Edition du 22-10-2020

Accueil » Industrie » Produits

Galderma : désignation de médicament orphelin de la FDA pour la molécule Trifarotène dans l’ichtyose congénitale

Publié le jeudi 3 juillet 2014

Galderma a annoncé que la FDA américaine a accordé la désignation de médicament orphelin à sa molécule trifarotène pour le traitement de l’ichtyose congénitale. Le laboratoire de dermatologie indique envisager « de mettre en œuvre un plan de développement clinique qui viendra renforcer son engagement en faveur de l’exploration de nouvelles options de traitement des maladies rares et qui satisfera les besoins de tous les patients atteints de maladies cutanées tout au long de leur vie ».

« Étant donné la charge de l’ichtyose congénitale et l’absence de traitement efficace simple à utiliser, il s’agit d’une pathologie avec laquelle il est très difficile de vivre. Par conséquent, l’objectif de Galderma consiste non seulement à fournir une solution médicale efficace et sûre afin d’alléger les symptômes de la maladie, mais aussi à améliorer la qualité de vie des patients », a déclaré Humberto C. Antunes, Président et Directeur général de Galderma.

La molécule trifarotène de la société est un agoniste sélectif du récepteur gamma de l’acide rétinoïque (RARy), actuellement en cours de développement clinique pour son utilisation dans le traitement d’autres pathologies cutanées plus courantes. Ce sont la fonction rétinoïde et les puissantes propriétés kératolytiques de ce médicament qui en font un traitement potentiellement viable contre l’ichtyose lamellaire. Galderma a déjà mis en place le programme d’étude du traitement de l’ichtyose lamellaire à l’aide de la trifarotène et collabore actuellement avec les autorités réglementaires afin de mettre en œuvre un plan de développement clinique novateur et rapide.

Les ichthyoses comprennent un vaste groupe de troubles caractérisés par la desquamation de la peau ayant diverses étiologies. La pathophysiologie stéréotypée est l’hyperplasie épidermique et la desquamation anormale de la peau, entraînant une accumulation de squames (écailles) à la surface de la peau. L’ichtyose congénitale est un terme utilisé pour se référer à un groupe spécifique de formes héréditaires rares d’ichtyoses généralement plus graves que les formes non-héréditaires de la maladie. L’ichtyose lamellaire, l’un des troubles appartenant à la catégorie de l’ichtyose congénitale, est reconnue comme étant une maladie grave qui persiste tout au long de la vie. Après la naissance, au cours des premiers mois de vie, la membrane hyperkératonique (collodion) avec laquelle naissent habituellement les patients, tombe progressivement pour être remplacée par des desquamations et une lichénification sur tout le corps, dont le visage, le cuir chevelu, la paume de la main et la plante des pieds. Bien qu’elle ne mette généralement pas la vie du patient en danger, l’ichtyose lamellaire peut conduire à un handicap, une surdité partielle, une mauvaise adaptation aux conditions environnementales (à cause de l’hypohidrose), une gêne importante (prurit, fissures cutanées), et un impact psychosocial significatif. On estime à entre 1 pour 100 000 et 1 pour 200 000 la prévalence de cette pathologie aux États-Unis.

Cette désignation fournit le statut de médicament orphelin à des médicaments et à des produits biologiques définis comme étant ceux indiqués pour le traitement, le diagnostic ou la prévention sûre et efficace de maladies/troubles rares affectant moins de 200 000 personnes aux États-Unis, ou plus de 200 000 personnes mais ne recouvrant pas le coût de conception et de commercialisation d’un tel médicament.

Outre l’étude des traitements de l’ichtyose lamellaire et d’autres ichtyoses congénitales, Galderma explore également le traitement d’autres maladies cutanées rares dont le lymphome cutané à cellules T et le syndrome de Gorlin.

Source : Galderma








MyPharma Editions

Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Publié le 22 octobre 2020
Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Alnylam Pharmaceuticals, le chef de file des ARNi thérapeutiques, a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif vis-à-vis de l’approbation du lumasiran, un ARNi thérapeutique expérimental qui cible l’ARNm de l’hydroxyacide-oxydase 1 (HAO1), codant la glycolate oxydase (GO), en cours de développement pour le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1 (HP1). S’il est approuvé par la Commission européenne (CE), le lumasiran sera commercialisé en Europe sous la marque OXLUMO™.

Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Publié le 22 octobre 2020
Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Onxeo a annoncé une nouvelle étape dans le développement clinique d’AsiDNA™ avec le traitement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan1 destinée à évaluer l’effet d’AsiDNA™, son inhibiteur « first-in-class » de la réponse aux dommages de l’ADN (DDR), sur la résistance acquise à l’inhibiteur de PARP (PARPi) niraparib dans le traitement d’entretien en deuxième ligne du cancer de l’ovaire en rechute. De premiers résultats de cette étude sont attendus début 2021.

Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Publié le 21 octobre 2020
Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, annonce aujourd’hui que son principal candidat médicament, le setanaxib, a obtenu la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) de la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour le traitement de la cholangite biliaire primitive (CBP).

Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Publié le 21 octobre 2020
Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé des résultats initiaux positifs pour la deuxième étude de Phase 2 (VLA15-202) de son candidat vaccin VLA 15 contre la maladie de Lyme.

Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Publié le 21 octobre 2020
Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Inventiva vient d’annoncer que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé le statut « Fast Track » à odiparcil, son candidat médicament au stade clinique, pour le traitement de la MPS de type VI (MPS VI), une maladie génétique rare et progressive.

Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Publié le 20 octobre 2020
Lyonbiopôle et i-Care lancent le i-Care LAB dédié à l’innovation technologique en santé

Lyonbiopôle, le pôle de compétitivité santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes, et le Cluster i-Care Auvergne-Rhône-Alpes, créé en 2011 et spécialisé dans les technologies médicales, unissent leurs forces et lancent le i-Care LAB, lab santé de la région Auvergne-Rhône-Alpes. Son ambition : favoriser la création de nouvelles solutions pour accélérer la transformation des industries de santé.

Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Publié le 20 octobre 2020
Amolyt Pharma : 1ère administration de l’AZP-3601 dans son essai clinique de phase 1 pour le traitement de l’hypoparathyroïdie

Amolyt Pharma, société spécialisée dans le développement de peptides thérapeutiques ciblant les maladies endocriniennes et métaboliques rares, a annoncé que le premier sujet de son essai clinique de phase 1 a reçu une administration d’AZP-3601, actuellement en développement pour le traitement de l’hypoparathyroïdie, une maladie endocrinienne rare et potentiellement invalidante. AZP-3601 est un analogue de la parathormone (PTH) qui cible une conformation spécifique du récepteur de la PTH, induisant ainsi une augmentation prolongée de la calcémie (taux de calcium dans le sang).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents