fondation Novartis vient d’annoncer le lancement d’une nouvelle stratégie de lutte contre la lèpre qui vise à interrompre sa transmission grâce à un diagnostic et un traitement précoces, à l’identification des personnes ayant été en contact avec les anciens patients, à des outils de diagnostic et à un système strict de surveillance et de réponse.

« Dans le cadre de notre engagement à lutter contre les maladies négligées dans les pays en développement, Novartis et la Fondation Novartis pour un Développement Durable ont à coeur de franchir la dernière ligne droite pour contribuer à faire en sorte que la lèpre appartienne au passé », explique Joseph Jimenez, Directeur général (CEO) de Novartis, dans son allocution le 29 novembre dernier au symposium annuel de la Fondation Novartis. « Cette maladie dévastatrice se guérit et je suis fier que notre don de polychimiothérapies (PCT) ait contribué au traitement de plus de cinq millions de patients depuis 2000. »

Selon l’Organisation mondiale de la Santé (OMS), plus de 15 millions de patients ont été guéris de la lèpre depuis 1981 grâce à la disponibilité de la PCT ; la prévalence a ainsi été diminuée d’environ 95 % à l’échelle mondiale. Ces huit dernières années, on note cependant une stabilisation du nombre de patients nouvellement diagnostiqués aux alentours de 230 000 cas par an. L’expérience acquise dans le cadre de programmes de lutte contre d’autres maladies montre que c’est souvent la dernière ligne droite qui est la plus difficile à franchir. La moindre connaissance de la maladie a pour effet que la baisse de la prévalence s’accompagne d’un déclin de la volonté politique et du financement.

« Si la variole a pu être éradiquée, c’est notamment grâce à une approche globale associant la disponibilité d’un vaccin thermostable efficace, une surveillance épidémiologique, des recherches approfondies, l’implication des communautés locales ainsi qu’une gestion et un engagement solides de la part des gouvernements respectifs », explique le professeur Donald Henderson, ancien directeur de la campagne d’éradication de la variole de l’OMS. « Les programmes d’élimination actuels peuvent également s’inspirer des enseignements de ce type. »

La Fondation Novartis prévoit de prendre des mesures visant à démontrer la faisabilité et l’efficacité de cette stratégie à travers divers sites d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine. « L’objectif de  » transmission zéro  » de la lèpre est atteignable, mais il faut que nous soyons mieux armés et que nous employions des approches novatrices si nous voulons trouver et traiter les derniers patients », affirme Ann Aerts, Directrice de la Fondation Novartis. « En collaboration avec nos partenaires, nous entendons jouer un rôle clé dans la réduction de l’incidence de la lèpre. »

Source : Novartis








MyPharma Editions

Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d’euros pour soutenir la production et la recherche en France

Publié le 20 janvier 2022
Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d'euros pour soutenir la production et la recherche en France

Pfizer vient d’annoncer son intention d’investir plus de 520 millions d’euros dans le cadre d’un plan d’investissement sur cinq ans en France dans le secteur de la science et de la santé, en renforçant notamment les capacités de production sur le territoire et en stimulant la recherche et l’innovation dans plusieurs aires thérapeutiques.

Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Publié le 20 janvier 2022
Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé les résultats d’une étude préliminaire menée en laboratoire qui démontre que les anticorps provenant du sérum de personnes vaccinées avec trois doses du candidat vaccin inactivé de Valneva contre la COVID-19, VLA2001, neutralisaient le variant Omicron.

AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

Publié le 20 janvier 2022
AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

AB Science a annoncé avoir reçu l’autorisation de l’ANSM pour initier une étude de phase II (AB20006) chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère.

Sanofi : 2ème essai de phase III positif pour Dupixent® dans le traitement du prurigo nodulaire

Publié le 20 janvier 2022
Sanofi : 2ème essai de phase III positif pour Dupixent® dans le traitement du prurigo nodulaire

Sanofi a annoncé qu’un deuxième essai de phase III évaluant Dupixent® (dupilumab) chez des adultes présentant un prurigo nodulaire non contrôlé, une maladie chronique de la peau portant une signature inflammatoire de type 2, a atteint son critère d’évaluation primaire et ses principaux critères d’évaluation secondaires, et montré une diminution significative des démangeaisons et lésions cutanées comparativement à un placebo, après 24 semaines de traitement expérimental.

Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Publié le 19 janvier 2022
Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Transgene, société de biotechnologie qui développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, et PersonGen BioTherapeutics, société chinoise de biotechnologie qui développe des thérapies cellulaires CAR-T innovantes contre les cancers solides et hématologiques, ont annoncé une collaboration stratégique visant à évaluer la faisabilité et l’efficacité d’une combinaison thérapeutique associant l’injection de cellules CAR-T TAA06 de PersonGen à un virus oncolytique, issu de la plateforme Invir.IO™ de Transgene, administré par voie intraveineuse.

Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Publié le 19 janvier 2022
Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Biogen vient d’annoncer une nouvelle collaboration avec TheraPanacea, centrée sur plusieurs aires thérapeutiques en neurosciences et renforçant les liens existants entre les deux sociétés. L’objectif est de s’appuyer sur le machine learning (ML) et l’intelligence artificielle (IA) afin de tirer profit de l’imagerie médicale et d’autres sources de données cliniquement pertinentes

Stallergenes Greer annonce un partenariat de recherche avec Imperial College London

Publié le 18 janvier 2022
Stallergenes Greer annonce un partenariat de recherche avec Imperial College London

Stallergenes Greer annonce un partenariat de recherche avec Imperial College LondonStallergenes Greer, laboratoire biopharmaceutique spécialisé dans l’immunothérapie allergénique (ITA), a annoncé un partenariat de recherche avec Imperial College London portant sur les biomarqueurs de l’efficacité de l’ITA. Imperial College London est l’une des dix meilleures universités au monde, internationalement réputée dans les domaines des sciences, de la médecine, de l’ingénierie et des affaires.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents