Edition du 08-08-2022

Numerus clausus, TVA sociale, assurance-dépendance: les pistes santé du rapport Attali

Publié le lundi 18 octobre 2010

Remis vendredi à Nicolas Sarkozy, le rapport rédigé sous la férule de l’ancien conseiller de François Mitterrand, n’a pas provoqué les remous que la première mouture avait soulevés en 2008. Dans le domaine de la santé, deux propositions majeures : la suppression du numerus clausus pour les étudiants en médecine, et l’instauration d’une TVA sociale.

Pas de chance pour Jacques Attali, son rapport est tombé comme un cheveu sur la soupe, en plein carnaval social. Ses remèdes pour une relance de la croissance à l’horizon 2020, n’ont pas soulevé l’enthousiasme, pas plus que la colère…  des chauffeurs de taxis qui avaient paralysé Paris pour protester contre l’extension des licences, une proposition contenue dans la première édition du rapport, aujourd’hui oubliée.

En matière de santé, la deuxième édition pointe évidemment sur l’alourdissement des dépenses liées à la dépendance, préconisant d’ailleurs une assurance-dépendance obligatoire. Sur ce point, il n’y a pas loin de la coupe aux lèvres… Même scénario pour la levée du numerus clausus dont l’espérance de vie est aujourd’hui d’autant plus faible que les déserts médicaux avancent à grands pas. Trop tard, diront certains, le mal est fait : la France va manquer de médecins et rien n’y fera, même l’ « importation » de médecins étrangers. Le rapport Attali, rédigé cette fois avec une certaine prudence, n’aborde pas les restrictions à la liberté d’installation des praticiens libéraux, idée qui fait aujourd’hui son chemin, sur l’exemple des pharmaciens d’officine.

Petite surprise, vite tuée dans l’œuf dimanche soir par François Fillon, l’instauration d’une TVA « sociale », c’est-à-dire une augmentation conséquente de la TVA destinée à compenser un allègement des charges des entreprises et donc faciliter des baisses de prix. Le Premier ministre a balayé cette proposition d’une revers de main. Pas fou : on se souvient qu’une gaffe de Jean-Louis Borloo, alors éphémère ministre des Finances du premier gouvernement Fillon, avait révélé le pot-aux-roses. Il s’agissait en effet de relever le taux de TVA de 5 points ! Craignant le séisme, le chef de l’Etat avait marche arrière et désavoué son ministre des Finances, qui avait changé de portefeuille in extremis pour atterrir à l’écologie. En parlant d’écologie, une phrase du rapport Attali réhabilite la taxe carbone enterrée au début de l’année. Enterrée mais peut-être pas morte : elle pourrait renaître de ses cendres… après l’élection présidentielle.

 Hervé Karleskind








MyPharma Editions

Néovacs projette d’investir dans Pharnext pour financer l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Publié le 8 août 2022
Néovacs projette d'investir dans Pharnext pour financer l'étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la CMT1A

Néovacs a annoncé être entré en négociation avec la société Pharnext afin d’accompagner la société biopharmaceutique à un stade clinique avancé développant de nouvelles thérapies pour des maladies neurodégénératives sans solution thérapeutique satisfaisante. Le financement envisagé permettrait de soutenir les opérations et les besoins en trésorerie de Pharnext, notamment l’étude clinique pivot de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A).

Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Publié le 8 août 2022
Abivax : le programme clinique de phase 3 avec obefazimod dans la rectocolite hémorragique avance après l’approbation de l’IRB aux Etats-Unis

Abivax a reçu l’approbation du comité central d’éthique aux États-Unis (IRB – Institutional Review Board) permettant l’initiation du recrutement des patients aux États-Unis dans les études d’induction de phase 3 avec le candidat médicament obefazimod (ABX464) dans le traitement de la rectocolite hémorragique. L’inclusion d’un premier patient est anticipée d’ici la fin du troisième trimestre 2022.

Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Publié le 5 août 2022
Oncologie : Sanofi et Innovent Biologics nouent une collaboration stratégique en Chine

Sanofi et Innovent Biologics ont annoncé l’établissement d’une collaboration visant à mettre des médicaments innovants à la disposition des patients atteints de cancers difficiles à traiter en Chine. Innovent est une entreprise biopharmaceutique de pointe dotée de solides capacités de développement clinique et d’une large empreinte commerciale en Chine.

Gilead-Kite : autorisation d’accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Publié le 4 août 2022
Gilead-Kite : autorisation d'accès précoce accordée à Yescarta® en deuxième ligne de traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B

Kite, société du groupe Gilead, a annoncé que la Haute Autorité de Santé (HAS) a accordé une autorisation d’accès précoce à sa thérapie cellulaire CAR T Yescarta® (axicabtagene ciloleucel) dans le traitement du Lymphome Diffus à Grandes Cellules B (DLBCL) réfractaire ou en rechute dans les 12 mois après la fin d’un traitement de première ligne et éligible à une chimiothérapie de rattrapage suivie d’une chimiothérapie d’intensification en vue d’une autogreffe de cellules souches hématopoïétiques.

Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Publié le 3 août 2022
Ipsen : résultats de l’étude de Phase III RESILIENT évaluant Onivyde® comme monothérapie de 2ème ligne dans le cancer du poumon à petites cellules

Ipsen a annoncé aujourd’hui que l’étude de Phase III RESILIENT n’avait pas atteint son critère d’évaluation principal, à savoir la survie globale (OS), par rapport au Topotecan. L’étude évalue Onivyde® (injection d’irinotecan liposomal) par rapport au topotecan chez des patients atteints d’un cancer du poumon à petites cellules (SCLC) ayant progressé pendant ou après un traitement de première ligne à base de platine.

TME Pharma : recrutement du 1er patient du bras d’extension utilisant le pembrolizumab dans l’essai de Phase 1/2 GLORIA

Publié le 3 août 2022
TME Pharma  : recrutement du 1er patient du bras d'extension utilisant le pembrolizumab dans l'essai de Phase 1/2 GLORIA

TME Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de nouvelles thérapies pour le traitement contre le cancer en ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé que le premier patient du bras d’extension de l’essai clinique de phase 1/2, GLORIA, évaluant l’association du NOX-A12, d’une radiothérapie et de l’inhibiteur de point de contrôle immunitaire PD-1, le pembrolizumab, a été recruté et a reçu sa première semaine de traitement.

COVID-19 : Valneva confirme l’avenant au contrat d’achat avec la Commission Européenne pour son vaccin inactivé

Publié le 2 août 2022
COVID-19 : Valneva confirme l’avenant au contrat d'achat avec la Commission Européenne pour son vaccin inactivé

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a confirmé lundi 1er août l’avenant à son accord d’achat anticipé avec la Commission européenne, comme annoncé par la société le 20 juillet 2022, la période pendant laquelle les Etats membres pouvaient exercer leur droit de retrait ayant expiré.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents