Edition du 26-01-2022

Rapport OMS-UNICEF : plus de 2000 enfants meurent chaque jour de traumatismes involontaires

Publié le mercredi 10 décembre 2008

Selon un nouveau rapport rendu public par l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) et l’UNICEF, plus de 2000 enfants meurent chaque jour des suites de traumatismes involontaires ou accidentels et chaque année des dizaines de milliers d’autres sont hospitalisés pour des blessures qui les laissent souvent handicapés à vie.

 

Premier bilan mondial des traumatismes involontaires touchant des enfants, le rapport sur la prévention des traumatismesest le fruit de la collaboration de plus de 180 experts de toutes les régions du monde.” Ainsi, il révèle que les traumatismes involontaires constituent la principale cause de décès d’enfants après l’âge de neuf ans et que 95% de ces traumatismes se produisent dans des pays en développement.

 

“Les traumatismes des enfants constituent un important problème de santé publique et de développement. Outre les 830 000 décès annuels, des millions d’enfants souffrent de traumatismes non mortels qui nécessitent souvent une longue hospitalisation et une réadaptation longue elle aussi, » a déclaré le Dr Margaret Chan, Directeur général de l’OMS.

 

L’Afrique connaît le taux le plus élevé de décès des suites de traumatismes involontaires. Le rapport révèle qu’il est dix fois plus élevé en Afrique que dans des pays à revenu élevé d’Europe et du Pacifique occidental tels que l’Australie, la Nouvelle Zélande, les Pays Bas, le Royaume Uni et la Suède, où les taux de traumatisme des enfants sont les plus bas.
Le rapport indique toutefois que même si de nombreux pays à revenu élevé ont été en mesure de réduire de près de 50% le nombre des décès des suites de traumatismes chez les enfants au cours des trente dernières années, le problème subsiste chez eux aussi, puisque les traumatismes involontaires y sont responsables de 40% de tous les décès d’enfants.

 

Les cinq principales causes de décès par traumatisme :

• Accidents de la route: ils tuent 260 000 enfants par an et en blessent environ dix millions. Ils constituent la principale cause de décès parmi les 10-19 ans et une cause importante d’infirmité.

• Noyades: elles tuent plus de 175 000 enfants par an. Chaque année près de trois millions d’enfants échappent de justesse à la noyade. En raison des lésions qu’elles peuvent provoquer au cerveau, les noyades manquées laissent des séquelles durables et ont le plus grand impact économique de tous les types de traumatismes.

• Brûlures: les brûlures dues au feu tuent près de 96 000 enfants par an et le taux de décès est onze fois plus élevé dans les pays à revenu faible et intermédiaire que dans les pays à revenu élevé.

• Chutes: près de 47 000 enfants sont victimes de chutes mortelles chaque année, mais des centaines de milliers d’autres subissent des traumatismes moins graves à la suite de chutes.

• Intoxications: plus de 45 000 enfants meurent chaque année des suites d’intoxications accidentelles.








MyPharma Editions

Ipsen : Santé Canada approuve Sohonos™ qui devient le premier traitement approuvé contre la fibrodysplasie ossifiante progressive

Publié le 25 janvier 2022
Ipsen : Santé Canada approuve Sohonos™ qui devient le premier traitement approuvé contre la fibrodysplasie ossifiante progressive

Ipsen vient d’annoncer l’approbation par Santé Canada de Sohonos (capsules de palovarotène), un agoniste sélectif du récepteur gamma de l’acide rétinoïque (RARγ) administré par voie orale, indiqué pour diminuer la formation d’ossification hétérotopique (OH ; formation d’os) chez l’adulte et l’enfant (filles de 8 ans et plus, garçons de 10 ans et plus) atteints de fibrodysplasie ossifiante progressive (FOP).1 Sohonos a été approuvé comme traitement de fond et des poussées chez les patients atteints de FOP.

Angelini Pharma : Rafal Kaminski nommé Directeur scientifique et R&D

Publié le 25 janvier 2022
Angelini Pharma : Rafal Kaminski nommé Directeur scientifique et R&D

Rafal Kaminski vient d’être nommé Directeur scientifique et R&D d’Angelini Pharma, société pharmaceutique internationale appartenant au groupe privé italien Angelini Industries. Fort d’une solide expérience à l’international en matière d’innovation et de R&D, Rafal Kaminski prendra ses fonctions en janvier 2022.

Erytech : présentation des résultats de deux études cliniques évaluant eryaspase dans le cancer du pancréas lors du symposium ASCO-GI

Publié le 25 janvier 2022
Erytech : présentation des résultats de deux études cliniques évaluant eryaspase dans le cancer du pancréas lors du symposium ASCO-GI

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges (GR), a annoncé la présentation des résultats de deux études évaluant eryaspase dans le traitement du cancer du pancréas avancé au Symposium sur les cancers Gastro-Intestinaux de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO GI), le 21 janvier 2022.

Ipsen : Karen Witts nomme nommée membre indépendant du Conseil d’administration

Publié le 21 janvier 2022
Ipsen : Karen Witts nomme nommée membre indépendant du Conseil d’administration

Le groupe Ipsen vient d’annoncer la nomination de Karen Witts en tant que membre indépendant du Conseil d’administration.

Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d’euros pour soutenir la production et la recherche en France

Publié le 20 janvier 2022
Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d'euros pour soutenir la production et la recherche en France

Pfizer vient d’annoncer son intention d’investir plus de 520 millions d’euros dans le cadre d’un plan d’investissement sur cinq ans en France dans le secteur de la science et de la santé, en renforçant notamment les capacités de production sur le territoire et en stimulant la recherche et l’innovation dans plusieurs aires thérapeutiques.

Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Publié le 20 janvier 2022
Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé les résultats d’une étude préliminaire menée en laboratoire qui démontre que les anticorps provenant du sérum de personnes vaccinées avec trois doses du candidat vaccin inactivé de Valneva contre la COVID-19, VLA2001, neutralisaient le variant Omicron.

AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

Publié le 20 janvier 2022
AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

AB Science a annoncé avoir reçu l’autorisation de l’ANSM pour initier une étude de phase II (AB20006) chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents