Edition du 06-07-2022

Accueil » Industrie » Produits

Sanofi-aventis : bons résultats de l’étude de phase III TEMSO pour Teriflunomide dans la SEP

Publié le vendredi 15 octobre 2010

 Sanofi-aventis annonce aujourd’hui les résultats à deux ans de l’étude de phase III TEMSO évaluant teriflunomide, un nouveau traitement de fond oral, en cours de développement dans la sclérose en plaques (SEP) récurrente. L’étude de phase III TEMSO a atteint ses objectifs incluant une diminution du risque de progression du handicap avec teriflunomide 14mg. Ces résultats ont été présentés aujourd’hui au congrès de l’ECTRIMS (European Committee for Treatment and Research in Multiple Sclerosis) à Göteborg, en Suède.

Dans cette étude, les deux doses de teriflunomide (7 mg et 14 mg) ont permis une réduction significative du taux de récidive annuel (critère d’évaluation principal de l’étude) de 31 % par rapport au placebo (p < 0,0005). Le risque de progression du handicap (sur 12 semaines) dû à la maladie a également été significativement réduit de 30 % pour le 14 mg (p = 0,02) et de 24 % pour le 7 mg (p = 0,08). Les deux doses de teriflunomide ont été bien tolérées avec un nombre comparable de patients ayant signalé des effets indésirables, y compris des effets graves ou ayant entraîné un arrêt du traitement par rapport au placebo.

« Nous sommes très satisfaits des bons résultats de l’étude TEMSO qui représentent une étape majeure pour la recherche clinique dans la sclérose en plaques » a déclaré le Dr. Marc Cluzel, M.D., Ph.D., Vice-Président Exécutif, Recherche et Développement, sanofi-aventis. « Ces résultats prometteurs offrent un réel espoir de pouvoir offrir un traitement oral à des patients atteints d’une maladie sérieuse et en attente de nouvelles options thérapeutiques, et plus faciles à prendre, ceci conformément à l’engagement de sanofi-aventis dans la lutte contre la sclérose en plaques”.

Les résultats de l’étude TEMSO sont les premières données issues d’un vaste programme de développement clinique de phase III avec teriflunomide. Ces résultats ont été présentés aujourd’hui au congrès de l’ECTRIMS (European Committee for Treatment and Research in Multiple Sclerosis) à Göteborg, en Suède. « La sclérose en plaques est une pathologie complexe, d’évolution souvent imprévisible et fortement handicapante d’où des besoins médicaux importants chez des patients relativement jeunes, » a déclaré le Dr. Paul O’Connor, Directeur de la Clinique de la Sclérose en plaques du St Michael’s Hospital à Toronto, Canada, et investigateur principal de l’étude TEMSO. « Nous sommes heureux que TEMSO ait réussi à démontrer avec succès que teriflunomide réduisait le taux de récidives, mais aussi le risque de progression du handicap avec la plus forte dose, tout en présentant un profil de tolérance favorable chez les patients atteints de sclérose en plaques récurrente. Teriflunomide peut potentiellement devenir une nouvelle option thérapeutique de première ligne pour cette population de patients ».

Teriflunomide a également permis de réduire significativement l’activité cérébrale de la maladie mesurée par différents examens réalisés avec l’imagerie par résonance magnétique (IRM). Ces examens ont montré notamment que teriflunomide réduisait significativement l’impact de la maladie (volume total des lésions) de 39 % (p = 0,03) et de 67 % (p = 0,0003) respectivement pour le 7mg et le 14 mg, comparé au placebo.
Teriflunomide a été bien toléré sans effets secondaires majeurs identifiés. Les effets indésirables les plus fréquemment observés avec teriflunomide ont été des diarrhées, des nausées, une élévation asymptomatique et sans effet-dose des alanines aminotransférases d’intensité faible à modérée et une légère baisse du volume et une chute des cheveux d’intensité faible à modérée qui ont rarement entraîné l’arrêt du traitement. Enfin, aucune infection opportuniste sévère n’a été observée pendant la période de traitement par teriflunomide.
En plus des résultats de l’étude TEMSO, des données de tolérance à long terme de teriflunomide ont aussi été présentées à l’ECTRIMS. Ces données ont été recueillies chez des patients atteints de SEP récurrente et suivis pendant 8 ans dans le cadre d’une étude ouverte qui est une extension d’une étude de phase II. Ces nouveaux résultats montrent que les patients ayant reçu teriflunomide en continu pendant 8 ans l’ont bien toléré. Le profil de tolérance de teriflunomide administré en continu pendant toute cette période est comparable avec celui rapporté lors des 36 premières semaines de l’étude réalisées en double aveugle.

Source : Sanofi-aventis








MyPharma Editions

Compléments alimentaires : Mayoly Spindler annonce l’acquisition de Pharm Nature

Publié le 5 juillet 2022
Compléments alimentaires : Mayoly Spindler annonce l’acquisition de Pharm Nature

Les laboratoires Mayoly Spindler viennent d’annoncer la signature du contrat d’acquisition du groupe Pharm Nature, entreprise bretonne spécialisée dans la conception et la commercialisation de compléments alimentaires haut de gamme à base de plantes et d’ingrédients naturels. À travers cette opération, Mayoly Spindler poursuit son développement dans le secteur des compléments alimentaires avec l’ambition de devenir un des leaders du marché européen.

Juvisé Pharmaceuticals réalise avec succès un refinancement de 400M€ suite à l’acquisition des droits mondiaux de Pylera®

Publié le 5 juillet 2022

Le laboratoire pharmaceutique français, Juvisé Pharmaceuticals, est récemment parvenu à un accord avec AbbVie pour l’acquisition des droits commerciaux mondiaux de Pylera®, une trithérapie indiquée dans l’éradication d’Helicobacter pylori, responsable d’infections gastro-intestinales. Les détails de cette transaction restent non divulgués.

Poxel : publication de deux articles précliniques portant sur le PXL065 et le PXL770 dans l’adrénoleucodystrophie liée au chromosome X

Publié le 5 juillet 2022
Poxel : publication de deux articles précliniques portant sur le PXL065 et le PXL770 dans l'adrénoleucodystrophie liée au chromosome X

Poxel, société biopharmaceutique au stade clinique développant des traitements innovants pour les maladies chroniques graves à physiopathologie métabolique, dont la stéatohépatite non alcoolique (NASH) et les maladies métaboliques rares, a annoncé aujourd’hui la publication de deux articles précliniques portant sur le PXL065 et le PXL770 dans le traitement de l’adrénoleucodystrophie (ALD) liée au chromosome X.

Oncologie : l’Institut Curie et Janssen signent un accord-cadre stratégique pour accélérer l’innovation

Publié le 4 juillet 2022
Oncologie : l’Institut Curie et Janssen signent un accord-cadre stratégique pour accélérer l’innovation

L’Institut Curie, premier centre français de lutte contre le cancer, associant un centre menant une recherche interdisciplinaire tant fondamentale qu’appliquée en cancérologie et un ensemble hospitalier de pointe, a annoné la signature d’un accord-cadre stratégique pour une durée de 5 ans avec Janssen-Cilag, une des sociétés pharmaceutiques du groupe Johnson & Johnson.

Sanofi Global Health lance la marque Impact® à but non lucratif pour 30 médicaments destinés aux pays à faible revenu

Publié le 4 juillet 2022
Sanofi Global Health lance la marque Impact® à but non lucratif pour 30 médicaments destinés aux pays à faible revenu

Sanofi Global Health a annoncé le lancement d’Impact®, une nouvelle marque de médicaments de référence produits par Sanofi qui seront distribués sans aucun profit aux populations à risque des pays les plus pauvres de la planète. La marque Impact® qui englobe, entre autres, l’insuline, le glibenclamide et l’oxaliplatine, permettra d’assurer la distribution de 30 médicaments de Sanofi dans 40 pays à faible revenu.

ADC Therapeutics : Jean-Pierre Bizzari, MD, nommé à son conseil d’administration

Publié le 4 juillet 2022
ADC Therapeutics : Jean-Pierre Bizzari, MD, nommé à son conseil d'administration

ADC Therapeutics vient d’annoncer la nomination du spécialiste du développement de médicaments oncologiques Jean-Pierre Bizzari, MD, à son CA. Par ailleurs, Ameet Mallik, nommé au poste de PDG de la société en mai 2022, rejoindra également le CA.

Drépanocytose : l’Institut Imagine va coordonner un projet subventionné par Horizon Europe sur les approches d’édition du génome

Publié le 4 juillet 2022
Drépanocytose : l'Institut Imagine va coordonner un projet subventionné par Horizon Europe sur les approches d'édition du génome

L’institut hospitalo-universitaire Imagine (Inserm, AP-HP, Université Paris Cité), également labellisé Institut Carnot, va coordonner un projet financé par Horizon Europe, le programme cadre de financement de la recherche et de l’innovation de l’Union européenne pour la période 2021-2027.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER


Pagepersonnel

MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents