Edition du 21-02-2019

Qualité des soins: la HAS et l’Agence de la biomédecine s’engagent

Publié le mardi 14 décembre 2010

La Haute Autorité de Santé et l’Agence de la biomédecine ont signé mardi un accord de collaboration afin de renforcer la qualité des soins et des pratiques professionnelles plus particulièrement dans les champs du prélèvement d’organes, de la greffe, de l’assistance médicale à la procréation et de la génétique humaine. Ces champs de compétences propres à l’Agence de la biomédecine vont faire l’objet de travaux en commun.

Le Pr Laurent Degos, président de la Haute Autorité de Santé, et Emmanuelle Prada-Bordenave, directrice générale de l’Agence de la biomédecine ont signé aujourd’hui un accord de collaboration qui porte sur une durée de trois ans. Cet accord marque l’engagement des deux institutions dans la production de travaux conjoints ou complémentaires dans l’objectif d’améliorer la qualité des pratiques professionnelles et la qualité et la sécurité des soins dans les champs de compétences de l’Agence de la biomédecine. Il définit également les modalités concrètes d’organisation et de fonctionnement de ce partenariat.

Quatre domaines ciblés
La Haute Autorité de Santé et l’Agence de la biomédecine ont détaillé dans un programme d’actions communes les thèmes et les actions sur lesquels ils entendent renforcer leur partenariat dès 2011. Ainsi, quatre grands domaines de compétences de l’Agence de la biomédecine sont particulièrement ciblés : le don d’organes, la greffe, l’assistance médicale à la procréation et la génétique humaine. Par exemple, afin de limiter les effets indésirables survenant chez les patientes dans le cadre de l’assistance médicale à la procréation, et d’améliorer la qualité et la sécurité des soins, deux types de travaux sont prévus : des recommandations pour la prévention et la prise en charge des thromboses artérielles et veineuses ainsi que l’élaboration d’outils d’évaluation des pratiques professionnelles pour la prise en charge des syndromes d’hyperstimulation ovarienne sévères.

Concernant le prélèvement et la greffe d’organes, plusieurs actions sont engagées en matière d’accréditation des médecins de spécialité à risque et de certification des établissements de santé. Ainsi, le dispositif de certification des coordinations hospitalières de prélèvement débuté par l’Agence de la biomédecine en 2006 et approfondi en 2010 a fait l’objet d’une reconnaissance par la Haute Autorité de Santé dans le cadre de la certification des établissements de santé.

Enfin, la Haute Autorité de Santé et l’Agence de la biomédecine créent un comité de suivi composé de représentants des deux institutions qui sera chargé en particulier du suivi régulier du programme d’actions communes. Ce dernier a vocation à être actualisé chaque année.

Source : HAS








MyPharma Editions

Médicaments innovants : France Biotech se félicite de procédures accélérées en matière d’essais cliniques

Publié le 21 février 2019
Médicaments innovants : France Biotech se félicite de procédures accélérées en matière d'essais cliniques

La décision de l’ANSM (Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé) de réduire les délais d’instruction des demandes d’essais cliniques pour les MTI (médicaments de thérapie innovante), constitue une excellente nouvelle pour l’innovation médicale française et les patients.

AlzProtect, sur les rails d’une entrée en phase 2 pour 2019, pour son candidat médicament l’AZP2006

Publié le 20 février 2019
AlzProtect, sur les rails d’une entrée en phase 2 pour 2019, pour son candidat médicament l’AZP2006

AlzProtect, société biopharmaceutique engagée dans le développement de médicaments pour le traitement de la maladie d’Alzheimer, a annoncé aujourd’hui avoir terminé avec succès son étude sur l’effet de prise de nourriture pour son candidat médicament AZP2006.

Neuraxpharm France : Pierre Hervé Brun nommé nouveau directeur général

Publié le 20 février 2019
Neuraxpharm France : Pierre Hervé Brun nommé nouveau directeur général

Neuraxpharm France, filiale française du groupe Neuraxpharm, leader européen du traitement des troubles du système nerveux central (SNC), a annoncé aujourd’hui la nomination du Docteur Pierre Hervé Brun au poste de directeur général.

Néovacs : deux nominations au sein de son comité exécutif

Publié le 20 février 2019
Néovacs : deux nominations au sein de son comité exécutif

Néovacs, société spécialisée dans les vaccins thérapeutiques ciblant le traitement des maladies auto-immunes, inflammatoires et certains cancers, a annoncé avoir procédé à deux nominations au sein de son équipe de direction. Vincent Serra est nommé Directeur Scientifique (CSO) et Valérie Salentey, Responsable des Affaires Règlementaires.

Pénuries de médicaments : le Leem présente son plan d’actions

Publié le 19 février 2019
Pénuries de médicaments : le Leem présente son plan d’actions

Le Leem a présenté, mardi 19 février, un plan d’actions pour réduire les ruptures d’approvisionnement des médicaments les plus indispensables pour les patients. Ce plan d’actions s’inscrit dans la lignée des recommandations de la mission d’information du Sénat sur les pénuries de médicaments et de vaccins dont les conclusions ont été rendues le 2 octobre 2018. Elaboré avec les industriels du médicament, ce plan concerne l’ensemble des acteurs de la chaîne. Il se décline en 6 axes opérationnels.

Ceva : changements au sein de la direction industrielle et supply chain et de la direction de l’innovation et de la R&D

Publié le 19 février 2019
Ceva : changements au sein de la direction industrielle et supply chain et de la direction de l'innovation et de la R&D

Alors que Ceva Santé Animale finalise son nouveau plan stratégique 2020-2025, le laboratoire biopharmaceutique vétérinaire a récemment annoncé des changements importants au sein de son équipe de direction.

L’ANSM rend un avis favorable pour une ATU de cohorte pour le larotrectinib

Publié le 18 février 2019
L’ANSM rend un avis favorable pour une ATU de cohorte pour le larotrectinib

La Commission d’évaluation initiale du rapport entre les bénéfices et les risques de l’ANSM s’est prononcée le 31 janvier 2019 en faveur de la demande d’Autorisation temporaire d’utilisation de cohorte (ATUc) pour le larotrectinib, dans l’indication du Traitement des patients adultes et pédiatriques atteints de tumeurs solides localement avancées ou métastatiques présentant une fusion NTRK (Neurotrophic Tyrosine Receptor Kinase) réfractaires aux traitements standards ou en l’absence d’alternative thérapeutique appropriée.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions