Edition du 21-04-2019

Quantum Genomics : publication de deux articles scientifiques validant l’efficacité du firibastat dans l’insuffisance cardiaque

Publié le vendredi 8 février 2019

Quantum Genomics : publication de deux articles scientifiques validant l’efficacité du firibastat dans l’insuffisance cardiaqueQuantum Genomics, société biopharmaceutique qui développe une nouvelle classe de médicaments agissant directement sur le cerveau pour traiter des besoins médicaux non satisfaits dans le domaine des maladies cardiovasculaires, a annoncé la publication de deux nouveaux articles scientifiques validant l’efficacité du firibastat dans « Journal of Molecular and Cellular Cardiology » et « Journal of Cardiovascular Pharmacology ».

Le firibastat est le premier inhibiteur de l’aminopeptidase A agissant dans le cerveau (BAPAI, Brain Aminopeptidase A Inhibitor) à être étudié dans des modèles expérimentaux précliniques d’insuffisance cardiaque après infarctus du myocarde. Ces nouvelles publications interviennent alors que la société lance QUORUM, une étude de phase IIb pour évaluer la tolérance et l’efficacité du firibastat par rapport au ramipril chez les patients après un infarctus aigu du myocarde.

1. L’article intitulé « Specific Inhibition of Brain Angiotensin III Formation as a New Strategy for Prevention of Heart Failure After Myocardial Infarction », publié par la revue « Journal of Cardiovascular Pharmacology » présente les résultats d’une étude réalisée à l’Institut du Coeur de l’Université d’Ottawa en collaboration avec l’équipe dirigée par le Pr. Frans Leenen et l’équipe INSERM dirigée par le Dr. Catherine Llorens-Cortes au Collège de France, avec le firibastat chez des rats ayant subi un infarctus du myocarde (DOI: 10.1097/FJC.0000000000000638).
Ces travaux ont permis de démontrer que l’administration répétée par voie orale du firibastat réduit la dysfonction cardiaque observée après un infarctus du myocarde aussi efficacement que le losartan, un antagoniste des récepteurs de type I de l’angiotensine II, choisi comme traitement de référence. Toutefois, contrairement à ce dernier, il ne provoque pas d’hypotension ou de risque de dégradation de la fonction rénale.

2. L’article intitulé « Brain renin-angiotensin system blockade with orally active aminopeptidase A inhibitor prevents cardiac dysfunction after myocardial infarction in mice », publié par la revue « Journal of Molecular and Cellular Cardiology », présente les résultats de travaux réalisés en collaboration avec l’équipe INSERM dirigée par le Dr. Catherine Llorens-Cortes au Collège de France, avec le firibastat chez des souris insuffisantes cardiaques après infarctus du myocarde. (DOI: 10.1016/j.yjmcc.2018.12.008).

Ces travaux démontrent que le firibastat administré par voie orale pendant 4 à 8 semaines chez la souris dans les 48 heures après un infarctus du myocarde est au moins aussi efficace que l’enalapril, un inhibiteur de l’enzyme de conversion de l’angiotensine I, approuvé cliniquement pour la prévention et le traitement de l’insuffisance cardiaque symptomatique. Le traitement chronique par le firibastat prévient le dysfonctionnement cardiaque en normalisant l’hyperactivité de l’aminopeptidase A cérébrale, et atténue l’hypertrophie et la fibrose cardiaques observées après infarctus du myocarde.

« Nous sommes heureux de voir les résultats prometteurs observés dans nos essais précliniques sur le firibastat dans l’insuffisance cardiaque confirmés par nos pairs » a déclaré Fabrice Balavoine, Vice-Président de la Recherche et du Développement. « Le firibastat et les inhibiteurs de l’aminopeptidase A à action centrale constituent une nouvelle classe d’inhibiteurs du système rénine-angiotensine cérébral susceptible d’améliorer la prévention et le traitement de l’insuffisance cardiaque après un infarctus aigu du myocarde. Les récentes publications de l’efficacité du firibastat publiées dans ces célèbres revues sont très encourageantes pour cette classe de médicaments et pour la Société alors que nous poursuivons le développement clinique du firibastat avec l’étude de Phase IIb QUORUM. »

Source : Quantum Genomics








MyPharma Editions

Pfizer : AMM européenne pour Vizimpro® dans le traitement du cancer du poumon

Publié le 19 avril 2019
Pfizer : AMM européenne pour Vizimpro® dans le traitement du cancer du poumon

Pfizer a annoncé que la Commission Européenne a octroyé une AMM à Vizimpro® (dacomitinib) 45 mg en monothérapie pour le traitement de première ligne des patients adultes atteints d’un cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) localement avancé ou métastatique avec mutations activatrices du récepteur du facteur de croissance épidermique (EGFR). Partager la publication […]

Celyad présentera une mise à jour de ses candidats CYAD-01 et CYAD-101 au 21ème congrès ESMO World GI

Publié le 18 avril 2019
Celyad présentera une mise à jour de ses candidats CYAD-01 et CYAD-101 au 21ème congrès ESMO World GI

Celyad, société biopharmaceutique de stade clinique spécialisée dans le développement de thérapies cellulaires CAR-T, a annoncé que les données cliniques des études de phase 1 SHRINK et alloSHRINK, évaluant la sécurité des candidats CAR-T NKG2D autologues et allogéniques, CYAD-01 et CYAD-101 seront présentées au 21ème congrès mondial sur le cancer gastro-intestinal (WCGIC) de l’ESMO (European Society for Medical Oncology) qui se tiendra à Barcelone, en Espagne, du 3 au 6 juillet 2019.

Vaccins obligatoires : des premiers effets positifs après un an

Publié le 18 avril 2019
Vaccins obligatoires : des premiers effets positifs après un an

La ministre des Solidarités et de la Santé, Agnès Buzyn, vient de donner le coup d’envoi de la Semaine Européenne de la Vaccination (SEV), qui se déroulera du 24 au 30 avril 2019. A cette occasion, elle a révélé les premiers résultats encourageants de la mise en œuvre des 11 vaccinations obligatoires du petit enfant. La couverture vaccinale des nouveau-nés progresse, de même que les perceptions positives de leurs parents sur la vaccination.

Quantum Genomics : 1ers avis favorables des comités réglementaires pour son étude de Phase IIb QUORUM

Publié le 18 avril 2019
Quantum Genomics : 1ers avis favorables des comités réglementaires pour son étude de Phase IIb QUORUM

Quantum Genomics, société biopharmaceutique spécialisée dans le développement d’une nouvelle classe de médicaments ciblant directement le cerveau, pour traiter l’hypertension artérielle résistante et l’insuffisance cardiaque, a annoncé avoir reçu les premiers avis favorables des comités d’éthique et des autorités réglementaires pour lancer l’étude de Phase IIb QUORUM sur le firibastat dans le cadre du traitement de l’insuffisance cardiaque.

Cellectis : des données sur ses programmes allogéniques innovants présentées à l’ASGCT 2019

Publié le 18 avril 2019

Cellectis, société biopharmaceutique de stade clinique spécialisée dans le développement d’immunothérapies fondées sur des cellules CAR-T allogéniques ingénierées (UCART), a annoncé plusieurs présentations dans le cadre de la conférence annuelle de l’American Society of Gene and Cell Therapy (ASGCT) qui se tiendra du 29 avril au 2 mai 2019 à Washington DC, aux États-Unis. Les détails relatifs à ces présentations se trouvent ci-dessous.

Ipsen finalise l’acquisition de Clementia Pharmaceuticals

Publié le 18 avril 2019
Ipsen finalise l’acquisition de Clementia Pharmaceuticals

Ipsen a annoncé la finalisation de l’acquisition de Clementia Pharmaceuticals à la suite de l’approbation de l’accord par les actionnaires de Clementia et la Cour supérieure du Québec. Le portefeuille de Maladies Rares d’Ipsen s’enrichit du palovarotène, un produit candidat en phase avancée, développé pour le traitement de troubles osseux rares chez l’adulte et l’enfant.

Genfit : elafibranor reçoit la désignation de Breakthrough Therapy de la FDA

Publié le 18 avril 2019
Genfit : elafibranor reçoit la désignation de Breakthrough Therapy de la FDA

Genfit a annoncé aujourd’hui que son candidat-médicament, elafibranor, a reçu de la Food and Drug Administration (FDA) américaine la Breakthrough Therapy Designation pour le traitement de la Cholangite Biliaire Primitive (PBC) chez des patients présentant une réponse inadéquate à l’acide ursodésoxycholique (UDCA).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents