Edition du 25-10-2020

Oncodesign et Bristol-Myers Squibb vont collaborer pour développer de nouveaux médicaments

Publié le mardi 5 janvier 2016

Oncodesign et Bristol-Myers Squibb collaborent pour développer de nouveaux médicamentsOncodesign, la société biotechnologique basée à Dijon et spécialisée dans la découverte de nouvelles molécules thérapeutiques contre les cancers et d’autres maladies graves, vient de signer un accord de collaboration stratégique avec le laboratoire pharmaceutique Bristol-Myers Squibb pour découvrir, développer et commercialiser de nouvelles molécules macrocycliques.

La collaboration repose sur la plateforme de petits composés macrocycliques d’Oncodesign, Nanocyclix®, et mobilisera également les modules technologiques de pharmacologie d’Oncodesign en oncologie à savoir Predict®, Chi-mice® et Pharmimage®. La collaboration pourra porter sur plusieurs domaines thérapeutiques et impliquera des approches phénotypiques cellulaires.

L’objectif de la collaboration est de générer de nouveaux composés reposant sur la plateforme Nanocyclix® pour des cibles d’intérêt de Bristol-Myers Squibb. Ces petits composés macrocycliques, hautement puissants et sélectifs, présentent des caractéristiques favorables permettant une optimisation rationnelle rapide, au-delà de ce qui est généralement possible avec les approches moléculaires classiques.

Selon les termes du contrat, Oncodesign sera principalement en charge des phases de sélection et d’optimisation chimique des composés retenus, jusqu’à l’étape de sélection du candidat-médicament pour les cibles en oncologie et éventuellement hors oncologie. Bristol-Myers Squibb sera pour sa part en charge de la poursuite du développement préclinique et clinique de tous les produits issus de la collaboration, ainsi que de leur commercialisation à l’échelle mondiale.

Oncodesign recevra un paiement initial de 3 millions de dollars ainsi qu’un montant maximum de 80 millions de dollars par cible en fonction de franchissement d’étapes relatifs à la recherche, au développement et aux aspects réglementaires. En outre, Oncodesign pourra bénéficier de royalties progressives sur les ventes futures et de paiements additionnels en fonction des performances commerciales de chaque produit résultant de la collaboration.

« Nous sommes extrêmement heureux d’avoir conclu cet accord avec Bristol-Myers Squibb, l’un des laboratoires pharmaceutiques de taille mondiale parmi les plus actifs et innovants actuellement. De par son envergure, cette collaboration stratégique est de loin la plus importante que nous ayons établie jusqu’à maintenant. Elle va nous permettre d’exploiter pleinement le potentiel de nos plateformes technologiques dans les domaines de la chimie et de la biologie. Au-delà de nos programmes développés en interne ou faisant déjà l’objet de partenariats, cette nouvelle collaboration avec Bristol-Myers Squibb pourrait permettre d’apporter de nouvelles options thérapeutiques pour les patients qui ne disposent aujourd’hui d’aucune solution efficace. Telle est d’ailleurs la raison de notre existence, » commente le Dr Philippe Genne, PDG et fondateur d’Oncodesign.

« Nanocyclix® a généré une grande variété de molécules totalement inédites aux propriétés uniques et qui semblent être en parfaite adéquation avec les programmes d’intérêt de Bristol-Myers Squibb, » ajoute le Dr Jan Hoflack, Directeur scientifique d’Oncodesign. « La possibilité d’utiliser nos composés macrocycliques dans de multiples domaines thérapeutiques, à la fois sur des familles de cibles définies à l’avance et par des approches phénotypiques, élargit encore les applications de nos molécules. Nous sommes honorés que Bristol-Myers Squibb ait sélectionné nos technologies pour avancer sur leurs programmes prioritaires. »

Source : Oncodesign








MyPharma Editions

Nicox : sélection d’un candidat au développement dans une nouvelle classe de composés modulés par le NO réduisant la pression intraoculaire

Publié le 23 octobre 2020
Nicox : sélection d’un candidat au développement dans une nouvelle classe de composés modulés par le NO réduisant la pression intraoculaire

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé avoir sélectionné un nouveau candidat au développement, le NCX 1728, issu de son programme de recherche de composés brevetés axé sur des composés modulés par l’oxyde nitrique (NO) réduisant la pression intraoculaire (PIO). Un analogue de cette molécule a démontré1 des résultats positifs chez des primates non humains présentant une hypertension oculaire en comparaison avec le travoprost 0,1%, un analogue de prostaglandine.

Innate Pharma : l’inclusion du 1er patient dans l’essai de Phase 3 avec monalizumab déclenche un paiement de 50M$ d’AstraZeneca

Publié le 23 octobre 2020
Innate Pharma : l'inclusion du 1er patient dans l'essai de Phase 3 avec monalizumab déclenche un paiement de 50M$ d'AstraZeneca

Innate Pharma a annoncé qu’AstraZeneca a traité le premier patient dans son essai clinique de Phase 3, INTERLINK-1, évaluant monalizumab en combinaison avec cetuximab chez des patients présentant un carcinome épidermoïde de la tête et du cou en rechute ou métastatique et préalablement traités par une chimiothérapie à base de sels de platine ainsi qu’une immunothérapie anti-PD-(L)1 (« CETC r/m prétraités à l’IO »).

Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Publié le 22 octobre 2020
Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Alnylam Pharmaceuticals, le chef de file des ARNi thérapeutiques, a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif vis-à-vis de l’approbation du lumasiran, un ARNi thérapeutique expérimental qui cible l’ARNm de l’hydroxyacide-oxydase 1 (HAO1), codant la glycolate oxydase (GO), en cours de développement pour le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1 (HP1). S’il est approuvé par la Commission européenne (CE), le lumasiran sera commercialisé en Europe sous la marque OXLUMO™.

Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Publié le 22 octobre 2020
Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Onxeo a annoncé une nouvelle étape dans le développement clinique d’AsiDNA™ avec le traitement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan1 destinée à évaluer l’effet d’AsiDNA™, son inhibiteur « first-in-class » de la réponse aux dommages de l’ADN (DDR), sur la résistance acquise à l’inhibiteur de PARP (PARPi) niraparib dans le traitement d’entretien en deuxième ligne du cancer de l’ovaire en rechute. De premiers résultats de cette étude sont attendus début 2021.

Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Publié le 21 octobre 2020
Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, annonce aujourd’hui que son principal candidat médicament, le setanaxib, a obtenu la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) de la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour le traitement de la cholangite biliaire primitive (CBP).

Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Publié le 21 octobre 2020
Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé des résultats initiaux positifs pour la deuxième étude de Phase 2 (VLA15-202) de son candidat vaccin VLA 15 contre la maladie de Lyme.

Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Publié le 21 octobre 2020
Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Inventiva vient d’annoncer que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé le statut « Fast Track » à odiparcil, son candidat médicament au stade clinique, pour le traitement de la MPS de type VI (MPS VI), une maladie génétique rare et progressive.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents