Edition du 20-08-2018

Oncodesign : de nouveaux résultats probants sur RIP2 dans les maladies auto-immunes

Publié le mercredi 29 avril 2015

Oncodesign, société biotechnologique au service de l’industrie pharmaceutique pour la découverte de nouvelles molécules thérapeutiques contre les cancers et autres maladies graves, a présenté de nouveaux résultats probants concernant son programme de découverte RIP2, lors de la 10ème conférence Drug Discovery Chemistry qui s’est tenue du 21 au 23 avril 2015 à San Diego, aux Etats-Unis.

Cette conférence annuelle, organisée par le Cambridge Healthtech Institute, réunit plus de 500 experts du monde entier spécialisés dans la découverte de petites molécules thérapeutiques pour aborder les dernières innovations dans le domaine.

Jan Hoflack, Directeur Scientifique d’Oncodesign, y a présenté les récents progrès réalisés dans le cadre du programme de découverte de composés macrocycliques ciblant la kinase RIP2. Ce programme repose sur la technologie Nanocyclix d’Oncodesign pour le développement d’inhibiteurs de kinases de nouvelle génération. Nanocyclix permet d’accéder à des inhibiteurs de kinases inexplorées ou à fort potentiel et jusque-là inatteignables avec les approches traditionnelles.

« RIP2 est une cible thérapeutique prometteuse pour de nombreuses maladies auto-immunes. De solides données montrent que les molécules capables de réduire l’activité de cette cible pourraient présenter un intérêt thérapeutique dans la maladie de Crohn, l’asthme, la polyarthrite rhumatoïde et la sclérose en plaques, selon plusieurs experts du domaine », commente le Dr Hoflack.

En 2012, Oncodesign a justement identifié plusieurs inhibiteurs puissants et sélectifs de RIP2 qu’elle est parvenue à optimiser depuis.

« Nous avons récemment démontré le potentiel de nos molécules dans un modèle de la maladie de Crohn et des troubles fonctionnels intestinaux (TFI). Les effets obtenus sur la maladie sont directement liés à l’inhibition de la kinase RIP2 et les molécules testées ont montré d’excellentes propriétés dans un modèle ex-vivo basé sur du matériel biologique humain. Ces trois validations que sont la preuve de concept préclinique, la validation de l’implication directe de RIP2 dans l’effet thérapeutique et la transposition à l’homme, sont des arguments majeurs dans notre démarche actuelle de recherche d’un partenaire pharmaceutique pour ce programme prometteur », ajoute le Dr Hoflack.

Selon une étude de GBI, les traitements contre les maladies auto-immunes devraient représenter un marché de 60 milliards de dollars d’ici 2017 pour les principales indications thérapeutiques visées par les inhibiteurs de RIP2, à savoir la polyarthrite rhumatoïde, la sclérose en plaques, les TFI, le psoriasis et le lupus. « Il existe un besoin urgent pour de nouveaux traitements plus efficaces capables de lutter contre ces maladies, notamment au travers de nouvelles petites molécules inhibitrices administrées par voie orale », souligne la société.

Source : Oncodesign








MyPharma Editions

Scientist.com parmi les dix sociétés privées à la croissance la plus rapide en Amérique

Publié le 17 août 2018

Scientist.com, la place de marché de services externalisés de recherche scientifique, a annoncé qu’elle avait été classée n° 9 dans la liste 2018 du magazine Inc. des 5 000 entreprises privées à la croissance la plus rapide en Amérique.

SAB Biotherapeutics : le virus Ebola neutralisé grâce à l’immunothérapie polyclonale de dernière génération

Publié le 17 août 2018
SAB Biotherapeutics : le virus Ebola neutralisé grâce à l'immunothérapie polyclonale de dernière génération

SAB Biotherapeutics a annoncé que son immunothérapie anti-Ebola (SAB-139) permettait de bénéficier d’« une protection à 100% contre une dose mortelle du virus Ebola », suite à une étude récente réalisée sur des animaux et dont les résultats ont été publiés dans la revue The Journal of Infectious Diseases.

Samsung Bioepis va initier l’essai clinique de phase 1 de la protéine de fusion ulinastatine-Fc SB26

Publié le 13 août 2018
Samsung Bioepis va initier l'essai clinique de phase 1 de la protéine de fusion ulinastatine-Fc SB26

Samsung Bioepis vient d’annoncer le lancement d’une étude de Phase 1 visant à évaluer SB26 chez des volontaires en bonne santé. SB26, également appelé TAK-671, est une protéine de fusion ulinastatine-Fc (UTI-Fc) destinée à traiter la pancréatite aiguë sévère. Des études de sécurité BPL non cliniques réalisées sur des singes et des rats ont appuyé des études antérieures sur l’homme avec SB26.

Merz : Bob Rhatigan nommé CEO pour les Amériques

Publié le 10 août 2018
Merz : Bob Rhatigan nommé CEO pour les Amériques

Merz, la société allemande spécialisée dans le domaine de l’esthétique médicale et des neurotoxines, a annoncé la nomination de Bob Rhatigan en tant que CEO pour les Amériques. Pour développer son leadership concernant ses activités en Amérique du Nord chez Merz, M. Rhatigan sera désormais responsable de l’Amérique latine et surpervisera la stratégie commerciale mondiale de cette nouvelle région des Amériques.

Genomic Vision accorde à European Equity Partners une licence de sa technologie du peignage moléculaire

Publié le 9 août 2018
Genomic Vision accorde à European Equity Partners une licence de sa technologie du peignage moléculaire

Genomic Vision vient de signer un contrat de licence avec European Equity Partners (EEP), une société d’investissement privée au Royaume-Uni spécialisée dans les investissements dans le secteur des sciences de la vie, pour l’utilisation de la technologie du peignage moléculaire dans le domaine de la biotransformation.

Celyad : Filippo Petti nommé Chief Financial Officer

Publié le 7 août 2018
Celyad : Filippo Petti nommé Chief Financial Officer

Celyad, la société biopharmaceutique spécialisée dans le développement des thérapies cellulaires CAR-T, a annoncé la nomination de Philippo Petti en qualité de « Chief Financial Officer », succédant à Patrick Jeanmart.

L’ANSM met en place trois RTU dans le traitement adjuvant du mélanome

Publié le 6 août 2018
L’ANSM met en place trois RTU dans le traitement adjuvant du mélanome

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a annoncé dans un point d’information avoir élaboré trois Recommandations Temporaires d’Utilisation (RTU) dans le traitement adjuvant du mélanome pour Opdivo (nivolumab), Keytruda (pembrolizumab) et l’association Mekinist-Tafinlar (trametinib-dabrafenib).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions