Edition du 19-09-2020

Accueil » Santé publique

Reproduction et substances chimiques : Roselyne Bachelot et Nathalie Kosciusko-Morizet annoncent des mesures

Publié le mardi 25 novembre 2008

Lors du colloque « Environnement chimique, reproduction et développement de l’enfant », la ministre de la Santé et la secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie ont annoncé aujourd’hui à Paris plusieurs mesures sur les risques liés à l’utilisation de certaines substances chimiques, notamment à destination des femmes enceintes et des jeunes enfants.

 

En effet, dans l’ensemble des pays industrialisés, la fertilité humaine s’altère avec notamment une diminution de la production spermatique de 50% en 50 ans, un doublement de l’incidence du cancer du testicule et de certaines malformations génitales. Les causes sont multiples, mais les produits chimiques semblent porter une responsabilité, notamment celle liées aux perturbateurs endocriniens.


Un logo sur les produits dangereux

Pour sa part, Roselyne Bachelot souhaite la mise en place par l’INPES (Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé) d’une campagne d’information vers le  grand public, les femmes enceintes ou susceptibles de l’être, mais également vers les professionnels de santé, dont les pédiatres, gynéco-obstétriciens et sages-femmes Cette campagne devrait mettre l’accent sur les risques potentiels liés à l’utilisation de certaines substances chimiques.
Par ailleurs,  la ministre de la Santé a indiqué qu’elle allait faire étudier la possibilité d’apposer sur les produits dangereux pour la reproduction un logo indiquant qu’ils « ne sont pas recommandés aux femmes enceintes et aux jeunes enfants ». Autre mesure, l’insertion  dans le carnet de maternité d’une information sur le risque potentiel de l’utilisation de ces produits pendant la grossesse.

 
Une expertise collective de l’Inserm
Concernant le volet scientifique, la ministre a annoncé la poursuite des études, notamment celles financées par le ministère de la Santé depuis 1995. Par ailleurs, elle souhaite que l’l’INSERM (Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale) entreprenne une expertise collective sur la mutagénèse et la reprotoxicité des produits classés CMR 3, dont les effets sont non prouvés chez l’homme ou l’animal mais pour lesquels une suspicion d’effet CMR existe.
De même, l’AFSSAPS (Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé) devrait réévaluer le risque des cosmétiques pendant la grossesse et chez le jeune enfant.

 

Mise en œuvre des réglementations
La secrétaire d’Etat chargée de l’Ecologie, Nathalie Kosciusko-Morizet a réaffirmé l’importance de la lutte contre l’imprégnation chimique de l’environnement, au travers de plusieurs actions dont la poursuite du  Programme National de Recherche sur les Perturbateurs Endocriniens (PNRPE).
La secrétaire d’Etat souhaite mettre en œuvre le règlement REACH, concernant de plus de 30 000 substances chimiques sur 11 ans et appuyer la mise en place du plan ECOPHYTO 2018, conduisant à la réduction de 50 % de l’usage des pesticides, si possible d’ici 10 ans et au retrait de 53 substances actives les plus préoccupantes, dont 30 avant fin de l’année 2008.
Par ailleurs, Nathalie Kosciusko-Morizet envisage la construction d’un pôle national applicatif en écotoxicologie et toxicologie s’appuyant sur un réseau de pôles régionaux, qui conforte les recherches déjà engagées.

 

Pour plus d’informations :

Télécharger le discours de Nathalie Kosciusko-Morizet
Télécharger le discours de Roselyne Bachelot-Narquin








MyPharma Editions

Oncologie : Precision BioSciences et Servier étendent leur collaboration de développement de CAR-T

Publié le 18 septembre 2020
Oncologie : Precision BioSciences et Servier étendent leur collaboration de développement de CAR-T

Servier et Precision BioSciences, une société biotechnologique développant des traitements par correction génique in vivo et à base de cellules CAR T allogéniques avec sa plateforme d’édition de génomes ARCUS®, ont annoncé que les sociétés avaient ajouté deux cibles supplémentaires pour le cancer hématologique au-delà de la protéine CD19 ainsi que deux cibles de tumeurs solides à son accord de développement et de licence commerciale concernant son traitement à base de cellules CAR T.

COVID-19 : Sanofi et GSK vont fournir jusqu’à 300 millions de doses de leur vaccin à l’UE

Publié le 18 septembre 2020
COVID-19 : Sanofi et GSK vont fournir jusqu'à 300 millions de doses de leur vaccin à l'UE

Sanofi et GSK ont signé le 18 septembre 2020 un accord définitif avec la Commission européenne (CE) en vue de la fourniture de jusqu’à 300 millions de doses d’un vaccin contre la COVID-19, dès lors que celui-ci sera approuvé. Le candidat-vaccin repose sur la technologie à base de protéine recombinante que Sanofi a employée pour produire un vaccin contre la grippe et sur l’adjuvant développé par GSK.

COVID-19 : Pfizer et BioNTech vont potentiellement fournir à l’UE 200 millions de doses de leur candidat-vaccin

Publié le 18 septembre 2020
COVID-19 : Pfizer et BioNTech vont potentiellement fournir à l'UE 200 millions de doses de leur candidat-vaccin

Le groupe Pfizer et la société BioNTech ont annoncé qu’ils avaient conclu des discussions exploratoires avec la Commission Européenne concernant une proposition d’approvisionnement de 200 millions de doses de leur candidat-vaccin expérimental à ARNm BNT162 contre le SARS-CoV-2 aux États membres de l’Union européenne (UE), avec une option pour 100 millions de doses supplémentaires. Les livraisons devraient débuter d’ici la fin 2020, sous réserve de succès clinique et d’autorisation réglementaire.

LEO Pharma : nomination d’un nouveau vice-président exécutif chargé des RH et de la communication

Publié le 18 septembre 2020
LEO Pharma : nomination d'un nouveau vice-président exécutif chargé des RH et de la communication

LEO Pharma vient d’annoncer la nomination de Dennis Schmidt Pedersen au sein de l’équipe de direction en tant qu’Executive Vice President Global People & Communications à compter du 1er septembre 2020.

Fondation Sanofi Espoir : le Dr Jean-Christophe Rufin nommé Président

Publié le 18 septembre 2020
Fondation Sanofi Espoir : le Dr Jean-Christophe Rufin nommé Président

Le groupe pharmaceutique Sanofi a annoncé la nomination du Dr Jean-Christophe Rufin à la présidence de la Fondation d’entreprise Sanofi Espoir. Jean-Christophe Rufin succède à Xavier Darcos, qui présidait la Fondation depuis 2015.

Nicox : changement dans l’équipe de direction

Publié le 18 septembre 2020
Nicox : changement dans l’équipe de direction

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé un changement dans son équipe de direction. Le Dr. Tomas Navratil, PhD, Executive Vice President & Head of Research & Development du Groupe Nicox et General Manager de Nicox Ophthalmics, Inc. quittera ses fonctions le 16 octobre 2020 pour poursuivre d’autres opportunités professionnelles.

Le Top 10 des médicaments les plus vendus dans le monde en 2019

Publié le 17 septembre 2020
Le Top 10 des médicaments les plus vendus dans le monde en 2019

Dans son dernier bilan économique des entreprises du médicament, le LEEM propose un panorama du marché pharmaceutique mondial ainsi que le classement des dix produits les plus vendus dans le monde en 2019 et des principales aires thérapeutiques.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents