Edition du 20-05-2022

Ribonexus obtient 2 millions d’euros d’aides de Bpifrance dans le cadre du Plan Deeptech

Publié le mardi 12 avril 2022

Ribonexus obtient 2 millions d’euros d’aides de Bpifrance dans le cadre du Plan Deeptech Ribonexus, une entreprise de biotechnologie développant de nouveaux traitements capables de contrer la résistance aux thérapies ciblées chez les patients atteints de cancer, a annoncé aujourd’hui avoir obtenu 2 millions d’euros d’aides de la part de Bpifrance.

Octroyé dans le cadre du Plan Deeptech de Bpifrance, ce financement permettra à Ribonexus de sélectionner le meilleur candidat-médicament qui entrera en développement préclinique. La société s’appuie pour cela sur sa plateforme propriétaire basée sur un système de sélection spécifique.

L’aide obtenue se décompose en deux versements via le Programme d’Investissements d’Avenir lancé par l’État : 1,4 million d’euros sous forme d’avance récupérable, et 600 000 euros sous forme de subventions.

Ribonexus concentre actuellement ses recherches sur le traitement du mélanome avec le développement d’un pipeline de molécules ciblant la protéine eIF4A (eukaryotic translation Initiation Factor-4A). Fortement exprimée dans plusieurs cancers solides et hématologiques, ainsi que dans le mélanome, cette cible est associée à une résistance à de nombreuses thérapies actuelles. C’est pourquoi l’inhibition du complexe eIF4A semble être une approche thérapeutique prometteuse.

« Ce financement, qui fait suite à notre récent accord de licence avec Pierre Fabre, est la reconnaissance claire du fort potentiel de notre pipeline. Notre objectif est de rétablir la sensibilité tout en évitant la résistance aux thérapies ciblées actuelles afin d’améliorer considérablement la prise en charge des patients atteints de cancer », déclare Alejo Chorny, directeur des opérations chez Ribonexus. « Ce financement, couplé à notre pipeline solide et à notre équipe chevronnée de scientifiques et d’investisseurs, nous permet d’être parfaitement positionnés pour notre prochain tour de table de Série A et pour lancer les études précliniques réglementaires IND. »

A plus long terme, Ribonexus prévoit de renforcer son expertise et son pipeline early-stage en oncologie pour évaluer et élargir son programme au-delà du mélanome, afin de traiter d’autres types de cancer. L’entreprise est aussi ouverte à des accords de licence avec des sociétés pharmaceutiques ou biopharmaceutiques en fonction des résultats cliniques obtenus dans le cadre de ses recherches sur l’inhibition de la protéine eIF4A.

L’aide au développement Deeptech de Bpifrance finance les dépenses liées aux phases de recherche et développement d’un projet d’innovation de rupture avant son lancement industriel et commercial. Lancé en 2019, le plan Deeptech est doté de 2,5 milliards d’euros sur cinq ans et vise la création de 500 start-ups chaque année.

Cibler la protéine eIF4A pour contrer la résistance aux thérapies ciblées en oncologie

Bien que les thérapies ciblées aient beaucoup amélioré les perspectives des patients atteints du cancer, l’efficacité globale de ces traitements diminue avec le temps, les patients développant rapidement des résistances. De plus, même dans le cas des thérapies qui engendrent une réponse complète, de petites populations de cellules cancéreuses survivent souvent au traitement, ce qui mène à des rechutes. Il s’agit là d’un des obstacles les plus difficiles à surmonter pour aboutir à un traitement efficace.

EIF4A, une hélicase à ARN, est l’une des trois protéines constituant le complexe eIF4F. Ce dernier est essentiel dans l’initiation de la traduction CAP-dépendante de nombreuses protéines oncogéniques.

L’activité anormale de ce complexe, observée dans de nombreux cancers, entraîne la synthèse de protéines impliquées dans la croissance de tumeurs et les métastases. En outre, la traduction sélective des ARNm cellulaires, qui est contrôlée par ce complexe eIF4F, joue également un rôle dans la résistance aux traitements contre le cancer, tels que les thérapies ciblées et les inhibiteurs de points de contrôle.

Ribonexus a pour ambition d’éviter la résistance aux inhibiteurs BRAF et MEK, tout en rétablissant la sensibilité à ces inhibiteurs chez les patients ayant développé des résistances aux traitements.

Source et visuel : Ribonexus








MyPharma Editions

OSE Immunotherapeutics : inclusion du 1er participant dans une étude de Phase 1 de VEL-101/FR104 évalué dans l’immunosuppression en transplantation rénale

Publié le 19 mai 2022
OSE Immunotherapeutics : inclusion du 1er participant dans une étude de Phase 1 de VEL-101/FR104 évalué dans l’immunosuppression en transplantation rénale

OSE Immunotherapeutics a annoncé qu’un premier participant a reçu sa première dose du produit dans une étude de Phase 1 de VEL-101/FR104 [NCT05238493], un essai promu et mené par son partenaire dans la transplantation, Veloxis Pharmaceuticals, Inc., une société de Asahi Kasei. VEL-101/FR104 est un immunosuppresseur de maintenance innovant développé dans la prévention du rejet aigu chez les patients transplantés rénaux.

Valneva : l’EMA accepte la soumission du dossier d’AMM de son candidat vaccin inactivé contre la COVID-19

Publié le 19 mai 2022
Valneva : l'EMA accepte la soumission du dossier d’AMM de son candidat vaccin inactivé contre la COVID-19

Valneva, société spécialisée dans les vaccins, a confirmé que l’Agence Européenne du Médicament (EMA) a accepté la soumission du dossier d’autorisation de mise sur le marché de son candidat vaccin inactivé à virus entier contre la COVID-19, VLA2001. L’acceptation du dossier signifie que VLA2001 sort du processus de revue progressive des données pour rentrer dans le processus formel d’évaluation par le comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’EMA.

Vitiligo : Almirall et Inserm Transfert signent un partenariat de recherche et de licence pour développer des traitements innovants

Publié le 18 mai 2022
Vitiligo : Almirall et Inserm Transfert signent un partenariat de recherche et de licence pour développer des traitements innovants

Almirall, laboratoire biopharmaceutique international spécialisé en dermatologie médicale, et Inserm Transfert, filiale privée de l’Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), ont annoncé la signature d’un accord de licence et un partenariat de recherche pour faire progresser les solutions thérapeutiques dans le traitement du vitiligo.

Adocia : premier sujet traité dans les essais cliniques BioChaperone® Combo avec le partenaire Tonghua Dongbao

Publié le 18 mai 2022
Adocia : premier sujet traité dans les essais cliniques BioChaperone® Combo avec le partenaire Tonghua Dongbao

Adocia, société biopharmaceutique au stade clinique spécialisée dans la recherche et le développement de solutions thérapeutiques innovantes pour le traitement du diabète et d’autres maladies métaboliques, a annoncé un premier sujet traité avec BioChaperone® Combo (« BC Combo ») dans l’essai clinique CT046.

Lysogene fait un point d’étape sur l’étude de phase 2/3 avec la thérapie génique LYS-SAF302 pour le traitement de la MPS IIIA

Publié le 18 mai 2022
Lysogene fait un point d’étape sur l’étude de phase 2/3 avec la thérapie génique LYS-SAF302 pour le traitement de la MPS IIIA

Lysogene, société biopharmaceutique de phase 3 s’appuyant sur une plateforme technologique de thérapie génique ciblant les maladies du système nerveux central (SNC), a présenté des données cliniques actualisées de l’essai clinique de phase 2/3 AAVance en cours avec la thérapie génique expérimentale LYS-SAF302 pour le traitement de la MPS IIIA (NCT03612869) lors de la 25e réunion annuelle de l’ASGCT (American Society for Gene & Cell Therapy) à Washington, DC.

Biotechs : Gene.iO accélère la première levée de fonds

Publié le 18 mai 2022
Biotechs : Gene.iO accélère la première levée de fonds

Genopole lance la 2e édition de Gene.iO, programme qui forme pendant un an les jeunes biotechs à la réussite d’une première levée de fonds ou accord commercial. Cet accompagnement Business, assuré par Genopole et des consultants experts de la bio-innovation, donne les armes stratégiques pour approcher et convaincre les investisseurs et les industriels.

Poxel : désignation de médicament orphelin de la FDA pour le PXL065 et le PXL770 dans l’adrénoleucodystrophie liée au chromosome X

Publié le 18 mai 2022
Poxel : désignation de médicament orphelin de la FDA pour le PXL065 et le PXL770 dans l'adrénoleucodystrophie liée au chromosome X

Poxel, société biopharmaceutique qui développe des traitements innovants pour les maladies chroniques graves à physiopathologie métabolique, dont la stéatohépatite non alcoolique (NASH) et les maladies métaboliques rares, a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) au PXL065 et au PXL770 pour le traitement des patients atteints d’adrénomyéloneuropathie (AMN), la forme la plus courante d’adrénoleucodystrophie liée au chromosome X (ALD).

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents