Edition du 13-07-2020

Accueil » Industrie » Produits » Stratégie

Sanofi et Translate Bio élargissent leur collaboration pour développer des vaccins à ARNm contre toutes les catégories de maladies infectieuses

Publié le mardi 23 juin 2020

Sanofi et Translate Bio élargissent leur collaboration pour développer des vaccins à ARNm contre toutes les catégories de maladies infectieusesSanofi Pasteur, l’entité commerciale globale Vaccins de Sanofi, et Translate Bio, une entreprise spécialisée dans le développement de médicaments à ARN messager (ARNm), sont convenues d’élargir leur accord de collaboration et de licence conclu en 2018 dans le but de développer des vaccins à ARNm pour la prévention des maladies infectieuses.

L’élargissement de cet accord va permettre de combiner plus étroitement encore l’expertise et les connaissances de Translate Bio en matière de recherche et développement sur l’ARN messager, que l’entreprise a acquises depuis plus de 10 ans, et le leadership de Sanofi dans le domaine de la recherche et du développement de vaccins.  Aux termes de l’accord élargi, Translate Bio recevra un paiement initial total de 425 millions de dollars, dont 300 millions de dollars en liquidités et une participation privée à son capital à hauteur de 125 millions de dollars, sous la forme d’actions ordinaires valorisées à 25,59 $ l’action, soit une prime de 50 % par rapport à la moyenne mobile des cours de clôture de l’action calculée sur 20 jours. Translate Bio sera également éligible à de futurs paiements d’étape potentiels et à d’autres versements pouvant atteindre 1,9 milliard de dollars, dont 450 millions de dollars concernent des paiements pour des étapes prévues dans le cadre de l’accord conclu en 2018. Parmi ces paiements d’étapes potentiels et autres versements, environ 360 millions de dollars devraient être versés dans les prochaines années, et comprennent les étapes relatives au développement d’un vaccin contre le Covid-19. Translate Bio aura également droit à des redevances progressives sur les ventes mondiales des vaccins développés. Sanofi Pasteur prendra à sa charge l’intégralité des coûts pendant la durée de la collaboration. Aux termes de cet accord, Sanofi Pasteur obtiendra des droits mondiaux exclusifs sur les vaccins contre les maladies infectieuses.

« Aujourd’hui, tous les espoirs se fondent sur les vaccins pour la prévention des maladies infectieuses. C’est un moment décisif, qui fait appel à notre contribution pour trouver des moyens innovants de protéger la santé publique », a déclaré Thomas Triomphe, Vice-Président Exécutif de Sanofi Pasteur.  « La technologie et le savoir-faire de Translate Bio sont à nos yeux très prometteurs et nous pensons que l’ajout de la plateforme ARNm à nos capacités de développement de vaccins nous aidera à faire progresser la prévention des maladies infectieuses actuelles et futures. »

« L’élargissement de notre collaboration avec Sanofi Pasteur valide les progrès que nous avons opérés dans le développement de vaccins à ARNm contre les maladies infectieuses depuis les débuts de notre collaboration en 2018 et témoigne du potentiel de notre plateforme ARNm. Nous sommes très heureux de travailler avec Sanofi dans le cadre de cet accord élargi afin de produire des vaccins à l’échelle mondiale – un besoin que l’actuelle pandémie a amplement fait ressortir », a indiqué Ronald Renaud, Directeur Général de Translate Bio. « Translate Bio sera aussi bien positionnée financièrement pour continuer de renforcer ses capacités internes afin de développer des plateformes technologiques innovantes et de poursuivre ses programmes précliniques en cours et à venir, car nous avons pour objectif de faire passer de multiples projets au stade du développement clinique. »

Aux termes de cette collaboration, Translate Bio exploite sa plateforme ARNm pour développer, concevoir et produire des candidats-vaccins et Sanofi Pasteur apporte ses connaissances approfondies des vaccins pour faire passer ces candidats au stade de développement avancé. Translate Bio transférera également la technologie et les procédés pour permettre à Sanofi Pasteur de développer et de fabriquer des vaccins ARNm pour les maladies infectieuses.

Les équipes des deux entreprises évaluent actuellement, in vivo, de multiples candidats-vaccins contre le virus du Covid-19 sous l’angle de leur immunogénicité et de l’activité des anticorps neutralisants afin de motiver le choix du candidat principal. Les deux entreprises ont pour objectif de débuter un premier essai clinique sur des sujets humains au quatrième trimestre de 2020.

Les deux entreprises vont faire également passer un candidat-vaccin à ARNm contre la grippe au stade des études précliniques et prévoient le lancement d’un essai clinique vers le deuxième semestre de 2021. Parmi les autres programmes de développement de vaccins à ARNm faisant partie de cette collaboration figurent deux candidats-vaccins, l’un contre un pathogène viral et l’autre contre un pathogène bactérien.

Source : Sanofi








MyPharma Editions

Néovacs annonce le démarrage de son plan stratégique

Publié le 13 juillet 2020
Néovacs annonce le démarrage de son plan stratégique

Néovacs a annoncé le démarrage de son plan stratégique visant à relancer ses deux programmes de recherche, d’une part, et engager une activité d’investissement dans le des BioTech ou MedTech, d’autre part.

Boehringer Ingelheim : SPIE participe à la réalisation de sa nouvelle unité de production de vaccins vétérinaires à Jonage

Publié le 13 juillet 2020
Boehringer Ingelheim : SPIE participe à la réalisation de sa nouvelle unité de production de vaccins vétérinaires à Jonage

SPIE Industrie & Tertiaire, filiale française du groupe SPIE, leader européen indépendant des services multi-techniques dans les domaines de l’énergie et des communications, est actuellement mobilisée au service de la nouvelle unité de production de vaccins vétérinaires de Boehringer Ingelheim à Jonage dans le Rhône.

Vaccins : la BEI et la Commission européenne apportent un soutien financier de 75 millions d’euros à CureVac

Publié le 10 juillet 2020
Vaccins : la BEI et la Commission européenne apportent un soutien financier de 75 millions d'euros à CureVac

La Banque européenne d’investissement (BEI) et CureVac, une société biopharmaceutique clinique qui développe une nouvelle classe de médicaments transformateurs basés sur l’ARNm optimisé, ont conclu un accord de prêt de 75 millions d’euros afin de soutenir le développement en cours dans cette société de vaccins contre les maladies infectieuses, notamment son candidat vaccin CVnCoV visant à prévenir les infections par le SARS-CoV-2.

Transgene et Hypertrust Patient Data Care déploient la 1ère solution de blockchain appliquée à des essais cliniques de traitements personnalisés

Publié le 9 juillet 2020
Transgene et Hypertrust Patient Data Care déploient la 1ère solution de blockchain appliquée à des essais cliniques de traitements personnalisés

Transgene et Hypertrust Patient Data Care annoncent le lancement opérationnel de la première solution de blockchain dédiée aux essais cliniques de traitements personnalisés. Cette solution « cloud » repose sur le produit d’Hypertrust X-Chain for Clinical Trials. Elle permet de surveiller et d’orchestrer l’ensemble des processus liés à la conception et à la fabrication du vaccin thérapeutique individualisé TG4050 de Transgene.

Maladie d’Alzheimer : Biogen finalise la soumission à la FDA de la demande d’AMM de l’aducanumab

Publié le 9 juillet 2020
Maladie d’Alzheimer : Biogen finalise la soumission à la FDA de la demande d’AMM de l’aducanumab

Biogen et Eisai ont annoncé que Biogen a finalisé la soumission d’une demande d’Autorisation de Mise sur le Marché (licence de produit biologique – BLA) à la Food and Drug Administration (FDA) pour l’aducanumab, un médicament candidat dans la maladie d’Alzheimer. Cette soumission fait suite aux discussions menées par Biogen avec la FDA et inclut les données cliniques des études de phase 3 EMERGE et ENGAGE, et de l’étude de phase 1b PRIME.

Valbiotis : feu vert pour l’étude internationale de Phase II/III avec TOTUM-63 pour la réduction des facteurs de risque du diabète de type 2

Publié le 8 juillet 2020
Valbiotis : feu vert pour l'étude internationale de Phase II/III avec TOTUM-63 pour la réduction des facteurs de risque du diabète de type 2

Valbiotis, entreprise de Recherche et Développement engagée dans l’innovation scientifique, pour la prévention et la lutte contre les maladies métaboliques, a annoncé avoir reçu l’avis favorable du CPP et l’autorisation de l’ANSM de lancer l’étude clinique internationale de Phase II/III REVERSE-IT avec TOTUM-63, pour la réduction des facteurs de risque du diabète de type 2.

Genopole : Gilles Lasserre nommé directeur général

Publié le 8 juillet 2020
Genopole : Gilles Lasserre nommé directeur général

Mardi 7 juillet, l’assemblée générale du Groupement d’intérêt public (GIP) Genopole a nommé Gilles Lasserre, nouveau directeur général de Genopole. M. Lasserre entrera en fonction le 1er septembre succédant à Anne Jouvenceau, directrice générale adjointe qui a occupé le poste en intérim depuis le départ de Jean-Marc Grognet, en février 2020.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents