Edition du 27-02-2021

Accueil » Cancer » Produits

Sanofi : des données positives sur Libtayo® publiées dans The Lancet

Publié le lundi 15 février 2021

Sanofi : des données positives sur Libtayo® publiées dans The LancetSanofi a annoncé la publication dans The Lancet des résultats d’un essai pivot conçu pour évaluer l’utilisation expérimentale de l’inhibiteur de PD-1 Libtayo® (cémiplimab), comparativement à un doublet de chimiothérapie à base de platine, chez des patients atteints d’un cancer du poumon non à petites cellules (CPNPC) localement avancé ou métastatique dont 50 % ou plus des cellules tumorales expriment la protéine PD-L1.

Ces données ont été présentées dans le cadre d’une communication de dernière heure au Congrès virtuel 2020 de la Société européenne d’oncologie médicale (ESMO) et ont servi de base aux soumissions réglementaires présentées aux États-Unis et dans l’Union européenne (UE). La Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a accordé un examen prioritaire à cette soumission et devrait rendre sa décision le 28 février  2021. La décision de la Commission européenne est attendue dans le courant du deuxième semestre de 2021.

« Les résultats cliniques publiés dans The Lancet ont été inclus dans les soumissions réglementaires visant à obtenir l’approbation de Libtayo comme nouvelle option thérapeutique potentielle pour les patients atteints d’un CPNPC au stade avancé dont 50 % ou plus des cellules tumorales expriment la protéine PD-L1 », a précisé le docteur Ahmet Sezer, professeur au Département d’oncologie médicale de l’Université Başkent à Adana (Turquie) et investigateur de l’essai clinique. « L’effet de Libtayo sur le prolongement de la survie globale a été supérieur à celui de la chimiothérapie, alors même que 74 % des patients ont été permutés vers le groupe Libtayo après progression de leur maladie sous chimiothérapie. Libtayo a permis d’obtenir une réduction de 32 % de la mortalité chez tous les patients de l’essai pivot et de 43 % chez ceux dont le niveau d’expression de la protéine PD-L1 était supérieur ou égal à 50 %. De plus, les données portent aussi sur des populations de patients qui présentaient un stade plus avancé de la maladie et sont habituellement sous-représentés dans les essais consacrés au traitement du CPNPC au stade avancé. Ainsi, 12 % d’entre eux étaient porteurs de métastases cérébrales prétraitées et stabilisées et 16 % présentaient un CPNPC localement avancé et n’étaient pas candidats à une chimioradiothérapie définitive. Il ressort que la communauté médicale dispose désormais de nouvelles preuves cliniques qui pourraient améliorer nos connaissances sur le traitement de ce cancer mortel. »

Au cours de cet essai, le profil de sécurité de Libtayo a été généralement cohérent avec celui observé dans le cadre d’autres essais pivots de ce médicament et, selon la publication, avec celui d’autres inhibiteurs de PD-1 ou de PD-L1, dans le traitement du CPNPC et d’autres types de tumeurs. Des événements indésirables de grade 3 ou 4 ont été observés chez 28 % et 39 % des patients traités respectivement par Libtayo et par chimiothérapie. Des effets indésirables d’origine immunologique ont été rapportés chez 17 % des patients traités par Libtayo, contre 2 % des patients traités par chimiothérapie et ont été les suivants :  hypothyroïdie (6 % contre 0 %), hyperthyroïdie (4 % contre ≤1 %), pneumopathie (2 % contre 0 %), hépatite (2 % contre 0 %), effets indésirables cutanés (2 % contre <1 %), colite (1% contre <1%), néphrite (<1% contre <1%), arthrite, élévation des concentrations sanguines de thyréostimuline, thyroïdite et neuropathie périphérique (<1 % dans tous les cas, contre 0 %).

Libtayo est actuellement le premier médicament à usage systémique approuvé aux États-Unis, dans l’Union européenne et dans plusieurs autres pays pour le traitement de patients adultes atteints d’un carcinome épidermoïde cutané (CEC) métastatique ou localement avancé qui ne sont pas candidats à une chirurgie curative ou à une radiothérapie curative. Libtayo est également le premier médicament d’immunothérapie approuvé aux États-Unis pour les patients atteints d’un carcinome basocellulaire (CBC) au stade avancé préalablement traités par un inhibiteur de la voie Hedgehog ou auxquels ce type d’inhibiteur ne convient pas. Il est actuellement examiné par les autorités réglementaires de l’Union européenne pour le traitement du CBC localement avancé préalablement traité par inhibiteur de la voie Hedgehog.

Libtayo est développé et commercialisé conjointement par Regeneron et Sanofi dans le cadre d’un accord de collaboration global.

L’utilisation de Libtayo dans le traitement du CPNPC au stade avancé est expérimentale et aucun organisme de réglementation ne l’a encore pleinement évaluée dans cette indication.

Source : Sanofi








MyPharma Editions

GSK : résultats d’évaluation de l’anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Publié le 26 février 2021
GSK : résultats d'évaluation de l'anticorps monoclonal Otilimab dans le traitement de la COVID-19

Le laboratoire GlaxoSmithKline (GSK) a annoncé les résultats de l’étude de phase 2 OSCAR (Otilimab in Severe COVID-19 Related Disease) sur l’otilimab, un anticorps monoclonal anti-facteur de stimulation des colonies de granulocytes et de macrophages (anti GM-CSF).

Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Publié le 26 février 2021
Pierre Fabre et Puma Biotechnology amendent leur accord de licence NERLYNX® pour y inclure la Chine

Puma Biotechnology et Pierre Fabre ont convenu d’étendre les termes de l’accord de licence 2019 qui confère à Pierre Fabre les droits exclusifs de développement et de commercialisation de NERLYNX® (nératinib) en Europe, en Turquie, au Moyen-Orient et en Afrique. L’accord modifié étend les droits commerciaux de Pierre Fabre concernant NERLYNX à la Chine, qui comprend la Chine continentale, Taïwan, Hong Kong et Macao.

Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Publié le 26 février 2021
Median renforce son équipe de management iBiopsy®

Median Technologies vient d’annoncer la nomination de Thomas Bonnefont au poste nouvellement créé de Chief Operating and Commercial Officer pour la Business Unit iBiopsy®, ainsi que la nomination de Mike Doherty au poste de Sr. Strategy Advisor, Product Development iBiopsy®. Ils rejoignent l’un et l’autre l’équipe de direction de Median. Mike Doherty est basé aux États-Unis.

L’Anses et l’ANSM lancent un projet de rapprochement à Lyon

Publié le 26 février 2021
L’Anses et l’ANSM lancent un projet de rapprochement à Lyon

Afin de rapprocher certaines de leurs activités au bénéfice d’une meilleure protection de la santé, pour l’Homme, les animaux et l’environnement, les deux agences ont décidé de regrouper dans un même bâtiment à Lyon-Gerland le laboratoire lyonnais de l’Anses et une partie de la direction des contrôles de l’ANSM. Au terme du concours d’architecte, le projet du cabinet Pargade Architectes a été retenu à l’unanimité du jury. Le démarrage des travaux est prévu en 2022, pour une livraison en 2024.

COVID-19 : Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin

Publié le 24 février 2021
COVID-19 : Sanofi va aider Johnson & Johnson à fabriquer son vaccin

Sanofi vient de conclure un accord avec deux entreprises pharmaceutiques Janssen du groupe Johnson & Johnson, aux termes duquel le groupe pharmaceutique français contribuera à la fabrication du vaccin contre la COVID-19 de Janssen afin de remédier à la pandémie et de satisfaire à la demande mondiale de vaccins.

Valbiotis : 1ère visite du 1er patient dans l’étude clinique de Phase II HEART sur TOTUM-070

Publié le 23 février 2021
Valbiotis : 1ère visite du 1er patient dans l’étude clinique de Phase II HEART sur TOTUM-070

Valbiotis, entreprise de Recherche et Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques, a annoncé la première visite du premier patient dans l’étude clinique de Phase II HEART qui évaluera TOTUM-070, substance active innovante pour la réduction du taux sanguin de LDL cholestérol, facteur de risque des maladies cardiovasculaires.

Daiichi Sankyo : Ken Takeshita, MD, nommé responsable mondial R&D

Publié le 23 février 2021
Daiichi Sankyo : Ken Takeshita, MD, nommé responsable mondial R&D

Daiichi Sankyo a annoncé que Ken Takeshita, MD, sera le nouveau responsable mondial de la recherche et du développement à partir du 1er avril 2021. À cette date, le Dr Junichi Koga prendra officiellement sa retraite, après une brillante et assidue carrière, dont plus de 12 ans passés chez Daiichi Sankyo.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents