Edition du 04-07-2020

Sanofi et AstraZeneca vont échanger plus de 200 000 molécules chimiques

Publié le vendredi 20 novembre 2015

Visuel LeemSanofi et AstraZeneca ont annoncé vendredi l’échange direct de 210 000 molécules issues de leurs chimiothèques exclusives respectives. Ce nouveau modèle d’innovation ouverte vise à renforcer la diversité chimique de leurs collections respectives et permettre à chacun des deux groupes pharmaceutiques de cribler un nombre plus important et plus diversifié de petites molécules susceptibles de devenir de futurs médicaments.

Les deux groupes pharmaceutiques ont sélectionné les molécules à s’échanger en fonction de leurs différences avec celles qu’ils ont chacun en leur possession. Les structures chimiques et procédures synthétiques seront également mise en commun pour faciliter leur utilisation. Ces molécules seront par ailleurs échangées en quantité suffisante pour permettre à chaque entreprise de réaliser des criblages à haut débit pendant plusieurs années en vue d’évaluer leur activité contre des cibles biologiques spécifiques. Les molécules montrant une activité significative (les « touches » ou «hits») pourront éventuellement subir différentes modifications afin d’optimiser leur structure avant d’être considérées comme des structures-guides (ou « lead compounds ») et faire éventuellement l’objet d’un développement plus poussé.

« Sanofi s’engage en faveur de l’innovation ouverte avec ses plateformes de R&D car le Groupe estime que la collaboration est le fondement même de tout progrès médical », a expliqué Elias Zerhouni, Président Monde de la R&D de Sanofi. « Nous sommes très heureux de collaborer avec d’autres entreprises dès lors que cela accélère la découverte de nouveaux traitements aptes à améliorer ou à sauver la vie des patients. Nous pensons que cette collaboration renforcera notre capacité à développer des solutions innovantes de nature à apporter une valeur médicale significative et à transformer des vies. »

« Il s’agit d’un accord hautement novateur qui correspond à notre approche d’innovation ouverte », a déclaré Mene Pangalos, Vice-Président Exécutif, Médicaments Innovants et Développement Précoce d’AstraZeneca. « Nous avons beaucoup travaillé ces dernières années pour enrichir notre bibliothèque de molécules et cet échange, de loin le plus important que nous ayons réalisé, nous permet d’accroître sa diversité de manière significative. Plus important encore, il va accélérer notre capacité à identifier des points de départ uniques qui pourraient devenir de nouveaux médicaments pour les patients. »

Les deux groupes précisent que « l’échange ne fait l’objet ni d’un paiement initial ni de paiements d’étape dans l’éventualité où les molécules concernées aboutiraient à un candidat clinique. Chaque entreprise peut étudier les molécules qu’elle recevra sans restriction quant aux domaines thérapeutiques visés ».

Source : Sanofi / AstraZeneca








MyPharma Editions

Covid-19 : Sanofi et Regeneron font le point sur l’essai de phase III consacré à Kevzara® aux États-Unis

Publié le 3 juillet 2020
Covid-19 : Sanofi et Regeneron font le point sur l’essai de phase III consacré à Kevzara® aux États-Unis

Sanofi et Regeneron Pharmaceuticals viennent d’annoncer que l’essai de phase III de Kevzara® (sarilumab) 400 mg mené aux États-Unis chez des patients présentant une infection Covid-19 nécessitant une ventilation mécanique n’a pas atteint ses critères d’évaluation primaire et secondaires lorsque Kevzara a été ajouté aux meilleurs soins de soutien, comparativement aux meilleurs soins de soutien seulement (placebo).

L’université de Tours et Theradiag signent deux accords simultanément

Publié le 3 juillet 2020
L'université de Tours et Theradiag signent deux accords simultanément

L’université de Tours et Theradiag, société spécialisée dans le diagnostic in vitro et le théranostic, ont annoncé avoir signé deux accords simultanément : un accord de licence exclusive portant sur la fabrication de protéines virales du Covid-19 et un accord de collaboration globale pouvant ouvrir à de nouveaux partenariats à l’avenir.

Ipsen rejoint une collaboration clinique pour évaluer le cabozantinib associé à l’atezolizumab dans le cancer du poumon et de la prostate métastatique

Publié le 2 juillet 2020
Ipsen rejoint une collaboration clinique pour évaluer le cabozantinib associé à l’atezolizumab dans le cancer du poumon et de la prostate métastatique

Ipsen a annoncé aujourd’hui que le Groupe rejoindra la collaboration clinique d’Exelixis et Roche et participera au financement des études pivotales internationales de phase III CONTACT-01 et CONTACT-02.

Covid-19 : Abivax traite un 1er patient dans l’essai de Phase 2b/3 d’ABX464

Publié le 2 juillet 2020
Covid-19 : Abivax traite un 1er patient dans l’essai de Phase 2b/3 d’ABX464

Abivax, société de biotechnologie au stade clinique qui mobilise le système immunitaire afin de développer de nouveaux traitements contre les maladies inflammatoires, le cancer et les maladies virales, a annoncé que le premier patient dans l’essai de Phase 2b/3 d’ABX464 dans le COVID-19 a été traité au Centre Hospitalier Universitaire de Nice (CHU Nice).

Laurine Jung nommée Pharmacien Responsable de Creapharm Clinical Supplies

Publié le 2 juillet 2020
Laurine Jung nommée Pharmacien Responsable de Creapharm Clinical Supplies

A compter du 1er Juillet 2020, Laurine Jung prendra la fonction de Pharmacien Responsable au sein de l’entité Creapharm Clinical Supplies, pour ses deux établissements pharmaceutiques français de Reims et Le Haillan. Elle prendra à cette date le relais de Céline Cocollos qui continue son parcours chez Creapharm en tant que Pharmacien AQ / Affaires règlementaires.

Genkyotex : dosage des premiers sujets dans son étude de Phase 1 avec le setanaxib à haute dose

Publié le 1 juillet 2020
Genkyotex : dosage des premiers sujets dans son étude de Phase 1 avec le setanaxib à haute dose

Genkyotex, société biopharmaceutique leader des thérapies NOX, a annoncé le lancement d’une étude clinique de Phase 1 avec le setanaxib à haute dose chez des sujets sains.

Noxxon : recrutement du 1er patient de la 2ème cohorte de l’essai clinique évaluant NOX-A12 combiné à la radiothérapie

Publié le 1 juillet 2020
Noxxon : recrutement du 1er patient de la 2ème cohorte de l'essai clinique évaluant NOX-A12 combiné à la radiothérapie

Noxxon, société biopharmaceutique développant principalement des traitements contre le cancer en ciblant le microenvironnement tumoral (MET), a annoncé le recrutement et le premier traitement d’un patient récemment diagnostiqué d’un cancer du cerveau au sein de la cohorte de dose moyenne de son essai clinique de phase I/II. Cette étude évalue trois régimes de doses différents du NOX-A12 (200, 400 et 600 mg/semaine) en association avec une radiothérapie par faisceau externe chez des patients ayant été récemment diagnostiqués d’un cancer du cerveau.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents