Edition du 09-12-2022

VIH : InnaVirVax annonce l’initiation de l’étude clinique de Phase II de son vaccin VAC-3S

Publié le dimanche 1 décembre 2013

A l’occasion de la journée mondiale contre le Sida, InnaVirVax, société biopharmaceutique basée au Genopole® d’Evry a annoncé  l’initiation de l’essai clinique de Phase II évaluant les propriétés thérapeutiques de son candidat vaccin VAC-3S en association avec les thérapies antirétrovirales actuelles dans le traitement de l’infection par le VIH-1.

« En cette journée mondiale contre le SIDA, l’entrée de VAC-3S en phase II est une étape capitale. Nous sommes tout à fait conscients du travail qu’il nous reste à faire pour répondre à notre objectif premier qui consiste à trouver des traitements durables destinés aux patients vivant avec le VIH. Grâce aux progrès enregistrés par notre société, nous sommes prêts à relever ce défi », a déclaré le Dr. Shahin Gharakhanian, Directeur Médical de InnaVirVax.

L’objectif principal de cette étude de Phase II consiste à évaluer la réponse anticorps liée à l’administration de VAC-3S. Ce vaccin a été développé afin d’induire une réponse anticorps contre une région de la protéine d’enveloppe, gp41, du VIH-1, connue sous le nom de 3S. Ainsi, en combinaison des traitements antirétroviraux actuels, VAC-3S est un candidat-vaccin visant à assurer une bonne restauration du taux de lymphocytes T CD4+ durant l’infection par le VIH-1. Il faut souligner que l’ensemble des données recueillies à ce jour, dans le cadre d’études sur cohortes en France ou aux Etats-Unis, ainsi que sur des modèles animaux (primates non humains), démontrent que les anticorps anti-3S sont associés à une restauration du taux de lymphocytes T CD4+, une diminution du réservoir du virus et de biomarqueurs inflammatoires chroniques du VIH. Les objectifs secondaires de cette étude comprennent la tolérance générale et locale, son innocuité, mais surtout une évaluation très complète des marqueurs inflammatoires et immunologiques de l’infection par le VIH.

« Pour rappel, une étude de Phase I/IIa par escalade de dose menée auprès de 33 patients vivant avec le VIH, sous traitement antirétroviral et ayant un taux de lymphocytes T CD4 supérieur à 200/mm3, a démontré une bonne tolérance et a apporté des données permettant une sélection de dose », précise la société.

Cette étude de Phase II compare trois doses et un placebo auprès d’adultes vivant avec le VIH-1, sous traitement antirétroviral, dotés d’une charge virale inférieure ou égale à 50 copies/mm3. Ces patients ont par ailleurs un taux de lymphocytes T CD4+ compris entre 200/mm3 et 500/mm3. Au total, 90 patients seront étudiés en France, Allemagne et Espagne, randomisés en trois doses et un groupe placebo. Pour deux des doses, la vaccination de base sera de 3 injections en 3 mois ; celle-ci sera suivie par 3 vaccinations d’entretien (pour les deux doses les moins élevées) et une période complémentaire de suivi de 6 mois.

« Nous avons rassemblé un Comité Clinique International transatlantique avec des membres faisant autorité, fait appel à des centres d’investigation clinique et laboratoires les plus expérimentés afin mener à bien cette étude. Les coordinateurs principaux de celle-ci sont les professeurs Christine Katlama (Paris), Juergen Rockstroh (Bonn) et José Gatell (Barcelone). Ce dernier étant le co-président de la Conférence vaccin SIDA 2013. InnaVirVax souhaite ainsi marquer de son empreinte cette Journée Mondiale contre le SIDA avec un programme très novateur pour contribuer à la lutte contre cette pandémie majeure » a déclaré Joël Crouzet, Président Directeur Général d’InnaVirVax.

Source : InnaVirVax








MyPharma Editions

Le Campus Biotech Digital noue un partenariat avec Oteci pour développer les modules de formation de la plateforme immerscio.bio

Publié le 9 décembre 2022
Le Campus Biotech Digital noue un partenariat avec Oteci pour développer les modules de formation de la plateforme immerscio.bio

La filière de bioproduction française, regroupée au sein du Campus Biotech Digital, consortium industriel de premier plan mené par bioMérieux, Sanofi et Servier, noue un partenariat avec Oteci (Organisation de la Transmission d’Expériences et de Compétences Intergénérationnelle), association d’experts seniors bénévoles. Ces derniers sont ainsi mobilisés afin de construire les modules de formation 100% digitaux de la plateforme immerscio.bio répondant aux critères de qualité et de conformité requis par l’industrie des biotechnologies.

PDC*line Pharma : 1ers résultats immunologiques de son essai de phase I/II avec PDC*lung01 présentés à l’ESMO-IO 2022

Publié le 9 décembre 2022
PDC*line Pharma : 1ers résultats immunologiques de son essai de phase I/II avec PDC*lung01 présentés à l'ESMO-IO 2022

PDC*line Pharma, une société de biotechnologie développant une nouvelle classe d’immunothérapies actives anti-cancéreuses, puissantes et facilement industrialisables, a annoncé les premiers résultats immunologiques de l’essai clinique de phase I/II PDC-LUNG-101 (NCT03970746) avec PDC*lung01, son candidat vaccin thérapeutique contre le cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC).

Création d’une Graduate School dédiée aux maladies infectieuses émergentes

Publié le 8 décembre 2022
Création d'une Graduate School dédiée aux maladies infectieuses émergentes

Le projet « Maladies Infectieuses Émergentes 1H-EID », porté par Université Paris Cité, avec l’Institut Pasteur, l’École nationale vétérinaire d’Alfort, et Sorbonne Université, est lauréat de la deuxième vague de l’appel à manifestation d’intérêt « Compétences et Métiers d’Avenir » (AMI-CMA). Ce soutien de près de 5,9 M € pour 5 ans permettra de créer une Graduate School (École Universitaire de Recherche, EUR) offrant une formation multidisciplinaire d’excellence, basée sur la recherche, dans le domaine des maladies infectieuses émergentes.

Domain Therapeutics renforce son comité scientifique avec la nomination de deux spécialistes de l’immuno-oncologie

Publié le 8 décembre 2022
Domain Therapeutics renforce son comité scientifique avec la nomination de deux spécialistes de l’immuno-oncologie

Domain Therapeutics, société biopharmaceutique spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments innovants ciblant les récepteurs couplés aux protéines G (RCPG) appliqués à l’immuno-oncologie, a annoncé aujourd’hui la nomination des Prof Antoine Italiano et Prof John Stagg à son comité scientifique.

COVID-19 : SpikImm reçoit un financement de 15 millions d’euros attribué par France 2030

Publié le 7 décembre 2022
COVID-19 : SpikImm reçoit un financement de 15 millions d’euros attribué par France 2030

SpikImm, entreprise de biotechnologie créée en 2021 par Truffle Capital en collaboration avec l’Institut Pasteur, se voit attribuer une participation du programme France 2030 à hauteur de 15 millions d’euros sur son projet « PROPHYMAB » soutenu dans le cadre de la Stratégie d’Accélération « Maladies Infectieuses Emergentes et Menaces NRBC ».

OmniSpirant et EVerZom annoncent le lancement du projet INSPIRE pour développer une thérapie génique inédite dans le cancer du poumon

Publié le 7 décembre 2022
OmniSpirant et EVerZom annoncent le lancement du projet INSPIRE pour développer une thérapie génique inédite dans le cancer du poumon

OmniSpirant, société biopharmaceutique irlandaise spécialisée dans le développement de thérapies géniques régénératives inhalées first-in-class, et EVerZom, société biopharmaceutique spécialisée dans la bioproduction de vésicules extracellulaires (ou exosomes), ont annoncé avoir obtenu un financement de 12,8 millions d’Euros dans le cadre du programme de recherche et d’innovation Horizon Europe pour faire progresser le développement d’une thérapie génique régénératrice comme nouveau traitement dans le cancer du poumon.

Apmonia Therapeutics annonce le lancement du programme THROMBOTAX avec le soutien de l’ANR

Publié le 7 décembre 2022
Apmonia Therapeutics annonce le lancement du programme THROMBOTAX avec le soutien de l’ANR

Apmonia Therapeutics, société de biotechnologie développant de nouvelles stratégies thérapeutiques basées sur des approches peptidiques avec des applications thérapeutiques notamment dans le domaine de l’oncologie, a annoncé le lancement d’un programme de recherche et développement soutenu par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents