Edition du 30-11-2022

OSE Immunotherapeutics : publication dans Science Advances de données sur CLEC-1, son nouveau point de contrôle immunitaire myéloïde

Publié le mardi 22 novembre 2022

OSE Immunotherapeutics : publication dans Science Advances de données sur CLEC-1, son nouveau point de contrôle immunitaire myéloïde OSE Immunotherapeutics vient d’annoncer la publication dans la revue à comité de lecture Science Advances de données issues d’un programme préclinique first-in-class avec CLEC-1, une nouvelle cible de point de contrôle immunitaire myéloïde en immunothérapie du cancer.

La collaboration académique menée avec l’équipe du Dr Elise Chiffoleau au Centre de Recherche en Transplantation et Immunologie de Nantes (1) a permis d’identifier CLEC-1 comme un point de contrôle. CLEC-1 est un récepteur exprimé par les cellules myéloïdes inhibant les fonctions clés pro-phagocytaires et d’activation croisée des cellules T, limitant ainsi la réponse immunitaire antitumorale.

L’article, intitulé “CLEC-1 is a death sensor that limits antigen cross-presentation by dendritic cells and represents a target for cancer immunotherapy” (2), fait état de découvertes fondamentales et de résultats précliniques montrant que CLEC-1 est un nouveau point de contrôle myéloïde qui interagit avec un nouveau ligand identifié, TRIM-21, et confirmant le potentiel thérapeutique des anticorps antagonistes de CLEC-1 comme une immunothérapie innovante du cancer.

Nicolas Poirier, Directeur général d’OSE Immunotherapeutics, commente : « Nous sommes très heureux de la publication de ces données sur CLEC-1 dans la revue ‘Science Advances’. Cela confirme à la fois la valeur thérapeutique potentielle du programme de recherche de notre plateforme innovante ‘Myéloïdes’ en immuno-oncologie, et la qualité de notre collaboration académique stratégique avec l’équipe du Dr Elise Chiffoleau sur CLEC-1. L’ensemble des résultats sur le premier ligand de CLEC-1, surexprimé par plusieurs types de tumeur chez l’homme, tels que les cancers du pancréas, du foie ou du côlon associés à un fort besoin médical, et les nouvelles données d’efficacité préclinique générées par nos anticorps antagonistes brevetés, ouvrent la voie vers un futur développement clinique dans la continuité de l’axe SIRPα/CD47, dont l’anticorps anti-SIRPα est déjà en développement clinique chez OSE. »

Elise Chiffoleau, chercheuse à l’INSERM, explique : « Nous sommes honorés par la publication de notre recherche menée conjointement avec OSE Immunotherapeutics dans un journal de très haut niveau scientifique. Nos équipes ont travaillé en étroite collaboration sur la cible CLEC-1 et ont identifié pour la première fois TRIM-21 comme un ligand endogène induit lors du stress et/ou de la mort cellulaire. CLEC-1 est un récepteur de mort cellulaire et se lie aux cellules mortes induites par une nécrose secondaire. Nous avons découvert que CLEC-1 représente un nouveau type de point de contrôle myéloïde au sein de la famille des lectines de Type-C qui contrôle la capacité des cellules dendritiques de type-1 à activer la réponse des cellules T contre les antigènes tumoraux. Par ailleurs, nous avons sélectionné des anticorps monoclonaux anti-CLEC-1 humains capables de prolonger la survie dans des modèles précliniques de carcinome de côlon et d’hépatocarcinome. L’action de ces anticorps récapitule les modifications du microenvironnement tumoral observées dans ces mêmes modèles par délétion génétique de CLEC-1A, avec davantage de cellules T CD8 positives, et aussi un changement de la composition des cellules myéloïdes avec moins de cellules myéloïdes immunosuppressives (MDSCs – Myeloid Derived Suppressor Cells – et macrophages) et plus de cellules dendritiques matures ».

Les résultats décrits dans l’article scientifique montrent que :

–  Globalement, la délétion génétique de CLEC-1 entraîne une profonde revigoration du microenvironnement immunitaire tumoral en augmentant les infiltrats de cellules dendritiques (cellules présentatrices d’antigènes), en augmentant les infiltrats de lymphocytes T activés et mémoires, en diminuant les infiltrats des lymphocytes T exprimant le marqueur d’épuisement PD1 et en limitant le recrutement de cellules immunosuppressives telles que les MDSCs.

–  Il est important de noter que le blocage de CLEC-1 à l’aide d’un traitement par anticorps monoclonal démontre une activité antitumorale robuste, également en revigorant le microenvironnement immunitaire tumoral dans plusieurs modèles précliniques en oncologie, récapitulant ainsi l’effet de la délétion génétique de CLEC-1 dans le contexte de souris exprimant CLEC-1 humain. Les anticorps monoclonaux anti-CLEC-1 brevetés augmentent la survie en monothérapie dans un modèle orthotopique de carcinome hépato-cellulaire, alors que la combinaison avec la chimiothérapie augmente l’éradication de la tumeur dans un modèle préclinique de carcinome du côlon.

_______________________

(1) Programme collaboratif mené par les équipes de recherche d’OSE Immunotherapeutics et du Dr Elise Chiffoleau (https://cr2ti.univ-nantes.fr/research/team-1) du Centre de Recherche en Transplantation et Immunologie Translationnelle (CR2TI), UMR1064, INSERM, Nantes Université, au CHU de Nantes.

(2) “CLEC-1 is a death sensor that limits antigen cross-presentation by dendritic cells and represents a target for cancer immunotherapy.”

Marion Drouin, Javier Saenz, Vanessa Gauttier, Bérangère Evrard, Géraldine Teppaz, Sabrina Pengam, Caroline Mary, Ariane Desselle, Virginie Thepenier, Emmanuelle Wilhelm, Emmanuel Merieau, Camille Ligeron, Isabelle Girault, Maria-Dolores Lopez, Cynthia Fourgeux, Debajyoti Sinha, Irène Baccelli, Aurélie Moreau, Cedric Louvet, Régis Josien, Jérémie Poschmann, Nicolas Poirier, Elise Chiffoleau.

Source et visuel : OSE Immunotherapeutics








MyPharma Editions

Sanofi : des résultats positifs de phase II/III confirment le potentiel de l’acoziborole dans le traitement de la maladie du sommeil

Publié le 30 novembre 2022
Sanofi : des résultats positifs de phase II/III confirment le potentiel de l’acoziborole dans le traitement de la maladie du sommeil

Dans un article publié dans la revue médicale The Lancet Infectious Diseases, la Drugs for Neglected Diseases initiative (DNDi) et Sanofi rapportent avoir observé des taux de succès thérapeutique allant jusqu’à 95 % dans le cadre d’une étude de phase II/III portant sur la sécurité et l’efficacité d’une dose unique d’acoziborole, un médicament expérimental qui pourrait transformer le traitement de la maladie du sommeil. Cet essai clinique a été mené par la DNDi et ses partenaires en République démocratique du Congo (RDC) et en Guinée.

Découverte de médicaments : Qubit Pharmaceuticals crée avec NVIDIA « la plateforme de calcul la plus puissante au monde »

Publié le 30 novembre 2022

Qubit Pharmaceuticals, société deeptech spécialisée dans la simulation et la modélisation moléculaire grâce à l’utilisation de la physique quantique, a annoncé la création d’une plateforme visant à accélérer la découverte de médicaments par calcul hybride, classique et quantique sur le NVIDIA Quantum Optimized Device Architecture (QODA). Qubit Pharmaceuticals exploite l’un des supers ordinateurs GPU les plus puissants en France dédié à la recherche médicale avec pour objectif de construire un portefeuille de candidats médicaments dans les domaines de l’oncologie, des maladies inflammatoires et des antiviraux.

Sensorion : désignation de médicament orphelin de la FDA pour OTOF-GT pour le traitement de la perte auditive liée au gène de l’otoferline

Publié le 30 novembre 2022
Sensorion : désignation de médicament orphelin de la FDA pour OTOF-GT pour le traitement de la perte auditive liée au gène de l’otoferline

Sensorion, société biotechnologique pionnière au stade clinique dédiée au développement de thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir les pertes d’audition, annonce que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé la désignation médicament orphelin (ODD) au programme le plus avancé de thérapie génique de la Société, OTOF-GT, une thérapie génique pour le traitement de la perte auditive liée au gène de l’otoferline.

Pherecydes Pharma : recommandation positive du DSMB pour la poursuite de son étude clinique de phase II PhagoDAIR

Publié le 30 novembre 2022
Pherecydes Pharma : recommandation positive du DSMB pour la poursuite de son étude clinique de phase II PhagoDAIR

Pherecydes Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans la phagothérapie de précision destinée à traiter les infections bactériennes résistantes aux antibiotiques et/ou compliquées, a annoncé que la société a reçu une recommandation unanime du Data Safety Monitoring Board (DSMB), pour la poursuite sans modification de l’étude clinique de phase II PhagoDAIR dans les infections ostéoarticulaires sur prothèses causées par le Staphylococcus aureus (S. aureus).

EverImmune : le Pr Laurence Zitvogel nommé à la présidence de son conseil scientifique

Publié le 29 novembre 2022
EverImmune : le Pr Laurence Zitvogel nommé à la présidence de son conseil scientifique

EverImmune, société de biotechnologie au stade clinique spécialisée dans le développement de produits biothérapeutiques vivants comme adjuvants à l’immunothérapie du cancer, a annoncé la mise en place de son conseil scientifique, présidé par le Pr Laurence Zitvogel, co-fondatrice de la société et directrice de recherche en immuno-oncologie à l’Institut Gustave Roussy.

Genomic Vision : son application de pointe TeloSizer® mise au service de la recherche sur le cancer

Publié le 29 novembre 2022
Genomic Vision : son application de pointe TeloSizer® mise au service de la recherche sur le cancer

Genomic Vision, société de biotechnologie cotée sur Euronext qui développe des outils et des services dédiés à l’analyse et au contrôle des modifications du génome, a annoncé une collaboration avec le Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), organisme public de recherche, afin de lancer un programme de recherche d’une durée de quatre ans avec le Centre de Recherche en Cancérologie de Marseille (CRCM) pour le développement de tests compagnons utilisant l’application TeloSizer® de Genomic Vision.

Inventiva : un nouveau brevet élargissant la protection de la propriété intellectuelle de lanifibranor aux États-Unis

Publié le 29 novembre 2022
Inventiva : un nouveau brevet élargissant la protection de la propriété intellectuelle de lanifibranor aux États-Unis

Inventiva, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement clinique de petites molécules administrées par voie orale pour le traitement de patients atteints de stéatohépatite non alcoolique (NASH) et d’autres maladies avec un besoin médical non satisfait significatif, a annoncé aujourd’hui que le United States Patent and Trademark Office (USPTO) a délivré un brevet (U.S. Patent No. 11,504,380) qui protège l’utilisation de lanifibranor pour le traitement de patients cirrhotiques dont la maladie risque de progresser du stade compensé au stade décompensé. Ce brevet expirera le 8 novembre 2039.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents