Edition du 22-09-2018

Accueil » Cancer » Et aussi » Médecine » Recherche

Résultats encourageants pour un protocole d’immunothérapie dans la leucémie lymphoïde chronique avancée

Publié le jeudi 18 août 2011

L’INCa rapporte les travaux d’une équipe américaine de l’Université de Pennsylvanie qui vient de publier dans le New England Journal of Medicine (1) et dans Science Translational Medicine (2) les résultats d’un nouveau protocole d’immunothérapie antitumorale dans la leucémie lymphoïde chronique avancée (LLC).

Dans un premier temps, des lymphocytes T autologues ont été prélevés puis modifiés génétiquement avec un lentivirus pour exprimer une protéine (Récepteur Chimérique à l’Antigène (Chimeric Antigen Receptors (CAR)) conçue pour se lier spécifiquement à une autre protéine appelée CD 19. Lorsqu’ils expriment la protéine CAR, ils s’attaquent spécifiquement aux cellules sur lesquelles la protéine CD19 est présente. Ce sont les cellules tumorales, mais aussi les lymphocytes B (des cellules normales du système immunitaire).

Ces lymphocytes T modifiés ont ensuite été réinjectés aux patients. Deux des trois patients ainsi traités pour une LLC avancée présentent une rémission complète depuis plus de dix mois, le troisième une rémission partielle.

Ces résultats, certes encourageants, montrent l’intérêt de ces lymphocytes T modifiés pour cibler spécifiquement les cellules cancéreuses : chaque CART 19 a détruit en effet plusieurs milliers de ces cellules. Par ailleurs, l’efficacité de la thérapie a été très rapide : les adénopathies n’étaient plus palpables trois semaines après l’introduction des lymphocytes modifiés et à J28, aucun signe de la maladie n’était identifiable dans la moelle osseuse. Ces résultats se maintenaient six mois après le traitement. Aucune toxicité aigüe n’a été observée.

Il faut cependant souligner deux limitations importantes à ces publications :

– Le nombre réduit de patients inclus dans l’étude ;
– On ignore la durée de la déplétion en lymphocytes B chez les patients traités avec ces lymphocytes modifiés. Or, les lymphocytes B sont essentiels à la lutte contre les infections.

Des travaux complémentaires sont donc nécessaires.

Les auteurs de ces travaux envisagent d’appliquer cette thérapie à d’autres affections malignes exprimant CD19, tels le lymphome non-hodgkinien et la leucémie aigue lymphoblastique. Ils envisagent également de l’utiliser dans les leucémies de l’enfant en échec des traitements classiques. Ils ont également élaboré un vecteur CAR qui se lie à la mésothéline, une protéine exprimée à la surface des cellules des mésothéliomes, des cancers de l’ovaire et du pancréas.

(1) David L. Porter, M.D., Bruce L. Levine, Ph.D., Michael Kalos, Ph.D., Adam Bagg, M.D., Carl H. June Chimeric Antigen Receptor–Modified T Cells in Chronic Lymphoid Leukemia. August 10, 2011. DOI: 10.1056/NEJMoa1103849

(2) M. Kalos, B. L. Levine, D. L. Porter, S. Katz, S. A. Grupp, A. Bagg, C. H. June, T Cells with Chimeric Antigen Receptors Have Potent Antitumor Effects and Can Establish Memory in Patients with Advanced Leukemia. Sci. Transl. Med. 3, 95ra73 (2011); DOI: 10.1126/scitranslmed.3002842

Source : INCa








MyPharma Editions

Numab : Ignacio Melero nommé au poste de conseiller scientifique

Publié le 21 septembre 2018
Numab : Ignacio Melero nommé au poste de conseiller scientifique

Numab Therapeutics, une société biopharmaceutique suisse qui développe des immunothérapies multispécifiques de nouvelle génération basées sur des anticorps, pour traiter le cancer, a annoncé avoir nommé le Dr Ignacio Javier Melero Bermejo au poste de conseiller.

Pierre Fabre : feu vert européen pour Braftovi® et Mektovi® dans le mélanome avancé

Publié le 21 septembre 2018
Pierre Fabre : feu vert européen pour Braftovi® et Mektovi® dans le mélanome avancé

Le groupe pharmaceutique Pierre Fabre a annoncé que la Commission européenne (CE) a délivré l’autorisation de mise sur le marché pour l’association de Braftovi® (encorafenib) et Mektovi® (binimetinib) dans le traitement des patients adultes atteints d’un mélanome non résécable ou métastatique porteur d’une mutation BRAFV600 détectée par un test approuvé.

Ipsen : avis positif du CHMP pour Cabometyx® en seconde ligne du carcinome hépatocellulaire (CHC)

Publié le 21 septembre 2018
Ipsen : avis positif du CHMP pour Cabometyx® en seconde ligne du carcinome hépatocellulaire (CHC)

Le groupe Ipsen vient d’annoncer que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP), comité scientifique de l’Agence européenne du médicament (EMA) a émis un avis favorable pour Cabometyx® (cabozantinib) en monothérapie dans le traitement du carcinome hépatocellulaire (CHC) de l’adulte traité antérieurement par sorafénib.

Nanobiotix : des données sur le développement de NBTXR3 présentées à ImmunoRad 2018

Publié le 20 septembre 2018
Nanobiotix : des données sur le développement de NBTXR3 présentées à ImmunoRad 2018

Nanobiotix, société française pionnière en nanomédecine développant de nouvelles approches thérapeutiques pour le traitement du cancer, a annoncé la présentation de données de son programme de développement de NBTXR3 à l’International Conference on Immunotherapy Radiotherapy Combinations qui se tient du 20 au 22 septembre 2018 à Paris, France.

Alliance Healthcare Group France : Corinne Morel, nouvelle Directrice Marketing Digital et Retail

Publié le 20 septembre 2018
Alliance Healthcare Group France : Corinne Morel, nouvelle Directrice Marketing Digital et Retail

Corinne Morel, 50 ans, est nommée Directrice Marketing Digital et Retail Alliance Healthcare Group France, à compter du 3 septembre. Membre de Walgreens Boots Alliance, Alliance Healthcare Group France est un des leaders de la répartition pharmaceutique et de la distribution de produits et services de santé en France.

Servier et Poietis collaborent sur un projet de bio-impression 4D de tissus hépatiques

Publié le 20 septembre 2018
Servier et Poietis collaborent sur un projet de bio-impression 4D de tissus hépatiques

Le laboratoire pharmaceutique Servier et Poietis, une société de biotechnologie française spécialisée dans la production de tissus vivants bio-imprimés, viennent de signer un partenariat scientifique portant sur l’utilisation de la technologie de bio-impression 4D de Poietis pour le développement et la production de tissus hépatiques.

Erytech : recrutement des 1ers patients dans son étude de Phase 3 avec eryaspase en seconde ligne du cancer du pancréas

Publié le 20 septembre 2018
Erytech : recrutement des 1ers patients dans son étude de Phase 3 avec eryaspase en seconde ligne du cancer du pancréas

Erytech Pharma, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes en encapsulant des médicaments dans les globules rouges, a annoncé le recrutement des trois premiers patients pour son étude clinique de Phase 3, nommée TRYbeCA1, évaluant l’efficacité d’eryaspase, son produit candidat phare, dans le traitement en seconde ligne du cancer métastatique du pancréas.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions