Edition du 08-12-2022

Accueil » Non classé

Pharnext : publication de données sur l’impact des symptômes de la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A sur le quotidien des patient

Publié le jeudi 15 septembre 2022

Pharnext : publication de données sur l’impact des symptômes de la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A sur le quotidien des patientPharnext, société biopharmaceutique à un stade clinique avancé développant de nouvelles thérapies pour des maladies neurodégénératives sans solution thérapeutique satisfaisante, a annoncé la publication de données sur l’impact des symptômes de la maladie de Charcot-Marie-Tooth de type 1A (CMT1A) sur le quotidien des patients, issues de l’étude digitale CMT&Me, dans le Journal of Clinical Neuromuscular Disease (JCNMD).

CMT&Me est une étude digitale observationnelle, non-interventionnelle, lancée en octobre 2018 en Europe et aux États-Unis pour évaluer le mode de vie des patients attients de CMT sur une durée de 5 ans. L’étude recueille de façon régulière des informations renseignées directement par les patients, tout sous-type de CMT confondus y compris la CMT1A. Son objectif est de mieux comprendre l’impact de la maladie sur leur vie quotidienne et de les aider à gérer leur maladie et leurs traitements. De plus, elle vise également à sensibiliser divers publics sur les CMTs et aider dans l’évaluation de nouveaux traitements potentiels. Cette étude est conduite par la société Vitaccess en collaboration avec des associations de patients et des médecins experst des CMTs, avec le soutien de Pharnext.

Les données montrent que chez les patients atteints du sous-type 1A de la CMT (patient CMT1A), l’impact rapporté des symptômes est élevé avec des difficultés à utiliser leurs membres, une fatigue, des douleurs et une qualité de vie altérée. La gravité perçue semble varier dans la cohorte de patients CMT1A considérée, ce qui peut s’expliquer par des différences dans les traitements prescrits, médicamenteux ou de rééducation fonctionnelle, mais aussi par des disparités dans les différents systèmes de santé et pratiques d’un pays à l’autre.

Les symptômes rapportés les plus importants sont la faiblesse au niveau des extrémités (mains et pieds), la difficulté à la marche et la fatigue. Près de la moitié des participants à l’étude ont vu la sévérité de leurs symptômes s’aggraver depuis leur diagnostic. L’anxiété et la dépression ont été signalées par plus d’un tiers des participants à l’étude, et le recours aux therapies de rééducation fonctionnelle, traitements médicamenteux, au port d’attelles ou d’autres aides à la marche était élevé.

Prof Florian P. Thomas, MD, MA, PhD, MS, Président fondateur et Professeur, Département de Neuoromige à l’Hackensack Meridian School of Medicine, Hackensack (NJ, USA) et principal investigateur de l’essai PLEOCMT aux US déclare : « Ces premières données de l’étude digitale, CMT&Me, sur le mode de vie des patients aident à mieux comprendre les conséquences de cette maladie invalidante et progressive, pour laquelle il n’existe actuellement aucun traitement spécifique approuvé. Ces données démontrent le besoin médical élevé et non satisfait causé par les symptômes de la CMT1A, et viennent confirmer les études précédentes sur l’histoire naturelle de la maladie. Elles renseignent plus précisément ceux qui suivent la progression de leur maladie, pour leur permettre d’échanger aisément avec leurs neurologues et leurs soignants. Elles soulignent également la nécessité d’éduquer les patients et leurs soignants : pour les patients, leur donner les moyens d’exprimer leurs besoins en termes de soins, et pour les professionnels de santé de prendre conscience de la nécessité d’une prise en charge pluridisciplinaire prenant en compte l’entièrté de la maladie en incluant les ergothérapeutes, les chirurgiens du pied et de la cheville et les psychologues. »

L’article intitulé « Patient-Reported Symptom Burden of Charcot–Marie–Tooth Disease Type 1A: Findings From an Observational Digital Lifestyle Study » est accessible en ligne ici.

Source et visuel : Pharnext








MyPharma Editions

Création d’une Graduate School dédiée aux maladies infectieuses émergentes

Publié le 8 décembre 2022
Création d'une Graduate School dédiée aux maladies infectieuses émergentes

Le projet « Maladies Infectieuses Émergentes 1H-EID », porté par Université Paris Cité, avec l’Institut Pasteur, l’École nationale vétérinaire d’Alfort, et Sorbonne Université, est lauréat de la deuxième vague de l’appel à manifestation d’intérêt « Compétences et Métiers d’Avenir » (AMI-CMA). Ce soutien de près de 5,9 M € pour 5 ans permettra de créer une Graduate School (École Universitaire de Recherche, EUR) offrant une formation multidisciplinaire d’excellence, basée sur la recherche, dans le domaine des maladies infectieuses émergentes.

Domain Therapeutics renforce son comité scientifique avec la nomination de deux spécialistes de l’immuno-oncologie

Publié le 8 décembre 2022
Domain Therapeutics renforce son comité scientifique avec la nomination de deux spécialistes de l’immuno-oncologie

Domain Therapeutics, société biopharmaceutique spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments innovants ciblant les récepteurs couplés aux protéines G (RCPG) appliqués à l’immuno-oncologie, a annoncé aujourd’hui la nomination des Prof Antoine Italiano et Prof John Stagg à son comité scientifique.

COVID-19 : SpikImm reçoit un financement de 15 millions d’euros attribué par France 2030

Publié le 7 décembre 2022
COVID-19 : SpikImm reçoit un financement de 15 millions d’euros attribué par France 2030

SpikImm, entreprise de biotechnologie créée en 2021 par Truffle Capital en collaboration avec l’Institut Pasteur, se voit attribuer une participation du programme France 2030 à hauteur de 15 millions d’euros sur son projet « PROPHYMAB » soutenu dans le cadre de la Stratégie d’Accélération « Maladies Infectieuses Emergentes et Menaces NRBC ».

OmniSpirant et EVerZom annoncent le lancement du projet INSPIRE pour développer une thérapie génique inédite dans le cancer du poumon

Publié le 7 décembre 2022
OmniSpirant et EVerZom annoncent le lancement du projet INSPIRE pour développer une thérapie génique inédite dans le cancer du poumon

OmniSpirant, société biopharmaceutique irlandaise spécialisée dans le développement de thérapies géniques régénératives inhalées first-in-class, et EVerZom, société biopharmaceutique spécialisée dans la bioproduction de vésicules extracellulaires (ou exosomes), ont annoncé avoir obtenu un financement de 12,8 millions d’Euros dans le cadre du programme de recherche et d’innovation Horizon Europe pour faire progresser le développement d’une thérapie génique régénératrice comme nouveau traitement dans le cancer du poumon.

Apmonia Therapeutics annonce le lancement du programme THROMBOTAX avec le soutien de l’ANR

Publié le 7 décembre 2022
Apmonia Therapeutics annonce le lancement du programme THROMBOTAX avec le soutien de l’ANR

Apmonia Therapeutics, société de biotechnologie développant de nouvelles stratégies thérapeutiques basées sur des approches peptidiques avec des applications thérapeutiques notamment dans le domaine de l’oncologie, a annoncé le lancement d’un programme de recherche et développement soutenu par l’Agence Nationale de la Recherche (ANR).

Biocorp obtient l’autorisation 510(k) pour Mallya® de la Food & Drug Administration américaine

Publié le 7 décembre 2022
Biocorp obtient l’autorisation 510(k) pour Mallya® de la Food & Drug Administration américaine

Biocorp, société française spécialisée dans le développement et la fabrication de dispositifs médicaux et de systèmes d’administration de médicaments injectables, annonce aujourd’hui qu’elle a reçu l’autorisation 510(K) de la FDA (Food & Drug Administration) pour la commercialisation aux Etats-Unis de Mallya, son dispositif médical intelligent rendant les stylos à insuline connectés.

France Biotech annonce la création d’une task force dédiée à l’immobilier en sciences de la vie

Publié le 6 décembre 2022
France Biotech annonce la création d’une task force dédiée à l’immobilier en sciences de la vie

Aujourd’hui plus de 60% des acteurs des sciences de la vie considèrent que le manque d’immobilier dédié est le principal frein à leur développement en France[1] et, de plus, les premiers retours de l’enquête préliminaire du Panorama France 2022 confirment que 30% des entreprises healthtech rencontrent des difficultés à trouver des locaux.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents