Edition du 26-01-2022

Recherche clinique: la France maintient sa position dans la compétition internationale

Publié le mardi 4 décembre 2012

Selon l’édition 2012 de l’enquête du Leem  sur « la Place de la France dans la recherche clinique internationale», la France parvient à maintenir sa position dans la compétition internationale dans le domaine des essais de médicaments. Tirée par deux aires thérapeutiques « phares », cancer et maladies rares, la compétitivité française cède en revanche du terrain dans deux autres domaines clés : le cardiovasculaire et le diabète.
L’enquête 2012 a porté sur près de 420 études internationales (avec participation française) de phases 2 et 3 (contre 328 en 2010), incluant 247 000 patients. Au sein de la compétition internationale, la France parvient à maintenir globalement sa position avec :

• 6,5% des patients recrutés (7,6% en 2010)
• 33% des études de phases 2-3 proposées et réalisées en France, un retour au niveau de 2008 après les 28% de 2010
• 3,9 patients recrutés par centre actif en cancérologie, conforme aux moyennes mondiale et européenne
• 4,2 patients recrutés par centre actif dans le domaine des maladies rares, chiffre supérieur aux moyennes Monde et Europe, respectivement de 3,7 et 3,9.

Ces deux derniers indicateurs confirment l’attractivité de la recherche clinique française dans les aires thérapeutiques cancer et maladies rares. « La mobilisation conjuguée des industriels, au travers des différents CSIS (Conseil stratégique des Industries de santé) et du CeNGEPS (Centre de gestion des essais des produits de santé) et des pouvoirs publics via les Plans Cancer et Maladies Rares, a permis à la France de maintenir une recherche clinique compétitive », analyse le Leem.

« La situation de la recherche clinique française reste cependant tendue, prise en étau entre une perception mitigée de sa qualité et de ses procédures administratives et la montée de la concurrence nord-américaine et asiatique », poursuivent les Entreprises du Médicament.  En effet, les Etats-Unis et le Canada participent dorénavant à près de 4 études sur 5 impliquant la France.

Ce décrochage compétitif concerne l’Europe dans son ensemble à l’exception notable de l’Allemagne. « Si la France veut demeurer, ainsi que le souhaite son Premier ministre Jean-Marc Ayrault, « une force d’entrainement et une référence en matière de recherche médicale dans le monde  », elle doit améliorer la productivité de sa recherche clinique, capitaliser sur son expertise et l’étendre à d’autres champs thérapeutiques », estime le Leem.

C’est pourquoi les Entreprises du Médicament appellent à une mobilisation de tous les acteurs de la recherche clinique : autorités françaises et européennes, hôpitaux, investigateurs, patients… et à l’organisation d’un forum les réunissant, afin de définir un plan d’action concret pour promouvoir la compétitivité de la recherche clinique en France.

L’enquête 2012 « Place de la France dans la recherche clinique internationale » sur le site du Leem

Source : Leem








MyPharma Editions

Ipsen : Santé Canada approuve Sohonos™ qui devient le premier traitement approuvé contre la fibrodysplasie ossifiante progressive

Publié le 25 janvier 2022
Ipsen : Santé Canada approuve Sohonos™ qui devient le premier traitement approuvé contre la fibrodysplasie ossifiante progressive

Ipsen vient d’annoncer l’approbation par Santé Canada de Sohonos (capsules de palovarotène), un agoniste sélectif du récepteur gamma de l’acide rétinoïque (RARγ) administré par voie orale, indiqué pour diminuer la formation d’ossification hétérotopique (OH ; formation d’os) chez l’adulte et l’enfant (filles de 8 ans et plus, garçons de 10 ans et plus) atteints de fibrodysplasie ossifiante progressive (FOP).1 Sohonos a été approuvé comme traitement de fond et des poussées chez les patients atteints de FOP.

Angelini Pharma : Rafal Kaminski nommé Directeur scientifique et R&D

Publié le 25 janvier 2022
Angelini Pharma : Rafal Kaminski nommé Directeur scientifique et R&D

Rafal Kaminski vient d’être nommé Directeur scientifique et R&D d’Angelini Pharma, société pharmaceutique internationale appartenant au groupe privé italien Angelini Industries. Fort d’une solide expérience à l’international en matière d’innovation et de R&D, Rafal Kaminski prendra ses fonctions en janvier 2022.

Erytech : présentation des résultats de deux études cliniques évaluant eryaspase dans le cancer du pancréas lors du symposium ASCO-GI

Publié le 25 janvier 2022
Erytech : présentation des résultats de deux études cliniques évaluant eryaspase dans le cancer du pancréas lors du symposium ASCO-GI

Erytech Pharma, société biopharmaceutique de stade clinique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges (GR), a annoncé la présentation des résultats de deux études évaluant eryaspase dans le traitement du cancer du pancréas avancé au Symposium sur les cancers Gastro-Intestinaux de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO GI), le 21 janvier 2022.

Ipsen : Karen Witts nomme nommée membre indépendant du Conseil d’administration

Publié le 21 janvier 2022
Ipsen : Karen Witts nomme nommée membre indépendant du Conseil d’administration

Le groupe Ipsen vient d’annoncer la nomination de Karen Witts en tant que membre indépendant du Conseil d’administration.

Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d’euros pour soutenir la production et la recherche en France

Publié le 20 janvier 2022
Pfizer prévoit d’investir plus de 520 millions d'euros pour soutenir la production et la recherche en France

Pfizer vient d’annoncer son intention d’investir plus de 520 millions d’euros dans le cadre d’un plan d’investissement sur cinq ans en France dans le secteur de la science et de la santé, en renforçant notamment les capacités de production sur le territoire et en stimulant la recherche et l’innovation dans plusieurs aires thérapeutiques.

Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Publié le 20 janvier 2022
Valneva : son candidat vaccin inactivé montre une neutralisation du variant Omicron

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a annoncé les résultats d’une étude préliminaire menée en laboratoire qui démontre que les anticorps provenant du sérum de personnes vaccinées avec trois doses du candidat vaccin inactivé de Valneva contre la COVID-19, VLA2001, neutralisaient le variant Omicron.

AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

Publié le 20 janvier 2022
AB Science : autorisation de l’ANSM pour une étude de Phase II chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère

AB Science a annoncé avoir reçu l’autorisation de l’ANSM pour initier une étude de phase II (AB20006) chez les patients atteints du syndrome d’activation des mastocytes sévère.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents