Edition du 20-09-2021

Poxel : de nouvelles données sur l’Iméglimine et le PXL770 présentées au congrès de l’EASD

Publié le jeudi 15 septembre 2016

Poxel : de nouvelles données sur l'Iméglimine et le PXL770 présentées au congrès de l’EASDPoxel, société biopharmaceutique développant des produits innovants pour traiter le diabète de type 2, a annoncé la présentation de nouvelles données concernant son candidat-médicament phare, l’Iméglimine, ainsi que son activateur direct de la protéine kinase activée par l’AMP (AMPK), le PXL770, à l’occasion du congrès annuel de l’Association Européenne pour l’Etude du Diabète (EASD) à Munich.

« Les données dévoilées dans le cadre d’une présentation orale et de deux posters mettent en évidence de nouveaux attributs importants pour le potentiel de chacune de ces molécules dans le traitement du diabète de type 2 et d’autres maladies métaboliques connexes au diabète », indique la société dans un communiqué.

« Ces résultats enthousiasmants concernant l’Iméglimine constituent une avancée significative dans la compréhension des bénéfices de l’Iméglimine, au-delà du contrôle glycémique, et en particulier de ses effets protecteurs bénéfiques dans les premiers stades de la dysfonction vasculaire, ce qui est un facteur clé dans le traitement du diabète de type 2. Nous sommes en outre très satisfaits par les progrès de notre programme AMPK et par la cohérence des données concernant le PXL770, qui ont été démontrées dans divers modèles animaux. Nos études mettent en évidence le potentiel thérapeutique de l’activation de l’AMPK par le PXL770 dans le traitement du diabète de type 2, en particulier chez les patients présentant un risque cardiovasculaire important ainsi que d’autres désordres métaboliques, comme la stéatose hépatique et le syndrome métabolique. », déclare Thomas Kuhn, Directeur Général de Poxe.

Plus de 850 patients ont participé au développement de Phase 2 de l’Iméglimine aux Etats-Unis et dans l’Union Européenne et un essai clinique de Phase 2b est en cours au Japon, auprès de 300 patients. Le PXL770, candidat-médicament premier représentant de la classe des activateurs directs de la protéine kinase activée par l’AMP (AMPK), qui régule le métabolisme énergétique cellulaire et semble reproduire les effets de l’exercice physique à long terme, est en développement clinique de Phase 1.

Les posters et la présentation orale devant le congrès annuel de l’EASD sont accessibles sur le site Internet de la Société sous l’onglet « Publications scientifiques » ou sur le lien suivant http://poxel.com/our-science/scientific-publications.php

Source : Poxel








MyPharma Editions

Gustave Roussy : Sylvain Ducroz nommé directeur général adjoint

Publié le 20 septembre 2021
Gustave Roussy : Sylvain Ducroz nommé directeur général adjoint

Le Pr Fabrice Barlesi, directeur général de Gustave Roussy a nommé Sylvain Ducroz directeur général adjoint de l’Institut, après avis favorable du Conseil d’Administration. Il prend ses fonctions le 20 septembre et appuiera le Pr Barlesi aux côtés du directeur de la recherche et de la directrice médicale.

Bioproduction : CALIPSO, un projet pour révolutionner le pilotage des procédés

Publié le 20 septembre 2021
Bioproduction : CALIPSO, un projet pour révolutionner le pilotage des procédés

Sanofi, Capgemini, Ypso-Facto, GPC Bio, le CEA et CentraleSupélec ont annoncé le lancement du projet CALIPSO (Capteurs en Ligne de Procédés et Solutions Innovantes en Bioproduction). Ce projet, d’un budget total de près de 17,5 millions d’euros, reçoit un financement public de plus de 8 millions d’euros dans le cadre de l’appel à projets PSPC du Programme d’investissements d’avenir (PIA), opéré pour le compte de l’Etat par Bpifrance.

AB Science : autorisation de reprise des inclusions de patients dans l’étude de phase 2 du masitinib dans la COVID-19

Publié le 20 septembre 2021
AB Science : autorisation de reprise des inclusions de patients dans l'étude de phase 2 du masitinib dans la COVID-19

AB Science a annoncé avoir reçu l’autorisation du Ministère de la Santé russe (MoH) de reprise des inclusions de patients dans l’étude de phase 2 du masitinib dans la COVID-19 (AB20001).

Innate Pharma : présentation de données issues de l’essai COAST comprenant monalizumab au congrès de l’ESMO 2021

Publié le 20 septembre 2021
Innate Pharma : présentation de données issues de l'essai COAST comprenant monalizumab au congrès de l'ESMO 2021

Innate Pharma a annoncé la présentation par AstraZeneca des résultats de l’essai randomisé de Phase 2 COAST au congrès annuel de l’ESMO (European Society for Medical Oncology) le 17 septembre 2021.

Inventiva annonce des recrutements clés pour accélérer le développement de lanifibranor dans la NASH

Publié le 20 septembre 2021
Inventiva annonce des recrutements clés pour accélérer le développement de lanifibranor dans la NASH

Inventiva, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement clinique de petites molécules administrées par voie orale pour le traitement de la stéatohépatite non alcoolique (NASH), des mucopolysaccharidoses (MPS) et d’autres maladies avec un besoin médical non satisfait significatif, a annoncé une série de recrutements afin d’accélérer le développement de son principal candidat médicament lanifibranor pour le traitement de la NASH.

Median Technologies confirmé comme fournisseur privilégié d’un des laboratoires pharmaceutiques du Top 3 mondial

Publié le 17 septembre 2021
Median Technologies confirmé comme fournisseur privilégié d’un des laboratoires pharmaceutiques du Top 3 mondial

Median Technologies vient d’annoncer avoir été confirmé comme fournisseur privilégié d’un des laboratoires pharmaceutiques membre du Top 3 au niveau mondial et sélectionné pour mettre en œuvre la stratégie d’imagerie dans les essais cliniques de ce laboratoire pharmaceutique sur des indications phares en oncologie.

Transgene présente des données de Phase I confirmant le potentiel du virus oncolytique TG6002

Publié le 17 septembre 2021
Transgene présente des données de Phase I confirmant le potentiel du virus oncolytique TG6002

Transgene, société de biotechnologie qui conçoit et développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, a annoncé la présentation de données issues de l’étude de Phase I, combinant l’administration par voie intraveineuse (IV) du virus oncolytique TG6002 et la prise orale de 5-FC chez des patients atteints de carcinomes gastro-intestinaux au stade avancé. Ces données seront présentées à l’occasion du congrès virtuel de l’ESMO 2021 qui se tient à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 21 septembre 2021.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents