Edition du 19-07-2019

Par’Immune signe un accord de transfert de savoir-faire avec le CHU de Lille

Publié le jeudi 22 novembre 2018

Par’Immune signe un accord de transfert de savoir-faire avec le CHU de LillePar’Immune, la société biopharmaceutique lilloise qui développe une nouvelle thérapie basée sur la protéine P28GST issue d’un parasite helminthe pour lutter contre les maladies auto-immunes et inflammatoires, vient d’annoncer avoir signé un accord de transfert avec le CHU de Lille. Cet accord prévoit le transfert à Par’Immune de la base de données cliniques et de savoir-faire concernant la molécule P28GST et sa fabrication.

Par’Immune renforce ainsi fortement sa propriété intellectuelle et industrielle en devenant propriétaire de toutes les données des essais cliniques de Phase 1 et 2 déjà réalisés, ainsi que de tous les droits d’exploitation qui y sont liés.

« Cet accord marque une nouvelle étape de développement pour Par’Immune. La société devient ainsi propriétaire d’un savoir-faire clinique représentant près de 20 ans de recherche sur la protéine parasitaire P28GST », explique Abderrahim Lachgar, Président de Par’Immune, qui ajoute « Ces données viennent renforcer la propriété intellectuelle et la position de Par’Immune. Elles nous permettent de gagner un temps précieux dans le développement de notre candidat médicament, alors que nous travaillons actuellement pour accélérer les recherches cliniques de phase II dans plusieurs indications en levant des fonds importants, au cours de l’année qui vient, auprès d’investisseurs français et internationaux. »

Dans le détail, cet accord prévoit notamment le transfert à Par’Immune des éléments suivants :

. Les dossiers et données de l’essai clinique de Phase 1 conduit à Lille
. Les dossiers et données de l’essai de Phase 2a chez des patients souffrant de la maladie de Crohn. Cet essai multicentrique est clôturé et les données sont en cours d’analyse, en association avec Par’Immune
. Les contrats de prestation pour la fabrication des lots cliniques du candidat médicament
. Les outils nécessaires à la production des nouveaux lots du candidat médicament,
. Les dossiers réglementaires et toute la documentation relative au produit.

« Cet accord marque la concrétisation et la valorisation de travaux de recherche auxquels nos équipes ont contribué depuis de nombreuses années. La protéine P28GST ouvre de grands espoirs pour apporter un traitement aux patients souffrant de maladies inflammatoires chroniques, » explique Monique Capron, Directeur scientifique de l’essai de Phase 2a dans la maladie de Crohn et co-fondatrice de Par’Immune.

Par’Immune présente l’originalité pour une jeune société d’être déjà à un stade de développement avancé car elle dispose déjà d’un candidat médicament en phase 2 d’études cliniques. La protéine P28GST, issue des recherches des Professeurs André et Monique Capron, a un pouvoir immunomodulateur, elle a donc le pouvoir de réguler la réponse immunitaire et de lutter de manière efficace contre les maladies auto-immunes et les maladies inflammatoires, tels que la maladie de Crohn ou le psoriasis. Par’Immune dispose des droits d’exploitation du portefeuille de brevets pour l’utilisation de la P28GST dans tous les domaines.

Source et visuel : Par’Immune








MyPharma Editions

WeHealth Digital Medicine et l’entreprise française Lucine vont développer des thérapies numériques

Publié le 18 juillet 2019
WeHealth Digital Medicine et l’entreprise française Lucine vont développer des thérapies numériques

WeHealth Digital Medicine, l’activité e-santé du groupe Servier, et Lucine, entreprise innovante française pionnière dans les thérapies numériques (DTx1- Digital Therapeutics), ont annoncé la signature d’un partenariat de co-développement et une licence de distribution. Il s’agit du tout premier partenariat de e-santé entre deux sociétés françaises dans le domaine des DTx.

Roche s’allie à Matrice (Ecole 42) pour développer des solutions technologiques en santé

Publié le 17 juillet 2019
Roche s'allie à Matrice (Ecole 42) pour développer des solutions technologiques en santé

Matrice, le programme d’entrepreneuriat issu de l’École 42, a lancé la « Matrice Santé & Numérique », en collaboration avec Roche, 1er investisseur mondial en R&D dans le monde de la santé. Son ambition ? Faire collaborer des étudiants issus d’univers différents et complémentaires (informatique, juridique, design, sciences, commerce) pour répondre aux besoins d’usage en santé grâce aux nouvelles technologies.

Pherecydes Pharma et BIOASTER vont explorer l’utilisation de la phagothérapie dans les infections compliquées des voies urinaires

Publié le 17 juillet 2019
Pherecydes Pharma et BIOASTER vont explorer l'utilisation de la phagothérapie dans les infections compliquées des voies urinaires

Pherecydes Pharma et BIOASTER, l’Institut Français de Recherche en Microbiologie et sur les Maladies Infectieuses, ont annoncé la signature d’un accord de collaboration. Ce projet, appelé PhagUTI, représente une occasion unique pour les partenaires de capitaliser sur l’expertise de BIOASTER dans les modèles précliniques et la vaste expérience de Pherecydes Pharma en matière de sélection, de caractérisation et de production de bactériophages.

Medesis Pharma et Transgene collaborent pour explorer l’apport de la plateforme Aonys® aux virothérapies oncolytiques

Publié le 16 juillet 2019
Medesis Pharma et Transgene collaborent pour explorer l'apport de la plateforme Aonys® aux virothérapies oncolytiques

Medesis Pharma a annoncé la signature avec Transgene d’un accord de recherche collaborative afin d’appliquer la technologie Aonys® au traitement des tumeurs par les virus oncolytiques. Cette collaboration permet de tester une approche innovante de modulation du micro-environnement tumoral, permettant d’augmenter l’activité et le domaine d’emploi des virus oncolytiques.

GeNeuro : une publication de Frontiers in Genetics met en avant le rôle des virus à ADN cachés dans les pathologies neurologiques

Publié le 16 juillet 2019
GeNeuro : une publication de Frontiers in Genetics met en avant le rôle des virus à ADN cachés dans les pathologies neurologiques

GeNeuro, société biopharmaceutique qui développe de nouveaux traitements contre les maladies neurodégénératives et les maladies auto-immunes, telles que la sclérose en plaques (SEP) ou le diabète de type 1 (DT1), a annoncé une publication de Frontiers in Genetics mettant en avant l’existence de liens entre les rétrovirus endogènes humains (HERV) et plusieurs pathologies neurologiques très difficiles à traiter.

Servier Australia & BioCurate concluent un accord de collaboration

Publié le 16 juillet 2019
Servier Australia & BioCurate concluent un accord de collaboration

Servier Australia, filiale du groupe pharmaceutique Servier, et BioCurate, une joint-venture détenue par l’Université de Monash et l’Université de Melbourne avec le soutien du gouvernement de l’État de Victoria, ont conclu un accord afin de partager leurs expertises commerciales et scientifiques dans le but d’accélérer la découverte de nouveaux traitements et médicaments.

Les HCL et Lyonbiopôle lancent un appel à projets pour favoriser les collaborations entre PME et cliniciens

Publié le 12 juillet 2019
Les HCL et Lyonbiopôle lancent un appel à projets pour favoriser les collaborations entre PME et cliniciens

Les Hospices Civils de Lyon (HCL) et Lyonbiopôle lancent leur troisième appel à projets à l’occasion de la Journée Innovation Clinique organisée par le pôle de compétitivité santé ce jeudi 27 juin. Ce dernier vise à stimuler l’innovation en santé et à favoriser les rencontres entre deux écosystèmes qui ont beaucoup à gagner en travaillant main dans la main. Les candidatures peuvent être déposées jusqu’au 11 octobre 2019.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents