Edition du 23-07-2019

VIH : InnaVirVax annonce l’initiation de l’étude clinique de Phase II de son vaccin VAC-3S

Publié le dimanche 1 décembre 2013

A l’occasion de la journée mondiale contre le Sida, InnaVirVax, société biopharmaceutique basée au Genopole® d’Evry a annoncé  l’initiation de l’essai clinique de Phase II évaluant les propriétés thérapeutiques de son candidat vaccin VAC-3S en association avec les thérapies antirétrovirales actuelles dans le traitement de l’infection par le VIH-1.

« En cette journée mondiale contre le SIDA, l’entrée de VAC-3S en phase II est une étape capitale. Nous sommes tout à fait conscients du travail qu’il nous reste à faire pour répondre à notre objectif premier qui consiste à trouver des traitements durables destinés aux patients vivant avec le VIH. Grâce aux progrès enregistrés par notre société, nous sommes prêts à relever ce défi », a déclaré le Dr. Shahin Gharakhanian, Directeur Médical de InnaVirVax.

L’objectif principal de cette étude de Phase II consiste à évaluer la réponse anticorps liée à l’administration de VAC-3S. Ce vaccin a été développé afin d’induire une réponse anticorps contre une région de la protéine d’enveloppe, gp41, du VIH-1, connue sous le nom de 3S. Ainsi, en combinaison des traitements antirétroviraux actuels, VAC-3S est un candidat-vaccin visant à assurer une bonne restauration du taux de lymphocytes T CD4+ durant l’infection par le VIH-1. Il faut souligner que l’ensemble des données recueillies à ce jour, dans le cadre d’études sur cohortes en France ou aux Etats-Unis, ainsi que sur des modèles animaux (primates non humains), démontrent que les anticorps anti-3S sont associés à une restauration du taux de lymphocytes T CD4+, une diminution du réservoir du virus et de biomarqueurs inflammatoires chroniques du VIH. Les objectifs secondaires de cette étude comprennent la tolérance générale et locale, son innocuité, mais surtout une évaluation très complète des marqueurs inflammatoires et immunologiques de l’infection par le VIH.

« Pour rappel, une étude de Phase I/IIa par escalade de dose menée auprès de 33 patients vivant avec le VIH, sous traitement antirétroviral et ayant un taux de lymphocytes T CD4 supérieur à 200/mm3, a démontré une bonne tolérance et a apporté des données permettant une sélection de dose », précise la société.

Cette étude de Phase II compare trois doses et un placebo auprès d’adultes vivant avec le VIH-1, sous traitement antirétroviral, dotés d’une charge virale inférieure ou égale à 50 copies/mm3. Ces patients ont par ailleurs un taux de lymphocytes T CD4+ compris entre 200/mm3 et 500/mm3. Au total, 90 patients seront étudiés en France, Allemagne et Espagne, randomisés en trois doses et un groupe placebo. Pour deux des doses, la vaccination de base sera de 3 injections en 3 mois ; celle-ci sera suivie par 3 vaccinations d’entretien (pour les deux doses les moins élevées) et une période complémentaire de suivi de 6 mois.

« Nous avons rassemblé un Comité Clinique International transatlantique avec des membres faisant autorité, fait appel à des centres d’investigation clinique et laboratoires les plus expérimentés afin mener à bien cette étude. Les coordinateurs principaux de celle-ci sont les professeurs Christine Katlama (Paris), Juergen Rockstroh (Bonn) et José Gatell (Barcelone). Ce dernier étant le co-président de la Conférence vaccin SIDA 2013. InnaVirVax souhaite ainsi marquer de son empreinte cette Journée Mondiale contre le SIDA avec un programme très novateur pour contribuer à la lutte contre cette pandémie majeure » a déclaré Joël Crouzet, Président Directeur Général d’InnaVirVax.

Source : InnaVirVax








MyPharma Editions

Sanofi signe un accord avec Roche en vue d’obtenir les droits exclusifs de Tamiflu® sur le marché américain de l’automédication

Publié le 23 juillet 2019
Sanofi signe un accord avec Roche en vue d’obtenir les droits exclusifs de Tamiflu® sur le marché américain de l’automédication

Sanofi a annoncé la signature d’un accord avec Roche en vue d’obtenir les droits exclusifs de Tamiflu®, pour la prévention et le traitement de la grippe, sur le marché américain de l’automédication. Aux termes de cet accord, Sanofi sera responsable de la conduite des négociations avec la FDA afin d’obtenir l’autorisation du switch de Tamiflu en OTC, ainsi que des activités exclusives de commercialisation et de distribution de ce produit sur le marché de la Santé Grand Public des Etats-Unis et des activités scientifiques s’y rapportant.

Industrie pharma : signature de deux accords de branche sur la formation professionnelle et la GPEC post-réforme

Publié le 22 juillet 2019
Industrie pharma : signature de deux accords de branche sur la formation professionnelle et la GPEC post-réforme

Deux accords collectifs, l’un sur la formation professionnelle et le second sur la gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC), ont été signés le 4 juillet par le Leem (Les Entreprises du Médicament), et 5 organisations syndicales de salariés (la CFDT, la CFE-CGC, la CFTC, FO et l’UNSA). Ces organisations représentent une audience de 84,81 %, seule la CGT est non-signataire. L’accord sur la formation professionnelle est le premier signé suite à la réforme de septembre 2018.

LEO Pharma finalise l’acquisition des produits dermatologiques sur ordonnance de Bayer

Publié le 22 juillet 2019
LEO Pharma finalise l’acquisition des produits dermatologiques sur ordonnance de Bayer

LEO Pharma et Bayer viennent d’annoncer que les conditions nécessaires au transfert des produits dermatologiques sur ordonnance de Bayer chez LEO Pharma étaient désormais remplies. Les deux entreprises avaient mentionné la transaction pour la première fois le 31 juillet 2018, la première étape du rachat ayant été finalisée le 4 septembre de la même année avec l’acquisition desdits produits aux États-Unis. Aujourd’hui, la finalisation de l’acquisition concerne tous les autres pays.

Transgene : feu vert pour un essai clinique de TG6002 au Royaume-Uni dans le cancer colorectal avec métastases hépatiques

Publié le 19 juillet 2019
Transgene : feu vert pour un essai clinique de TG6002 au Royaume-Uni dans le cancer colorectal avec métastases hépatiques

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, a annoncé qu’elle a reçu l’autorisation de l’autorité de santé britannique, la Medicines and Healthcare Products Regulatory Agency (MHRA) de procéder à un essai clinique de Phase 1/2a de TG6002 administré par voie intra-artérielle hépatique (IAH) chez des patients atteints d’un cancer colorectal (CCR) avec des métastases au foie non opérables.

Lysogene crée un Conseil Scientifique consultatif composé d’experts internationaux en thérapie génique du SNC

Publié le 19 juillet 2019
Lysogene crée un Conseil Scientifique consultatif composé d'experts internationaux en thérapie génique du SNC

Lysogene, société biopharmaceutique pionnière spécialisée dans la thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé la création d’un Conseil Scientifique consultatif (SAB pour Scientific Advisory Board) composé d’experts de renom international dans la découverte et le développement de thérapies géniques.

Advicenne signe un accord de financement de 20 M€ avec la BEI pour soutenir ses futurs développements

Publié le 19 juillet 2019
Advicenne signe un accord de financement de 20 M€ avec la BEI pour soutenir ses futurs développements

Advicenne, société pharmaceutique de spécialité développant et commercialisant des produits thérapeutiques pour le traitement de maladies orphelines, annonce aujourd’hui avoir signé un accord de prêt d’un montant de 20 M€ avec la Banque Européenne d’Investissement (BEI), la banque de l’Union européenne (UE), dans le cadre du Plan d’Investissement pour l’Europe, ou Plan Juncker.

WeHealth Digital Medicine et l’entreprise française Lucine vont développer des thérapies numériques

Publié le 18 juillet 2019
WeHealth Digital Medicine et l’entreprise française Lucine vont développer des thérapies numériques

WeHealth Digital Medicine, l’activité e-santé du groupe Servier, et Lucine, entreprise innovante française pionnière dans les thérapies numériques (DTx1- Digital Therapeutics), ont annoncé la signature d’un partenariat de co-développement et une licence de distribution. Il s’agit du tout premier partenariat de e-santé entre deux sociétés françaises dans le domaine des DTx.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents