Edition du 05-03-2021

Accueil » Industrie » Produits

Schizophrénie : Sunovion et Takeda annoncent les résultats positifs d’une étude sur la lurasidone

Publié le mardi 4 mars 2014

Sunovion, la filiale américaine du groupe Dainippon Sumitomo Pharma et le laboratoire Takeda ont annoncé lundi les résultats d’une étude en double aveugle contrôlée par placebo qui évaluait l’efficacité, l’innocuité et la tolérabilité de la lurasidone pour le traitement d’entretien d’adultes atteints de schizophrénie.

La lurasidone est un antipsychotique atypique administré par voie orale une fois par jour indiqué dans le traitement des adultes atteints de schizophrénie et elle est actuellement disponible aux États-Unis, au Canada et en Suisse. Le Comité européen des médicaments à usage humain (CHMP) de l’Agence européenne du médicament (AEM) a émis un avis positif pour la lurasidone dans le traitement de la schizophrénie chez les adultes le 23 janvier 2014.

Lors de l’étude randomisée en double aveugle contrôlée par placebo avec retrait possible (1), les patients adultes atteints de schizophrénie qui étaient stabilisés sous lurasidone (de 40 à 80 mg/jour, en dosages flexibles) au cours d’un traitement ouvert ont été randomisés pour un traitement poursuivi sous lurasidone (40 mg/jour ou 80 mg/jour, en dosages flexibles) ou sous placebo sur une durée maximale de 28 semaines. Le critère d’évaluation principal était le délai de rechute sur 28 semaines dans la phase en double aveugle. L’étude a démontré que les patients ayant reçu de la lurasidone (N=144) ont connu une rechute considérablement retardée par rapport aux patients ayant reçu un placebo (N=141) (p=0,039). Le traitement sous lurasidone était associé à une réduction de 33,7 % du risque de rechute par rapport au placebo (rapport de risques de 0,663, IC de 95 % [0,447, 0,983] ; p=0,041).

L’étude a démontré que la lurasidone était généralement bien tolérée et qu’elle entraînait des taux faibles d’augmentation pondérale, ainsi que des effets sur les lipides et le glucose. Il est important de minimiser les effets indésirables sur la santé physique à long terme dans le cas de la schizophrénie, car les patients sont susceptibles de rester sous traitement pendant de nombreuses années.

Le taux d’interruption dû à des événements indésirables au cours de la phase en double aveugle chez les patients traités sous lurasidone était de 13,9 % par rapport à 15,6 % pour le placebo. Chez les patients ayant accompli la phase de stabilisation en ouvert (de 12 à 24 semaines) et qui ont été randomisés pour une poursuite du traitement sous lurasidone dans la phase en double aveugle (jusqu’à 28 semaines), les événements indésirables les plus courants en cours de traitement (incidence >10 %) étaient l’akathisie (16,7 %), l’insomnie (12,5 %), des maux de tête (11,8 %), des nausées (11,1 %) et l’anxiété (11,1 %).

« La schizophrénie est un état chronique qui est grave et handicapant et il est donc important que les fournisseurs de soins de santé se penchent non seulement sur les symptômes aigus de la maladie, mais aussi qu’ils minimisent le risque de rechute, un défi courant dans ce type de trouble », a déclaré Rajiv Tandon, M.D., Vice-président et Professeur en psychiatrie à l’université de la faculté de médecine de l’État de Floride, Chef en psychiatrie pour le système de santé des anciens combattants en Floride du Nord/Géorgie du Sud dans l’État de Floride aux États-Unis et auteur principal de l’étude. « Cette étude soutient l’efficacité de la lurasidone dans la prévention de rechutes tout en produisant quelques changements de poids, des lipides et des mesures du contrôle glycémique ».

Ces données ont été soumises à l’AEM pour une inclusion potentielle dans le résumé des caractéristiques du produit. Ces résultats de l’étude seront également soumis aux autorités de santé concernées pour un examen et une inclusion potentielle dans les informations posologiques respectives.

« La lurasidone a démontré son efficacité et son innocuité dans un certain nombre d’études à court terme chez des adultes atteints de schizophrénie », a indiqué Antony Loebel, M.D., Vice-président directeur de Directeur médical chez Sunovion Pharmaceuticals Inc. « Nous sommes ravis de constater que les résultats de cette étude confirment l’efficacité à long terme de la lurasidone dans le traitement de la schizophrénie. En outre, les effets à long terme sur les paramètres métaboliques correspondaient aux résultats des études à court terme ».

1- Tandon R et al. A Double-blind, placebo-controlled, randomized withdrawal study of lurasidone for the maintenance of efficacy in patients with schizophrenia. Extrait du congrès de l’EPA, 2014.

Source : Sunovion et Takeda








MyPharma Editions

C4Diagnostics : Thomas Tran nommé au poste de Managing Director

Publié le 5 mars 2021
C4Diagnostics : Thomas Tran nommé au poste de Managing Director

C4Diagnostics, société de biotechnologie qui développe des tests de diagnostic in vitro (DIV) innovants pour les maladies infectieuses, a annoncé la nomination de Thomas Tran, MBA, au poste de Managing Director. Ses 20 ans de carrière dans l’industrie du diagnostic in vitro sont un atout clé pour structurer les activités de C4Diagnostics, dans un contexte où la société accélère son développement et déploie son portefeuille de produits et de services.

Accure Therapeutics inclut le 1er patient dans son essai de phase II sur la névrite optique aiguë avec son candidat médicament ACT-01

Publié le 5 mars 2021
Accure Therapeutics inclut le 1er patient dans son essai de phase II sur la névrite optique aiguë avec son candidat médicament ACT-01

Accure Therapeutics, entreprise espagnole de R&D translationnelle dans le domaine du système nerveux central (SNC), vient d’annoncer avoir inclut le premier patient de son essai clinique de phase II (ACUITY), portant sur des personnes atteintes de névrite optique aiguë (NOA).

Nicox : feu vert pour le démarrage en Chine de l’étude en cours de phase 3 Denali pour le NCX 470

Publié le 5 mars 2021
Nicox : feu vert pour le démarrage en Chine de l’étude en cours de phase 3 Denali pour le NCX 470

Nicox, société spécialisée en ophtalmologie,vient d’annoncer que son partenaire Ocumension Therapeutics a reçu l’approbation des autorités réglementaires chinoises (Center for Drug Evaluation of the National Medical Products Administration) pour conduire la partie chinoise de l’étude clinique en cours de phase 3 Denali pour le NCX 470 pour la réduction de la pression intraoculaire (PIO) chez […]

Genfit : Jean-François Tiné rejoint le Conseil d’Administration

Publié le 5 mars 2021
Genfit : Jean-François Tiné rejoint le Conseil d’Administration

Genfit, société biopharmaceutique de phase avancée engagée dans l’amélioration de la vie des patients atteints de maladies hépatiques et métaboliques, a annoncé la cooptation de Jean-François Tiné en qualité d’administrateur indépendant.

Iktos va collaborer avec Pfizer dans l’intelligence artificielle appliquée à la découverte de nouveaux médicaments

Publié le 4 mars 2021
Iktos va collaborer avec Pfizer dans l’intelligence artificielle appliquée à la découverte de nouveaux médicaments

Iktos, la start-up française spécialisée dans le développement de solutions d’intelligence artificielle (IA) pour la recherche en chimie, et notamment en chimie médicinale, vient d’annoncer l’utilisation de sa technologie d’IA pour la conception de novo de médicaments dans une sélection de programmes Pfizer de découverte de petites molécules.

Argobio, le start-up studio dédié aux sciences de la vie, lève 50 M€ pour son lancement

Publié le 4 mars 2021
Argobio, le start-up studio dédié aux sciences de la vie, lève 50 M€  pour son lancement

Argobio, le start-up studio dédié aux sciences de la vie, vient d’annoncer son lancement avec une levée de fonds de 50 M€ réalisée auprès de Bpifrance, Kurma Partners, Angelini Pharma, Evotec et l’Institut Pasteur. Argobio aura pour mission l’incubation de projets hautement innovants au stade précoce de leur développement, dans des domaines thérapeutiques préalablement sélectionnés, jusqu’à la création de sociétés et leur financement par une série A.

Sanofi : la FDA accepte d’examiner Dupixent® dans le traitement de l’asthme modéré à sévère de l’enfant

Publié le 4 mars 2021
Sanofi : la FDA accepte d’examiner Dupixent® dans le traitement de l’asthme modéré à sévère de l’enfant

Sanofi a annoncé que la Food and Drug Administration (FDA) des États-Unis a accepté d’examiner la demande supplémentaire de licence de produit biologique (sBLA, supplemental Biologics License Application) relative à Dupixent® (dupilumab) comme traitement additionnel de l’asthme modéré à sévère non contrôlé des enfants âgés de 6 à 11 ans.

Newsletter

Chaque lundi, notre newsletter gratuite

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER




MyPharma Editions
Recherche d'offres d'emploi
Fermer

Fermer

Les dernières offres d'emploi

Déposer votre cv Inscrivez-vous aux alertes emploi


Nominations

Documents