Edition du 19-06-2019

OSE Immunotherapeutics / Servier : levée de la 1ère option de leur accord de licence mondiale sur OSE-127

Publié le vendredi 8 février 2019

OSE Immunotherapeutics / Servier : levée de la 1ère option de leur accord de licence mondiale sur OSE-127OSE Immunotherapeutics a annoncé que Servier a levé la première option d’un accord de licence en 2 étapes dans le cadre de l’accord mondial exclusif sur OSE-127, un anticorps monoclonal ciblant le récepteur IL-7 (IL-7R) issu de la recherche d’OSE.

Selon les termes de l’accord de licence, l’exercice de cette première option déclenche le versement par Servier d’un paiement d’étape de 10 millions d’euros* à OSE Immunotherapeutics, après la validation d’une étape de développement préalablement définie. OSE-127, un traitement potentiel des maladies auto-immunes inflammatoires chroniques, est en cours d’évaluation dans un essai clinique de phase 1 dont les premiers sujets sains ont été inclus et traités en décembre 2018.

« L’exercice de cette première option de licence démontre l’engagement et la confiance de Servier vis-à-vis d’OSE-127, un traitement potentiel de premier plan dans les maladies auto-immunes. Nous sommes heureux de poursuivre notre collaboration pour développer et pouvoir proposer une thérapie innovante aux patients qui souffrent de maladies auto-immunes invalidantes, notamment les maladies inflammatoires de l’intestin et la maladie de Sjögren. Les avancées réalisées sur OSE-127, et plus largement celles réalisées sur les autres produits de notre portefeuille, confirment nos capacités de recherche et de développement dans les maladies auto-immunes et en immuno-oncologie. Par ailleurs, le paiement d’étape lié à cette option renforce la trésorerie de la société, lui assurant une visibilité financière jusqu’en 2020 », commente Alexis Peyroles, Directeur général d’OSE Immunotherapeutics.

Selon l’accord signé en décembre 2016, OSE Immunotherapeutics a accordé à Servier une option de licence pour acquérir les droits mondiaux exclusifs pour le développement et la commercialisation d’OSE-127. Cet accord porte sur un montant total pouvant atteindre 272 millions d’euros dont un paiement de 10,25 millions d’euros déjà versé à la signature de l’option (début 2017) et un paiement de 30 millions d’euros à l’exercice d’une option de licence en 2 étapes (dont 10 M€ versés lors de cette première étape franchie). Ces étapes permettront de développer OSE-127 jusqu’à la finalisation d’une phase 2 clinique prévue dans la rectocolite hémorragique, une maladie auto-immune de l’intestin.

« Le partenariat avec OSE Immunotherapeutics illustre la détermination de Servier à apporter des solutions thérapeutiques innovantes aux patients souffrant de maladies auto-immunes. Il répond à la philosophie de Servier d’axer sa recherche sur les maladies à fort besoin médical en s’appuyant sur des partenaires qui apportent leur savoir-faire et leurs technologies pour accélérer la recherche au bénéfice des patients », conclut Philippe Moingeon, Directeur du Pôle d’Innovation Thérapeutique des Maladies Immuno-inflammatoires de Servier.

* OSE et Servier étant des sociétés françaises, le montant total s’élève à 12 millions d’euros, incluant la TVA.

Source : OSE Immunotherapeutics








MyPharma Editions

Boehringer Ingelheim et Gubra collaborent pour développer des poly-agonistes peptidiques anti-obésité

Publié le 18 juin 2019
Boehringer Ingelheim et Gubra collaborent pour développer des poly-agonistes peptidiques anti-obésité

Boehringer Ingelheim et Gubra, une société de biotechnologie basée au Danemark, ont annoncé un deuxième accord de collaboration et de licence pour le développement de nouveaux poly-agonistes peptidiques pour traiter l’obésité et des maladies associées.

Imcyse lève 35M€ pour ses développements cliniques

Publié le 18 juin 2019
Imcyse lève 35M€ pour ses développements cliniques

Imcyse, société basée en Belgique qui développe des immunothérapies actives et spécifiques visant à traiter et guérir des maladies chroniques sévères, a annoncé avoir levé 35M€ via un tour de table de série B et par d’autres biais. Ce financement va permettre le développement clinique de sa technologie dans le diabète de type 1, la sclérose en plaques et dans d’autres indications.

LEO Pharma nomme Catherine Mazzacco comme nouveau CEO

Publié le 18 juin 2019
LEO Pharma nomme Catherine Mazzacco comme nouveau CEO

LEO Pharma, l’un des leaders mondiaux de la dermatologie médicale, vient d’annoncer que Gitte Aabo allait quitter ses fonctions de Président et CEO après 27 années passées au sein de la société, dont 11 en tant que CEO. Le Conseil d’administration a nommé Catherine Mazzacco pour prendre sa relève à compter du 1er août 2019.

Sanofi et Google vont développer un nouveau laboratoire d’innovation en santé

Publié le 18 juin 2019
Sanofi et Google vont développer un nouveau laboratoire d’innovation en santé

Sanofi et Google vont créer un nouveau laboratoire d’innovation avec l’ambition de transformer radicalement le développement des futurs médicaments et services de santé en tirant parti de la puissance des nouvelles technologies de données.

Boehringer Ingelheim et OSE Immunotherapeutics : 1er patient traité dans l’essai de phase 1 avec BI 765063 dans les tumeurs solides avancées

Publié le 18 juin 2019
Boehringer Ingelheim et OSE Immunotherapeutics : 1er patient traité dans l’essai de phase 1 avec BI 765063 dans les tumeurs solides avancées

Boehringer Ingelheim et OSE Immunotherapeutics annoncent qu’un premier patient a été traité dans l’étude de phase 1 évaluant BI 765063, précédemment nommé OSE-172, un anticorps monoclonal first-in-class antagoniste sélectif de SIRPα, évalué dans les tumeurs solides avancées.

Sanofi : Paul Hudson succèdera à Olivier Brandicourt comme Directeur Général

Publié le 17 juin 2019
Sanofi : Paul Hudson succèdera à Olivier Brandicourt comme Directeur Général

Le conseil d’administration du groupe pharmaceutique Sanofi a désigné à l’unanimité, le 6 juin dernier, Paul Hudson comme Directeur Général du Groupe afin de succéder à Olivier Brandicourt qui fait valoir ses droits à la retraite.

Biophytis annonce une collaboration avec l’AFM-Téléthon

Publié le 17 juin 2019
Biophytis annonce une collaboration avec l’AFM-Téléthon

Biophytis, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de nouveaux traitements pour les maladies liées à l’âge, a annoncé avoir conclu un accord de collaboration avec l’AFM-Téléthon. Cet accord entre en vigueur à compter du 3 juin 2019 et porte sur le développement de Sarconeos (BIO101), le principal candidat médicament de Biophytis, pour le traitement de la Dystrophie Musculaire de Duchenne (DMD) dans le cadre de son programme clinique MYODA.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents