Edition du 28-09-2021

Quantum Genomics : résultats de l’analyse intermédiaire de l’étude du Firibastat chez les patients insuffisants rénaux

Publié le jeudi 7 mai 2020

Quantum Genomics : résultats de l’analyse intermédiaire de l’étude du Firibastat chez les patients insuffisants rénauxQuantum Genomics, entreprise biopharmaceutique spécialisée dans le développement d’une nouvelle classe de médicaments agissant directement sur le cerveau pour traiter l’hypertension artérielle difficile à traiter et résistante et l’insuffisance cardiaque, a annoncé les résultats de l’analyse intermédiaire de son étude QGC001/1QG4 dans l’insuffisance rénale terminale avec le firibastat.

L’analyse intermédiaire a montré que, du fait d’une élimination plus lente (demi-vie [t ½] plus longue), l’exposition (AUC) au firibastat et à ses principaux métabolites était relativement plus importante chez les patients avec une insuffisance rénale terminale que chez les volontaires sains, sans que le pic de concentration maximale (Cmax) ne soit sensiblement plus élevé. Firibastat a été très bien toléré dans l’étude et aucun événement indésirable relié au produit n’a été observé. Aucune dégradation de la fonction rénale des sujets insuffisants rénaux n’a été observée, ce qui renforce les données de sécurité des précédentes études cliniques en particulier celles de l’étude NEW-HOPE conduite chez des patients hypertendus sans insuffisance rénale. Les paramètres pharmacocinétiques obtenus et la bonne tolérance du produit suggèrent qu’une simple adaptation de dose pourrait permettre l’utilisation du produit chez les patients insuffisants rénaux chroniques.

Ces résultats intermédiaires sont riches d’informations car nous savons désormais comment adapter la dose de firibastat pour inclure des patients avec une insuffisance rénale sévère à terminale dans nos études cliniques a déclaré Bruno BESSE, Directeur Médical. Ceci permettra de confirmer que firibastat est utilisable (c’est-à-dire efficace et sans danger) dans le traitement de l’insuffisance cardiaque et de l’HTA résistante en cas d’insuffisance rénale associée (même terminale), situation où très peu d’options thérapeutiques sont disponibles.

Jean-Philippe MILON, Directeur Général de Quantum Genomics a commenté : L’insuffisance rénale est une co-morbidité fréquente de l’hypertension artérielle et de l’insuffisance cardiaque. L’utilisation de firibastat chez ces patients permettrait d’augmenter le marché dans l’hypertension artérielle résistante et dans l’insuffisance cardiaque de 15 à 20 %.

L’objectif de l’étude QGC001/1QG4 est de comparer les paramètres pharmacocinétiques de firibastat et de ses principaux métabolites chez des patients en insuffisance rénale chronique terminale (débit de filtration glomérulaire [DFG]<15 mL/min/m²) à ceux de volontaires sains, après une prise unique de 500 mg par voie orale.

Tous les patients insuffisants rénaux prévus (14 patients) ont été inclus et traités dans l’étude (Age moyen 46±2 ans ; DFG moyen : 12±3 mL/min/m²). A ce jour, 6 volontaires sains appariés aux patients ont été inclus et traités (Age moyen 43±12 ans ; DFG moyen : 99±22 mL/min/m²).

Conformément aux recommandations des Autorités de Santé du fait de la pandémie de Covid-19, le recrutement a été interrompu et reprendra à la fin de la crise. L’analyse finale sera réalisée lorsque tous les volontaires auront été recrutés, mais tous les patients insuffisants rénaux ayant déjà été analysés, il est peu probable que l’analyse finale ne change la conclusion.

L’insuffisance rénale chronique (IRC) est une complication classique de l’hypertension artérielle (HTA), en particulier lorsque celle-ci est mal contrôlée. De ce fait l’insuffisance rénale est fréquente (environ 20%) chez les patients ayant une HTA résistantei. Cette situation rend le traitement encore plus difficile car plusieurs classes de médicaments anti-hypertenseurs ne sont alors pas recommandées ou sont même contre-indiquées (et en particulier la spironolactone).
L’IRC représente également une comorbidité importante de l’insuffisance cardiaque (IC) : dans une étude prospective,ii l’insuffisance rénale sévère ou modérée est présente chez 16% et 40% des patients insuffisants cardiaque respectivement. C’est également un facteur de mauvais pronostic dans l’IC : chaque diminution de 1ml/min/m² du DFG se traduit par une augmentation de 1% de la mortalité. De la même façon le taux de mortalité de l’infarctus du myocarde est plus élevé de 20% chez les patients avec une IRC avancée associée. iii

_______________________

i Acharya T et al. Resistant Hypertension and Associated Comorbidities in a Veterans Affairs Population J Clin Hypertens (Greenwich). 2014;16:741–745.
ii Mc Alister F. et al. Renal Insufficiency and Heart Failure. Prognostic and Therapeutic Implications From a Prospective Cohort Study. Circulation. 2004;109:1004-1009
iii Sundaram V. et al. Impact of comorbidities on peak troponin levels and mortality in acute myocardial infarction. Heart 2020;106:677–685.

Source : Quantum Genomics








MyPharma Editions

Bone Therapeutics signe un partenariat de recherche avec Implant Therapeutics

Publié le 28 septembre 2021
Bone Therapeutics signe un partenariat de recherche avec Implant Therapeutics

Bone Therapeutics, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de thérapies cellulaires répondant à des besoins médicaux non satisfaits en orthopédie et dans d’autres pathologies, et Implant Therapeutics, le spécialiste de la production de cellules dérivées de CSPi hypoimmunogènes et sures pour l’être humain, ont annoncé la signature d’un accord d’évaluation de recherche.

Cancer : Aglaia Therapeutics lève 4 millions d’euros en amorçage pour vaincre la résistance aux thérapies ciblées

Publié le 28 septembre 2021
Cancer : Aglaia Therapeutics lève  4 millions d’euros en amorçage pour vaincre la résistance aux thérapies ciblées

Aglaia Therapeutics, une startup de biotechnologie qui développe de nouveaux médicaments pour vaincre la résistance aux thérapies ciblées contre le cancer, a annoncé avoir bouclé un tour de financement en amorçage de 4 millions d’euros. Advent France Biotechnology (AFB) a mené ce tour, avec la participation de Crédit Mutuel Innovation et Pierre Fabre.

Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer annoncent de nouveaux résultats positifs de Phase 2 pour leur candidat vaccin

Publié le 28 septembre 2021
Maladie de Lyme : Valneva et Pfizer annoncent de nouveaux résultats positifs de Phase 2 pour leur candidat vaccin

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, et Pfizer, ont annoncé aujourd’hui de nouveaux résultats positifs de Phase 2, y compris des données après une dose de rappel, pour leur candidat vaccin contre la maladie de Lyme, VLA15.

Santé numérique : Biocorp et Novo Nordisk signent un partenariat mondial dans le domaine du diabète

Publié le 27 septembre 2021
Santé numérique : Biocorp et Novo Nordisk signent un partenariat mondial dans le domaine du diabète

Biocorp, société française spécialisée dans le développement et la fabrication de dispositifs médicaux et de systèmes d’administration de médicaments injectables et Novo Nordisk, leader mondial dans le traitement du diabète, ont annoncé un accord pour le développement et la fourniture d’une version de Mallya pour le stylo FlexTouch utilisé par les patients diabétiques.

COVID-19 : Néovacs réalise sa 1ère prise de participation dans une société dédiée au dépistage

Publié le 27 septembre 2021
COVID-19 : Néovacs réalise sa 1ère prise de participation dans une société dédiée au dépistage

Néovacs a annoncé un premier investissement stratégique de son fonds d’amorçage pour accompagner l’émergence de solutions de prévention et de lutte contre la Covid-19 et plus généralement contre les pandémies. Dans ce cadre, la société annonce un investissement de 5 M$ (4,2 M€) dans Bio Detection K9, société canadienne spécialisée dans la détection canine de bactéries et de virus et notamment du covid-19.

Diabète de type 2 : T.H.A.C annonce l’acquisition d’un brevet international couvrant son candidat médicament ALF-5755

Publié le 27 septembre 2021
Diabète de type 2 : T.H.A.C annonce l'acquisition d'un brevet international couvrant son candidat médicament ALF-5755

T.H.A.C (The Healthy Aging Company), une société biopharmaceutique qui développe une nouvelle classe de médicaments pour le traitement précoce du diabète de type 2, a annoncé l’acquisition d’un brevet déposé par l’INSERM, l’AP-HP, l’INRA et l’Université Paris-Sud. Ce brevet protège le candidat médicament de THAC et son utilisation relative aux bactéries sensibles à l’oxygène, notamment celles du microbiote intestinal.

COVID long : GeNeuro et Northwestern University concluent une collaboration de recherche sur HERV-W ENV

Publié le 24 septembre 2021
COVID long : GeNeuro et Northwestern University concluent une collaboration de recherche sur HERV-W ENV

GeNeuro, société biopharmaceutique développant de nouveaux traitements pour les maladies neurodégénératives et auto-immunes, telles que la sclérose en plaques, a annoncé avoir conclu un accord de recherche avec la Northwestern University pour l’étude approfondie de la relation entre HERV-W ENV (W-ENV) et les syndromes neuropsychiatriques du COVID long.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents