Edition du 04-07-2022

Accueil » Cancer » Industrie » Produits » Recherche

Pierre Fabre et l’EORTC débutent une vaste étude clinique de phase III sur le traitement adjuvant du mélanome de stade IIB-C

Publié le mardi 24 mai 2022

Pierre Fabre et l’EORTC débutent une vaste étude clinique de phase III sur le traitement adjuvant du mélanome de stade IIB-CPierre Fabre et l’Organisation européenne pour la recherche et le traitement du cancer (EORTC) ont annoncé aujourd’hui la sélection du premier patient atteint d’un mélanome réséqué de stade IIB-C avec mutation BRAF V600E/K pour l’étude de phase III COLUMBUS-AD (NCT05270044 ; EORTC-2139-MG).

Étude novatrice, COLUMBUS-AD vise à déterminer si l’association des inhibiteurs BRAF et MEK encorafenib (BRAFTOVI®) et binimetinib (MEKTOVI®) peut prolonger la survie sans récidive (SSR), et améliorer la survie sans métastases à distance (SSMD) et la survie globale (SG) par rapport au placebo chez les patients atteints d’un mélanome cutané de stade IIB-IIC avec mutation BRAF V600E/K réséqué chirurgicalement.

« Le partenariat entre Pierre Fabre et l’EORTC prend une nouvelle dimension avec l’ouverture de COLUMBUS-AD », a déclaré le Dr Deborah Szafir, directrice générale adjointe, Directeur Médical & Relation Patient/Consommateur Groupe Pierre Fabre. « Nos médicaments ont démontré des bénéfices cliniques sur les stades avancés de la maladie. Nous sommes donc impatients d’explorer le traitement adjuvant, à un stade précoce, pour les patients atteints d’une tumeur avec mutation BRAF, car les besoins médicaux non satisfaits demeurent élevés. »

Environ 815 patients participeront à l’étude. Elle se déroulera sur plus de 160 sites, répartis dans près de 25 pays à travers le monde.

Malgré les progrès remarquables réalisés dans le traitement du mélanome avancé présentant une mutation BRAF, il reste malheureusement un besoin élevé non satisfait aux premiers stades de la maladie. On estime que 18 % des patients de stade IIB et 25 % des patients de stade IIC meurent d’un mélanome dans les 10 ans suivant le diagnostic.

Le coordinateur de l’étude, le Dr Alexander C.J. Van Akkooi, professeur agrégé, du Melanoma Institute Australia (MIA) et ancien président du groupe EORTC Melanoma a indiqué : « La sélection pour l’étude COLUMBUS-AD privilégie les patients présentant un mélanome à haut risque IIB-C avec mutation BRAF V600E/K réséqué chirurgicalement. Il est essentiel de rechercher le plus tôt possible la mutation BRAF dans la tumeur, afin que les patients éligibles puissent avoir l’opportunité de participer à l’étude. »

Les participants à l’étude doivent avoir subi une résection d’un mélanome de stade IIII avec une mutation BRAF V600E/K, confirmée par un laboratoire central sur l’échantillon tumoral réséqué, et une biopsie de ganglion sentinelle dont le résultat est négatif. Les patients doivent également être complètement rétablis de leur chirurgie, avoir un bon indice de performance (ECOG 0/1) et des fonctions hématologiques, hépatiques, cardiaques, rénales satisfaisantes et sans trouble significatif de la coagulation.

Les patients recevront l’association encorafenib plus binimetinib ou placebo pendant une période pouvant aller jusqu’à 12 mois. Ils seront suivis tous les mois pendant la période de traitement, puis tous les 3 mois jusqu’à l’année 3, puis à intervalles réguliers. Au total, les participants seront suivis pendant 10 ans.

Pierre Fabre est engagé depuis de nombreuses années auprès des patients et de l’ensemble des acteurs de santé impliqués dans le mélanome et adopte une approche globale de la santé de la peau, avec une expertise en oncologie, en dermatologie et en dermo-cosmétique. L’EORTC, un organisme unique de recherche clinique et académique réunissant 2 800 experts dans le domaine de la recherche clinique sur le cancer à travers le monde, partage l’engagement de Pierre Fabre à améliorer le traitement du cancer pour les patients.

_____________________

Références
[1] Neoplasma. 2016;63(4):510-7. doi: 10.4149/neo_2016_403. [2] American Cancer Society. What Causes Melanoma Skin Cancer. Available at: https://www.cancer.org/cancer/melanoma-skin-cancer/causes-risks-prevention/what-causes.html. Accessed May 2021.
[3] International Agency for Research on Cancer. Melanoma of skin. Available at: https://gco.iarc.fr/today/data/factsheets/cancers/16-Melanoma-of-skin-fact-sheet.pdf. Accessed May 2021.
[4] Klein O, et al. Eur J Cancer 2013;49:1073–1079.
[5] Melanoma UK. 2020 Melanoma Skin Cancer Report. Available at: 2020 MELANOMA SKIN CANCER REPORT | Melanoma UK. Accessed May 2021.

Source et visuel : Pierre Fabre








MyPharma Editions

Oncologie : l’Institut Curie et Janssen signent un accord-cadre stratégique pour accélérer l’innovation

Publié le 4 juillet 2022
Oncologie : l’Institut Curie et Janssen signent un accord-cadre stratégique pour accélérer l’innovation

L’Institut Curie, premier centre français de lutte contre le cancer, associant un centre menant une recherche interdisciplinaire tant fondamentale qu’appliquée en cancérologie et un ensemble hospitalier de pointe, a annoné la signature d’un accord-cadre stratégique pour une durée de 5 ans avec Janssen-Cilag, une des sociétés pharmaceutiques du groupe Johnson & Johnson.

Sanofi Global Health lance la marque Impact® à but non lucratif pour 30 médicaments destinés aux pays à faible revenu

Publié le 4 juillet 2022
Sanofi Global Health lance la marque Impact® à but non lucratif pour 30 médicaments destinés aux pays à faible revenu

Sanofi Global Health a annoncé le lancement d’Impact®, une nouvelle marque de médicaments de référence produits par Sanofi qui seront distribués sans aucun profit aux populations à risque des pays les plus pauvres de la planète. La marque Impact® qui englobe, entre autres, l’insuline, le glibenclamide et l’oxaliplatine, permettra d’assurer la distribution de 30 médicaments de Sanofi dans 40 pays à faible revenu.

ADC Therapeutics : Jean-Pierre Bizzari, MD, nommé à son conseil d’administration

Publié le 4 juillet 2022
ADC Therapeutics : Jean-Pierre Bizzari, MD, nommé à son conseil d'administration

ADC Therapeutics vient d’annoncer la nomination du spécialiste du développement de médicaments oncologiques Jean-Pierre Bizzari, MD, à son CA. Par ailleurs, Ameet Mallik, nommé au poste de PDG de la société en mai 2022, rejoindra également le CA.

Drépanocytose : l’Institut Imagine va coordonner un projet subventionné par Horizon Europe sur les approches d’édition du génome

Publié le 4 juillet 2022
Drépanocytose : l'Institut Imagine va coordonner un projet subventionné par Horizon Europe sur les approches d'édition du génome

L’institut hospitalo-universitaire Imagine (Inserm, AP-HP, Université Paris Cité), également labellisé Institut Carnot, va coordonner un projet financé par Horizon Europe, le programme cadre de financement de la recherche et de l’innovation de l’Union européenne pour la période 2021-2027.

Sensorion : approbation en Australie de l’essai clinique de preuve de concept du SENS-401

Publié le 1 juillet 2022
Sensorion : approbation en Australie de l’essai clinique de preuve de concept du SENS-401

Sensorion, société biotechnologique pionnière au stade clinique dédiée au développement de thérapies innovantes pour restaurer, traiter et prévenir les pertes d’audition, vient d’annoncer que le lancement d’une étude clinique de preuve de concept (POC) du SENS-401 (Arazasetron) chez les patients devant bénéficier d’un implant cochléaire a été approuvé par les autorités réglementaires en Australie.

Pierre Fabre et la Fondation EspeRare administrent un traitement expérimental à leur 1er patient dans le cadre de l’essai EDELIFE portant sur la XLHED

Publié le 1 juillet 2022
Pierre Fabre et la Fondation EspeRare administrent un traitement expérimental à leur 1er patient dans le cadre de l'essai EDELIFE portant sur la XLHED

La Fondation EspeRare et le groupe Pierre Fabre ont annoncé aujourd’hui que, dans le cadre de l’essai clinique EDELIFE, le premier patient avait reçu les trois injections prévues. Cet essai pivot est le premier en son genre, car le traitement est administré au bébé atteint de XLHED (dysplasie ectodermique hypohidrotique liée au chromosome X) alors qu’il se trouve encore dans l’utérus de sa mère. L’objectif de cet essai est de confirmer l’efficacité et l’innocuité d’ER004 pour le traitement prénatal des garçons atteints de XLHED.

Onxeo : la demande initiale d’IND pour AsiDNA a reçu l’approbation « Study May Proceed » de la part de la FDA

Publié le 1 juillet 2022
Onxeo : la demande initiale d’IND pour AsiDNA a reçu l’approbation « Study May Proceed » de la part de la FDA

Onxeo, société de biotechnologie au stade clinique spécialisée dans le développement de médicaments innovants ciblant les mécanismes de réponse aux dommages de l’ADN tumoral (DDR) pour lutter contre les cancers rares ou résistants, a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) a approuvé la demande initiale d’Investigational New Drug (IND) pour AsiDNA, son candidat médicament « first-in-class ». Il s’agit de la première IND déposée par Onxeo depuis l’arrivée de l’équipe américaine en avril 2022.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents