Edition du 17-12-2018

Sanofi va supprimer environ 900 postes en France d’ici à 2015

Publié le mardi 25 septembre 2012

Sanofi a précisé mardi l’évolution de ses activités en France. Le groupe pharmaceutique entend mener ces évolutions essentiellement au travers de mesures de volontariat qui pourraient conduire à la réduction à l’horizon 2015 d’environ 900 postes en France.

« Cet accompagnement consisterait en des aménagements de fin de carrière, des propositions de mobilité et de repositionnement en France. Aucune délocalisation de site et aucune modification du nombre de sites industriels en France n’est prévue », indique le groupe dans un communiqué.

Le projet du laboratoire s’articule autour de trois axes. Le premier prévoit de faire évoluer les champs d’activités des sites de Recherche et de Développement en France au cours des 3 prochaines années.

Ainsi, le groupe prévoit le maintien des activités de développement dans leur configuration actuelle sur les sites de Vitry/Alfortville, Chilly-Mazarin/Longjumeau et de Lyon. Le site de Montpellier évoluerait progressivement vers un centre stratégique dédié au développement. Les activités de recherche des sites de Vitry/Alfortville et de Chilly- Mazarin/Longjumeau seraient renforcées. Le site de Strasbourg maintiendrait sa dynamique de plateforme collaborative ouverte à la recherche académique et aux biotechnologies. Enfin, un centre d’excellence mondial des maladies infectieuses serait créé à Lyon.

Deuxième axe du projet, l’amélioration de la performance économique des unités industrielles de Sanofi Pasteur afin d’assurer leur compétitivité sur un marché des vaccins de plus en plus concurrentiel.

Enfin, le 3ème axe prévoit de « simplifier l’organisation des fonctions support pour répondre à la diversification du groupe et accroitre leur efficacité ».

Le groupe précise que « la vocation du site de Recherche de Toulouse reste à préciser ». Sanofi a identifié, pendant l’été, des acteurs susceptibles d’y poursuivre des activités scientifiques ou technologiques.

Afin d‘approfondir l’ensemble des options, un groupe de travail réunissant les représentants de Sanofi, du gouvernement et des acteurs publics locaux va être constitué rapidement avec pour mission de concrétiser, au cours des prochains mois, des solutions pour le site.

Sanofi indique enfin qu’il communiquera dans les prochains jours aux partenaires sociaux un projet d’évolution de ses activités en France à l’horizon 2015, afin d’engager avec eux une procédure d’information et de consultation courant octobre.

Source : Sanofi








MyPharma Editions

Servier célèbre les 60 ans de son implantation en Espagne

Publié le 17 décembre 2018
Servier célèbre les 60 ans de son implantation en Espagne

Servier, laboratoire pharmaceutique international indépendant, célèbre les 60 ans de son implantation en Espagne. A l’occasion d’un déplacement à Madrid, Olivier Laureau, Président de Servier, a réaffirmé l’importance stratégique du marché espagnol pour Servier et la volonté du groupe de continuer à y investir durablement.

Biogen reçoit le Prix Galien France 2018 pour son traitement SPINRAZA®

Publié le 17 décembre 2018
Biogen reçoit le Prix Galien France 2018 pour son traitement SPINRAZA®

Biogen, entreprise pionnière dans le domaine des neurosciences, qui développe et propose des thérapies innovantes pour le traitement des maladies neurologiques et neurodégénératives graves, a reçu le Prix Galien France 2018 pour son traitement SPINRAZA® (nusinersen), lors de la cérémonie qui a eu lieu le 12 décembre.

Valneva lance la Phase 2 du développement de son vaccin contre la maladie de Lyme

Publié le 17 décembre 2018
Valneva lance la Phase 2 du développement de son vaccin contre la maladie de Lyme

Valneva, société de biotechnologie développant et commercialisant des vaccins contre des maladies infectieuses générant d’importants besoins médicaux, a annoncé l’initiation de la Phase 2 du développement clinique de son candidat vaccin contre la maladie de Lyme, VLA15.

Takeda reçoit un avis favorable du CHMP pour l’ADCETRIS® en combinaison avec de l’AVD

Publié le 17 décembre 2018
Takeda reçoit un avis favorable du CHMP pour l'ADCETRIS® en combinaison avec de l'AVD

Takeda a annoncé que le Comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) a formulé un avis favorable pour l’extension de l’autorisation de mise sur le marché de l’ADCETRIS (brentuximab védotine) et recommandé son approbation en combinaison avec de l’AVD chez les patients adultes atteints d’un lymphome hodgkinien en phase IV CD30+ non précédemment traité.

ASIT biotech finalise l’industrialisation du procédé de fabrication de lots cliniques de son produit candidat hdm-ASIT+™

Publié le 17 décembre 2018
ASIT biotech finalise l’industrialisation du procédé de fabrication de lots cliniques de son produit candidat hdm-ASIT+™

ASIT biotech, société biopharmaceutique belge spécialisée dans la recherche et le développement de produits d’immunothérapie innovants pour le traitement des allergies, a annoncé la finalisation de l’industrialisation du procédé de fabrication de lots cliniques de son produit candidat hdm-ASIT+™. Ceux-ci seront utilisés lors des premiers essais cliniques de phase I/II pour le traitement de patients allergiques aux acariens.

Median Technologies : le Dr. Nozha Boujemaa nommée Directrice Scientifique et de l’Innovation

Publié le 14 décembre 2018
Median Technologies : le Dr. Nozha Boujemaa nommée Directrice Scientifique et de l’Innovation

Median Technologies a annoncé la nomination du Dr. Nozha Boujemaa comme Directrice Scientifique et de l’Innovation (Chief Science and Innovation Officer). Nozha Boujemaa supervisera la vision scientifique de Median ainsi que l’ensemble des stratégies d’innovation et de développement pour la plateforme d’imagerie phénomique iBiopsy®.

Sensorion : l’étude de phase 2a avec Séliforant atteint son critère principal de tolérance

Publié le 14 décembre 2018
Sensorion : l’étude de phase 2a avec Séliforant atteint son critère principal de tolérance

Sensorion, société biopharmaceutique qui développe des thérapies innovantes pour les pathologies de l’oreille interne telles que les surdités, les acouphènes et les vertiges, a annoncé que les résultats de l’étude de phase 2a SENS-111-202 a satisfait à son critère principal de tolérance de manière statistiquement significative. L’étude confirme le postulat de départ selon lequel le candidat médicament Séliforant (SENS-111) n’affecte ni la vigilance, ni les fonctions cognitives des patients soumis à une stimulation rotatoire.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents

L'application Iphone MyPharma Editions