Edition du 25-09-2020

Pharmaleads annonce l’entrée en Phase 2 du PL37, chef de file d’une nouvelle classe d’analgésiques

Publié le vendredi 25 novembre 2011

Pharmaleads, société spécialisée dans la conception et la réalisation du développement précoce de petites molécules inhibitrices de protéases, à visées diagnostique et thérapeutique, a annoncé hier les résultats positifs des deux études de Phase 1 du PL37 par voie orale. Il s’agit de la première molécule, conçue par Pharmaleads, chef de file d’une nouvelle classe d’analgésiques, les Inhibiteurs Doubles d’ENKéphalinases (IDENK). Une première preuve d’efficacité a été obtenue dans un modèle de douleur neuropathique. Les résultats sont en cours de publication.

 Sur 168 volontaires sains, 126 ont reçu le PL37 par voie orale au cours de deux études, randomisées en double aveugle contre placebo.

« Les inhibiteurs doubles d’enképhalinases (IDENK) induisent une analgésie naturelle en inhibant les deux enzymes responsables de la dégradation rapide des enképhalines, principaux opioïdes endogènes, augmentant ainsi la concentration de ces puissants analgésiques physiologiques, particulièrement dans la zone douloureuse », déclarent les Professeurs Bernard Roques et Marie-Claude Fournié-Zaluski, inventeurs de ces molécules et co-fondateurs de Pharmaleads.

 La première étude, réalisée en France, a consisté à administrer une dose unique croissante, à 92 volontaires sains dont 16 femmes, les doses allant jusqu’à 800 mg chez les hommes et 200 mg chez les femmes. Elle a également permis d’explorer l’interaction du PL37 avec les aliments. La linéarité de la pharmacocinétique des deux métabolites actifs en fonction des doses croissantes de PL37 a ainsi été démontrée.

 La seconde étude, réalisée en Grande Bretagne, était constituée de trois groupes successifs :

– Le groupe A, portant sur 8 sujets, a permis de déterminer que la Dose Maximale Tolérée (MTD), qui n’avait pas été atteinte lors de la première étude, était supérieure à 1 g.

– Le groupe B a permis d’étudier sur 40 sujets des doses répétées sur 5 jours à des doses quotidiennes de 800 mg à 4 g, administrées en 4 prises.

– Le groupe C, incluant 28 sujets, traités à 4 g par jour pendant 5 jours a permis d’obtenir la première preuve d’efficacité du produit en pharmacologie clinique dans le test à la capsaicine intradermique. Ce dernier a mis en évidence un effet significatif du PL37 par voie orale par rapport au placebo, notamment une diminution significative de l’intensité de la douleur et de l’allodynie mécanique.

Tout au long des deux études, la sécurité d’emploi et la tolérance du PL37 se sont avérées très bonnes et aucun effet indésirable de type opiacé, central ou périphérique, n’a été relevé.

 « Pharmaleads, possède désormais un pipeline cohérent de trois familles chimiques différentes d’analgésiques IDENK à divers stades de développement, et dont les applications couvrent l’ensemble des besoins dans le domaine de la douleur », déclare Thierry Bourbié, Président et co-fondateur de Pharmaleads.

 L’année 2012 verra la réalisation d’étapes importantes pour Pharmaleads:

– le PL37, chef de file de la première famille d’IDENK, qui vise par voie orale la douleur périphérique, en particulier d’origine neuropathique et arthrosique, ainsi que les douleurs centrales par voie intraveineuse, en substitut, complément ou remplacement temporaire de la morphine, prépare activement son entrée en Phase 2a pour le deuxième trimestre.

– le PL265, chef de file de la deuxième famille de ces IDENK, entrera en phase I début 2012. Il vise essentiellement les douleurs neuropathiques par voie orale et les douleurs locales par voie topique. Enfin, la première molécule de la troisième famille entrera en préclinique réglementaire en 2012 également. Conçue pour entrer dans le système nerveux central, elle cible par voie orale et intraveineuse. les douleurs aigues par excès de nociception (douleurs cancéreuses, post-opératoires, traumatologiques).

Le marché mondial de la douleur représentait 25 milliards d’euros en 2010 ; quant aux douleurs neuropathiques (dues au diabète, zona, anti-tumoraux, antiviraux, etc.) qui affectent entre 6 et 8% de la population des pays développés, leur marché est estimé à 4 milliards d’euros.

 Source:  Pharmaleads








MyPharma Editions

Genfit : 1ère visite du 1er patient pour son essai clinique de Phase 3 ELATIVE évaluant elafibranor dans la PBC

Publié le 25 septembre 2020
Genfit : 1ère visite du 1er patient pour son essai clinique de Phase 3 ELATIVE évaluant elafibranor dans la PBC

Genfit, société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques, a annoncé avoir réalisé la première visite du premier patient pour ELATIVE, l’essai clinique pivot international de Phase 3 évaluant elafibranor dans la Cholangite Biliaire Primitive (PBC).

Ipsen : Philippe Lopes-Fernandes nommé Vice-Président Exécutif, Chief Business Officer

Publié le 25 septembre 2020
Ipsen : Philippe Lopes-Fernandes nommé Vice-Président Exécutif, Chief Business Officer

Ipsen vient d’annoncer la nomination de Philippe Lopes-Fernandes en qualité de Vice-Président Exécutif, Chief Business Officer, à compter du 1er octobre 2020. Basé à Cambridge (Massachusetts, États-Unis), il sera responsable de toute l’activité business développement et gestion des partenariats. Il reportera directement à David Loew, Directeur général d’Ipsen, et sera membre de l’Executive Leadership Team.

Vivet Therapeutics et Pfizer concluent un accord de fabrication relatif à une thérapie génique expérimentale pour la maladie de Wilson

Publié le 24 septembre 2020
Vivet Therapeutics et Pfizer concluent un accord de fabrication relatif à une thérapie génique expérimentale pour la maladie de Wilson

Vivet Therapeutics, une société de biotechnologie de thérapie génique spécialisée dans le développement de traitements pour des maladies hépatiques héréditaires, et Pfizer ont annoncé un accord de fabrication, en vertu duquel Pfizer fournira l’approvisionnement clinique pour un essai clinique de Phase I/II évaluant la thérapie génique expérimentale propriétaire de Vivet, le VTX-801, pour le traitement de la maladie de Wilson, un trouble hépatique rare et potentiellement mortel. L’essai devrait commencer début 2021. Les termes de l’accord n’ont pas été divulgués.

Theradiag annonce la création d’un nouvel établissement à Tours

Publié le 24 septembre 2020
Theradiag annonce la création d’un nouvel établissement à Tours

Dans la continuité de son partenariat avec l’Université de Tours annoncé en juillet concernant un accord spécifique de licence exclusive portant sur la fabrication de protéines virales du Covid-19 et un accord de collaboration globale, Theradiag, société spécialisée dans le diagnostic in vitro et le théranostic, a souhaité s’établir localement en Région Centre Val de Loire et a donc créé un établissement secondaire à Tours.

Carbogen Amcis annonce des investissements majeurs dont plus de 45 millions d’euros dans le Puy-de-Dôme

Publié le 24 septembre 2020
Carbogen Amcis annonce des investissements majeurs dont plus de 45 millions d'euros dans le Puy-de-Dôme

La société suisse Carbogen Amcis, spécialisée dans le développement des procédés chimiques à destination de l’industrie pharmaceutique ainsi que dans la production de principes actifs (PA) et de médicaments, a annoncé début septembre de nouveaux plans d’expansion en Suisse et en France.

Nutraceutiques : Nutri&Co réalise une levée de fonds de 4 millions d’euros

Publié le 24 septembre 2020
Nutraceutiques : Nutri&Co réalise une levée de fonds de 4 millions d’euros

Fondée en 2017, cette jeune société française spécialisée dans le domaine des compléments alimentaires vient de réaliser une levée de fonds de près de 4 millions d’euros auprès de la société d’investissement Creadev. En proposant aux consommateurs des produits de qualité supérieure, Nutri&Co affiche son ambition de devenir une des marques leaders du secteur européen des nutraceutiques. Un marché évalué à près de 16 milliards d’euros.

BioValley France : Stephan Jenn élu nouveau président du pôle de compétitivité santé du Grand Est

Publié le 23 septembre 2020
BioValley France : Stephan Jenn élu nouveau président du pôle de compétitivité santé du Grand Est

Stephan Jenn vient d’être élu à la présidence de BioValley France, le pôle de compétitivité santé du Grand Est, lors de l’Assemblée Générale qui s’est déroulée le 22 septembre 2020 à Strasbourg.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents