Edition du 26-04-2018

Novartis finalise ses transactions avec GSK

Publié le lundi 2 mars 2015

Le groupe pharmaceutique suisse Novartis a annoncé lundi avoir mené à terme une série de transactions avec le britannique GlaxoSmithKline (GSK), incluant l’acquisition du portefeuille oncologie de GSK, la création d’une coentreprise de Consumer Healthcare et la cession de l’activité vaccins (hors vaccins antigrippaux) de Novartis à GSK.

Les transactions ont été annoncées en avril 2014 dans le cadre du remaniement du portefeuille mondial de Novartis visant à recentrer la société sur trois secteurs d’activité principaux à l’échelle mondiale : les produits pharmaceutiques innovants, l’ophtalmologie et les médicaments génériques. « La conclusion des transactions avec GSK permet de recentrer Novartis et de réaffirmer notre position de leader sur des segments d’activité porteurs » a déclaré Joseph Jimenez, CEO de Novartis dans un communiqué. « Grâce à cette évolution de notre stratégie, nous comptons améliorer nos marges et nous positionner pour faire face aux changements à venir dans le secteur de la santé. »

Un portefeuille de 22 médicaments d’oncologie et d’hématologie

Novartis a acquis les produits oncologiques de GSK, dont deux candidats au pipeline, pour une contrepartie en espèces globale de USD 16 milliards. Sur cette somme, jusqu’à 1,5 milliard est lié à la réalisation de certaines étapes de développement. Novartis Oncology gère désormais un portefeuille de 22 médicaments d’oncologie et d’hématologie pour traiter plus de 25 pathologies dans le monde. L’acquisition de traitements pour le mélanome, le carcinome des cellules rénales et l’hématologie vient compléter le groupe actuel de médicaments novateurs en créant un portefeuille riche en médicaments d’oncologie et d’hématologie ciblant d’importants mécanismes biologiques des maladies.

« En tablant sur la puissance commerciale et les capacités de R&D de Novartis Oncology, il est attendu que Novartis parvienne à optimiser les traitements de GSK récemment acquis », indique le groupe. Ces traitements incluent : Tafinlar®, un inhibiteur de BRAF et Mekinist(TM), un inhibiteur de MEK, tous deux autorisés pour le traitement du mélanome métastatique, Votrient®, un inhibiteur VEGFR pour le carcinome des cellules rénales qui a montré une efficacité significative dans le traitement de première intention du cancer rénal. Promacta® pour la thrombocytopénie, Tykerb® pour le cancer du sein métastatique HER2+ et Arzerra® pour la leucémie lymphoïde chronique font également partie de la transaction.

Novartis détient également des droits pour prendre part à l’actuel et futur pipeline R&D de GSK en oncologie (à l’exclusion des vaccins oncologiques), qui pourraient déboucher sur de nouveaux composés et de nouvelles cibles. Le chiffre d’affaires des produits oncologiques de GSK acquis s’élevait à environ USD 2,0 milliards en 2014, en progression d’environ 32 % en monnaie locale par rapport à 2013.

La création d’une coentreprise de Consumer Healthcare

Le regroupement de Novartis OTC et de GSK Consumer Healthcare donne naissance à un leader mondial des médicaments sans ordonnance (GSK Consumer Healthcare) dont Novartis détient une participation importante de 36,5 % des actions. GSK Consumer Healthcare devrait occuper des positions de leader dans quatre grandes catégories OTC : Wellness, Oral Health, Nutrition et Skin Health. La coentreprise est présente sur les marchés des pays développés ainsi que sur des marchés émergents clés.

Cession des vaccins hors antigrippaux à GSK
Novartis a cédé son activité vaccins (à l’exclusion de ses vaccins antigrippaux) à GSK pour un total de USD 7,1 milliards plus les redevances. Ce montant de 7,1 milliards se compose de 5,25 milliards versés à la conclusion et jusqu’à 1,8 milliards en paiements d’étape futurs.

Par ailleurs, Novartis a procédé depuis 2013 à d’autres transactions stratégiques visant à transformer le portefeuille de la société. En janvier 2015, la société a achevé la vente de son activité Animal Health à Eli Lilly and Company pour un montant d’environ USD 5,4 milliards. Suite à la transaction avec Eli Lilly, Novartis présentera un bénéfice avant impôt exceptionnel au premier trimestre 2015 d’environ USD 4,7 milliards.

En octobre 2014, la société a annoncé un accord relatif à la cession de ses vaccins antigrippaux à CSL Limited pour un montant de USD 275 millions, une transaction qui devrait se conclure à la fin 2015. En janvier 2014, Novartis a achevé la vente de sa filiale de diagnostics de transfusions sanguines à Grifols S.A. pour USD 1,7 milliards.

Source :  Novartis








MyPharma Editions

Bone Therapeutics : nomination de Claudia D’Augusta en tant qu’Administrateur non-exécutif

Publié le 26 avril 2018
Bone Therapeutics : nomination de Claudia D'Augusta en tant qu'Administrateur non-exécutif

Bone Therapeutics, la société de thérapie cellulaire osseuse, vient d’annoncer la nomination de Claudia D’Augusta, PhD, à son Conseil d’Administration en tant qu’administrateur non-exécutif. Claudia D’Augusta est une experte en finance disposant de plus de 15 ans d’expérience en finance d’entreprise, marchés de capitaux et fusions & acquisitions.

Theranexus : 1ère autorisation européenne pour son étude de phase 2 dans la maladie de Parkinson

Publié le 26 avril 2018
Theranexus : 1ère autorisation européenne pour son étude de phase 2 dans la maladie de Parkinson

Theranexus, société spécialisée dans le traitement des maladies du système nerveux central, vient d’annoncer dans un communiqué avoir obtenu l’autorisation de l’agence hongroise du médicament pour l’essai clinique de phase 2 de son candidat médicament THN102 dans ce pays pour les personnes souffrant de Somnolence Diurne Excessive (SDE) associée à la maladie de Parkinson.

Acticor Biotech : l’EMA confirme l’entrée en phase II de son produit ACT017 dans l’AVC

Publié le 25 avril 2018
Acticor Biotech : l'EMA confirme l'entrée en phase II de son produit ACT017 dans l'AVC

Acticor Biotech, société de biotechnologie en développement clinique spécialisée dans la phase aiguë des maladies thrombotiques, y compris l’accident vasculaire cérébral et l’embolie pulmonaire, a présenté à l’Agence Européenne des Médicaments (EMA), le plan de développement de son candidat médicament, ACT017.

Christophe Durand rejoint Celgene France en tant que Président Directeur général

Publié le 25 avril 2018
Christophe Durand rejoint Celgene France en tant que Président Directeur général

Celgene France, une filiale à part entière de Celgene Corporation, a annoncé la nomination de Christophe Durand au poste de Président Directeur général depuis le 12 avril 2018.

Onxeo : démarrage de DRIIV, étude clinique de phase I d’AsiDNA™ dans les tumeurs solides avancées

Publié le 25 avril 2018
Onxeo : démarrage de DRIIV, étude clinique de phase I d’AsiDNA™ dans les tumeurs solides avancées

Onxeo, société de biotechnologie spécialisée en oncologie, a annoncé avoir démarré l’étude clinique de phase I DRIIV (DNA Repair Inhibitor administered IntraVenously) avec AsiDNA™, son inhibiteur « first-in-class » de la réparation de l’ADN tumoral. Cette étude est destinée à évaluer la tolérance et la dose clinique optimale ainsi qu’à déterminer sa dose active au niveau tumoral, chez des patients atteints d’un cancer solide avancé.

Nicox ouvre un bureau de développement aux Etats-Unis

Publié le 25 avril 2018
Nicox ouvre un bureau de développement aux Etats-Unis

Nicox, la société spécialisée en ophtalmologie, vient d’ouvrir un bureau de développement aux Etats-Unis, à Research Triangle Park (RTP) en Caroline du Nord. La décision de transférer son précédent bureau de développement de Fort Worth (Texas) à RTP et de renforcer sa présence aux Etats-Unis est motivée par l’avancement attendu vers des études cliniques de phase 2 de NCX 470 pour les patients atteints de glaucome et de NCX 4251 pour les patients atteints de blépharite.

Régénération cardiaque cellulaire : CellProthera obtient l’autorisation d’essai clinique à Singapour

Publié le 24 avril 2018
Régénération cardiaque cellulaire : CellProthera obtient l’autorisation d’essai clinique à Singapour

Après avoir qualifié et validé avec succès durant l’année écoulée la méthode de production de son produit thérapeutique dans un centre partenaire de thérapie cellulaire basé à Singapour, la biotech française CellProthera vient d’obtenir les autorisations de la Health Science Authority (HSA) – équivalent singapourien des autorités réglementaires française (ANSM) – pour démarrer son essai clinique “SingXpand”.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions