Edition du 16-06-2019

Pfizer obtient une option exclusive pour acquérir Vivet Therapeutics

Publié le jeudi 21 mars 2019

Pfizer obtient une option exclusive pour acquérir Vivet Therapeutics Vivet Therapeutics, une société de biotechnologie dédiée au développement de thérapies géniques pour des maladies héréditaires du foie, et Pfizer ont annoncé aujourd’hui que le groupe américain a acquis 15% des parts du capital de Vivet ainsi qu’une une option exclusive d’acquisition du capital restant. Pfizer et Vivet collaboreront au développement du produit VTX-801, propriété de Vivet, contre la maladie de Wilson.

« Nous nous réjouissons de l’arrivée de Pfizer en tant qu’actionnaire et partenaire qui nous aidera à poursuivre nos efforts de développement de traitements pour les patients souffrant de troubles héréditaires du foie. Cet investissement démontre clairement la valeur des approches innovantes de Vivet en thérapie génique. »

La maladie de Wilson est une maladie génétique rare d’origine hépatique et potentiellement mortelle, caractérisée par une accumulation excessive de cuivre dans l’organisme, plus particulièrement dans le foie et le cerveau. Cette pathologie est liée à un dysfonctionnement du transport du cuivre entraînant une toxicité cumulative de celui-ci. Chez les patients atteints de la maladie de Wilson, une mutation monogénique désactive la voie d’excrétion biliaire normale du cuivre, (réduit l’expression de ceruloplasmine) conduisant à une accumulation excessive de cuivre dans le foie et d’autres organes, notamment le système nerveux central. Non traitée, la maladie de Wilson entraîne divers symptômes hépatiques (inflammation, fibrose et cirrhose), neurologiques et psychiatriques, de sévérité variable. C’est une maladie potentiellement mortelle ne pouvant être guérie totalement que par une greffe du foie. Les thérapies existantes pour la maladie de Wilson ont une efficacité sous-optimale ou des effets indésirables importants pour de nombreux patients.

Jean-Philippe Combal, Co-Fondateur et Président de la Société Vivet Therapeutics, a déclaré : « Nous nous réjouissons de l’arrivée de Pfizer en tant qu’actionnaire et partenaire qui nous aidera à poursuivre nos efforts de développement de traitements pour les patients souffrant de troubles héréditaires du foie. Cet investissement démontre clairement la valeur des approches innovantes de Vivet en thérapie génique. »

Mikael Dolsten, Chef de la direction scientifique et Président mondial de Pfizer dans les domaines de la recherche, du développement et de la médecine, a déclaré : « Pfizer s’efforce d’améliorer de manière significative la vie des patients atteints de maladies rares. Notre partenariat avec Vivet représente une avancée importante au niveau de l’engagement de Pfizer de collaborer avec la communauté scientifique et accélérer le développement de notre portefeuille de thérapie génique. »

L’expertise de Pfizer combinée à celle de Vivet dans le domaine de la thérapie génique à base d’AAV pour les maladies métaboliques offre l’occasion de mettre au point un médicament révolutionnaire qui pourrait réellement améliorer la vie des patients atteints de la maladie de Wilson. « VTX-801 pourrait constituer une option thérapeutique potentiellement transformatrice pour les patients atteints de la maladie de Wilson en s’attaquant directement à la cause sous-jacente de la maladie, à savoir l’impossibilité d’excréter du cuivre en raison d’une mutation du gène qui code pour cette fonction », a déclaré Seng Cheng, Senior Vice-Président et Directeur scientifique de l’unité de recherche sur les maladies rares de Pfizer.

Selon les termes de l’accord, Pfizer a versé environ 45 millions d’euros lors de la signature et pourrait verser jusqu’à 560 millions d’euros, incluant le paiement de la levée de l’option, sous réserve de la réalisation de certains jalons cliniques, réglementaires et commerciaux. Pfizer peut exercer son option d’acquérir 100% de Vivet à la suite de l’obtention par la société de certaines données de l’essai clinique de phase I / II pour VTX-801. Dans le cadre de cet accord, Monika Vnuk, M.D., Vice-Présidente Worldwide Business Development chez Pfizer, rejoindra le conseil d’administration de Vivet. Les autres termes de l’accord n’ont pas été divulgués.

Gloria Gonzalez-Aseguinolaza, Co-Fondatrice et Directrice scientifique de Vivet, a déclaré : « Le potentiel de VTX-801 a déjà été démontré dans des modèles précliniques et notre partenariat avec Pfizer contribuera à accélérer le développement de VTX-801 et à étendre nos autres technologies innovantes. »

En plus de son programme dans la maladie de Wilson, Vivet développe des programmes de thérapie génique ciblant le foie pour la cholestase intrahépatique progressive familiale (PIFC) dans le traitement des anomalies de l’excrétion de la bile, et la citrullinémie pour les anomalies du cycle de l’urée, entraînant une accumulation d’ammoniac et d’autres substances toxiques dans le sang.

Source : Vivet Therapeutics / Pfizer








MyPharma Editions

Bone Therapeutics : ALLOB valide les principaux critères d’évaluation de son étude de phase IIa dans la fusion vertébrale

Publié le 13 juin 2019
Bone Therapeutics : ALLOB valide les principaux critères d'évaluation de son étude de phase IIa dans la fusion vertébrale

Bone Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans les domaines de l’orthopédie et des maladies osseuses, a annoncé aujourd’hui qu’à l’issue d’une période de suivi de 12 mois, son produit de thérapie cellulaire allogénique, ALLOB, a complété avec succès l’essai de phase IIa mené chez des patients ayant subi une opération de fusion vertébrale.

Servier : la Commission européenne approuve la conversion de l’AMM conditionnelle de Pixuvri® en une AMM standard

Publié le 13 juin 2019
Servier : la Commission européenne approuve la conversion de l'AMM conditionnelle de Pixuvri® en une AMM standard

Servier a annoncé aujourd’hui que la Commission européenne (CE) a approuvé la conversion de l’autorisation conditionnelle de PIXUVRI® (pixantrone) en une autorisation de mise sur le marché standard pour le traitement en monothérapie des patients adultes atteints d’un lymphome non hodgkinien à cellules B agressif, multirécidivant ou réfractaire.

Domain Therapeutics : Sylvie Ryckebusch nommée au sein du conseil d’administration

Publié le 12 juin 2019
Domain Therapeutics : Sylvie Ryckebusch nommée au sein du conseil d’administration

Domain Therapeutics, société biopharmaceutique spécialisée dans la découverte et le développement de nouvelles molécules thérapeutiques ciblant les récepteurs membranaires pour des besoins médicaux non satisfaits en neurologie, en oncologie et dans les maladies rares, a annoncé aujourd’hui la nomination de Sylvie Ryckebusch au sein de son conseil d’administration.

Lysogene : traitement du 1er patient en Europe de l’essai de phase II/III dans la maladie de Sanfilippo de Type A

Publié le 12 juin 2019
Lysogene : traitement du 1er patient en Europe de l’essai de phase II/III dans la maladie de Sanfilippo de Type A

Lysogene a annoncé aujourd’hui le traitement d’un premier patient en Europe dans le cadre de l’essai de phase II/III AAVance avec LYS-SAF302, traitement de thérapie génique de la mucopolysaccharidose de type IIIA (MPS IIIA). Lysogene et son partenaire commercial pour LYS-SAF302, Sarepta Therapeutics, avaient annoncé en début d’année le traitement du premier patient de cet essai clinique aux Etats-Unis.

Debiopharm et Ipsen prolongent de 15 années leur partenariat stratégique pour le Decapeptyl®

Publié le 12 juin 2019
Debiopharm et Ipsen prolongent de 15 années leur partenariat stratégique pour le Decapeptyl®

Debiopharm et Ipsen ont annoncé le renouvellement de leur accord Decapeptyl® qui prolonge et renforce leur collaboration stratégique jusqu’en 2034 pour le développement, la fabrication et la distribution du Decapeptyl® pour le traitement de certaines maladies urologiques, gynécologiques et pédiatriques sur les marchés européens et dans certains pays asiatiques et africains.

Sanofi : résultats positifs de phase III de Soliqua® dans le diabète de type 2

Publié le 11 juin 2019
Sanofi : résultats positifs de phase III de Soliqua® dans le diabète de type 2

Sanofi a annoncé que dans le cadre d’une étude de phase III[1] évaluant des adultes atteints de diabète de type 2 inadéquatement contrôlé par des agonistes des récepteurs GLP-1, Soliqua®/Suliqua®[2] (insuline glargine 100 unités/ml et lixisénatide) a atteint l’objectif principal de l’étude en permettant aux patients d’obtenir une réduction statistiquement supérieure du taux de glycémie moyen (HbA1c) après 26 semaines, comparativement aux patients maintenus sous agoniste des récepteurs GLP-1.

Christophe Hézode rejoint Gilead au poste de Directeur Médical Hépatologie

Publié le 11 juin 2019
Christophe Hézode rejoint Gilead au poste de Directeur Médical Hépatologie

Christophe Hézode, ancien chef du service d’Hépatologie à l’hôpital Henri Mondor (Créteil) rejoint Gilead au poste de Directeur Médical Hépatologie. Dans sa nouvelle fonction, il managera une équipe de 9 collaborateurs et reportera au Dr Cécile Rabian, directeur médical France du laboratoire Gilead.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents