Edition du 20-08-2018

Plus de 4 millions de français sont asthmatiques

Publié le mardi 20 janvier 2009

Plus de 4 millions de français sont asthmatiques Selon une enquête de l’Institut de recherche et documentation en économie de la santé (Irdes) menée en 2006 sur la prévalence et contrôle des symptômes de l’asthme, la France compterait 4,15 millions de personnes asthmatiques. Soit 6,7% de la population.

En 2006, 6,26 millions de personnes en France métropolitaine déclarent avoir souffert d’asthme à un moment quelconque de leur vie et, parmi elles, 4,15 millions continuent à en souffrir, soit 6,7 % de la population. Les hommes sont globalement autant concernés que les femmes. Néanmoins, chez les moins de 15 ans, l’asthme prédomine chez les garçons avec près de 10 % d’asthmatiques chez les 5-10 ans, alors que les filles du même âge ne sont que 6 % à être concernées. Au-delà de cet âge, les femmes déclarent plus fréquemment de l’asthme que les hommes. La prévalence diminue jusqu’à 50 ans pour s’élever de nouveau à 7,8 % chez les 65 ans ou plus.

Un traitement « souvent insuffisant »
Moins d’un asthmatique sur deux a recours à un traitement de fond lequel permet de réduire et maîtriser l’intensité des symptômes liés à l’hyperréactivité bronchique de cette maladie chronique. Chez six asthmatiques sur dix, le niveau de contrôle des symptômes est insuffisant : partiellement dans 46 % des cas et totalement dans 15 %. Parmi ces derniers, un quart ne prend pas de traitement de fond. « Toutes choses égales par ailleurs, être obèse, fumer, vivre dans un ménage à faibles revenus ou de structure monoparentale augmente le risque d’avoir un asthme totalement non contrôlé », précisent les auteurs

Des leviers pour une meilleure prise en charge
En termes de santé publique, depuis l’an 2000, les auteurs constatent une baisse de la mortalité et des hospitalisations pour asthme, mais selon eux les résultats « soulignent l’ampleur des progrès encore à réaliser pour une meilleure prise en charge de jouant sur plusieurs leviers ». Du point de vue médical, il s’agirait de « mieux adapter les paliers de traitement à l’intensité des symptômes du patient, en s’assurant de l’observance du traitement actuel et d’une bonne technique d’utilisation des traitements inhalés ». Une prise en charge globale du malade est nécessaire, traitant à la fois les comorbidités et intégrant les éléments de l’environnement socio-économique et familial qui représentent des facteurs de risque individuels de la maladie et du mauvais contrôle. Ceci peut être réalisé par des actions préventives et par le biais d’une éducation thérapeutique facilitée par une meilleure prise en charge de l’Assurance maladie.

Enfin, les auteurs de l’enquête prônent une amélioration de l’accès à des soins de qualité « notamment pour les asthmatiques de catégories sociales moins favorisées, dans la mesure où elles sont souvent associées à un asthme insuffisamment contrôlé. Ces mesures permettraient de réduire les hospitalisations pour exacerbations de l’asthme et la mortalité, ce qui contribuerait à réduire encore le coût global de cette maladie chronique pour le système de santé ».

Pour plus d’informations, consultez la publication de l’IRDES  sur l’asthme








MyPharma Editions

Scientist.com parmi les dix sociétés privées à la croissance la plus rapide en Amérique

Publié le 17 août 2018

Scientist.com, la place de marché de services externalisés de recherche scientifique, a annoncé qu’elle avait été classée n° 9 dans la liste 2018 du magazine Inc. des 5 000 entreprises privées à la croissance la plus rapide en Amérique.

SAB Biotherapeutics : le virus Ebola neutralisé grâce à l’immunothérapie polyclonale de dernière génération

Publié le 17 août 2018
SAB Biotherapeutics : le virus Ebola neutralisé grâce à l'immunothérapie polyclonale de dernière génération

SAB Biotherapeutics a annoncé que son immunothérapie anti-Ebola (SAB-139) permettait de bénéficier d’« une protection à 100% contre une dose mortelle du virus Ebola », suite à une étude récente réalisée sur des animaux et dont les résultats ont été publiés dans la revue The Journal of Infectious Diseases.

Samsung Bioepis va initier l’essai clinique de phase 1 de la protéine de fusion ulinastatine-Fc SB26

Publié le 13 août 2018
Samsung Bioepis va initier l'essai clinique de phase 1 de la protéine de fusion ulinastatine-Fc SB26

Samsung Bioepis vient d’annoncer le lancement d’une étude de Phase 1 visant à évaluer SB26 chez des volontaires en bonne santé. SB26, également appelé TAK-671, est une protéine de fusion ulinastatine-Fc (UTI-Fc) destinée à traiter la pancréatite aiguë sévère. Des études de sécurité BPL non cliniques réalisées sur des singes et des rats ont appuyé des études antérieures sur l’homme avec SB26.

Merz : Bob Rhatigan nommé CEO pour les Amériques

Publié le 10 août 2018
Merz : Bob Rhatigan nommé CEO pour les Amériques

Merz, la société allemande spécialisée dans le domaine de l’esthétique médicale et des neurotoxines, a annoncé la nomination de Bob Rhatigan en tant que CEO pour les Amériques. Pour développer son leadership concernant ses activités en Amérique du Nord chez Merz, M. Rhatigan sera désormais responsable de l’Amérique latine et surpervisera la stratégie commerciale mondiale de cette nouvelle région des Amériques.

Genomic Vision accorde à European Equity Partners une licence de sa technologie du peignage moléculaire

Publié le 9 août 2018
Genomic Vision accorde à European Equity Partners une licence de sa technologie du peignage moléculaire

Genomic Vision vient de signer un contrat de licence avec European Equity Partners (EEP), une société d’investissement privée au Royaume-Uni spécialisée dans les investissements dans le secteur des sciences de la vie, pour l’utilisation de la technologie du peignage moléculaire dans le domaine de la biotransformation.

Celyad : Filippo Petti nommé Chief Financial Officer

Publié le 7 août 2018
Celyad : Filippo Petti nommé Chief Financial Officer

Celyad, la société biopharmaceutique spécialisée dans le développement des thérapies cellulaires CAR-T, a annoncé la nomination de Philippo Petti en qualité de « Chief Financial Officer », succédant à Patrick Jeanmart.

L’ANSM met en place trois RTU dans le traitement adjuvant du mélanome

Publié le 6 août 2018
L’ANSM met en place trois RTU dans le traitement adjuvant du mélanome

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a annoncé dans un point d’information avoir élaboré trois Recommandations Temporaires d’Utilisation (RTU) dans le traitement adjuvant du mélanome pour Opdivo (nivolumab), Keytruda (pembrolizumab) et l’association Mekinist-Tafinlar (trametinib-dabrafenib).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions