Edition du 18-09-2019

Accueil » Cancer » Industrie » Recherche » Stratégie

Oncologie : Roche ouvre son pipeline au monde académique pour soutenir la réalisation d’essais cliniques de phase précoce

Publié le jeudi 16 mai 2019

Oncologie : Roche ouvre son pipeline au monde académique pour soutenir la réalisation d’essais cliniques de phase précoceEn signant l’an passé un partenariat avec l’Institut national du cancer (INCa), Roche s’est engagé pour la première fois à mettre à disposition trois molécules innovantes de son pipeline associées aux tests génomiques tumoraux de dernière génération de Foundation Medicine pour soutenir la réalisation d’essais cliniques de phase précoce conduits par la communauté de xacadémique en oncologie et financés par l’INCa et la Fondation ARC pour la recherche contre le cancer. Focus sur ce projet de recherche partenariale public-privé qui ancre Roche comme un acteur de santé leader de l’open innovation en France.

Bien qu’indispensable au progrès médical, scientifique et thérapeutique, l’innovation n’a de valeur que si elle répond aux besoins des patients. L’intelligence collective est en cela une formidable opportunité pour les acteurs de santé d’élargir et d’approfondir leur scope de connaissances des mécanismes moléculaires qui sont en jeu dans toutes les maladies. « Pour stimuler l’innovation, nous croyons au croisement des expertises et des connaissances », explique le Dr Vanessa Barué, Responsable médical pipeline et oncologie pédiatrique chez Roche Pharma France. « C’est dans cet esprit que nous inscrivons notre partenariat avec l’INCa et l’ouverture de Roche vers le monde académique dans la durée », poursuit-elle.

En misant ainsi très tôt sur l’open innovation, Roche permet aux chercheurs du public et du privé de dialoguer et travailler ensemble pour ouvrir de nouvelles voies de recherche et permettre aux médecins et à leurs patients d’accéder plus vite aux molécules de son pipeline et de ses tests génomiques de dernière génération, très en amont de leur mise sur le marché.

Améliorer la visibilité et l’attractivité de la recherche française de phase précoce

En permettant à des patients qui n’auraient pas accès à l’innovation de bénéficier de nouveaux traitements, ce type de collaboration permet aussi d’améliorer la visibilité et l’attractivité de la recherche française de phase précoce et d’ouvrir de nouveaux champs de développement pour les molécules innovantes.

« Plusieurs dizaines de projets d’études ont été envoyés par les investigateurs des 16 Centres d’excellence labellisés par l’INCa pour la recherche précoce (CLIP²), afin d’évaluer nos molécules en monothérapie ou en association dans de multiples indications de l’adulte et de l’enfant mais aussi dans des indications qui n’étaient pas prévues dans le plan de développement clinique initial de ces molécules », se réjouit le Dr Vanessa Barué. Leur évaluation, fruit d’une collaboration étroite entre les équipes de Roche et de l’INCa, a permis de distinguer des projets de recherche très prometteurs.

4 projets de recherche retenus* et de premiers résultats cliniques attendus dans les prochains mois

Les projets retenus sont menés aux Hospices civils et au Centre Léon Bérard de Lyon, à l’Institut Bergonié de Bordeaux, et le centre hospitalier régional universitaire à Besançon. « Si les résultats cliniques sont positifs comme nous l’espérons, Roche devrait poursuivre le développement de ces molécules dans les indications investiguées », conclut le Dr Vanessa Barué.

En attendant, le rendez-vous est donné au congrès annuel de l’American society of cancerology (ASCO)  qui se déroulera à Chicago du 31 mai au 4 juin 2019 et à l’occasion duquel des résultats prometteurs sont notamment attendus en onco-pédiatrie.

* Les résultats de l’appel à projets “CLIPP Molécules innovantes 2018” sont consultables sur le site de l’INCa

Source et visuel : Roche








MyPharma Editions

Imcyse : les résultats de phase 1b dans le diabète de type 1 présentés au congrès de l’EASD 2019

Publié le 18 septembre 2019
Imcyse : les résultats de phase 1b dans le diabète de type 1 présentés au congrès de l’EASD 2019

Imcyse, société au stade clinique développant des immunothérapies actives et spécifiques visant à traiter et guérir des maladies chroniques sévères, a annoncé aujourd’hui la présentation des résultats de son premier essai clinique de phase 1b chez des patients avec un diagnostic récent de diabète de type 1. La société présentera un poster lors du congrès de l’EASD (European Association for the Study of Diabetes) qui se tient à Barcelone, en Espagne, du 16 au 20 septembre.

Le Groupe Patrick Choay SA nomme Céline Garreau Directrice des Opérations Industrielles et Supply Chain

Publié le 18 septembre 2019
Le Groupe Patrick Choay SA nomme Céline Garreau Directrice des Opérations Industrielles et Supply Chain

Patrick Choay SA, le groupe pharmaceutique français, vient d’annoncer l’arrivée de Céline Garreau comme Directrice des Opérations Industrielles et Supply Chain.

Valbiotis présente au congrès annuel de l’EASD les résultats positifs d’une étude sur TOTUM-63

Publié le 18 septembre 2019
Valbiotis présente au congrès annuel de l'EASD les résultats positifs d'une étude sur TOTUM-63

Valbiotis, entreprise de Recherche & Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques, a annoncé la présentation d’une étude préclinique réalisée par le laboratoire CarMeN sur la substance active TOTUM-63 au 55e congrès de l’European Association for the Study of Diabetes, du 16 au 20 septembre 2019 à Barcelone (Espagne).

Poxel : lancement d’une étude de phase Ib à doses multiples et croissantes sur le PXL065 dans la NASH

Publié le 17 septembre 2019
Poxel : lancement d’une étude de phase Ib à doses multiples et croissantes sur le PXL065 dans la NASH

Poxel a annoncé aujourd’hui le lancement d’une étude de phase Ib randomisée, en double aveugle et avec contrôle placebo, chez des sujets sains afin d’évaluer l’innocuité, la tolérance et le profil pharmacocinétique (PK), et contribuer à la détermination de la dose pour une étude pivotale du PXL065. Cette étude vise à confirmer l’exposition relative et la proportionnalité des doses du PXL065.

Alain Eychène, nouveau directeur du pôle Recherche et Innovation de l’INCa

Publié le 17 septembre 2019
Alain Eychène, nouveau directeur du pôle Recherche et Innovation de l'INCa

Alain Eychène, directeur de recherche à l’Inserm, vient de prend la direction du pôle Recherche et Innovation de l’Institut national du cancer. De par cette nouvelle fonction, il devient également directeur de l’Institut multi-organismes cancer d’AVIESAN[1]. Il dirigera par ailleurs l’institut thématique cancer de l’Inserm.

Transgene : autorisation de démarrer en France les deux premiers essais cliniques de TG4050

Publié le 17 septembre 2019
Transgene : autorisation de démarrer en France les deux premiers essais cliniques de TG4050

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies reposant sur des vecteurs viraux contre les cancers, a annoncé qu’elle a reçu l’autorisation de l’Agence Nationale de Sécurité du Médicament (ANSM), de mener deux essais cliniques de Phase 1 de TG4050, premier candidat produit issu de la plateforme myvac™. TG4050 est une immunothérapie individualisée conçue pour permettre au système immunitaire des patients de lutter contre leurs tumeurs.

Menarini : Elcin Barker Ergun nommée PDG du groupe

Publié le 16 septembre 2019
Menarini : Elcin Barker Ergun nommée PDG du groupe

Le groupe pharmaceutique italien Menarini vient d’annoncer que son Conseil d’administration a nommé Elcin Barker Ergun au poste de présidente-directrice générale du groupe.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents