Edition du 23-01-2022

Accueil » Industrie » Produits » Recherche

Pierre Fabre: résultats positifs de Phase III avec le levomilnacipran dans les troubles dépressifs majeurs

Publié le lundi 18 juillet 2011

Pierre Fabre Médicament et Forest Laboratories ont annoncé aujourd’hui les résultats préliminaires d’une étude de Phase III du levomilnacipran (issu de la recherche Pierre Fabre et licencié à Forest pour les Etats-Unis et le Canada fin 2008, Pierre Fabre devant en assurer la production mondiale) utilisé pour le traitement des adultes atteints de trouble dépressif majeur. Les résultats de l’analyse du critère principal d’efficacité défini selon les standards de l’échelle Montgomery-Asberg (Montgomery-Asberg Depression Rating Scale – Clinician Rated, MADRS-CR) ont montré après 8 semaines de traitement une amélioration significative des symptômes des patients traités par le levomilnacipran par rapport au groupe placebo quelle que soit la dose testée.
Cette amélioration significative a également été démontrée sur le critère secondaire selon les standards de l’échelle Sheehan Disability Scale (SDS) chez les patients traités par le levomilnacipran. Des analyses plus approfondies des données sont en cours.

« Les patients déprimés ont souvent du mal à trouver le bon antidépresseur et le besoin de nouveaux médicaments est important. Ces résultats de Phase III positifs sont très encourageants et confortent les efforts continus de recherche menés sur le levomilnacipran chez les patients adultes atteints de trouble dépressif majeur », a expliqué le Dr. Marco Taglietti, Senior Vice-président Recherche & Développement et Président du Forest Research Institute.

« Nous nous réjouissons de ces résultats et sommes résolument engagés dans la recherche clinique portant sur cet axe thérapeutique majeur et plus particulièrement d’un traitement efficace et bien toléré des troubles dépressifs majeurs » a déclaré Frédéric Duchesne, Directeur Général Médicament et Santé du Groupe Pierre Fabre.

Cette étude fait partie du programme de développement en cours du levomilnacipran dans le traitement du trouble dépressif majeur. Ce programme comprenait par ailleurs une étude de Phase 3 à posologie flexible dont les résultats ont été rapportés en janvier 2011. Les résultats de deux autres études de Phase III contrôlées contre placebo sont attendus respectivement à la fin de cette année et au printemps 2012.

A propos de cette étude de Phase III
Il s’agit d’une étude randomisée, en double aveugle contre placebo et à dose fixe, réalisée dans le but d’évaluer l’efficacité, la sécurité et la tolérance du levomilnacipran chez les patients présentant un trouble dépressif majeur. A la suite d’une période de sélection d’une semaine sous placebo en simple aveugle, 724 hommes et femmes âgés de 18 à 65 ans présentant les critères répondant au diagnostic de MDD*, ont été randomisés pour recevoir soit du levomilnacipran à 40, ou 80 ou 120 mg une fois par jour, soit du placebo pendant 8 semaines. Après cette période de traitement, les doses ont été progressivement réduites en double aveugle sur une durée de 2 semaines.

L’analyse préliminaire des résultats a été effectuée selon la méthode d’analyse MMRM (Mixed-Effect Model Repeated Measure). La différence moyenne du changement du score total de la MADRS-CR, entre la fin de la semaine 8 et la baseline, comparé au placebo, est de : -3.2 (p=0.019), -4.0 (p=0.004) et -4.9 (p<0.001) dans les groupes 40, 80, 120 mg, respectivement.

D’une façon générale, le levomilnacipran fut bien toléré au cours de l’étude. Les effets secondaires les plus couramment observés dans le groupe levomilnacipran (incidence ≥5% et deux fois plus élevée par rapport au placebo) ont été : nausées, constipation, augmentation du rythme cardiaque et hyperhidrose.

* définis dans le Manuel de Statistique et de Diagnostic des Troubles Mentaux, Quatrième Edition, Révision (DSM-IV-TR) et atteignant un score minimal de 30 sur l’échelle MADRS-CR

A propos du Levomilnacipran
Le levomilnacipran (1S, 2R-milnacipran), un énantiomère de milnacipran racémique, est protégé par un brevet de méthode d’utilisation qui expire en juin 2023. Le levomilnacipran est un inhibiteur puissant et sélectif de la recapture de la norépinéphrine et de la sérotonine, deux neurotransmetteurs connus pour jouer un rôle clé dans la régulation de l’humeur. La forme pharmaceutique du levomilnacipran est une formulation à libération prolongée, administrée une fois par jour.

Source :  Pierre Fabre Médicament








MyPharma Editions

Ipsen : Karen Witts nomme nommée membre indépendant du Conseil d’administration

Publié le 21 janvier 2022
Ipsen : Karen Witts nomme nommée membre indépendant du Conseil d’administration

Le groupe Ipsen vient d’annoncer la nomination de Karen Witts en tant que membre indépendant du Conseil d’administration.

Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d’euros pour soutenir la production et la recherche en France

Publié le 20 janvier 2022
Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d'euros pour soutenir la production et la recherche en France

Pfizer vient d’annoncer son intention d’investir plus de 520 millions d’euros dans le cadre d’un plan d’investissement sur cinq ans en France dans le secteur de la science et de la santé, en renforçant notamment les capacités de production sur le territoire et en stimulant la recherche et l’innovation dans plusieurs aires thérapeutiques.

Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Publié le 20 janvier 2022
Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé les résultats d’une étude préliminaire menée en laboratoire qui démontre que les anticorps provenant du sérum de personnes vaccinées avec trois doses du candidat vaccin inactivé de Valneva contre la COVID-19, VLA2001, neutralisaient le variant Omicron.

AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

Publié le 20 janvier 2022
AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

AB Science a annoncé avoir reçu l’autorisation de l’ANSM pour initier une étude de phase II (AB20006) chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère.

Sanofi : 2ème essai de phase III positif pour Dupixent® dans le traitement du prurigo nodulaire

Publié le 20 janvier 2022
Sanofi : 2ème essai de phase III positif pour Dupixent® dans le traitement du prurigo nodulaire

Sanofi a annoncé qu’un deuxième essai de phase III évaluant Dupixent® (dupilumab) chez des adultes présentant un prurigo nodulaire non contrôlé, une maladie chronique de la peau portant une signature inflammatoire de type 2, a atteint son critère d’évaluation primaire et ses principaux critères d’évaluation secondaires, et montré une diminution significative des démangeaisons et lésions cutanées comparativement à un placebo, après 24 semaines de traitement expérimental.

Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Publié le 19 janvier 2022
Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Transgene, société de biotechnologie qui développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, et PersonGen BioTherapeutics, société chinoise de biotechnologie qui développe des thérapies cellulaires CAR-T innovantes contre les cancers solides et hématologiques, ont annoncé une collaboration stratégique visant à évaluer la faisabilité et l’efficacité d’une combinaison thérapeutique associant l’injection de cellules CAR-T TAA06 de PersonGen à un virus oncolytique, issu de la plateforme Invir.IO™ de Transgene, administré par voie intraveineuse.

Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Publié le 19 janvier 2022
Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Biogen vient d’annoncer une nouvelle collaboration avec TheraPanacea, centrée sur plusieurs aires thérapeutiques en neurosciences et renforçant les liens existants entre les deux sociétés. L’objectif est de s’appuyer sur le machine learning (ML) et l’intelligence artificielle (IA) afin de tirer profit de l’imagerie médicale et d’autres sources de données cliniquement pertinentes

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents