Edition du 24-10-2020

Roche affiche un solide premier semestre 2013

Publié le dimanche 4 août 2013

Le groupe pharmaceutique suisse a présenté ses résultats sur le premier semestre 2013. Le chiffre d’affaires consolidé augmente de 5%, à 23,3 milliards de francs. Les ventes de la division Pharma progressent de 6%, grâce aux anticancéreux et à Actemra. Roche confirme ses prévisions pour l’ensemble de l’année.

Au premier semestre 2013, les ventes du groupe Roche ont augmenté de 5%, à 23,3 milliards de francs, grâce à la demande soutenue des principaux anticancéreux du groupe ainsi que des produits diagnostiques pour laboratoires cliniques. Cette solide performance a contribué à la croissance à deux chiffres du bénéfice d’exploitation rapporté aux activités de base et du BPT core (bénéfice par titre rapporté aux activités de base), ainsi qu’à l’amélioration de la rentabilité.

La division Pharma affiche une augmentation de ses ventes de 6%, à 18,2 milliards de francs, celles de la division Diagnostics enregistrant quant à elles une hausse de 3%, à 5,1 milliards de francs. La demande des trois principaux anticancéreux de Roche, à savoir MabThera/Rituxan, Avastin et Herceptin, est restée forte au premier semestre 2013. Les ventes d’Avastin ont été particulièrement bonnes, avec une augmentation de 12% due à l’utilisation accrue du médicament dans le traitement du cancer de l’ovaire en Europe ainsi que du cancer colorectal en Europe et aux Etats-Unis. Le portefeuille de produits contre le cancer du sein HER2 (+11%) affiche une belle croissance après les lancements récents de Perjeta et Kadcyla.

L’unité d’affaires Professional Diagnostics a vu ses ventes augmenter de 6% grâce à sa large gamme de tests, logiciels et services. Cette progression a été en partie occultée par le repli de Diabetes Care, de 5%, qui reflète un environnement de marché difficile et une pression constante sur les prix.

Le bénéfice d’exploitation du groupe, rapporté aux activités de base, a progressé de 10%, à 9,5 milliards de francs, au cours du premier semestre 2013, grâce à une forte augmentation des ventes.

Pipeline R&D
Les perspectives de Roche dans le domaine hématologique ont été une nouvelle fois confortées par les résultats encourageants obtenus avec l’obinutuzumab (GA101) et le RG7601, inhibiteur de la protéine Bcl-23 que Roche développe avec AbbVie. Les résultats de l’étude ont été présentés en juin au 49e congrès annuel de l’American Society of Clinical Oncology (ASCO) ainsi qu’au 18e congrès annuel de l’European Hematology Association (EHA).

Le GA101 et le RG7601 font partie de la prochaine génération de médicaments ciblés de Roche contre les hémopathies malignes telles que le lymphome non hodgkinien (LNH) et la leucémie lymphoïde chronique (LLC). La U.S. Food and Drug Administration (FDA) a accordé au GA101 le statut de traitement novateur (Breakthrough Therapy Designation) de la LLC et le fait bénéficier dans ce domaine d’une procédure d’examen prioritaire, sur la base des résultats positifs de phase III. La décision de la FDA est attendue vers la fin décembre. Une demande d’homologation du GA101 a également été déposée en Europe. Roche prévoit par ailleurs de faire passer le RG7601 en phase de développement avancé après que les données de phase I ont montré un taux de réponse global de 84% chez des patients présentant une LLC récidivante ou réfractaire, et un taux de réponse global de 53% chez des patients avec LNH récidivant ou réfractaire. Le RG7601 est conçu pour favoriser un processus de mort cellulaire naturelle appelé apoptose.

Le RG7446 de Roche, anticorps anti-PDL14, est maintenant en phase intermédiaire de développement contre le cancer du poumon non à petites cellules, après la présentation au congrès ASCO des résultats prometteurs de phase I. Le programme de développement clinique va intégrer un diagnostic compagnon expérimental. Roche étudie également le RG7446 dans d’autres types de cancer, à la fois en monothérapie et en traitement combiné avec d’autres médicaments tels qu’Avastin et Zelboraf. Le RG7446 est un nouveau type de traitement anticancéreux conçu pour rendre les cellules cancéreuses plus vulnérables au système immunitaire de l’organisme humain. Il agit en interférant avec une protéine appelée PD-L1.

L’étude TH3RESA, comparant Kadcyla à un traitement laissé à l’appréciation du médecin chez des femmes avec cancer du sein HER2-positif ayant déjà bénéficié d’un traitement ciblé anti-HER2, a également satisfait récemment à l’un de ses deux critères d’évaluation primaire, à savoir la survie sans progression. Les résultats détaillés seront présentés lors d’un prochain congrès médical. L’autre critère d’évaluation primaire est la survie globale, mais ces données ne sont pas encore parvenues à maturité.

Comme annoncé précédemment, Roche a décidé de mettre fin à tous les essais portant sur l’aleglitazar après qu’un examen de la sécurité d’emploi lors de diabète de type II, programmé dans le cadre de l’étude de phase III AleCardio, a mis au jour des problèmes d’innocuité et un manque d’efficacité.

Prévisions confirmées pour l’ensemble de l’année

Sur la base de son solide bilan d’exploitation au premier semestre 2013, Roche confirme ses prévisions pour l’ensemble de l’année. Les ventes du groupe en 2013 devraient augmenter au même rythme que celles de 2012, à taux de change constants. Le BPT core devrait progresser plus rapidement que les ventes. Roche table également sur une augmentation de son dividende en 2013.

“Roche affiche un solide résultat opérationnel au premier semestre 2013, impulsé par notre portefeuille de produits, par Perjeta et Kadcyla, deux anticancéreux lancés récemment, ainsi que par la croissance soutenue enregistrée dans le secteur des laboratoires cliniques.” Et Severin Schwan d’ajouter: “Nous continuerons de mettre l’accent sur l’innovation avec les 68 nouvelles entités moléculaires de notre pipeline pharmaceutique ainsi que les 55 plateformes et tests diagnostiques clés en développement.”, a commenté Severin Schwan, CEO du groupe Roche.

Source: Roche








MyPharma Editions

Nicox : sélection d’un candidat au développement dans une nouvelle classe de composés modulés par le NO réduisant la pression intraoculaire

Publié le 23 octobre 2020
Nicox : sélection d’un candidat au développement dans une nouvelle classe de composés modulés par le NO réduisant la pression intraoculaire

Nicox, société internationale spécialisée en ophtalmologie, a annoncé avoir sélectionné un nouveau candidat au développement, le NCX 1728, issu de son programme de recherche de composés brevetés axé sur des composés modulés par l’oxyde nitrique (NO) réduisant la pression intraoculaire (PIO). Un analogue de cette molécule a démontré1 des résultats positifs chez des primates non humains présentant une hypertension oculaire en comparaison avec le travoprost 0,1%, un analogue de prostaglandine.

Innate Pharma : l’inclusion du 1er patient dans l’essai de Phase 3 avec monalizumab déclenche un paiement de 50M$ d’AstraZeneca

Publié le 23 octobre 2020
Innate Pharma : l'inclusion du 1er patient dans l'essai de Phase 3 avec monalizumab déclenche un paiement de 50M$ d'AstraZeneca

Innate Pharma a annoncé qu’AstraZeneca a traité le premier patient dans son essai clinique de Phase 3, INTERLINK-1, évaluant monalizumab en combinaison avec cetuximab chez des patients présentant un carcinome épidermoïde de la tête et du cou en rechute ou métastatique et préalablement traités par une chimiothérapie à base de sels de platine ainsi qu’une immunothérapie anti-PD-(L)1 (« CETC r/m prétraités à l’IO »).

Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Publié le 22 octobre 2020
Alnylam : avis positif du CHMP pour OXLUMO™ afin de traiter l’hyperoxalurie primitive de type 1

Alnylam Pharmaceuticals, le chef de file des ARNi thérapeutiques, a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a émis un avis positif vis-à-vis de l’approbation du lumasiran, un ARNi thérapeutique expérimental qui cible l’ARNm de l’hydroxyacide-oxydase 1 (HAO1), codant la glycolate oxydase (GO), en cours de développement pour le traitement de l’hyperoxalurie primitive de type 1 (HP1). S’il est approuvé par la Commission européenne (CE), le lumasiran sera commercialisé en Europe sous la marque OXLUMO™.

Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Publié le 22 octobre 2020
Onxeo : recrutement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan

Onxeo a annoncé une nouvelle étape dans le développement clinique d’AsiDNA™ avec le traitement de la première patiente de l’étude de phase 1b/2 Revocan1 destinée à évaluer l’effet d’AsiDNA™, son inhibiteur « first-in-class » de la réponse aux dommages de l’ADN (DDR), sur la résistance acquise à l’inhibiteur de PARP (PARPi) niraparib dans le traitement d’entretien en deuxième ligne du cancer de l’ovaire en rechute. De premiers résultats de cette étude sont attendus début 2021.

Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Publié le 21 octobre 2020
Genkyotex : le setanaxib obtient la désignation de médicament orphelin de la FDA pour le traitement de la CBP

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, annonce aujourd’hui que son principal candidat médicament, le setanaxib, a obtenu la désignation de médicament orphelin (Orphan Drug Designation – ODD) de la Food and Drug Administration (FDA) américaine pour le traitement de la cholangite biliaire primitive (CBP).

Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Publié le 21 octobre 2020
Valneva : résultats initiaux positifs pour la seconde Phase 2 du candidat vaccin contre la maladie de Lyme

Valneva, société spécialisée dans les vaccins contre des maladies générant d’importants besoins médicaux, a annoncé des résultats initiaux positifs pour la deuxième étude de Phase 2 (VLA15-202) de son candidat vaccin VLA 15 contre la maladie de Lyme.

Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Publié le 21 octobre 2020
Inventiva : statut « Fast Track » de la FDA pour son candidat médicament au stade clinique odiparcil dans la MPS

Inventiva vient d’annoncer que la Food and Drug Administration (FDA) américaine a accordé le statut « Fast Track » à odiparcil, son candidat médicament au stade clinique, pour le traitement de la MPS de type VI (MPS VI), une maladie génétique rare et progressive.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents