Edition du 08-12-2021

Numerus clausus, TVA sociale, assurance-dépendance: les pistes santé du rapport Attali

Publié le lundi 18 octobre 2010

Remis vendredi à Nicolas Sarkozy, le rapport rédigé sous la férule de l’ancien conseiller de François Mitterrand, n’a pas provoqué les remous que la première mouture avait soulevés en 2008. Dans le domaine de la santé, deux propositions majeures : la suppression du numerus clausus pour les étudiants en médecine, et l’instauration d’une TVA sociale.

Pas de chance pour Jacques Attali, son rapport est tombé comme un cheveu sur la soupe, en plein carnaval social. Ses remèdes pour une relance de la croissance à l’horizon 2020, n’ont pas soulevé l’enthousiasme, pas plus que la colère…  des chauffeurs de taxis qui avaient paralysé Paris pour protester contre l’extension des licences, une proposition contenue dans la première édition du rapport, aujourd’hui oubliée.

En matière de santé, la deuxième édition pointe évidemment sur l’alourdissement des dépenses liées à la dépendance, préconisant d’ailleurs une assurance-dépendance obligatoire. Sur ce point, il n’y a pas loin de la coupe aux lèvres… Même scénario pour la levée du numerus clausus dont l’espérance de vie est aujourd’hui d’autant plus faible que les déserts médicaux avancent à grands pas. Trop tard, diront certains, le mal est fait : la France va manquer de médecins et rien n’y fera, même l’ « importation » de médecins étrangers. Le rapport Attali, rédigé cette fois avec une certaine prudence, n’aborde pas les restrictions à la liberté d’installation des praticiens libéraux, idée qui fait aujourd’hui son chemin, sur l’exemple des pharmaciens d’officine.

Petite surprise, vite tuée dans l’œuf dimanche soir par François Fillon, l’instauration d’une TVA « sociale », c’est-à-dire une augmentation conséquente de la TVA destinée à compenser un allègement des charges des entreprises et donc faciliter des baisses de prix. Le Premier ministre a balayé cette proposition d’une revers de main. Pas fou : on se souvient qu’une gaffe de Jean-Louis Borloo, alors éphémère ministre des Finances du premier gouvernement Fillon, avait révélé le pot-aux-roses. Il s’agissait en effet de relever le taux de TVA de 5 points ! Craignant le séisme, le chef de l’Etat avait marche arrière et désavoué son ministre des Finances, qui avait changé de portefeuille in extremis pour atterrir à l’écologie. En parlant d’écologie, une phrase du rapport Attali réhabilite la taxe carbone enterrée au début de l’année. Enterrée mais peut-être pas morte : elle pourrait renaître de ses cendres… après l’élection présidentielle.

 Hervé Karleskind








MyPharma Editions

Advicenne : des avancées significatives dans la commercialisation de son produit phare Sibnayal™ en Europe

Publié le 7 décembre 2021
Advicenne : des avancées significatives dans la commercialisation de son produit phare Sibnayal™ en Europe

Advicenne, société pharmaceutique spécialisée dans le développement et la commercialisation de traitements innovants pour les personnes souffrant de maladies rénales rares, a annoncé l’enregistrement d’avancées significatives dans la commercialisation et la distribution d’ADV7103 (Sibnayal™), le premier et unique médicament approuvé pour le traitement de l’acidose tubulaire rénale distale (ATRd) chez les adultes, les adolescents et les enfants âgés d’un an et plus.

Valneva commente les données de l’essai COV-Boost

Publié le 7 décembre 2021

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a commenté les données publiées dans le cadre de l’essai COV-Boost qui a étudié la réactogénicité et l’immunogénicité de sept vaccins contre la COVID-19, administrés dans différents dosages comme troisième dose, ou dose de rappel, à des personnes ayant reçu le vaccin Comirnaty de Pfizer ou Vaxzevria d’AstraZeneca.

Inventiva : résultats positifs de l’étude clinique « thorough » QT menée avec lanifibranor

Publié le 7 décembre 2021
Inventiva : résultats positifs de l’étude clinique « thorough » QT menée avec lanifibranor

Inventiva, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement clinique de petites molécules administrées par voie orale pour le traitement de la stéatohépatite non alcoolique (NASH), des mucopolysaccharidoses (MPS) et d’autres maladies avec un besoin médical non satisfait significatif, a annoncé les résultats positifs de son étude clinique mesurant l’intervalle QT/QTc1 et démontre l’innocuité de lanifibranor sur l’activité électrique cardiaque.

Quantum Genomics conclut un accord de licence et de production exclusif avec le laboratoire pharmaceutique Julphar

Publié le 6 décembre 2021
Quantum Genomics conclut un accord de licence et de production exclusif avec le laboratoire pharmaceutique Julphar

Quantum Genomics, entreprise biopharmaceutique spécialisée dans le développement d’une nouvelle classe de médicaments agissant directement sur le cerveau pour traiter l’hypertension artérielle difficile à traiter/résistante, a annoncé ce jour la signature d’un accord exclusif de licence et de production avec Julphar pour commercialiser et produire firibastat au Moyen-Orient, en Afrique, dans les CEI et en […]

Poxel : création d’un Conseil Scientifique dédié aux maladies métaboliques rares

Publié le 6 décembre 2021
Poxel : création d’un Conseil Scientifique dédié aux maladies métaboliques rares

Poxel, société biopharmaceutique au stade clinique développant des traitements innovants pour les maladies métaboliques chroniques, dont la stéatohépatite non alcoolique (NASH) et les maladies rares, a annoncé la création d’un Conseil Scientifique dédié aux maladies métaboliques rares. Le nouveau Conseil Scientifique se concentrera dans un premier temps sur le développement du programme de Poxel dans l’adrénoleucodystrophie liée au chromosome X (ALD).

Genopole annonce un nouvel appel à candidatures Shaker

Publié le 3 décembre 2021
Genopole annonce un nouvel appel à candidatures Shaker

Genopole lance du 1er décembre 2021 au 21 janvier 2022, un appel à candidatures pour constituer la 10e promotion de Shaker : un programme d’accompagnement de 6 mois destiné aux passionnés d’innovation biotech.

Aelis Farma : résultats positifs de la 1ère administration à l’homme de AEF0217, son candidat-médicament dans les troubles cognitifs du syndrome de Down

Publié le 3 décembre 2021
Aelis Farma : résultats positifs de la 1ère administration à l’homme de AEF0217, son candidat-médicament dans les troubles cognitifs du syndrome de Down

Aelis Farma, société de biotechnologie spécialisée dans le traitement des maladies du cerveau, a annoncé que AEF0217 a été administré à la première cohorte de volontaires sains, dans le cadre d’une étude clinique de phase 1 évaluant la sécurité, la tolérance et les caractéristiques pharmacocinétiques de son second candidat-médicament. L’administration de AEF0217, à une dose comprise dans la gamme thérapeutique anticipée, est bien tolérée et présente des profils de sécurité et d’exposition plasmatique favorables pour la suite du développement clinique.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents