Edition du 20-05-2022

Numéros d’Urgence : MG France demande la mise en place du 33 33

Publié le lundi 17 novembre 2008

Pour MG France, les abus d’appels vers les numéros d’Urgence et de détresse médicale décriés dans la campagne menée par la ville de Paris, ne sont pas la cause d’une « sorte d’incivilité moderne » mais plutôt d’un « besoin urgent d’avis médical ou de renseignement à caractère sanitaire ». Le syndicat demande la mise en place d’un n° national : le 33 33.

Pour le syndicat, « il ne s’agit pourtant pas de cela. Nos concitoyens, confrontés à un besoin urgent d’avis médical ou de renseignement à caractère sanitaire appellent dans la journée leur médecin traitant, mais n’ont d’autre choix, en dehors de ces heures, que d’appeler le 15  et les autres numéros d’urgence ».

 

Une organisation spécifique
Pourtant MG France rappelle qu’à Paris comme partout en France, une organisation s’est mise en place. « Dans des locaux communs, plusieurs milliers de Médecins Généralistes spécialement formés coopèrent au quotidien avec leurs collègues hospitaliers pour répondre aux appels. Ces généralistes répondent  le plus souvent par un conseil, si nécessaire organisent une rencontre avec un médecin et transfèrent si besoin sans délai la demande à leurs collègues urgentistes en poste à quelques mètres d’eux ».

 

Pour un n° national : le 33 33
Pour le syndicat, la contrepartie de ce succès exponentiel est la surcharge du numéro 15 et par débordement et celle des autres numéros d’appel 17 et 18, voire 112. Il juge donc « urgent d’attribuer un numéro national 33 33 à ces demandes d’avis et conseils médicaux. »
En effet, le syndicat met en avant des exemples de villes telles que Besançon ou Poitiers, « où la preuve est faite qu’un tel numéro protège l’accès au 15, numéro réservé à l’Aide Médicale Urgente. Les malades en détresse retrouvent une écoute sans une seconde perdue, sans un abandon. Le 17 est rendu tout entier à la Sécurité Publique et le 18 à la protection de nos concitoyens devant les sinistres ».
MG France souhaite ainsi que la mise en place 33 33 soit abordée lors des discussions prochaine par les Assemblées de la Loi HSPT.








MyPharma Editions

Servier : Éric Fohlen-Weill nommé au poste de Directeur de la Communication Externe

Publié le 20 mai 2022
Servier : Éric Fohlen-Weill nommé au poste de Directeur de la Communication Externe

Servier, groupe pharmaceutique international indépendant, a annoncé la nomination d’Éric Fohlen-Weill au poste de Directeur de la Communication Externe, effective depuis le 20 avril 2022. Basé au siège du Groupe, à Suresnes, Éric Fohlen-Weill a la responsabilité des relations media, de la communication digitale et financière du Groupe, en France et à l’international, ainsi que de la communication de son activité philanthropique (Fonds de dotation Mécénat Servier).

Maladies rares : une recherche clinique forte, notamment en pédiatrie et dans les pathologies ultra rares

Publié le 20 mai 2022
Maladies rares : une recherche clinique forte, notamment en pédiatrie et dans les pathologies ultra rares

Priorité de l’actuelle présidence française de l’Union européenne, les maladies rares ont fait l’objet d’une conférence interministérielle le 28 février au cours de laquelle un plan européen a été sollicité. Les entreprises du médicament, mobilisées pour la recherche de nouvelles solutions thérapeutiques, publient à l’occasion un rapport d’Horizon Scanning pour analyser le développement clinique et identifier les futures innovations susceptibles d’améliorer la prise en charge des patients souffrant de maladies rares.

Le Pr Norbert VEY nommé Directeur général de l’Institut Paoli-Calmettes

Publié le 20 mai 2022
Le Pr Norbert VEY nommé Directeur général de l’Institut Paoli-Calmettes

Professeur en hématologie à Aix-Marseille Université (AMu) et praticien hospitalier (PU-PH), le Pr Norbert VEY a pris ses nouvelles fonctions de Directeur général de l’Institut Paoli-Calmettes (IPC), le 13 mai 2022. Il succède au Pr Patrice VIENS qui a dirigé l’Institut Paoli-Calmettes depuis 2007.

MATWIN met en lumière de nombreux projets novateurs pour faire reculer le cancer

Publié le 20 mai 2022
MATWIN met en lumière de nombreux projets novateurs pour faire reculer le cancer

A l’issue de la 7ème édition de MEET2WIN, sa Convention Partnering Européenne dédiée à la lutte contre les cancers, qui s’est tenue les 12 & 13 mai derniers à Bordeaux, la plateforme MATWIN (filiale d’Unicancer) a annoncé les différents lauréats des sessions de présentation de projets qui ont eu lieu pendant ces deux jours.

OSE Immunotherapeutics : inclusion du 1er participant dans une étude de Phase 1 de VEL-101/FR104 évalué dans l’immunosuppression en transplantation rénale

Publié le 19 mai 2022
OSE Immunotherapeutics : inclusion du 1er participant dans une étude de Phase 1 de VEL-101/FR104 évalué dans l’immunosuppression en transplantation rénale

OSE Immunotherapeutics a annoncé qu’un premier participant a reçu sa première dose du produit dans une étude de Phase 1 de VEL-101/FR104 [NCT05238493], un essai promu et mené par son partenaire dans la transplantation, Veloxis Pharmaceuticals, Inc., une société de Asahi Kasei. VEL-101/FR104 est un immunosuppresseur de maintenance innovant développé dans la prévention du rejet aigu chez les patients transplantés rénaux.

Valneva : l’EMA accepte la soumission du dossier d’AMM de son candidat vaccin inactivé contre la COVID-19

Publié le 19 mai 2022
Valneva : l'EMA accepte la soumission du dossier d’AMM de son candidat vaccin inactivé contre la COVID-19

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a confirmé que l’Agence Européenne du Médicament (EMA) a accepté la soumission du dossier d’autorisation de mise sur le marché de son candidat vaccin inactivé à virus entier contre la COVID-19, VLA2001. L’acceptation du dossier signifie que VLA2001 sort du processus de revue progressive des données pour rentrer dans le processus formel d’évaluation par le comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’EMA.

Vitiligo : Almirall et Inserm Transfert signent un partenariat de recherche et de licence pour développer des traitements innovants

Publié le 18 mai 2022
Vitiligo : Almirall et Inserm Transfert signent un partenariat de recherche et de licence pour développer des traitements innovants

Almirall, laboratoire biopharmaceutique international spécialisé en dermatologie médicale, et Inserm Transfert, filiale privée de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), ont annoncé la signature d’un accord de licence et un partenariat de recherche pour faire progresser les solutions thérapeutiques dans le traitement du vitiligo.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents