Edition du 09-04-2020

Oncodesign : de nouveaux résultats probants sur RIP2 dans les maladies auto-immunes

Publié le mercredi 29 avril 2015

Oncodesign, société biotechnologique au service de l’industrie pharmaceutique pour la découverte de nouvelles molécules thérapeutiques contre les cancers et autres maladies graves, a présenté de nouveaux résultats probants concernant son programme de découverte RIP2, lors de la 10ème conférence Drug Discovery Chemistry qui s’est tenue du 21 au 23 avril 2015 à San Diego, aux Etats-Unis.

Cette conférence annuelle, organisée par le Cambridge Healthtech Institute, réunit plus de 500 experts du monde entier spécialisés dans la découverte de petites molécules thérapeutiques pour aborder les dernières innovations dans le domaine.

Jan Hoflack, Directeur Scientifique d’Oncodesign, y a présenté les récents progrès réalisés dans le cadre du programme de découverte de composés macrocycliques ciblant la kinase RIP2. Ce programme repose sur la technologie Nanocyclix d’Oncodesign pour le développement d’inhibiteurs de kinases de nouvelle génération. Nanocyclix permet d’accéder à des inhibiteurs de kinases inexplorées ou à fort potentiel et jusque-là inatteignables avec les approches traditionnelles.

« RIP2 est une cible thérapeutique prometteuse pour de nombreuses maladies auto-immunes. De solides données montrent que les molécules capables de réduire l’activité de cette cible pourraient présenter un intérêt thérapeutique dans la maladie de Crohn, l’asthme, la polyarthrite rhumatoïde et la sclérose en plaques, selon plusieurs experts du domaine », commente le Dr Hoflack.

En 2012, Oncodesign a justement identifié plusieurs inhibiteurs puissants et sélectifs de RIP2 qu’elle est parvenue à optimiser depuis.

« Nous avons récemment démontré le potentiel de nos molécules dans un modèle de la maladie de Crohn et des troubles fonctionnels intestinaux (TFI). Les effets obtenus sur la maladie sont directement liés à l’inhibition de la kinase RIP2 et les molécules testées ont montré d’excellentes propriétés dans un modèle ex-vivo basé sur du matériel biologique humain. Ces trois validations que sont la preuve de concept préclinique, la validation de l’implication directe de RIP2 dans l’effet thérapeutique et la transposition à l’homme, sont des arguments majeurs dans notre démarche actuelle de recherche d’un partenaire pharmaceutique pour ce programme prometteur », ajoute le Dr Hoflack.

Selon une étude de GBI, les traitements contre les maladies auto-immunes devraient représenter un marché de 60 milliards de dollars d’ici 2017 pour les principales indications thérapeutiques visées par les inhibiteurs de RIP2, à savoir la polyarthrite rhumatoïde, la sclérose en plaques, les TFI, le psoriasis et le lupus. « Il existe un besoin urgent pour de nouveaux traitements plus efficaces capables de lutter contre ces maladies, notamment au travers de nouvelles petites molécules inhibitrices administrées par voie orale », souligne la société.

Source : Oncodesign








MyPharma Editions

Pierre Fabre entre en négociations exclusives avec Fareva pour la cession de son site d’Idron

Publié le 9 avril 2020
Pierre Fabre entre en négociations exclusives avec Fareva pour la cession de son site d'Idron

A l’issue d’un processus de recherche de partenaire visant à assurer le meilleur développement de son site de production pharmaceutique situé à Idron, en périphérie de Pau, le groupe Pierre Fabre annonce l’entrée en négociations exclusives avec le groupe Fareva, acteur mondial de la sous-traitance industrielle pharmaceutique et cosmétique.

Covid-19 : Biophytis lance le développement clinique COVA avec Sarconeos

Publié le 7 avril 2020
Covid-19 : Biophytis lance le développement clinique COVA avec Sarconeos

Biophytis, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de candidats médicaments pour le traitement des maladies liées à l’âge, notamment les maladies neuromusculaires, a annoncé se joindre à l’effort mondial de lutte contre le virus SARS-CoV-2. La société lance un nouveau programme de développement clinique : COVA, avec Sarconeos (BIO101) comme traitement potentiel de l’insuffisance respiratoire associée au Covid-19.

Sanofi finalise la restructuration de l’accord relatif à Praluent® avec Regeneron

Publié le 7 avril 2020
Sanofi finalise la restructuration de l’accord relatif à Praluent® avec Regeneron

Le groupe pharmaceutique Sanofi a annoncé avoir finalisé le projet de restructuration lié à Praluent® (alirocumab) avec son partenaire américain Regeneron. À compter du 1er avril 2020, Sanofi aura l’entière responsabilité de Praluent en dehors des États-Unis et Regeneron l’entière responsabilité de Praluent aux États-Unis.

LFB : approbation par la FDA de SEVENFACT®, un nouveau facteur de coagulation VIIa recombinan

Publié le 7 avril 2020
LFB : approbation par la FDA de SEVENFACT®, un nouveau facteur de coagulation VIIa recombinan

Le LFB a annoncé que les autorités réglementaires américaines, la Food and Drug Administration, ont approuvé la demande de mise sur le marché (Biologics Licence Application 2061) de SEVENFACT®, un nouveau facteur de coagulation VIIa recombinant indiqué pour le traitement et le contrôle des épisodes hémorragiques chez les adultes et les adolescents de 12 ans et plus, ayant une hémophilie A ou B avec inhibiteurs (anticorps neutralisants).

COVID-19 : le traitement antiviral de Celltrion entre dans sa prochaine phase de développement

Publié le 6 avril 2020
COVID-19 : le traitement antiviral de Celltrion entre dans sa prochaine phase de développement

Le groupe Celltrion vient d’annoncer le passage réussi à la deuxième phase de développement d’un traitement antiviral pour lutter contre la pandémie de nouveau coronavirus (COVID-19), après l’achèvement le mois dernier de la première phase de validation de 300 types différents d’anticorps qui se lient à l’antigène. La bibliothèque d’anticorps a été créée à partir du sang de patients coréens guéris.

Takeda reçoit un avis favorable du CHMP pour l’ADCETRIS® en association avec une CHP

Publié le 6 avril 2020

Takeda a annoncé que le comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) avait émis un avis favorable à la prolongation de l’autorisation de mise sur le marché de l’ADCETRIS ® (brentuximab vedotin) et a recommandé son approbation en association avec une CHP (cyclophosphamide, doxorubicine, prednisone) pour traiter les patients adultes atteints d’un lymphome anaplasique systémique à grandes cellules (LAGC) non traité auparavant.

OSE Immunotherapeutics : résultat positif de l’étape 1 de son essai de Phase 3 de Tedopi® dans le cancer du poumon non à petites cellules

Publié le 2 avril 2020
OSE Immunotherapeutics : résultat positif de l’étape 1 de son essai de Phase 3 de Tedopi® dans le cancer du poumon non à petites cellules

OSE Immunotherapeutics a annoncé que l’analyse des données de l’étape 1 prévue au protocole de l’essai clinique de Phase 3 de Tedopi®, Atalante 1, a montré que le critère principal de cette étape avait été atteint. Cette étude est menée chez des patients HLA-A2 positifs atteints d’un cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC), après échec d’un traitement par checkpoint inhibiteur immunitaire (PD-1/PD-L1).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents