Edition du 19-08-2018

Polyarthrite rhumatoïde: AB Science recrute le premier patient dans l’étude de phase 2B/3 du masitinib

Publié le jeudi 4 août 2011

AB Science, la société pharmaceutique spécialisée dans la recherche, le développement et la commercialisation d’inhibiteurs de protéines kinases (IPK), a annoncé aujourd’hui le recrutement du premier patient dans l’étude de phase 2B/3 du masitinib dans la polyarthrite rhumatoïde.

Cette étude internationale, multicentrique, en double aveugle, contrôlée par placebo avec trois groupes parallèles, est une étude de phase 2B/3 pour comparer l’efficacité et la tolérance du Masitinib à 3 ou 6 mg/kg/jour au méthotrexate dans le traitement de patients atteints de polyarthrite rhumatoïde active après échec i) d’un traitement par méthotrexate, ou ii) d’un traitement de référence (DMARD) incluant au moins un agent biologique si le patient a déjà été en échec au méthotrexate ou iii). d’un traitement par méthotrexate en association avec un traitement de référence (DMARD) incluant les agents biologiques. Cette étude recrutera environ 450 patients dans 90 centres à travers le monde. Le critère principal d’évaluation sera la proportion de patients obtenant une amélioration de plus de 50% des symptômes de la maladie (l’ACR50) après 24 semaines de traitement.

Le Professeur Jacques Tebib (Hôpital Lyon sud, France), investigateur principal de cette étude a déclaré : « Le masitinib est un inhibiteur sélectif de c-kit et lyn deux kinases majeures de l’activation du mastocyte qui est une des cellules de l’immunité impliquée dans la réponse immunitaire ainsi que dans l’inflammation associée à cette pathologie et les symptômes qui en découlent. Il n’est pas exclu que le masitinib agisse également au niveau du processus d’activation de certaines cellules de l’immunité par exemple les cellules dendritiques (qui expriment c-kit). Le masitinib représente donc un produit oral différent des produits actuellement sur le marché dans cette indication, avec un mécanisme d’action unique et complémentaire des autres produits en bloquant le mastocyte. Le masitinib se différencie également par le fait qu’il peut être donné seul sans methotrexate limitant la toxicité à long terme associée à ce produit. Dans un modèle expérimental de polyarthrite rhumatoïde (souris transgénique K/Bx TCR), le masitinib a démontré une capacité à prévenir le développement de la pathologie. Deux études de Phase 2 ont été réalisées sur près de soixante-dix patients au total, patients qui étaient soit résistants au methotrexate, soit résistants aux anti-TNF alpha, soit aux deux. La première étude testait le masitinib administré seul, la deuxième le masitinib administré en association avec le methotrexate. Les deux études ont montré des résultats similaires et positifs. Dans les deux cas, la variable clé qui est la réduction de plus de 50% des symptômes (ou ACR50) a été atteinte chez environ 30% des patients en résistance au methotrexate et également de l’ordre de 30% pour les patients en résistance aux anti-TNF alpha. Ces résultats en Phase 2 du masitinib sont similaires aux résultats de l’anti CD20 lors des Phases cliniques 3 qui ont servi de base à son enregistrement dans cette indication. »

Le professeur Olivier Hermine, Président du comité scientifique d’AB Science commente : « Le masitinib se distingue des autres traitements utilisés ou en cours de développement dans la polyarthrite rhumatoïde. Son utilisation par voie orale le différencie des traitements biologiques utilisés. Le masitinib en bloquant l’activation du mastocyte permet non seulement de diminuer la production de TNF mais aussi le recrutement des autres cellules de l’inflammation ce qui explique son efficacité chez les patients résistants aux anti-TNF et le différencie des actuels inhibiteurs de Syk. Enfin, parmi les inhibiteurs de tyrosine kinase son caractère sélectif sur les mastocytes en fait un produit peu ou pas immunosuppresseur à la différence des inhibiteurs de JAK.».

Cette phase 3 est entièrement financée.

Source : AB Science








MyPharma Editions

Scientist.com parmi les dix sociétés privées à la croissance la plus rapide en Amérique

Publié le 17 août 2018

Scientist.com, la place de marché de services externalisés de recherche scientifique, a annoncé qu’elle avait été classée n° 9 dans la liste 2018 du magazine Inc. des 5 000 entreprises privées à la croissance la plus rapide en Amérique.

SAB Biotherapeutics : le virus Ebola neutralisé grâce à l’immunothérapie polyclonale de dernière génération

Publié le 17 août 2018
SAB Biotherapeutics : le virus Ebola neutralisé grâce à l'immunothérapie polyclonale de dernière génération

SAB Biotherapeutics a annoncé que son immunothérapie anti-Ebola (SAB-139) permettait de bénéficier d’« une protection à 100% contre une dose mortelle du virus Ebola », suite à une étude récente réalisée sur des animaux et dont les résultats ont été publiés dans la revue The Journal of Infectious Diseases.

Samsung Bioepis va initier l’essai clinique de phase 1 de la protéine de fusion ulinastatine-Fc SB26

Publié le 13 août 2018
Samsung Bioepis va initier l'essai clinique de phase 1 de la protéine de fusion ulinastatine-Fc SB26

Samsung Bioepis vient d’annoncer le lancement d’une étude de Phase 1 visant à évaluer SB26 chez des volontaires en bonne santé. SB26, également appelé TAK-671, est une protéine de fusion ulinastatine-Fc (UTI-Fc) destinée à traiter la pancréatite aiguë sévère. Des études de sécurité BPL non cliniques réalisées sur des singes et des rats ont appuyé des études antérieures sur l’homme avec SB26.

Merz : Bob Rhatigan nommé CEO pour les Amériques

Publié le 10 août 2018
Merz : Bob Rhatigan nommé CEO pour les Amériques

Merz, la société allemande spécialisée dans le domaine de l’esthétique médicale et des neurotoxines, a annoncé la nomination de Bob Rhatigan en tant que CEO pour les Amériques. Pour développer son leadership concernant ses activités en Amérique du Nord chez Merz, M. Rhatigan sera désormais responsable de l’Amérique latine et surpervisera la stratégie commerciale mondiale de cette nouvelle région des Amériques.

Genomic Vision accorde à European Equity Partners une licence de sa technologie du peignage moléculaire

Publié le 9 août 2018
Genomic Vision accorde à European Equity Partners une licence de sa technologie du peignage moléculaire

Genomic Vision vient de signer un contrat de licence avec European Equity Partners (EEP), une société d’investissement privée au Royaume-Uni spécialisée dans les investissements dans le secteur des sciences de la vie, pour l’utilisation de la technologie du peignage moléculaire dans le domaine de la biotransformation.

Celyad : Filippo Petti nommé Chief Financial Officer

Publié le 7 août 2018
Celyad : Filippo Petti nommé Chief Financial Officer

Celyad, la société biopharmaceutique spécialisée dans le développement des thérapies cellulaires CAR-T, a annoncé la nomination de Philippo Petti en qualité de « Chief Financial Officer », succédant à Patrick Jeanmart.

L’ANSM met en place trois RTU dans le traitement adjuvant du mélanome

Publié le 6 août 2018
L’ANSM met en place trois RTU dans le traitement adjuvant du mélanome

L’Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM) a annoncé dans un point d’information avoir élaboré trois Recommandations Temporaires d’Utilisation (RTU) dans le traitement adjuvant du mélanome pour Opdivo (nivolumab), Keytruda (pembrolizumab) et l’association Mekinist-Tafinlar (trametinib-dabrafenib).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions