Edition du 20-10-2021

Accueil » Médecine » Recherche » Stratégie

Partenariat entre Roche et UNICANCER dans le cancer du sein métastatique

Publié le mercredi 2 juillet 2014

Roche et UNICANCER se sont engagés dans un partenariat pour permettre la constitution d’une base de données relatives à la maladie et au traitement de 20 000 patientes atteintes de cancer du sein métastatique et prises en charge dans les 20 centres français de lutte contre le cancer (CLCC) entre 2008 et 2013. Ce partenariat se poursuivra jusqu’en 2019, date à laquelle la base rassemblera au total les données de 40 000 patientes.

La collecte et l’analyse de ces données visent à décrire la réalité de la prise en charge dans les CLCC réunis au sein d’UNICANCER, afin d’évaluer l’impact des stratégies thérapeutiques dans le cancer du sein métastatique. Baptisé « ESME » – Epidémio-Stratégie Médico-Economique, ce programme de base de données en « vraie vie » pourrait également permettre d’homogénéiser les pratiques médicales et d’éclairer les pouvoirs publics sur l’utilisation des traitements contre le cancer.

Roche est le premier laboratoire pharmaceutique à soutenir cette initiative ambitieuse et à s’engager pour plusieurs années aux côtés d’UNICANCER en faveur de l’accès à la médecine personnalisée pour tous les patients et en faveur de l’efficience du parcours de soins. UNICANCER souhaite créer et exploiter une base de données afin de mieux connaître la réalité de la prise en charge thérapeutique dans l’ensemble des Centres français de Lutte Contre le Cancer (20 établissements de santé au total). Établissements de santé privés à but non lucratif, les CLCC assurent la prise en charge de 100 000 patients atteints d’un cancer par an. Le cancer du sein représente la première pathologie traitée dans les CLCC, avec la prise en charge de 30% des patientes touchées par cette pathologie en France.

Le département R&D d’UNICANCER sera chargé de la mise en oeuvre de cette base, dénommée « ESME » (Epidémio-Stratégie Medico-Economique), qui rassemblera dans un premier temps des informations sur le traitement, le suivi et les caractéristiques de la tumeur de 20 000 patientes atteintes de cancer du sein métastatique et traitées dans les CLCC entre 2008 et 2013.

Cette base vise à collecter des données pouvant faire l’objet d’analyses spécifiques, notamment médico-économiques ; évaluer l’impact et l’évolution des différentes stratégies thérapeutiques mises en oeuvre ; exploiter ces données à des fins de publications scientifiques. UNICANCER pourra ainsi produire des rapports à destination des institutions de santé. L’objectif, in fine, est de contribuer à une meilleure prise en charge des patients.

UNICANCER sera seul responsable de la définition, création, maintenance et de l’exploitation de la base ESME. Un comité consultatif institutionnel composé de représentants des principales institutions publiques dans le domaine de la santé est en cours de constitution. Son rôle sera d’apporter ses recommandations pour permettre la bonne utilisation et la recevabilité des données de la base.L’hétérogénéité de la maladie métastatique et le développement de nouvelles molécules conduisent à des stratégies thérapeutiques diversifiées. De nombreuses questions se posent ainsi quant au choix de la meilleure stratégie thérapeutique pour chaque patient. Disposer de données en vie réelle pourra en outre aider à mieux évaluer les thérapeutiques, enjeu majeur pour les systèmes de santé.

Source :  UNICANCER








MyPharma Editions

AB Science : autorisation de l’ANSM pour initier une étude avec la molécule AB8939 dans le traitement de la leucémie myéloïde aiguë

Publié le 19 octobre 2021

AB Science a annoncé avoir reçu l’autorisation de l’ANSM d’initier une étude clinique de Phase I/II (AB18001) évaluant la molécule AB8939 chez les patients atteints de leucémie myéloïde aiguë (LMA) en rechute/réfractaire et de syndrome myélodysplasique (SMD) réfractaire. Cette autorisation intervient quelques semaines seulement après avoir reçu une autorisation similaire de l’autorité de santé canadienne [1].

Noxxon annonce l’expansion prévue de l’essai de phase 1/2 NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Publié le 19 octobre 2021
Noxxon annonce l'expansion prévue de l'essai de phase 1/2 NOX-A12 dans le cancer du cerveau

Noxxon Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement des traitements améliorés du cancer ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé les plans d’expansion de son étude clinique de phase 1/2 en cours sur NOX-A12 en association avec la radiothérapie chez les patients atteints de glioblastome (cancer du cerveau).

Abivax rapporte d’excellents résultats d’efficacité à long terme dans l’étude de maintenance de phase 2b d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Publié le 19 octobre 2021
Abivax rapporte d’excellents résultats d’efficacité à long terme dans l’étude de maintenance de phase 2b d’ABX464 dans la rectocolite hémorragique

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique développant de nouveaux médicaments modulant le système immunitaire afin de traiter les maladies inflammatoires, les maladies virales et le cancer, rapporte les nouveaux résultats de son étude de maintenance de phase 2b en ouvert pour le traitement de la rectocolite hémorragique (RCH) avec une administration quotidienne de 50 mg d’ABX464 par voie orale.

Pharnext : les données de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A publiées dans l’Orphanet Journal of Rare Diseases

Publié le 19 octobre 2021

Pharnext, société biopharmaceutique à un stade clinique avancé, pionnière d’une nouvelle approche de développement de combinaisons de médicaments innovantes basée sur les Big Data génomiques et l’intelligence artificielle exploitant sa plateforme de PLEOTHERAPY(TM), a annoncé la publication des données de la première étude clinique de Phase III de PXT3003 dans la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (« CMT1A »), l’essai PLEO-CMT, dans l’Orphanet Journal of Rare Disease (« OJRD »).

Lysogene annonce une présentation de son programme LYS- GM101 à l’occasion de L’ESGCT 2021

Publié le 19 octobre 2021
Lysogene annonce une présentation de son programme LYS- GM101 à l’occasion de L’ESGCT 2021

Lysogene, société biopharmaceutique de phase 3 s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé qu’elle fera une présentation orale à l’occasion de la conférence annuelle virtuelle de l’ESGCT 2021 sur son candidat-médicament de thérapie génique LYS-GM101 dans la gangliosidose à GM1.

Maladies génétiques : Qarnot et l’Institut Imagine démarrent des collaborations pour optimiser la puissance de calcul et accélérer la recherche

Publié le 19 octobre 2021
Maladies génétiques : Qarnot et l’Institut Imagine démarrent des collaborations pour optimiser la puissance de calcul et accélérer la recherche

Chaque année, Qarnot choisit une grande cause en mettant gratuitement de la puissance de calcul à la disposition d’associations ou de laboratoires de recherche. En 2021, Qarnot a choisi de soutenir l’Institut Imagine, premier centre de recherche, d’enseignement et de soins dédié aux maladies génétiques, sur le campus de l’Hôpital Necker-Enfants malades.

Ipsen et Accent Therapeutics signent un accord exclusif de collaboration mondiale

Publié le 18 octobre 2021
Ipsen et Accent Therapeutics signent un accord exclusif de collaboration mondiale

Ipsen et Accent Therapeutics ont signé un accord exclusif de collaboration mondiale pour la recherche, le développement, la fabrication et la commercialisation du programme METTL3 d’Accent. Cette collaboration avec Accent Therapeutics complète les partenariats annoncés dernièrement et soutient la stratégie d’expansion d’Ipsen dans les hémopathies malignes, avec un accent particulier sur la leucémie myéloïde aiguë.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents