Edition du 23-10-2018

Samsung Bioepis et Takeda vont co-développer de nouvelles thérapies biologiques

Publié le mardi 22 août 2017

Samsung Bioepis et Takeda vont co-développer de nouvelles thérapies biologiquesSamsung Bioepis et Takeda ont annoncé la signature d’un accord de collaboration dans le but de financer et développer conjointement de multiples nouvelles thérapies biologiques dans des domaines thérapeutiques non satisfaits. Les deux sociétés commenceront immédiatement à travailler sur le premier candidat thérapeutique du programme, TAK-671, dans le but de traiter la pancréatite aiguë sévère.

« Les connaissances et le savoir-faire extensifs de Takeda en matière de développement de spécialités pharmaceutiques fait de la société un partenaire idéal pour nous, à l’heure où Samsung Bioepis ouvre un nouveau chapitre », a déclaré Christopher Hansung Ko, président-directeur général de Samsung Bioepis. « Il y a cinq ans, nous avons intégré l’industrie biopharmaceutique extrêmement déterminés à transformer la façon dont les thérapies sont offertes aux patients en remplaçant les processus existants par de nouveaux processus innovants. Aux côtés de Takeda, nous sommes impatients de concrétiser cette vision en accélérant le développement de thérapies efficaces destinées aux patients pour lesquels il n’existe actuellement aucune option thérapeutique viable ».

Ce partenariat de partage des risques réunit la plateforme de développement de médicaments biologiques agile de Samsung Bioepis et les experts en développement de spécialités pharmaceutiques de premier plan de Takeda dans le but de co-financer et de développer collaborativement des thérapies innovantes représentant une valeur significative pour les patients qui en ont besoin. Les autres modalités de la collaboration n’ont pas été divulguées.

« Chez Takeda, nous pensons différemment – et créativement – à ce qui rend un partenariat fructueux et nous allons renforcer nos compétences en collaborant avec des partenaires dont l’expertise complète la nôtre », a ajouté Daniel Curran, M.D., directeur du Centre d’innovation externe de Takeda. « C’est ce que fait cette collaboration avec Samsung Bioepis ; en combinant nos capacités uniques en développement et en fabrication avec des approches cliniques fraîches et novatrices, nous allons maximiser le potentiel d’introduction réussie de médicaments importants aux patients ».

Source et visuel : Samsung Bioepis








MyPharma Editions

Servier / Taiho Oncology : données positives pour l’étude de phase III LONSURF®

Publié le 22 octobre 2018
Servier / Taiho Oncology : données positives pour l’étude de phase III LONSURF®

Servier et Taiho Oncology ont conjointement annoncé la publication des données cliniques de l’étude pivot de phase III TAS-102 Gastric Study (TAGS) visant à évaluer LONSURF® (trifluridine/tipiracil, TAS-102) contre placebo et les meilleurs soins de soutien chez des patients atteints d’un cancer gastro-intestinal métastatique, lourdement pré-traités, ayant progressé ou présentant une intolérance aux précédents traitements.

Sanofi : feu vert de la FDA pour Dupixent® dans l’asthme

Publié le 22 octobre 2018
Sanofi : feu vert de la FDA pour Dupixent® dans l'asthme

Le groupe pharmaceutique Sanofi a annoncé que la Food and Drug Administration des États-Unis a approuvé Dupixent® (dupilumab) comme traitement d’entretien d’appoint de l’asthme modéré à sévère à phénotype éosinophilique ou dépendant des corticoïdes par voie orale, chez les patients âgés de 12 ans et plus.

Innate Pharma : résultats de phase II de monalizumab avec cetuximab dans les cancers de la tête et du cou

Publié le 22 octobre 2018
Innate Pharma : résultats de phase II de monalizumab avec cetuximab dans les cancers de la tête et du cou

Innate Pharma a présenté au congrès de l’ESMO 2018 des données mises à jour de l’essai de Phase II évaluant la tolérance et l’efficacité de la combinaison de monalizumab avec cetuximab (anti-EGFR) chez des patients prétraités présentant un carcinome épidermoïde de la tête et du cou en rechute et/ou métastatique.

DBV Technologies : dépôt de sa demande d’AMM de produit biologique pour Viaskin Peanut auprès de la FDA

Publié le 22 octobre 2018
DBV Technologies : dépôt de sa demande d'AMM de produit biologique pour Viaskin Peanut auprès de la FDA

DBV Technologies a annoncé le dépôt d’une demande d’autorisation de mise sur le marché de produit biologique (BLA) auprès de la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis pour Viaskin Peanut, un produit destiné au traitement de l’allergie à l’arachide chez les enfants âgés de 4 à 11 ans.

Onxeo présentera AsiDNA™ au DNA Damage Response Therapeutics Summit 2019

Publié le 22 octobre 2018
Onxeo présentera AsiDNA™ au DNA Damage Response Therapeutics Summit 2019

Onxeo, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de médicaments innovants en oncologie, ciblant la réponse aux dommages de l’ADN tumoral (DDR) pour lutter contre les cancers résistants, a annoncé avoir été invitée à présenter AsiDNA™, son candidat médicament pour le traitement des tumeurs solides, à l’occasion du 2ème DNA Damage Response Therapeutics Summit 2019 (DDRTS) qui se tiendra du 29 au 31 janvier 2019 à Boston, MA (Etats-Unis).

Sanofi : avis positif du CHMP pour son vaccin contre la dengue

Publié le 19 octobre 2018
Sanofi : avis positif du CHMP pour son vaccin contre la dengue

Le Comité des médicaments à usage humain (CHMP, Committee for Medicinal Products for Human Use) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a rendu un avis positif concernant la demande d’autorisation de mise sur le marché du vaccin contre la dengue de Sanofi et a recommandé son approbation en Europe.

Lilly : AMM Européenne pour Verzenios® dans le cancer du sein localement avancé ou métastatique RH+/HER2-

Publié le 19 octobre 2018
Lilly : AMM Européenne pour Verzenios® dans le cancer du sein localement avancé ou métastatique RH+/HER2-

Eli Lilly a annoncé que la Commission Européenne a octroyé le 27 septembre 2018 une autorisation de mise sur le marché à Verzenios® (abémaciclib) dans le traitement des femmes ayant un cancer du sein localement avancé ou métastatique avec récepteurs hormonaux positifs (RH+), et récepteurs du facteur de croissance épidermique humain 2 négatifs (HER2-) en association avec un inhibiteur de l’aromatase (IA) ou avec le fulvestrant comme hormonothérapie de première intention, ou chez les femmes ayant été traitées antérieurement par hormonothérapie.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions