Edition du 01-10-2020

Novartis finalise ses transactions avec GSK

Publié le lundi 2 mars 2015

Le groupe pharmaceutique suisse Novartis a annoncé lundi avoir mené à terme une série de transactions avec le britannique GlaxoSmithKline (GSK), incluant l’acquisition du portefeuille oncologie de GSK, la création d’une coentreprise de Consumer Healthcare et la cession de l’activité vaccins (hors vaccins antigrippaux) de Novartis à GSK.

Les transactions ont été annoncées en avril 2014 dans le cadre du remaniement du portefeuille mondial de Novartis visant à recentrer la société sur trois secteurs d’activité principaux à l’échelle mondiale : les produits pharmaceutiques innovants, l’ophtalmologie et les médicaments génériques. « La conclusion des transactions avec GSK permet de recentrer Novartis et de réaffirmer notre position de leader sur des segments d’activité porteurs » a déclaré Joseph Jimenez, CEO de Novartis dans un communiqué. « Grâce à cette évolution de notre stratégie, nous comptons améliorer nos marges et nous positionner pour faire face aux changements à venir dans le secteur de la santé. »

Un portefeuille de 22 médicaments d’oncologie et d’hématologie

Novartis a acquis les produits oncologiques de GSK, dont deux candidats au pipeline, pour une contrepartie en espèces globale de USD 16 milliards. Sur cette somme, jusqu’à 1,5 milliard est lié à la réalisation de certaines étapes de développement. Novartis Oncology gère désormais un portefeuille de 22 médicaments d’oncologie et d’hématologie pour traiter plus de 25 pathologies dans le monde. L’acquisition de traitements pour le mélanome, le carcinome des cellules rénales et l’hématologie vient compléter le groupe actuel de médicaments novateurs en créant un portefeuille riche en médicaments d’oncologie et d’hématologie ciblant d’importants mécanismes biologiques des maladies.

« En tablant sur la puissance commerciale et les capacités de R&D de Novartis Oncology, il est attendu que Novartis parvienne à optimiser les traitements de GSK récemment acquis », indique le groupe. Ces traitements incluent : Tafinlar®, un inhibiteur de BRAF et Mekinist(TM), un inhibiteur de MEK, tous deux autorisés pour le traitement du mélanome métastatique, Votrient®, un inhibiteur VEGFR pour le carcinome des cellules rénales qui a montré une efficacité significative dans le traitement de première intention du cancer rénal. Promacta® pour la thrombocytopénie, Tykerb® pour le cancer du sein métastatique HER2+ et Arzerra® pour la leucémie lymphoïde chronique font également partie de la transaction.

Novartis détient également des droits pour prendre part à l’actuel et futur pipeline R&D de GSK en oncologie (à l’exclusion des vaccins oncologiques), qui pourraient déboucher sur de nouveaux composés et de nouvelles cibles. Le chiffre d’affaires des produits oncologiques de GSK acquis s’élevait à environ USD 2,0 milliards en 2014, en progression d’environ 32 % en monnaie locale par rapport à 2013.

La création d’une coentreprise de Consumer Healthcare

Le regroupement de Novartis OTC et de GSK Consumer Healthcare donne naissance à un leader mondial des médicaments sans ordonnance (GSK Consumer Healthcare) dont Novartis détient une participation importante de 36,5 % des actions. GSK Consumer Healthcare devrait occuper des positions de leader dans quatre grandes catégories OTC : Wellness, Oral Health, Nutrition et Skin Health. La coentreprise est présente sur les marchés des pays développés ainsi que sur des marchés émergents clés.

Cession des vaccins hors antigrippaux à GSK
Novartis a cédé son activité vaccins (à l’exclusion de ses vaccins antigrippaux) à GSK pour un total de USD 7,1 milliards plus les redevances. Ce montant de 7,1 milliards se compose de 5,25 milliards versés à la conclusion et jusqu’à 1,8 milliards en paiements d’étape futurs.

Par ailleurs, Novartis a procédé depuis 2013 à d’autres transactions stratégiques visant à transformer le portefeuille de la société. En janvier 2015, la société a achevé la vente de son activité Animal Health à Eli Lilly and Company pour un montant d’environ USD 5,4 milliards. Suite à la transaction avec Eli Lilly, Novartis présentera un bénéfice avant impôt exceptionnel au premier trimestre 2015 d’environ USD 4,7 milliards.

En octobre 2014, la société a annoncé un accord relatif à la cession de ses vaccins antigrippaux à CSL Limited pour un montant de USD 275 millions, une transaction qui devrait se conclure à la fin 2015. En janvier 2014, Novartis a achevé la vente de sa filiale de diagnostics de transfusions sanguines à Grifols S.A. pour USD 1,7 milliards.

Source :  Novartis








MyPharma Editions

NASH : Genfit et LabCorp signent un accord exclusif pour la commercialisation d’un nouvel outil de diagnostic

Publié le 30 septembre 2020
NASH : Genfit et LabCorp signent un accord exclusif pour la commercialisation d’un nouvel outil de diagnostic

Genfit, société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques et LabCorp®, leader international des sciences de la vie focalisée sur l’amélioration de la santé et l’aide décisionnelle à la prise en charge des patients, ont annoncé la signature d’un accord de licence exclusif d’une durée de cinq ans pour la technologie NIS4™ de Genfit visant à faciliter l’identification des patients atteints de NASH à risque.

PDC*line Pharma administre son candidat vaccin thérapeutique PDC*lung01 à haute dose chez un premier patient

Publié le 30 septembre 2020
PDC*line Pharma administre son candidat vaccin thérapeutique PDC*lung01 à haute dose chez un premier patient

PDC*line Pharma, une société de biotechnologie développant une nouvelle classe d’immunothérapies actives anticancéreuses puissantes et facilement industrialisables, vient d’annoncer aujourd’hui que deux nouvelles cohortes de patients ont été ouvertes dans le cadre de l’essai clinique de phase I/II PDC-LUNG-101 portant sur son candidat vaccin thérapeutique PDC*lung01 ciblant le cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) (NCT03970746).

Celyad Oncology et MSD collaborent pour évaluer CYAD-101 en combinaison avec Keytruda® dans le cancer colorectal métastatique avancé

Publié le 30 septembre 2020
Celyad Oncology et MSD collaborent pour évaluer CYAD-101 en combinaison avec Keytruda® dans le cancer colorectal métastatique avancé

Celyad Oncology, société de biotechnologie de stade clinique focalisée sur la découverte et le développement de thérapies cellulaires CAR T à base de lymphocytes T (chimeric antigen receptor) pour le traitement du cancer, vient d’annoncer qu’elle avait conclu un accord de collaboration d’essai clinique avec une filiale de MSD (dénomination commerciale de Merck & Co, Inc, Kenilworth, NJ, USA).

Sciences de la vie : Bristol Myers Squibb souscrit au fonds InnoBio 2

Publié le 29 septembre 2020

Bristol Myers Squibb et Bpifrance ont annoncé la participation de Bristol Myers Squibb dans InnoBio 2, fonds d’investissement dédié aux sciences de la vie et géré par Bpifrance.

LNC Therapeutics devient YSOPIA Bioscience

Publié le 29 septembre 2020
LNC Therapeutics devient YSOPIA Bioscience

LNC Therapeutics, société française de biotechnologie spécialisée dans la recherche et le développement d’innovations thérapeutiques basées sur le potentiel de souches bactériennes clés du microbiome intestinal, a annoncé son changement de nom et devient YSOPIA Bioscience.

Kymos et Prolytic fusionnent pour faire du groupe Kymos un CRO Européen de premier plan

Publié le 29 septembre 2020
Kymos et Prolytic fusionnent pour faire du groupe Kymos un CRO Européen de premier plan

Kymos et Prolytic viennent d’annoncer la finalisation d’une fusion stratégique par laquelle Prolytic rejoindra le groupe Kymos. Avec l’arrivée du CRO allemand au sein du groupe, Kymos renforce son activité sur le marché des médicaments biologiques et des thérapies innovantes et élargit son portefeuille, offrant ses services depuis trois sites en Europe.

COVID-19 : Johnson & Johnson lance son essai clinique mondial pivot de phase 3 pour le candidat-vaccin de Janssen

Publié le 28 septembre 2020
COVID-19 : Johnson & Johnson lance son essai clinique mondial pivot de phase 3 pour le candidat-vaccin de Janssen

Johnson & Johnson vient d’annoncer le lancement de son essai clinique pivot de Phase 3 (ENSEMBLE) à large échelle et multi-pays pour son candidat vaccin COVID-19, JNJ-78436735, en cours de développement par Janssen. Le lancement de l’essai ENSEMBLE fait suite aux résultats intermédiaires positifs de l’étude clinique de phase 1/2a de la société, ayant démontré, qu’après une seule dose de vaccin, le profil de sécurité et l’immunogénicité étaient favorables à la poursuite de ce développement.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents