Edition du 19-01-2022

Quantum Genomics : résultats de l’analyse intermédiaire de l’étude du Firibastat chez les patients insuffisants rénaux

Publié le jeudi 7 mai 2020

Quantum Genomics : résultats de l’analyse intermédiaire de l’étude du Firibastat chez les patients insuffisants rénauxQuantum Genomics, entreprise biopharmaceutique spécialisée dans le développement d’une nouvelle classe de médicaments agissant directement sur le cerveau pour traiter l’hypertension artérielle difficile à traiter et résistante et l’insuffisance cardiaque, a annoncé les résultats de l’analyse intermédiaire de son étude QGC001/1QG4 dans l’insuffisance rénale terminale avec le firibastat.

L’analyse intermédiaire a montré que, du fait d’une élimination plus lente (demi-vie [t ½] plus longue), l’exposition (AUC) au firibastat et à ses principaux métabolites était relativement plus importante chez les patients avec une insuffisance rénale terminale que chez les volontaires sains, sans que le pic de concentration maximale (Cmax) ne soit sensiblement plus élevé. Firibastat a été très bien toléré dans l’étude et aucun événement indésirable relié au produit n’a été observé. Aucune dégradation de la fonction rénale des sujets insuffisants rénaux n’a été observée, ce qui renforce les données de sécurité des précédentes études cliniques en particulier celles de l’étude NEW-HOPE conduite chez des patients hypertendus sans insuffisance rénale. Les paramètres pharmacocinétiques obtenus et la bonne tolérance du produit suggèrent qu’une simple adaptation de dose pourrait permettre l’utilisation du produit chez les patients insuffisants rénaux chroniques.

Ces résultats intermédiaires sont riches d’informations car nous savons désormais comment adapter la dose de firibastat pour inclure des patients avec une insuffisance rénale sévère à terminale dans nos études cliniques a déclaré Bruno BESSE, Directeur Médical. Ceci permettra de confirmer que firibastat est utilisable (c’est-à-dire efficace et sans danger) dans le traitement de l’insuffisance cardiaque et de l’HTA résistante en cas d’insuffisance rénale associée (même terminale), situation où très peu d’options thérapeutiques sont disponibles.

Jean-Philippe MILON, Directeur Général de Quantum Genomics a commenté : L’insuffisance rénale est une co-morbidité fréquente de l’hypertension artérielle et de l’insuffisance cardiaque. L’utilisation de firibastat chez ces patients permettrait d’augmenter le marché dans l’hypertension artérielle résistante et dans l’insuffisance cardiaque de 15 à 20 %.

L’objectif de l’étude QGC001/1QG4 est de comparer les paramètres pharmacocinétiques de firibastat et de ses principaux métabolites chez des patients en insuffisance rénale chronique terminale (débit de filtration glomérulaire [DFG]<15 mL/min/m²) à ceux de volontaires sains, après une prise unique de 500 mg par voie orale.

Tous les patients insuffisants rénaux prévus (14 patients) ont été inclus et traités dans l’étude (Age moyen 46±2 ans ; DFG moyen : 12±3 mL/min/m²). A ce jour, 6 volontaires sains appariés aux patients ont été inclus et traités (Age moyen 43±12 ans ; DFG moyen : 99±22 mL/min/m²).

Conformément aux recommandations des Autorités de Santé du fait de la pandémie de Covid-19, le recrutement a été interrompu et reprendra à la fin de la crise. L’analyse finale sera réalisée lorsque tous les volontaires auront été recrutés, mais tous les patients insuffisants rénaux ayant déjà été analysés, il est peu probable que l’analyse finale ne change la conclusion.

L’insuffisance rénale chronique (IRC) est une complication classique de l’hypertension artérielle (HTA), en particulier lorsque celle-ci est mal contrôlée. De ce fait l’insuffisance rénale est fréquente (environ 20%) chez les patients ayant une HTA résistantei. Cette situation rend le traitement encore plus difficile car plusieurs classes de médicaments anti-hypertenseurs ne sont alors pas recommandées ou sont même contre-indiquées (et en particulier la spironolactone).
L’IRC représente également une comorbidité importante de l’insuffisance cardiaque (IC) : dans une étude prospective,ii l’insuffisance rénale sévère ou modérée est présente chez 16% et 40% des patients insuffisants cardiaque respectivement. C’est également un facteur de mauvais pronostic dans l’IC : chaque diminution de 1ml/min/m² du DFG se traduit par une augmentation de 1% de la mortalité. De la même façon le taux de mortalité de l’infarctus du myocarde est plus élevé de 20% chez les patients avec une IRC avancée associée. iii

_______________________

i Acharya T et al. Resistant Hypertension and Associated Comorbidities in a Veterans Affairs Population J Clin Hypertens (Greenwich). 2014;16:741–745.
ii Mc Alister F. et al. Renal Insufficiency and Heart Failure. Prognostic and Therapeutic Implications From a Prospective Cohort Study. Circulation. 2004;109:1004-1009
iii Sundaram V. et al. Impact of comorbidities on peak troponin levels and mortality in acute myocardial infarction. Heart 2020;106:677–685.

Source : Quantum Genomics








MyPharma Editions

Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Publié le 19 janvier 2022
Transgene et PersonGen collaborent pour l’évaluation d’une nouvelle combinaison thérapeutique contre les tumeurs solides

Transgene, société de biotechnologie qui développe des immunothérapies du cancer reposant sur des vecteurs viraux, et PersonGen BioTherapeutics, société chinoise de biotechnologie qui développe des thérapies cellulaires CAR-T innovantes contre les cancers solides et hématologiques, ont annoncé une collaboration stratégique visant à évaluer la faisabilité et l’efficacité d’une combinaison thérapeutique associant l’injection de cellules CAR-T TAA06 de PersonGen à un virus oncolytique, issu de la plateforme Invir.IO™ de Transgene, administré par voie intraveineuse.

Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Publié le 19 janvier 2022
Neurosciences : Biogen annonce une nouvelle collaboration avec la start-up TheraPanacea

Biogen vient d’annoncer une nouvelle collaboration avec TheraPanacea, centrée sur plusieurs aires thérapeutiques en neurosciences et renforçant les liens existants entre les deux sociétés. L’objectif est de s’appuyer sur le machine learning (ML) et l’intelligence artificielle (IA) afin de tirer profit de l’imagerie médicale et d’autres sources de données cliniquement pertinentes

Stallergenes Greer annonce un partenariat de recherche avec Imperial College London

Publié le 18 janvier 2022
Stallergenes Greer annonce un partenariat de recherche avec Imperial College London

Stallergenes Greer annonce un partenariat de recherche avec Imperial College LondonStallergenes Greer, laboratoire biopharmaceutique spécialisé dans l’immunothérapie allergénique (ITA), a annoncé un partenariat de recherche avec Imperial College London portant sur les biomarqueurs de l’efficacité de l’ITA. Imperial College London est l’une des dix meilleures universités au monde, internationalement réputée dans les domaines des sciences, de la médecine, de l’ingénierie et des affaires.

Seekyo renforce son conseil scientifique avec l’arrivée de deux nouveaux membres

Publié le 17 janvier 2022
Seekyo renforce son conseil scientifique avec l’arrivée de deux nouveaux membres

Seekyo, startup spécialisée dans le développement d’une Smart Chemotherapy, a annoncé la nomination de deux nouveaux membres au sein de son conseil scientifique : le Dr Jacques Medioni et le Dr Jean-Pierre Bizzari. Les thérapies développées par Seekyo ciblent de manière très sélective le microenvironnement tumoral, limitant ainsi les effets secondaires engendrés par les traitements classiques. Au côté des conjugués anticorps-médicaments (ADC-Antibody-Drug Conjugates), ces thérapies pourraient changer la donne pour les patients et praticiens en matière de traitement des tumeurs solides

OSE Immunotherapeutics : Dominique Costantini nommée Directrice générale intérimaire suite au départ d’Alexis Peyroles

Publié le 17 janvier 2022
OSE Immunotherapeutics : Dominique Costantini nommée Directrice générale intérimaire suite au départ d’Alexis Peyroles

OSE Immunotherapeutics a annoncé le départ d’Alexis Peyroles en tant que Directeur général de la société. Dominique Costantini, actuellement Présidente du Conseil d’administration d’OSE Immunotherapeutics et Directrice générale de 2012 à 2018, a été nommée Directrice générale intérimaire, avec effet immédiat. La recherche d’un nouveau Directeur général a démarré avec l’aide d’un cabinet de recrutement international de premier plan.

Univercells annonce l’acquisition de SynHelix

Publié le 15 janvier 2022
Univercells annonce l’acquisition de SynHelix

Univercells vient d’annoncer l’acquisition de SynHelix, une société de biotechnologie qui vise à accélérer le développement de biothérapies grâce à une technologie de synthèse d’ADN sans précédent, robuste, évolutive et automatisée, permettant de générer en une seule étape de longs fragments d’ADN, à grande échelle et avec une grande pureté, dans une installation conforme aux normes cGMP.

Lysogene : résiliation des accords de licence avec Sarepta pour le programme LYS-SAF302

Publié le 14 janvier 2022
Lysogene : résiliation des accords de licence avec Sarepta pour le programme LYS-SAF302

Lysogene, société biopharmaceutique s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a annoncé la résiliation des accords de licence avec Sarepta pour LYS-SAF302, un actif de phase 2/3 dans la mucopolysaccharidose de type IIIA (MPS IIIA) avec effet au 11 juillet 2022. Cette résiliation fait suite à des discussions infructueuses pour le transfert à Lysogene de la responsabilité de la production du produit commercial LYS-SAF302 au niveau mondial.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents