Edition du 01-03-2021

Accueil » Santé publique

Opération internationale contre la vente sur Internet de médicaments contrefaits et illégaux

Publié le vendredi 20 novembre 2009

Opération internationale contre la vente sur Internet de médicaments contrefaits et illégauxCe sont près de 167.000 comprimés douteux et 995 colis qui ont été confisqués par Interpol lors d’une opération internationale de saisie de médicaments vendus illégalement sur internet et menée du 16 au 20 novembre par les polices de 26 pays, de la France à la Thaïlande.  Au total, plus de 70 sites internet de vente ont pu être fermés.

Près de 26 pays ont participé cette semaine à l’opération Pangea II. Interpol et le Groupe spécial international de lutte contre la contrefaçon de produits médicaux (IMPACT) de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) ont coordonné cette action concertée. Dans un communiqué publié jeudi, l’organisation internationale de police criminelle a annoncé que « pendant l’opération, la surveillance d’internet a révélé 751 sites internet menant une activité illégale, dont la vente de médicaments prescrits sur ordonnance, dont 72 ont été fermés ».

Les douanes ont procédés à l’inspection de plus de 16.000 colis. 995 ont été saisis et près de 167.000 cachets illégaux ou contrefaits –dont des antibiotiques, des stéroïdes et des pilules pour maigrir- ont été confisqués », lors de cette opération.

« Interpol et ses pays membres prouveront encore qu’internet n’est pas le havre anonyme et sûr pour ceux qui l’utilisent dans des buts criminels », précise le secrétaire général d’Interpol, Ronald K. Noble.  Selon l’Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique (Oclaes), chargé de la coordination de l’opération en France, 125 sites illégaux de mise en vente de médicaments en français et consultables à partir de la France ont été identifiés, dont 22 « directement rattachés au territoire national ».

En France selon l’Oclaes, six personnes ont été mises en garde à vue après localisation physique de gérants de trois sites à Paris, Toulouse et Saint-Etienne.  Les sites visés organisaient le trafic de quatre manières : en bradant sur internet de vrais médicaments obtenus sur ordonnance, en revendant des médicaments périmés et reconditionnés avec une nouvelle date ou en commercialisant des produits ne disposant pas d’Autorisation de mise sur le marché (AMM) ou enfin en proposant des produits contrefaits.








MyPharma Editions

Ipsen : avis positif du CHMP pour Cabometyx® en association avec Opdivo® dans le carcinome du rein avancé

Publié le 1 mars 2021
Ipsen : avis positif du CHMP pour Cabometyx® en association avec Opdivo® dans le carcinome du rein avancé

Ipsen a annoncé que le Committee for Medicinal Products for Human Use (CHMP), le comité scientifique de l’Agence européenne des médicaments (EMA), a recommandé l’approbation de Cabometyx® (cabozantinib) en association avec le médicament Opdivo® (nivolumab) de Bristol Myers Squibb pour le traitement en première ligne du carcinome du rein (RCC) avancé. Partager la publication « Ipsen […]

Transgene / BioInvent : inclusion du 1er patient dans l’essai de Phase I/IIa de BT-001 dans le traitement des tumeurs solides

Publié le 1 mars 2021
Transgene / BioInvent : inclusion du 1er patient dans l’essai de Phase I/IIa de BT-001 dans le traitement des tumeurs solides

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, et BioInvent, société de biotechnologie dédiée à la découverte et au développement d’anticorps immunomodulateurs innovants contre le cancer, ont annoncé l’inclusion d’un premier patient dans l’essai clinique de Phase I/IIa de BT-001, un virus oncolytique particulièrement innovant qui associe plusieurs mécanismes d’action pour lutter contre les tumeurs.

GSK : résultats d’évaluation de l’anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Publié le 26 février 2021
GSK : résultats d'évaluation de l'anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Le laboratoire GlaxoSmithKline (GSK) a annoncé les résultats de l’étude de phase 2 OSCAR (Otilimab in Severe COVID-19 Related Disease) sur l’otilimab, un anticorps monoclonal anti-facteur de stimulation des colonies de granulocytes et de macrophages (anti GM-CSF).

Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Publié le 26 février 2021
Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Puma Biotechnology et Pierre Fabre ont convenu d’étendre les termes de l’accord de licence 2019 qui confère à Pierre Fabre les droits exclusifs de développement et de commercialisation de NERLYNX® (nératinib) en Europe, en Turquie, au Moyen-Orient et en Afrique. L’accord modifié étend les droits commerciaux de Pierre Fabre concernant NERLYNX à la Chine, qui comprend la Chine continentale, Taïwan, Hong Kong et Macao.

Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Publié le 26 février 2021
Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Median Technologies vient d’annoncer la nomination de Thomas Bonnefont au poste nouvellement créé de Chief Operating and Commercial Officer pour la Business Unit iBiopsy®, ainsi que la nomination de Mike Doherty au poste de Sr. Strategy Advisor, Product Development iBiopsy®. Ils rejoignent l’un et l’autre l’équipe de direction de Median. Mike Doherty est basé aux États-Unis.

L’Anses et l’ANSM lancent un projet de rapprochement à Lyon

Publié le 26 février 2021
L’Anses et l’ANSM lancent un projet de rapprochement à Lyon

Afin de rapprocher certaines de leurs activités au bénéfice d’une meilleure protection de la santé, pour l’Homme, les animaux et l’environnement, les deux agences ont décidé de regrouper dans un même bâtiment à Lyon-Gerland le laboratoire lyonnais de l’Anses et une partie de la direction des contrôles de l’ANSM. Au terme du concours d’architecte, le projet du cabinet Pargade Architectes a été retenu à l’unanimité du jury. Le démarrage des travaux est prévu en 2022, pour une livraison en 2024.

COVID-19 : Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin

Publié le 24 février 2021
COVID-19 : Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin

Sanofi vient de conclure un accord avec deux entreprises pharmaceutiques Janssen du groupe Johnson & Johnson, aux termes duquel le groupe pharmaceutique français contribuera à la fabrication du vaccin contre la COVID-19 de Janssen afin de remédier à la pandémie et de satisfaire à la demande mondiale de vaccins.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents