Edition du 29-09-2020

Poxel : 1ers résultats positifs de phase III sur l’Imeglimine dans le diabète de type 2 au Japon

Publié le mardi 26 novembre 2019

Poxel : 1ers résultats positifs de phase III sur l’Imeglimine dans le diabète de type 2 au JaponPoxel, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement de traitements innovants contre des maladies métaboliques, dont le diabète de type 2 et la stéatohépatite non alcoolique (NASH), a annoncé des premiers résultats positifs de la période d’extension de 36 semaines en ouvert de l’étude de phase III TIMES 3 sur l’Imeglimine dans le traitement du diabète de type 2 au Japon.

Le programme de phase III de l’Imeglimine au Japon, TIMES (Trials of IMeglimin for Efficacy and Safety) comprend trois études pivotales qui évaluent l’efficacité et la sécurité de l’Imeglimine chez plus de 1 100 patients.

« Je suis très heureux de contribuer au développement d’un potentiel nouveau traitement innovant pour les patients atteints de diabète de type 2 au Japon », déclare le Professeur Hirotaka Watada, MD, PhD, Département de Métabolisme et Endocrinologie, Faculté de Médecine de l’Université de Juntendo à Tokyo au Japon. « Je pense que l’Imeglimine, qui a démontré son efficacité pour cette population sous insulinothérapie, ainsi qu’un profil favorable de sécurité et de tolérance, pourrait potentiellement constituer une nouvelle option de traitement pour aider ces patients à mieux gérer leur glycémie ».

Comme déjà annoncé, la partie de 16 semaines de l’étude TIMES 3, randomisée, en double aveugle versus placebo, a permis de démontrer l’efficacité de l’Imeglimine, avec une différence statistiquement significative (p<0,0001) pour son critère d’évaluation principal, défini par une modification du taux d’hémoglobine glyquée (HbA1c) à 16 semaines par rapport à la valeur au début de l’étude avant randomisation, comparée au placebo : la réduction moyenne de HbA1c s’est élevée à -0,60% corrigée du placebo, par rapport à la valeur au début de l’étude avant randomisation.

Au cours de cette période d’extension en ouvert, sans contrôle placebo, qui a démarré à l’issue des 16 premières semaines de l’étude, une dose de 1 000 mg d’Imeglimine a été administrée par voie orale, deux fois par jour, pendant 36 semaines chez 208 patients japonais sous insulinothérapie. À la fin de la période d’extension en ouvert, la réduction de HbA1c observée par rapport à la valeur au début de l’étude avant randomisation a atteint :

. -0,64% chez les patients sous Imeglimine et insuline pendant 52 semaines (Imeglimine et insuline pendant 16 semaines, puis à nouveau pendant 36 semaines).
. -0,54% chez les patients sous Imeglimine et insuline uniquement pendant les 36 dernières semaines (placebo et insuline pendant 16 semaines, suivi de 36 semaines de traitement combinant l’Imeglimine et l’insuline).
. Les résultats de cette étude confirment l’efficacité de l’Imeglimine sur une durée prolongée en complément de l’insuline.

L’Imeglimine a présenté un profil global de tolérance et de sécurité d’emploi favorable sur l’ensemble de la durée de l’étude de 52 semaines. Au cours des 16 premières semaines de traitement en double aveugle versus placebo, le profil d’événements indésirables sous Imeglimine a été similaire à celui du placebo. Durant la période d’extension de 36 semaines, le profil de sécurité et de tolérance a été conforme à celui observé dans la première partie de l’étude. Aucun évènement d’hypoglycémie sévère n’a été rapporté, la majorité des hypoglycémies étant qualifiées de légères.

« Malgré leurs efforts pour gérer leur diabète de type 2 par l’adaptation de leur régime alimentaire et la prise de traitements oraux, la progression de leur maladie conduit naturellement de nombreux patients vers l’insulinothérapie. Nous sommes très satisfaits de l’efficacité démontrée par l’Imeglimine sur une période prolongée de plus d’un an, en combinaison avec l’insuline », note Thomas Kuhn, Directeur Général de Poxel. « Ces résultats démontrent l’efficacité de l’Imeglimine, avec un profil de sécurité et de tolérance favorable, dans une population de patients différente de celle de l’essai TIMES 1 en monothérapie, et nous sommes impatients de connaître les résultats de l’étude TIMES 2, qui évalue l’Imeglimine avec d’autres traitements commercialisés au Japon. Nous poursuivons notre étroite collaboration avec notre partenaire Sumitomo Dainippon Pharma pour préparer la demande d’enregistrement du produit au Japon, et les résultats de TIMES 3 nous rapprochent à nouveau de cet objectif ».

Poxel prévoit de présenter l’ensemble des résultats de l’étude de phase III TIMES 3 lors d’un prochain congrès scientifique.

Source : Poxel








MyPharma Editions

Sciences de la vie : Bristol Myers Squibb souscrit au fonds InnoBio 2

Publié le 29 septembre 2020

Bristol Myers Squibb et Bpifrance ont annoncé la participation de Bristol Myers Squibb dans InnoBio 2, fonds d’investissement dédié aux sciences de la vie et géré par Bpifrance.

LNC Therapeutics devient YSOPIA Bioscience

Publié le 29 septembre 2020
LNC Therapeutics devient YSOPIA Bioscience

LNC Therapeutics, société française de biotechnologie spécialisée dans la recherche et le développement d’innovations thérapeutiques basées sur le potentiel de souches bactériennes clés du microbiome intestinal, a annoncé son changement de nom et devient YSOPIA Bioscience.

Kymos et Prolytic fusionnent pour faire du groupe Kymos un CRO Européen de premier plan

Publié le 29 septembre 2020
Kymos et Prolytic fusionnent pour faire du groupe Kymos un CRO Européen de premier plan

Kymos et Prolytic viennent d’annoncer la finalisation d’une fusion stratégique par laquelle Prolytic rejoindra le groupe Kymos. Avec l’arrivée du CRO allemand au sein du groupe, Kymos renforce son activité sur le marché des médicaments biologiques et des thérapies innovantes et élargit son portefeuille, offrant ses services depuis trois sites en Europe.

COVID-19 : Johnson & Johnson lance son essai clinique mondial pivot de phase 3 pour le candidat-vaccin de Janssen

Publié le 28 septembre 2020
COVID-19 : Johnson & Johnson lance son essai clinique mondial pivot de phase 3 pour le candidat-vaccin de Janssen

Johnson & Johnson vient d’annoncer le lancement de son essai clinique pivot de Phase 3 (ENSEMBLE) à large échelle et multi-pays pour son candidat vaccin COVID-19, JNJ-78436735, en cours de développement par Janssen. Le lancement de l’essai ENSEMBLE fait suite aux résultats intermédiaires positifs de l’étude clinique de phase 1/2a de la société, ayant démontré, qu’après une seule dose de vaccin, le profil de sécurité et l’immunogénicité étaient favorables à la poursuite de ce développement.

Gustave Roussy dans le Top 5 mondial des meilleurs hôpitaux en cancérologie

Publié le 25 septembre 2020
Gustave Roussy dans le Top 5 mondial des meilleurs hôpitaux en cancérologie

Gustave Roussy est le 5e meilleur hôpital spécialisé en cancérologie au monde et 1er hors Etats-Unis d’après le magazine Newsweek. Ce classement souligne la reconnaissance internationale de l’excellence des soins et de la puissance de la recherche déployées par l’Institut. C’est aussi l’assurance pour les patients de savoir qu’ils peuvent bénéficier, en France, des meilleurs soins et d’une recherche clinique des plus performantes.

Genfit : 1ère visite du 1er patient pour son essai clinique de Phase 3 ELATIVE évaluant elafibranor dans la PBC

Publié le 25 septembre 2020
Genfit : 1ère visite du 1er patient pour son essai clinique de Phase 3 ELATIVE évaluant elafibranor dans la PBC

Genfit, société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques, a annoncé avoir réalisé la première visite du premier patient pour ELATIVE, l’essai clinique pivot international de Phase 3 évaluant elafibranor dans la Cholangite Biliaire Primitive (PBC).

Ipsen : Philippe Lopes-Fernandes nommé Vice-Président Exécutif, Chief Business Officer

Publié le 25 septembre 2020
Ipsen : Philippe Lopes-Fernandes nommé Vice-Président Exécutif, Chief Business Officer

Ipsen vient d’annoncer la nomination de Philippe Lopes-Fernandes en qualité de Vice-Président Exécutif, Chief Business Officer, à compter du 1er octobre 2020. Basé à Cambridge (Massachusetts, États-Unis), il sera responsable de toute l’activité business développement et gestion des partenariats. Il reportera directement à David Loew, Directeur général d’Ipsen, et sera membre de l’Executive Leadership Team.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents