Edition du 11-12-2018

Accueil » Industrie » Stratégie

Provence Technologies porte son capital social à 1 million d’euros

Publié le vendredi 7 septembre 2012

Provence Technologies, laboratoire de recherche qui propose des services de R&D aux industries pharmaceutiques, agrochimiques, et cosmétiques dans les domaines de la chimie fine, a annoncé mercredi une augmentation de capital d’un montant de 800 000 euros par intégration de réserves, portant ainsi son capital social à 1 million d’euros. La société entend développer de nouveaux projets de réhabilitation de molécules à fort potentiel thérapeutique.

Depuis sa création en 1998, Provence Technologies a considérablement renforcé sa structure financière et a pu consolider une base actionnariale solide.

« Nous sommes particulièrement satisfaits de cette augmentation de capital qui témoigne de la confiance des actionnaires dans l’avenir de Provence Technologies, » se félicite Christophe Baralotto, Directeur Administratif et Financier de Provence Technologies. « Cette augmentation de capital représente un véritable gage de solidité et de pérennité pour tous nos partenaires, nos fournisseurs et nos clients. »

Provence Technologies combine une activité classique de CRO (Contract Research Organization) pour les industries pharmaceutiques, agrochimiques, et cosmétiques, avec une activité de recherche à forte valeur ajoutée fondée sur ses technologies novatrices. Grâce à ce modèle économique équilibré, la société a financé ses recherches grâce à son activité dans les services et a mis en place un cercle vertueux, avec les revenus tirés de ses propres produits. Provence Technologies poursuit ainsi ses projets de recherche et développement sur des molécules connues pour leur potentiel thérapeutique, mais qui étaient jusque-là délaissées ou abandonnées faute de qualité suffisante.

« Ces capitaux vont permettre à Provence Technologies de soutenir sa stratégie de croissance et de développer pleinement ses projets R&D, » explique Michel Féraud, Président de Provence Technologies. « Depuis sa création, notre société s’attache à révéler le potentiel thérapeutique de molécules abandonnées, comme ce fut le cas avec le bleu de méthylène. Nous souhaitons continuer dans cette voie qui est créatrice de valeur à la fois pour l’entreprise mais également pour les patients qui bénéficieront de ces médicaments ».

Pour accompagner cette stratégie de R&D, deux nouveaux chercheurs viendront renforcer les équipes de Provence Technologies fin 2012. L’entreprise a également prévu d’emménager en 2013 dans un nouveau bâtiment de 1 600 m2, sur le site du pôle technologique de Château-Gombert, à Marseille.

Source : Provence Technologies








MyPharma Editions

Cellectis : William Monteith nommé Vice-Président Senior U.S. Manufacturing

Publié le 11 décembre 2018
Cellectis : William Monteith nommé Vice-Président Senior U.S. Manufacturing

Cellectis, société biopharmaceutique de stade clinique spécialisée dans le développement d’immunothérapies fondées sur des cellules CAR-T allogéniques ingénierées (UCART), a annoncé la nomination de William (Bill) Monteith en qualité de Vice-président senior U.S. manufacturing.

LNC Therapeutics : le Dr Mathieu Simon et Catherine Combot-Plétan rejoignent le Conseil d’Administration

Publié le 11 décembre 2018
LNC Therapeutics : le Dr Mathieu Simon et Catherine Combot-Plétan rejoignent le Conseil d'Administration

LNC Therapeutics, société française de biotechnologie spécialisée dans la recherche et le développement de médicaments basés sur le fonctionnement du microbiome intestinal, élargit son Conseil d’Administration à deux nouveaux membres externes, le Dr Mathieu Simon et Catherine Combot-Plétan.

Néovacs et Centurion Pharma poursuivent leur coopération dans le lupus

Publié le 11 décembre 2018
Néovacs et Centurion Pharma poursuivent leur coopération dans le lupus

Néovacs, leader de l’immunothérapie active pour le traitement des maladies auto-immunes, a confirmé la volonté de Centurion Pharma de poursuivre le partenariat sur la base du contrat de licence signé entre les deux sociétés en juillet 2017 pour le développement de l’IFNalpha Kinoïde dans l’indication lupus.

Genomic Vision : de nouveaux résultats préliminaires pour son test d’intégration du HPV dans le génome humain

Publié le 10 décembre 2018
Genomic Vision : de nouveaux résultats préliminaires pour son test d’intégration du HPV dans le génome humain

Genomic Vision, société spécialisée dans le développement de tests de diagnostic in-vitro (IVD) pour la détection précoce des cancers et des maladies héréditaires et d’applications pour les laboratoires de recherche (LSR), a annoncé qu’elle a présenté de nouveaux résultats préliminaires prometteurs lors du congrès Eurogin 2018, manifestation scientifique internationale dédiée au virus HPV (Papilloma Virus Humain) qui s’est déroulée à Lisbonne, du 2 au 5 décembre 2018.

Thérapie génique du Syndrome de Crigler-Najjar : un 1er patient traité dans un essai européen mené par Généthon

Publié le 10 décembre 2018
Thérapie génique du Syndrome de Crigler-Najjar : un 1er patient traité dans un essai européen mené par Généthon

Généthon, le laboratoire de l’AFM-Téléthon, a annoncé le traitement du premier patient atteint du Syndrome de Crigler-Najjar, une maladie rare du foie, en France, dans le cadre de l’essai clinique européen de thérapie génique de phase I/II –CareCN- dont il est le promoteur.

Valneva et Hookipa signent un accord de collaboration et de fabrication

Publié le 7 décembre 2018
Valneva et Hookipa signent un accord de collaboration et de fabrication

Valneva, la société de biotechnologie spécialisée dans le développement et la commercialisation de vaccins contre les maladies infectieuses, a annoncé la signature d’un accord de collaboration et de fabrication d’une durée de trois ans par sa filiale suédoise et Hookipa Pharma.

Sensorion annonce une publication dans Hearing Research

Publié le 7 décembre 2018
Sensorion annonce une publication dans Hearing Research

Sensorion, société de biopharmaceutique spécialisée dans le développement de traitements contre les maladies de l’oreille interne, a annoncé la publication d’un article de recherche, effectué en collaboration avec le centre de recherche médicale de l’Université du Connecticut (UConn Health). Cet article porte sur la pertinence et l’intérêt clinique de l’usage de la prestine en tant que biomarqueur dans les cas de perte d’audition impliquant la mort de cellules ciliées sensorielles.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions