Edition du 08-04-2020

Accueil » Diabète » Industrie » Produits

Sanofi : Zynquista™ désormais approuvé dans l’UE pour le diabète de type 1 de l’adulte

Publié le lundi 29 avril 2019

Sanofi : Zynquista™ désormais approuvé dans l'UE pour le diabète de type 1 de l'adulteSanofi a annoncé vendredi dans un communiqué que la Commission européenne avait délivré une autorisation de mise sur le marché à Zynquista™ (sotagliflozine)*, un médicament développé par le groupe pharmaceutique français et l’américain Lexicon pour le diabète de type 1 de l’adulte.

Zynquista™ (sotagliflozine) est désormais approuvé dans l’Union européenne, à raison d’une dose quotidienne de 200 mg ou de 400 mg, en complément à une insulinothérapie, pour améliorer le contrôle de la glycémie sanguine (concentration de sucre dans le sang) des adultes atteints de diabète de type 1 dont l’indice de masse corporelle est supérieur ou égal à 27 kg/m2 et qui ne parviennent pas à contrôler adéquatement leur glycémie malgré un traitement  optimal par insuline.

« Des millions personnes atteintes de diabète de type 1 en Europe ne parviennent pas à contrôler leur glycémie malgré un traitement optimal par insuline », a expliqué Thomas Danne, Professeur de pédiatrie à l’Hôpital des enfants « Auf der Bult » d’Hanovre en Allemagne. « Pour les nombreuses personnes atteintes de diabète de type 1 qui sont en surpoids ou obèses, Zynquista représente une nouvelle option thérapeutique que leur médecin peut désormais envisager en association avec une insuline. »

Zynquista est un double inhibiteur de deux protéines responsables de la régulation du glucose connues sous le nom de cotransporteurs sodium-glucose de  types  1  et  2 (SGLT-1 et SGLT-2)1. SGLT-1 est responsable de l’absorption du  glucose au niveau de  l’intestin2 et SGLT-2 de sa réabsorption par le rein3.

« Le double mécanisme d’action de Zynquista apporte des bénéfices thérapeutiques importants aux adultes atteints de diabète de type 1. Il réduit notamment la réabsorption du glucose par les reins grâce à l’inhibition des SGLT-2 et retarde l’absorption du sucre alimentaire en inhibant localement l’action des SGLT-1 dans l’intestin », a précisé le docteur John Reed, Ph.D., Responsable Monde de la Recherche et Développement de Sanofi.

L’autorisation de mise sur le marché repose sur les données du programme clinique inTandem qui se composait de trois essais cliniques de phase III ayant évalué la sécurité et l’efficacité de la sotagliflozine chez près de 3 000 adultes présentant un  diabète de type 1 inadéquatement contrôlé4-7.

« Nous sommes fiers d’avoir développé Zynquista, de l’avoir évalué en association avec de l’insuline dans le cadre du plus grand essai clinique de phase III jamais consacré à des adultes atteints de diabète de type 1 et, finalement, d’avoir obtenu son approbation dans l’Union européenne », a souligné le docteur Pablo Lapuerta, Vice-Président Exécutif et Directeur médical de Lexicon. « Nous remercions la Commission européenne d’avoir reconnu les bénéfices cliniques de Zynquista pour les adultes atteints de diabète de type 1, de même que les familles et les médecins qui ont participé aux essais cliniques.»

Ces trois essais cliniques ont démontré que le traitement par sotagliflozine, administré par voie orale en complément à une insuline à des adultes atteints de diabète de type 1 inadéquatement contrôlé, permettait d’obtenir, après 24 semaines et comparativement aux valeurs de départ, des réductions significatives et systématiques de la glycémie moyenne (HbA1c), du poids, de la pression artérielle systolique, en plus d’améliorer les résultats rapportés par les patients, comparativement à une monothérapie par insuline. Ces effets ont en outre été observés quelle que soit la dose administrée (200 mg ou 400 mg)4-7, sans augmenter les épisodes d’hypoglycémie sévère, comme cela se produit habituellement en cas d’intensification de l’insulinothérapie, et moyennant un moins grand nombre d’épisodes d’hypoglycémie sévère avec la dose de 400 mg à 52 semaines.

Comme pour les autres inhibiteurs des SGLT-2, le traitement par sotagliflozine administré dans le cadre de ces essais cliniques a augmenté le risque de mycoses  génitales et d’acidocétose diabétique, deux complications plus fréquemment observées chez les personnes atteintes de diabète de type 1 que de type 2. Plusieurs membres de la communauté scientifique du diabète estiment toutefois que le risque d’acidocétose diabétique associé aux inhibiteurs des cotransporteurs sodium-glucose peut être réduit au moyen d’une sélection adéquate des patients, d’une information appropriée et de la mise en place d’une surveillance de l’acidocétose8-11. Le risque d’acidocétose diabétique sera minimisé en sélectionnant soigneusement les patients auxquels un traitement par sotagliflozine sera prescrit et au moyen d’un plan de réduction et de gestion des risques, comportant des activités éducatives à destination des patients, des professionnels de santé et des soignants, de manière à garantir son bon usage.

Zynquista est également évalué dans le cadre d’un programme de 11 essais cliniques menés chez des adultes atteints de diabète de type 2, dont deux portent sur des patients présentant une insuffisance rénale en plus d’un diabète de type 2 et deux sur ses bénéfices cardiovasculaires.

*Zynquista(TM) (sotagliflozine) n’est pas encore approuvé dans d’autres pays où il est considéré comme un médicament expérimental.

Références :

1. Lapuerta P, et al. Diabetes and Vascular Disease Research. 2015;12(2):101-10, DOI: 10.1177/1479164114563304.
2. Hummel CS et al. Am J Physiol Cell Physiol 2011;300(1):C14-C21, DOI: 10.1152/ajpcell.00388.2010.
3. Wright EM et al. Physiol Rev 2011;91:733-794.
4. Buse JB et al, Diabetes Care 2018 Jun; dc180343. https://doi.org/10.2337/dc18-0343.
5. Danne T et al, Diabetes Care 2018 Jun; dc180342. https://doi.org/10.2337/dc18-0342.
6. Garg SK et al, N Engl J Med 2017; 377:2337-2348, DOI: 10.1056/NEJMoa1708337.
7. Danne T et al. « inTandem1 and inTandem2: increased time in range with sotagliflozin as adjunct therapy to insulin in adults with type 1 diabetes by 24-week continuous glucose monitoring », Abstract #610, presented at European Association for the Study of Diabetes 54th Annual Meeting, October 1-5, 2018, Berlin, Germany. Available via https://www.easd.org/virtualmeeting/home.html#!resources/intandem1-and-intandem2-increased-time-in-range-with-sotagliflozin-as-adjunct-therapy-to-insulin-in-adults-with-type-1-diabetes-by-24-week-continuous-glucose-monitoring [Accessed April 2019].
8. Peters AL et al. Diabetes Care 2015 Jun; dc150843.https://doi.org/10.2337/dc15-0843
9. Rosenstock J, Ferrannini E. Diabetes Care 2015 Sep; 38(9): 1638-1642.https://doi.org/10.2337/dc15-1380
10. Garber AJ et al. Endocrine Practice: January 2019, Vol. 25, No. 1, pp. 69-100.https://doi.org/10.4158/CS-2018-0535
11. Danne T et al. Diabetes Care 2019 Feb; dc182316.https://doi.org/10.2337/dc18-2316

Source : Sanofi








MyPharma Editions

Covid-19 : Biophytis lance le développement clinique COVA avec Sarconeos

Publié le 7 avril 2020
Covid-19 : Biophytis lance le développement clinique COVA avec Sarconeos

Biophytis, société de biotechnologie spécialisée dans le développement de candidats médicaments pour le traitement des maladies liées à l’âge, notamment les maladies neuromusculaires, a annoncé se joindre à l’effort mondial de lutte contre le virus SARS-CoV-2. La société lance un nouveau programme de développement clinique : COVA, avec Sarconeos (BIO101) comme traitement potentiel de l’insuffisance respiratoire associée au Covid-19.

Sanofi finalise la restructuration de l’accord relatif à Praluent® avec Regeneron

Publié le 7 avril 2020
Sanofi finalise la restructuration de l’accord relatif à Praluent® avec Regeneron

Le groupe pharmaceutique Sanofi a annoncé avoir finalisé le projet de restructuration lié à Praluent® (alirocumab) avec son partenaire américain Regeneron. À compter du 1er avril 2020, Sanofi aura l’entière responsabilité de Praluent en dehors des États-Unis et Regeneron l’entière responsabilité de Praluent aux États-Unis.

LFB : approbation par la FDA de SEVENFACT®, un nouveau facteur de coagulation VIIa recombinan

Publié le 7 avril 2020
LFB : approbation par la FDA de SEVENFACT®, un nouveau facteur de coagulation VIIa recombinan

Le LFB a annoncé que les autorités réglementaires américaines, la Food and Drug Administration, ont approuvé la demande de mise sur le marché (Biologics Licence Application 2061) de SEVENFACT®, un nouveau facteur de coagulation VIIa recombinant indiqué pour le traitement et le contrôle des épisodes hémorragiques chez les adultes et les adolescents de 12 ans et plus, ayant une hémophilie A ou B avec inhibiteurs (anticorps neutralisants).

COVID-19 : le traitement antiviral de Celltrion entre dans sa prochaine phase de développement

Publié le 6 avril 2020
COVID-19 : le traitement antiviral de Celltrion entre dans sa prochaine phase de développement

Le groupe Celltrion vient d’annoncer le passage réussi à la deuxième phase de développement d’un traitement antiviral pour lutter contre la pandémie de nouveau coronavirus (COVID-19), après l’achèvement le mois dernier de la première phase de validation de 300 types différents d’anticorps qui se lient à l’antigène. La bibliothèque d’anticorps a été créée à partir du sang de patients coréens guéris.

Takeda reçoit un avis favorable du CHMP pour l’ADCETRIS® en association avec une CHP

Publié le 6 avril 2020

Takeda a annoncé que le comité des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne des médicaments (EMA) avait émis un avis favorable à la prolongation de l’autorisation de mise sur le marché de l’ADCETRIS ® (brentuximab vedotin) et a recommandé son approbation en association avec une CHP (cyclophosphamide, doxorubicine, prednisone) pour traiter les patients adultes atteints d’un lymphome anaplasique systémique à grandes cellules (LAGC) non traité auparavant.

OSE Immunotherapeutics : résultat positif de l’étape 1 de son essai de Phase 3 de Tedopi® dans le cancer du poumon non à petites cellules

Publié le 2 avril 2020
OSE Immunotherapeutics : résultat positif de l’étape 1 de son essai de Phase 3 de Tedopi® dans le cancer du poumon non à petites cellules

OSE Immunotherapeutics a annoncé que l’analyse des données de l’étape 1 prévue au protocole de l’essai clinique de Phase 3 de Tedopi®, Atalante 1, a montré que le critère principal de cette étape avait été atteint. Cette étude est menée chez des patients HLA-A2 positifs atteints d’un cancer du poumon non à petites cellules (NSCLC), après échec d’un traitement par checkpoint inhibiteur immunitaire (PD-1/PD-L1).

Theranexus : succès de son étude de phase 2 pour THN102 dans la maladie de Parkinson

Publié le 1 avril 2020
Theranexus : succès de son étude de phase 2 pour THN102 dans la maladie de Parkinson

Theranexus, société biopharmaceutique innovante dans le traitement des maladies neurologiques et pionnière dans le développement de candidats-médicaments agissant sur l’interaction entre neurones et cellules gliales, a annoncé le succès de l’étude de phase 2 de son candidat-médicament THN102 dans la maladie de Parkinson.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents