Edition du 12-04-2021

Novartis finalise ses transactions avec GSK

Publié le lundi 2 mars 2015

Le groupe pharmaceutique suisse Novartis a annoncé lundi avoir mené à terme une série de transactions avec le britannique GlaxoSmithKline (GSK), incluant l’acquisition du portefeuille oncologie de GSK, la création d’une coentreprise de Consumer Healthcare et la cession de l’activité vaccins (hors vaccins antigrippaux) de Novartis à GSK.

Les transactions ont été annoncées en avril 2014 dans le cadre du remaniement du portefeuille mondial de Novartis visant à recentrer la société sur trois secteurs d’activité principaux à l’échelle mondiale : les produits pharmaceutiques innovants, l’ophtalmologie et les médicaments génériques. « La conclusion des transactions avec GSK permet de recentrer Novartis et de réaffirmer notre position de leader sur des segments d’activité porteurs » a déclaré Joseph Jimenez, CEO de Novartis dans un communiqué. « Grâce à cette évolution de notre stratégie, nous comptons améliorer nos marges et nous positionner pour faire face aux changements à venir dans le secteur de la santé. »

Un portefeuille de 22 médicaments d’oncologie et d’hématologie

Novartis a acquis les produits oncologiques de GSK, dont deux candidats au pipeline, pour une contrepartie en espèces globale de USD 16 milliards. Sur cette somme, jusqu’à 1,5 milliard est lié à la réalisation de certaines étapes de développement. Novartis Oncology gère désormais un portefeuille de 22 médicaments d’oncologie et d’hématologie pour traiter plus de 25 pathologies dans le monde. L’acquisition de traitements pour le mélanome, le carcinome des cellules rénales et l’hématologie vient compléter le groupe actuel de médicaments novateurs en créant un portefeuille riche en médicaments d’oncologie et d’hématologie ciblant d’importants mécanismes biologiques des maladies.

« En tablant sur la puissance commerciale et les capacités de R&D de Novartis Oncology, il est attendu que Novartis parvienne à optimiser les traitements de GSK récemment acquis », indique le groupe. Ces traitements incluent : Tafinlar®, un inhibiteur de BRAF et Mekinist(TM), un inhibiteur de MEK, tous deux autorisés pour le traitement du mélanome métastatique, Votrient®, un inhibiteur VEGFR pour le carcinome des cellules rénales qui a montré une efficacité significative dans le traitement de première intention du cancer rénal. Promacta® pour la thrombocytopénie, Tykerb® pour le cancer du sein métastatique HER2+ et Arzerra® pour la leucémie lymphoïde chronique font également partie de la transaction.

Novartis détient également des droits pour prendre part à l’actuel et futur pipeline R&D de GSK en oncologie (à l’exclusion des vaccins oncologiques), qui pourraient déboucher sur de nouveaux composés et de nouvelles cibles. Le chiffre d’affaires des produits oncologiques de GSK acquis s’élevait à environ USD 2,0 milliards en 2014, en progression d’environ 32 % en monnaie locale par rapport à 2013.

La création d’une coentreprise de Consumer Healthcare

Le regroupement de Novartis OTC et de GSK Consumer Healthcare donne naissance à un leader mondial des médicaments sans ordonnance (GSK Consumer Healthcare) dont Novartis détient une participation importante de 36,5 % des actions. GSK Consumer Healthcare devrait occuper des positions de leader dans quatre grandes catégories OTC : Wellness, Oral Health, Nutrition et Skin Health. La coentreprise est présente sur les marchés des pays développés ainsi que sur des marchés émergents clés.

Cession des vaccins hors antigrippaux à GSK
Novartis a cédé son activité vaccins (à l’exclusion de ses vaccins antigrippaux) à GSK pour un total de USD 7,1 milliards plus les redevances. Ce montant de 7,1 milliards se compose de 5,25 milliards versés à la conclusion et jusqu’à 1,8 milliards en paiements d’étape futurs.

Par ailleurs, Novartis a procédé depuis 2013 à d’autres transactions stratégiques visant à transformer le portefeuille de la société. En janvier 2015, la société a achevé la vente de son activité Animal Health à Eli Lilly and Company pour un montant d’environ USD 5,4 milliards. Suite à la transaction avec Eli Lilly, Novartis présentera un bénéfice avant impôt exceptionnel au premier trimestre 2015 d’environ USD 4,7 milliards.

En octobre 2014, la société a annoncé un accord relatif à la cession de ses vaccins antigrippaux à CSL Limited pour un montant de USD 275 millions, une transaction qui devrait se conclure à la fin 2015. En janvier 2014, Novartis a achevé la vente de sa filiale de diagnostics de transfusions sanguines à Grifols S.A. pour USD 1,7 milliards.

Source :  Novartis








MyPharma Editions

Sanofi : des données cliniques intermédiaires valident le profil « non-alpha » de THOR-707, sa nouvelle IL-2 expérimentale

Publié le 9 avril 2021
Sanofi : des données cliniques intermédiaires valident le profil « non-alpha » de THOR-707, sa nouvelle IL-2 expérimentale

Sanofi a annoncé que les données intermédiaires d’un premier essai chez l’homme évaluant l’innocuité, l’activité thérapeutique et la dose maximale tolérable de THOR-707 (SAR444245), une interleukine-2 (IL-2) non-alpha hautement différenciée expérimentale, en monothérapie et en association avec un anti-PD-1, seront présentés dans le cadre d’une séance de posters de dernière minute au Congrès annuel de l’American Association for Cancer Research (AACR), qui comprendra des données supplémentaires mises à jour.

Microbiologie : dans les coulisses du site Merck à Molsheim avec la campagne Microbiotiful

Publié le 9 avril 2021
Microbiologie : dans les coulisses du site Merck à Molsheim avec la campagne Microbiotiful

Le groupe de sciences et technologies allemand Merck dispose de 11 sites d’activités en France, dont 7 de production. Son site de Molsheim en Alsace est le plus important en termes d’effectif et de chiffre d’affaires (le groupe a d’ailleurs annoncé en mars un nouvel investissement dédié de 25 millions d’euros). Il appartient à la branche Life Science, division dédiée au développement, à la production et à la commercialisation de produits et services pour l’industrie des sciences de la vie. Pour sensibiliser à ses métiers et valoriser son expertise, Merck France lance la campagne Microbiotiful.

Teva : AMM européenne pour Seffalair® Spiromax® et BroPair® Spiromax®

Publié le 8 avril 2021
Teva : AMM européenne pour Seffalair® Spiromax® et BroPair® Spiromax®

Teva Pharmaceuticals Europe a annoncé avoir reçu l’autorisation de mise sur le marché de l’UE pour Seffalair Spiromax et son homologue BroPair Spiromax (xinafoate de salmétérol/propionate de fluticasone, en doses de 12,75/100 et 12,75/202 microgrammes) comme traitement d’entretien de l’asthme chez les adultes et les adolescents de plus de 12 ans. Les premiers lancements sont prévus au Portugal, en Suisse, en Espagne et au Royaume-Uni.

Biogen : AMM européenne pour TYSABRI® sous-cutanée dans la SEP récurrente-rémittente

Publié le 8 avril 2021

Biogen vient d’annoncer que la Commission européenne a accordé une autorisation de mise sur le marché pour l’administration par voie sous-cutanée (SC) de TYSABRI® (natalizumab) pour traiter les adultes présentant des formes très actives de sclérose en plaques (SEP) récurrente-rémittente.

Cancer : OncoDNA et myNEO s’allient pour déployer l’utilisation de l’ARN messager à des fins thérapeutiques

Publié le 7 avril 2021
Cancer : OncoDNA et myNEO s’allient pour déployer l’utilisation de l’ARN messager à des fins thérapeutiques

OncoDNA, une société de théranostique et de génomique spécialisée dans la médecine de précision, et myNEO, une société d’intelligence artificielle spécialisée dans l’identification de cibles en immuno-oncologie, viennent de dévoiler une collaboration qui entend révolutionner le traitement du cancer. Les deux entreprises ont convenu de consolider leurs technologies afin de faciliter la production de vaccins personnalisés pour les patients à court de traitements.

Sanofi crée une entité à but non lucratif pour l’accès à des médicaments essentiels dans les pays les plus pauvres

Publié le 7 avril 2021
Sanofi crée une entité à but non lucratif pour l’accès à des médicaments essentiels dans les pays les plus pauvres

Paul Hudson, Directeur général de Sanofi, a présenté plusieurs projets clés que le groupe mettra en œuvre pour amplifier l’impact de sa stratégie de Responsabilité Sociétale. Intégré à la stratégie long terme de Sanofi, l’engagement de l’entreprise repose sur 4 piliers essentiels où Sanofi dispose des meilleurs atouts pour faire la différence : l’accès aux médicaments, le soutien aux communautés vulnérables, la préservation de l’environnement et l’inclusion et la diversité de ses collaborateurs.

Leem : Anna Braeken (Bayer HealthCare SAS) entre au Conseil d’administration

Publié le 7 avril 2021
Leem : Anna Braeken (Bayer HealthCare SAS) entre au Conseil d’administration

Le Conseil d’administration du Leem (Les Entreprises du Médicament) a coopté, le 6 avril 2021, une nouvelle administratrice : Anna Braeken, Directrice générale la division Pharma France chez Bayer, dans la famille des laboratoires européens, en remplacement de Jost Reinhard.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents