Edition du 19-09-2018

Accueil » Hôpital » Médecine

Premières naissances en France après vitrification embryonnaire

Publié le jeudi 18 août 2011

Deux nouveau-nés, en bonne santé, ont vu le jour le 8 août dernier après procédé de vitrification embryonnaire, une technique de congélation ultra-rapide des embryons obtenus après fécondation in vitro (FIV). Il s’agit de la première naissance permise par cette technique en France.
La vitrification des embryons a été réalisée dans le centre d’assistance médicale à la procréation (AMP) de l’hôpital Jean Verdier (AP-HP), seul centre public autorisé dans le département de Seine-Saint-Denis pour la prise en charge en AMP de l’infertilité des couples. Elle a impliqué les équipes des services de médecine de la reproduction, d’histologie – embryologie – cytogénétique – biologie de la reproduction – CECOS et de gynécologie-obstétrique. Cette naissance gémellaire est intervenue à la maternité du GHI Le Raincy-Montfermeil.

Possible en France depuis la fin de l’année 2010, la vitrification embryonnaire est une technique de congélation ultra-rapide des embryons obtenus après fécondation in vitro (FIV). Elle permet une amélioration des résultats par rapport à la congélation lente, seule disponible en France jusqu’alors. « Cette amélioration technique est notamment associée, dans le centre d’AMP de Jean Verdier, à une augmentation considérable des taux de survie des embryons après processus de congélation-décongélation » précise le Docteur SIFER, responsable de l’Unité de biologie de la reproduction de l’hôpital Jean Verdier (AP-HP), qui fait état de 28 grossesses en cours grâce à cette méthode. Compte-tenu d’une survie embryonnaire proche de 100%, les couples du centre d’AMP de Jean Verdier bénéficient ainsi d’une augmentation de chance de transfert intra utérin après décongélation. A titre de comparaison, en congélation lente, un embryon n’a qu’un peu plus de 50% de chances de rester intact après décongélation.

Ce processus de vitrification embryonnaire optimise ainsi l’ensemble de la prise en charge des patients en AMP. D’une part, il augmente les chances de grossesses cumulées, sans recours à une nouvelle ponction ovocytaire, puisque tous les embryons obtenus deviennent disponibles pour être transférés. Il permet également de réduire considérablement le risque de grossesses multiples, majeur en AMP, en diminuant le nombre d’embryons transférés d’emblée suite à la ponction ovarienne, sans craindre la lyse des embryons surnuméraires lors de la décongélation.

La vitrification embryonnaire, gérée conjointement par l’unité de biologie de la reproduction et par le Centre d’Etude et de Conservation des œufs et du Sperme humains (CECOS), vient élargir l’offre de soins de l’hôpital Jean-Verdier (AP-HP) dans le domaine de l’AMP. Cette technique représente une vraie révolution dans le cadre de la prise en charge en AMP des couples infertiles.

Source : AP-HP








MyPharma Editions

Biogen France emménage à La Défense

Publié le 18 septembre 2018
Biogen France emménage à La Défense

Biogen, entreprise pionnière dans le domaine des neurosciences, installe ses équipes dans la Tour CBX du quartier d’affaires de La Défense. L’entreprise spécialisée dans la lutte contre les maladies neurologiques graves réaffirme ainsi son engagement à long terme en France et son souhait d’offrir un environnement de travail optimal à ses collaborateurs.

Répartition pharmaceutique : une opération d’envergure pour alerter le grand public

Publié le 18 septembre 2018
Répartition pharmaceutique : une opération d'envergure pour alerter le grand public

Depuis le 1er septembre, toutes les camionnettes de livraison des entreprises de répartition ont revêtu un habillage spécial. Menacés par une crise économique sans précédent, les répartiteurs pharmaceutiques* se mobilisent pour sensibiliser le grand public et les décideurs à l’importance de leurs missions et les alerter sur les risques qui pèsent sur l’égalité d’accès aux médicaments.

Actelion : résultats positifs pour OPSUMIT® dans l’hypertension porto-pulmonaire

Publié le 18 septembre 2018
Actelion : résultats positifs pour OPSUMIT® dans l’hypertension porto-pulmonaire

Actelion, l’une des sociétés pharmaceutiques Janssen du groupe Johnson & Johnson, a annoncé les résultats du premier essai contrôlé randomisé pour l’hypertension porto-pulmonaire (HPP), qui ont montré qu’OPSUMIT® (macitentan) avait permis d’améliorer considérablement la résistance vasculaire pulmonaire (RVP) par rapport au placebo, satisfaisant ainsi le critère d’évaluation principal de l’étude.

GeNeuro reprend de Servier les droits mondiaux ex-US et Japon du GNbAC1 dans la SEP

Publié le 18 septembre 2018
GeNeuro reprend de Servier les droits mondiaux ex-US et Japon du GNbAC1 dans la SEP

Servier et GeNeuro ont annoncé mardi que GeNeuro reprend de Servier les droits mondiaux ex US et Japon sur son produit dans la sclérose en plaques (SEP), GNbAC1. En 2014, Servier avait acquis une option de licence pour le développement et la commercialisation du GNbAC1 dans la SEP sur tous les territoires, à l’exception des États-Unis et du Japon, pour 37,5 millions d’euros.

Carenity : Lise Radoszycki nommée au poste de Directrice Associée

Publié le 17 septembre 2018
Carenity : Lise Radoszycki nommée au poste de Directrice Associée

Carenity, la première communauté de patients en ligne en Europe, vient d’annoncer la nomination de Lise Radoszycki au poste de Directrice Associée.

GamaMabs Pharma lance une étude de phase II de l’anticorps monoclonal GM102 dans le cancer colorectal avancé ou métastatique

Publié le 17 septembre 2018
GamaMabs Pharma lance une étude de phase II de l'anticorps monoclonal GM102 dans le cancer colorectal avancé ou métastatique

GamaMabs Pharma, société de biotechnologie spécialisée dans le développement d’anticorps thérapeutiques optimisés ciblant le récepteur II de l’hormone anti-müllerienne (AMHR2) pour le traitement du cancer, a annoncé avoir inclus le premier patient dans l’étude C201 de phase II. Cet essai clinique du GM102 en monothérapie et en association avec Lonsurf (trifluridine/tipiracil) porte sur des patients atteints de cancer colorectal de stade avancé ou métastatique.

L’Institut Curie annonce la création d’Honing Biosciences

Publié le 17 septembre 2018
L’Institut Curie annonce la création d’Honing Biosciences

L’Institut Curie, acteur de référence dans la lutte contre le cancer, a annoncé le lancement de la société de biotechnologies Honing Biosciences. Il s’agit d’une plateforme technologique exclusive qui développe des solutions pour optimiser l’efficacité et la sécurité des thérapies cellulaires dans les cancers et les maladies chroniques.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions