Edition du 21-02-2018

Accueil » Cancer » Recherche

Recherche translationnelle : l’INCa et la DGOS ont financé 20 nouveaux projets en 2013

Publié le vendredi 6 décembre 2013

L’INCa et la DGOS ont poursuivi en 2013 leur soutien à la recherche translationnelle en finançant 20 nouveaux projets. L’appel à projets « Recherche translationnelle en cancérologie » vise à soutenir et promouvoir les études permettant d’accélérer le transfert des découvertes de la recherche fondamentale vers la recherche clinique afin de progresser dans la compréhension entre autre des mécanismes physiopathologies et épidémiologiques, en favorisant le partage d’expertise entre chercheurs fondamentalistes et cliniciens.

En 2013, 162 lettres d’intention ont été déposées et 20 projets sélectionnés pour un cofinancement Institut national du cancer (INCa) – Direction générale de l’offre de soins (DGOS) sur 3 ans de 8,8 M€ (4,5M€ INCa et 4,3M€ DGOS sous condition de suivi). La typologie générale des projets sélectionnés en 2013 est en accord avec les objectifs de la recherche translationnelle. Parmi les 20 projets sélectionnés :

– 13 comportent au moins un objectif visant à améliorer le diagnostic, à mieux évaluer le pronostic et la prédiction de la réponse/toxicité aux traitements. Parmi ces projets, une étude vise à déployer l’utilisation de l’imagerie au cours de la chirurgie laparoscopique du cancer de la prostate en améliorant la détection du tissu malin par des biopsies optiques couplant l’auto-fluorescence et une technique de spectro-tomographie. Une autre étude souhaite renforcer la médecine personnalisée dans le cancer colorectal en développant une approche intégrative combinant les critères génétiques et épigénétiques de la tumeur, son microenvironnement immunitaire local et systémique et la situation personnelle du patient (son état nutritionnel et psychologique) afin de suivre de façon dynamique l’évolution clinique du patient.

– 9 projets comportent au moins un objectif visant l’identification de nouvelles cibles thérapeutiques et l’amélioration des traitements. Parmi ceux-ci, deux études étudieront une nouvelle utilisation de molécules à partir de modèles animaux et viseront une preuve de concept clinique : l’une concerne l’utilisation d’un β bloquant (très utilisé dans l’hypertension artérielle) dans les tumeurs des cellules peri-vasculaires et l’autre d’un inhibiteur de la réparation de l’ADN en combinaison avec la radio/chimiothérapie dans les cancers des voies aéro-digestives.

Parmi les projets étudiant la compréhension des mécanismes en cause dans les cancers, trois études portent sur le rôle des micro ARNs dans l’hépatoblastome pédiatrique, sur les mécanismes immunitaires dans le cancer du sein triple négatif et sur le rôle des cellules lymphocytaires T γδ dans l’immunosurveillance anti-cancéreuse. Un projet traite de la recherche de nouvelles causes étiologiques du cancer colorectal en étudiant le microbiote intestinal (bactéries du tube digestif) et les acides biliaires chez des patients présentant une maladie inflammatoire chronique de l’intestin.

Les localisations tumorales étudiées sont le colon, le sein, l’ovaire, la prostate, le pancréas, la vessie, les VADS. L’hématologie est significativement représentée dans un tiers des projets. Il est à noter que deux projets portent sur l’étude des cancers pédiatriques (l’hépatoblastome et les tumeurs peri-vasculaires).

Consulter les résultats de l’appel à projets « Recherche translationnelle en cancérologie » 2013 sur http://www.e-cancer.fr/aap/recherche/transla2013 ou www.sante.gouv.fr/programme-de-recherche-translationnelle-prt.html








MyPharma Editions

France Biotech : Christian Pierret nommé Conseiller Spécial de Maryvonne Hiance

Publié le 21 février 2018
France Biotech : Christian Pierret nommé Conseiller Spécial de Maryvonne Hiance

France Biotech, l’association des entrepreneurs de l’innovation santé, vient d’annoncer la nomination de Christian Pierret, ancien ministre délégué à l’Industrie, en tant que conseiller spécial de Maryvonne Hiance, présidente de France Biotech.

Sophia Genetics dans le top 10 des biotech les plus innovantes en 2018

Publié le 21 février 2018
Sophia Genetics dans le top 10 des biotech les plus innovantes en 2018

Sophia Genetics, la société suisse spécialisée dans la médecine basée sur les données (Data-Driven Medicine) a été classé à la 5ème place de la prestigieuse liste des 10 compagnies les plus innovantes dans l’industrie biotech par le media américain Fast Company.

Ipsen et Arix Bioscience collaborent pour développer et commercialiser des thérapies innovantes

Publié le 21 février 2018
Ipsen et Arix Bioscience collaborent pour développer et commercialiser des thérapies innovantes

Arix Bioscience, une entreprise de santé et des sciences de la vie basée à Londres, et le groupe biopharmaceutique Ipsen ont annoncé aujourd’hui un accord stratégique pour développer et commercialiser des thérapies innovantes. Partager la publication « Ipsen et Arix Bioscience collaborent pour développer et commercialiser des thérapies innovantes » FacebookTwitterGoogle+E-mail

Bone Therapeutics : Jean Stéphenne nommé Président du Conseil d’administration

Publié le 21 février 2018
Bone Therapeutics : Jean Stéphenne nommé Président du Conseil d’administration

Bone Therapeutics, société de thérapie cellulaire osseuse, a annoncé la nomination de Jean Stéphenne en qualité de Président du Conseil d’administration, avec effet immédiat. Il remplace Steve Swinson qui a informé le Conseil d’administration de son intention de quitter ses fonctions.

Takeda accède au groupe des Global Top Employers® pour 2018

Publié le 20 février 2018
Takeda accède au groupe des Global Top Employers® pour 2018

Takeda vient d’annoncer avoir accédé au prestigieux groupe de seulement treize entreprises qui vont recevoir le titre de Global Top Employer® (Meilleurs employeurs internationaux) pour 2018. Créé il y a plus de 25 ans, le prix est remis chaque année par le Top Employers Institute à des entreprises qui proposent à leurs employés des conditions optimales pour le développement professionnel et personnel.

ElsaLys Biotech et l’Institut Curie signent un accord de licence pour développer un anticorps thérapeutique anti-TYRO3

Publié le 20 février 2018
ElsaLys Biotech et l'Institut Curie signent un accord de licence pour développer un anticorps thérapeutique anti-TYRO3

ElsaLys Biotech, la société d’immuno-oncologie française qui développe une nouvelle génération d’anticorps thérapeutiques, poursuit sa collaboration avec l’Institut Curie pour développer un anticorps thérapeutique first-in-class anti-TYRO3 dans différents cancers.

Biosimilaires : résultats positifs pour CT-P13 de Celltrion Healthcare dans la maladie de Crohn

Publié le 20 février 2018
Biosimilaires : résultats positifs pour CT-P13 de Celltrion Healthcare dans la maladie de Crohn

Douze mois de données provenant de l’étude de thérapie anti-TNF personnalisée dans la maladie de Crohn (PANTS) ont été présentées lors du 13e congrès de l’Organisation Européenne de la Maladie de Crohn et de la Colite (ECCO). Les résultats indiquent que l’efficacité clinique, l’innocuité et l’immunogénicité du CT-P13 (infliximab biosimilaire) de Celltrion Healthcare sont similaires à celles d’un traitement avec l’infliximab de référence et l’adalimumab chez les patients atteints de la maladie de Crohn (MC).1

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite





MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions