Edition du 15-11-2018

Novartis : ses traitements CAR-T contre le cancer seront produits aux Ulis en France

Publié le mercredi 11 juillet 2018

Novartis : ses traitements CAR-T contre le cancer seront produits aux Ulis en FranceNovartis a annoncé la signature d’un accord avec CELLforCURE pour produire des traitements anticancéreux innovants appelés CAR-T (« chimeric antigen receptor T-cells ») sur le site de bioproduction situé aux Ulis (Essonne). La production pourrait commencer en 2019 après avoir transféré les technologies de fabrication innovantes de Novartis vers CELLforCURE.

Le choix d’investir en France reflète l’engagement de long terme de Novartis sur le territoire, témoignant de la reconnaissance de son attractivité : un environnement économique dynamique, un haut niveau d’excellence académique et une expertise reconnue de la communauté scientifique. Sur la période 2015-2019, Novartis a investi déjà plus de 900 millions d’euros allant de l’élargissement de son centre de biotechnologie de pointe à Huningue (Alsace) à la construction d’un nouveau siège social à Rueil-Malmaison (Ile-de-France), en passant par des projets de recherche et de développement innovants.

La décision de fabriquer en France des thérapies CAR-T en phases clinique et commerciale répond à la stratégie d’approvisionnement mondiale du Groupe. Ces thérapies s’intègrent pleinement dans le portefeuille de thérapies géniques de Novartis, apportant des innovations de pointe dans les domaines où les besoins médicaux non satisfaits sont importants.

Frédéric Collet, Président de Novartis France, a déclaré : « L’annonce d’aujourd’hui apporte un immense espoir aux personnes souffrant de formes agressives de cancer du sang pour lesquelles il n’existe actuellement que des options de traitement limitées. De plus, la décision de Novartis de choisir l’hexagone est un nouvel exemple de la confiance que le Groupe a placée en la France et témoigne de son attractivité. C’est une grande source de fierté pour nous tous. Cela confirme notre rôle d’acteur de santé majeur en France, présent à la fois sur des activités de R&D, de promotion et de fabrication. »

CELLforCURE est une entreprise du groupe LFB spécialisée dans les médicaments de thérapie innovante. La plateforme industrielle de CELLforCURE située aux Ulis (Essonne) est l’une des premières et des plus importantes en Europe pour la production de médicaments de thérapie cellulaire et génique. Etablissement pharmaceutique depuis 2013, CELLforCURE, exerce une activité de sous-traitant dans le développement et la fabrication de médicaments (« CDMO – contract development and manufacturing organization »). L’entreprise s’est vue octroyer deux certificats de bonnes pratiques de fabrication (BPF) par l’ANSM en 2016 pour la production de médicaments de thérapie innovante (MTI) commerciaux et expérimentaux.

CELLforCURE sera chargée de la production de thérapies CAR-T qui sont considérées comme l’incarnation de la médecine individualisée. Contrairement aux traitements traditionnels, chaque dose est fabriquée sur mesure pour chaque patient à l’aide de ses propres cellules sanguines. Le procédé de fabrication mis en œuvre par CELLforCURE en France emploiera la même technologie pionnière et le même processus élaboré que ceux développés par Novartis sur son site de Morris Plains (Etats-Unis).

Pour produire des cellules CAR-T, les cellules T (un type de globules blancs appelés lymphocytes) des patients sont collectées dans des centres de traitement par une procédure spéciale appelée « leucaphérèse » avant d’être congelées par un procédé de cryopréservation. Les cellules seront transférées vers le site de production des Ulis où des experts les modifieront afin qu’elles soient en mesure d’identifier des récepteurs spécifiques présents dans les cellules cancéreuses. Après des tests de sécurité et de qualité, les cellules reprogrammées seront réintroduites dans l’organisme du patient hospitalisé. Chez les patients répondant au traitement, les cellules reprogrammées se multiplieront pour identifier et détruire les cellules tumorales qui étaient jusqu’alors non-reconnues par le système immunitaire.

Léopold Bertéa, PDG de CELLforCURE a déclaré « CELLforCURE s’appuie en France sur une équipe hautement expérimentée sur le plan pharmaceutique et technique dans ce domaine très spécialisé qu’est la production de CAR-T. Nous sommes très fiers de pouvoir proposer une réelle valeur ajoutée en permettant aux patients d’accéder à cette classe thérapeutique révolutionnaire.»

Source et visuel : Novartis








MyPharma Editions

Ipsen : feu vert européen pour Cabometyx® pour le traitement du carcinome hépatocellulaire

Publié le 15 novembre 2018
Ipsen : feu vert européen pour Cabometyx® pour le traitement du carcinome hépatocellulaire

Ipsen a annoncé aujourd’hui que la Commission Européenne (CE) a approuvé Cabometyx® (cabozantinib) 20, 40, 60 mg en monothérapie dans le traitement du carcinome hépatocellulaire (CHC) chez les adultes antérieurement traités par sorafénib. Cette décision va permettre l’accès au marché de Cabometyx® (cabozantinib) pour cette indication dans les 28 états membres de l’Union européenne, ainsi qu’en Norvège et en Islande.

Maladies rares et neurodégénératives : Servier soutient le projet de recherche d’une startup américaine

Publié le 14 novembre 2018

Le laboratoire Servier et LabCentral, célèbre incubateur américain de startups innovantes dans le domaine des sciences de la vie, ont annoncé l’attribution du Golden Ticket 2018 (Ticket d’or) à Amathus Therapeutics, une jeune pousse engagée dans le développement de nouveaux traitements pour les maladies neurodégénératives, telles que la maladie de Parkinson, et les troubles rares de stockage lysosomal.

Médicaments : 8 Français sur 10 ont confiance

Publié le 14 novembre 2018

Ipsos vient de publier les résultats de la 8e vague de l’Observatoire sociétal du médicament* du Leem. L’enquête dresse un bilan contrasté entre, d’un côté un regain de confiance dans le médicament et dans la place qu’occupent les entreprises du médicament au sein du système de santé, et d’un autre côté une détérioration des items […]

Alizé Pharma 3 : arrivée de Michael Culler au poste de Chief Scientific Officer

Publié le 14 novembre 2018
Alizé Pharma 3 : arrivée de Michael Culler au poste de Chief Scientific Officer

Alizé Pharma 3, une société spécialisée dans le développement de peptides thérapeutiques pour le traitement de maladies endocriniennes et métaboliques rares, a annoncé aujourd’hui l’arrivée d’une personne clé dans son équipe de direction et la structuration de son portefeuille de produits pour accompagner son ambition de devenir un leader mondial dans le domaine des maladies rares.

Stallergenes Greer : feu vert de la FDA pour l’extension aux États-Unis de l’indication d’Oralair®

Publié le 14 novembre 2018
Stallergenes Greer : feu vert de la FDA pour l’extension aux États-Unis de l’indication d’Oralair®

Stallergenes Greer, société biopharmaceutique spécialisée dans le traitement des allergies respiratoires, a obtenu l’autorisation de la Food and Drug Administration (FDA) pour l’extension aux États-Unis de l’indication thérapeutique d’Oralair® (extraits allergéniques de pollens de flouve odorante, dactyle, ivraie, pâturin des prés et fléole des prés), comprimé sublingual d’immunothérapie allergénique, aux patients âgés de cinq à neuf ans souffrant de rhinite allergique due aux pollens de graminées.

Homéopathie : 74% des utilisateurs jugent ces médicaments efficaces

Publié le 13 novembre 2018
Homéopathie : 74% des utilisateurs jugent ces médicaments efficaces

Dans un contexte médiatique actif concernant l’homéopathie, les laboratoires homéopathiques ont souhaité faire un état des lieux à date du rapport des Français aux médicaments homéopathiques. Ainsi, selon le sondage Ipsos – Weleda/Lehning/Boiron*, 74% des utilisateurs jugent les médicaments homéopathiques efficaces et 74% sont opposés à l’arrêt du remboursement des médicaments homéopathiques.

ASIT biotech franchit une étape clé dans le développement d’un nouveau médicament pour l’allergie à l’arachide

Publié le 13 novembre 2018
ASIT biotech franchit une étape clé dans le développement d’un nouveau médicament pour l’allergie à l’arachide

ASIT biotech, société biopharmaceutique belge spécialisée dans la recherche et le développement de produits d’immunothérapie innovants pour le traitement des allergies, a annoncé la finalisation de l’industrialisation du procédé de fabrication de lots cliniques de son produit candidat pnt-ASIT+™. Ceux-ci seront utilisés lors des premiers essais cliniques de phase I/II pour le traitement de patients allergiques à l’arachide.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions